Hermès

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 28 août 2019
X

Texte original en Anglais : Hermes

Hermes' Winged Sandal (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Sandale ailée Hermes
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Hermès était l'ancien dieu grec du commerce, de la richesse, de la chance, de la fertilité, de l'élevage, du sommeil, du langage, des voleurs et des voyages. L'un des dieux les plus intelligents et les plus espiègles des dieux de l'Olympe, il était le patron des bergers, inventa la lyre et était surtout le héraut et messager du Mont Olympe tant et si bien qu'il en arriva à symboliser le franchissement des frontières dans son rôle de guide entre les deux royaumes, celui des dieux et de l'humanité. Pour les Romains, le dieu était connu sous le nom de Mercure.

Origines et Famille

Hermès a une très longue histoire, étant mentionné dans les tablettes linéaires B de la civilisation mycénienne, à son apogée au XVe au XIIIe siècle AEC. De telles tablettes furent découvertes à Pýlos, Thèbes et Knossos. Avec ses origines, donc, en tant que dieu de la fertilité arcadienne qui avait un amour particulier pour le Péloponnèse, les anciens Grecs croyaient qu'Hermès était le fils de Zeus et de la nymphe Maïa (fille du Titan Atlas) et qu'il était né sur le Mont Cyllène en Arcadie. Dans la mythologie, Hermès était aussi le père du dieu pastoral Pan et d'Eudore (avec Polymèle), l'un des leaders des Myrmidons, bien qu'aucune femme ne lui ait été officiellement attribuée dans les mythes grecs. L'idée qu'Hermès représentait le mouvement se reflète dans son rôle de leader à la fois des Nymphes et des Grâces (Charites).

Supprimer la pub

Advertisement

Hermès était connu comme quelqu'un de trompeur, qui vola le trident de Poséidon, les flèches d'Artémis et la ceinture d'Aphrodite.

Hermès et les dieux

Notoire pour son caractère malicieux et sa recherche constante en divertissement, Hermès était l'un des dieux les plus hauts en couleur de la mythologie grecque. Alors qu'il n'était encore qu'un bébé, il vola le troupeau de 50 bovins sacrés de son demi-frère Apollon de Piérie, inversant habilement les marques de leurs sabots en ajoutant des souliers en écorce pour qu'il soit difficile de suivre leurs traces. Hermès fut donc associé aux voleurs et il réussit à garder le troupeau qu'il avait volé jusqu'à ce que les satyres le découvrent finalement dans une grotte d'Arcadie. Après une audience devant Zeus et les dieux de l'Olympe, Hermès fut autorisé à garder le troupeau (désormais 48 comme il avait déjà sacrifié deux d'entre eux) à condition de donner sa lyre à Apollon. L'épisode illustre le lien du dieu avec les frontières physiques et morales ainsi que leur franchissement, et peut avoir une base dans des événements historiques, comme le décrit ici le célèbre expert en mythologie grecque Robert Graves :

Une tradition de vols de bétail par les rusés Messéniens sur leurs voisins, et le récit d'un traité par lequel ceux-ci stoppèrent, semblent avoir été mythologiquement combinés à un récit de la façon dont les Hellènes barbares avaient pris le contrôle et avaient assujettis, au nom de leur dieu adoptif Apollon, les civilisations créto-helladiques qu'ils avaient rencontrées en Grèce centrale et méridionale. (66)

Hermes Ludovisi
Hermès Ludovisi
Marie-Lan Nguyen (CC BY-SA)

En tant que messager et héraut, en particulier pour Zeus, Hermès fut impliqué dans de nombreux épisodes mythologiques. Peut-être le plus célèbre d'entre eux étant celui où il tua le monstre à plusieurs yeux Argos (certains récits disent 100 yeux) sur les ordres de Zeus afin de libérer Io. Hermès libèra aussi Arès de son emprisonnement d'un an dans un chaudron par les géants jumeaux Otos et Ephialtès. L'un de ses rôles les plus célèbres était celui de leader des âmes vers la rivière Styx dans les enfers, d'où le batelier Charon les emmenait dans le royaume d'Hadès. Hermès était aussi connu comme quelqu'un de trompeur qui vola le trident de Poséidon, les flèches d'Artémis et la ceinture d'Aphrodite.

Supprimer la pub

Advertisement

Célèbre pour ses talents diplomatiques, Hermès a était considéré le patron des langues et de la rhétorique.

