Lyre

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 16 décembre 2012
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol, Turc
X
Apollo with Lyre (by Dennis Jarvis, CC BY-SA)
Apollon avec lyre
Dennis Jarvis (CC BY-SA)

La lyre était un instrument de musique à cordes dont jouaient les Grecs de l'Antiquité. C'était probablement l'instrument le plus important et le plus connu du monde grec. La lyre était étroitement liée aux autres instruments à cordes: le chelys, fabriqué à partir d'une carapace de tortue, le phorminx à quatre cordes et la kithara (cithare) à sept cordes. Apollon et Orphée étaient les plus célèbres joueurs de lyre.

Les lyres grecques dans la mythologie

Dans la mythologie grecque, les quatre instruments sont souvent nommés de manière interchangeable dans divers mythes, et on attribue généralement leur invention à Hermès. Le dieu messager avait fabriqué l'instrument à partir d'une carapace de tortue, d'un boyau et de roseaux, principalement pour l'aider à voler 50 têtes de bétail au troupeau sacré d'Apollon. Apollon découvrit le vol et ne fut apaisé que par l'offre de la lyre faite par Hermès. À partir de ce moment, Apollon fut considéré comme le joueur de lyre par excellence. Apollon enseigna également à l'autre grand musicien mythique, Orphée, comment jouer de cet instrument qui allait devenir son emblème. Orphée était considéré comme étant Thrace, ce qui contribua à renforcer la croyance que la lyre avait ses origines dans cette région. Cependant, l'invention de la version à sept cordes de la lyre est attribuée à Terpandre de Lesbos. D'autres figures mythiques sont souvent représentées avec une lyre, notamment Éros et les Muses.

Supprimer la pub
Advertisement
La lyre antique était jouée seule ou en accompagnement d'un chant ou d'une poésie lyrique.

Comment les lyres étaient-elles fabriquées ?

L'instrument à cordes était généralement doté de deux bras verticaux fixes (pecheis) ou de cornes (kerata) et d'une barre transversale (zygos) avec des chevilles d'accord (kollopes) en bronze, en bois, en ivoire ou en os. Sept cordes (neurai ou chordai) de longueur égale mais d'épaisseur variable (généralement en boyau de mouton) étaient tendues entre la barre transversale et une pièce fixe (chordotonon) et étaient jouées en les grattant ou en les pinçant à la main, généralement à l'aide d'un plectre en bois, en ivoire ou en métal. Joué assis ou debout, l'instrument était tenu dans la main et parfois soutenu par une sangle portée sur l'épaule du musicien. La majorité des musiciens qui jouaient de la lyre étaient des hommes, mais certaines représentations artistiques, notamment les danseuses d'argile du Palaíkastro minoen (1420-1300 av. J.-C.), montrent une femme jouant de la lyre. Il est certain que les musiciens jouissaient d'un statut particulier, comme le montre leur costume distinctif, une longue robe, dans l'art grec. En outre, les hiéroglyphes minoens comportaient un symbole unique pour les musiciens, et une tablette en linéaire B de Thèbes (1250-1200 av. J.-C.) mentionne des joueurs de lyre parmi les membres du personnel du palais mycénien.

La lyre était jouée seule ou en accompagnement de chants ou de poèmes lyriques à toutes sortes d'occasions telles que les banquets officiels, les symposia (fêtes privées autour d'un verre), les cérémonies religieuses, les funérailles et les concours musicaux tels que ceux organisés lors des grandes fêtes des Panathénées, des Pythies et des Karneia (Carnéennes