Hermès et les héros

Hermès figure dans la guerre de Troie racontée par Homère dans l'Iliade. Bien que dans un long passage, il agit comme conseiller et guide du roi de Troie Priam dans sa tentative de récupérer le corps de son fils déchu Hector, Hermès soutient en fait les Achaéens dans la guerre de Troie. Le dieu est le plus souvent décrit par Homère comme «Hermès le guide, tueur d'Argos» et «Hermès le bienveillant». Hermès apporte une aide particulière à Odysseus, surtout lors de son long voyage de retour à Ithaque (tel qu'il est raconté dans l'Odyssée d'Homère), par exemple, en lui donnant un antidote aux sorts de Circé. Un autre héros aidé par le dieu était Persée; Hermès lui donna une épée incassable ou une faucille (harpe) d'adamantine et le guida vers les trois Grées qui lui révéleraient le lieu où se trouvait Méduse.

Inventions et Associations

Hermès aurait inventé le feu, l'alphabet, les dés (en fait les osselets) - il était donc vénéré par les joueurs en sa qualité de dieu de la chance et de la richesse, et des instruments de musique, en particulier, la lyre - fabriquée de ses mains à partir d'une carapace de tortue. Hermès était considéré le patron des bergers grâce à l'invention de la flûte de pan (syrinx). Les voyageurs le considéraient comme leur patron, et des piliers de pierre (hermae) portant le symbole de phallus étaient souvent vus en bordure de route pour servir de guides et porter bonheur à ceux qui passaient. Les hermae était très souvent placés aux frontières, rappelant le rôle de Dieu comme messager entre les dieux et l'humanité, ainsi que sa fonction de guide pour les morts dans l'au-delà. En outre, Hermès était considéré comme le patron de la maison, et les gens construisaient souvent en son honneur des petits stelai en marbre devant leurs portes .

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Pheneos Silver Stater
Statère d'argent Pheneos
Mark Cartwright (Copyright)

Célèbre pour ses talents diplomatiques, il était aussi considéré le protecteur des langues et de la rhétorique. Les orateurs considéraient le dieu qui transférait les mots de l'expéditeur au destinataire comme leur patron, de même que les interprètes (un autre groupe de franchisseurs de frontières) et, encore aujourd'hui, l'étude et l'interprétation des textes portent son nom : herméneutique. Dans la période hellénistique, le dieu était souvent associé aux gymnases et considéré comme le protecteur des jeunes. Enfin, le nom latin du dieu, Mercure, est, bien sûr, le nom d'une planète, bien entendu, la plus rapide à orbiter autour du soleil.

Cultes au Dieu

Hermès était honoré presque partout dans le monde grec, mais surtout dans le Péloponnèse au Mont Cyllène et dans des ville-états telles que Mégalopolis, Corinthe et Argos. Athènes avait l'un des plus anciens cultes au dieu où le festival des Hermaia (ou Herméennes) pour les jeunes garçons avait lieu chaque année. Délos, Tanagra et les Cyclades étaient d'autres endroits où Hermès était particulièrement populaire. Enfin, le dieu avait un sanctuaire connu en Crète à Kato Symi où les jeunes gens sur le point de devenir citoyens à part entière prenaient part à un rite de deux mois où ils passaient leur temps à cultiver des relations homosexuelles avec des hommes plus âgés dans les montagnes environnantes. Une autre fête des Hermaia en Crète permettaient aux esclaves de prendre temporairement la place de leurs maîtres. Une fois de plus, l'association d'Hermès avec le franchissement des frontières de toutes sortes est évidente ici.

Hermes Kriophoros
Hermès Kriophoros
Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

Représentation dans l'art

Dans l'art ancien grec archaïque et classique, Hermès est représenté tenant le kérykeion ou caducée (signifiant son rôle de héraut, le bâton est soit fissuré soit avec une figure ouverte en 8 en haut), portant des sandales ailées (symbolique de son rôle de messager), une longue tunique ou une peau de léopard, parfois aussi un chapeau ailé (petasos), et parfois avec une lyre. Il peut aussi porter un bélier en clin d'œil à son rôle de mécène des bergers, surtout dans l'art béotien et arcadien. Dans son association avec les jeunes, le dieu était souvent représenté tenant Hercule ou Achille, enfants. En même temps, son association avec le commerce se manifeste dans les sceaux de Délos où il porte une bourse. Peut-être la représentation la plus célèbre d'Hermès dans l'art grec est la magnifique statue de Praxitèle (vers 330 AEC) qui se trouvait autrefois dans le temple d'Héra à Olympie et qui réside maintenant dans le musée archéologique du site.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2019, août 28). Hermès [Hermes]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11103/hermes/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Hermès." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 28, 2019. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11103/hermes/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Hermès." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 28 août 2019. Web. 18 oct. 2021.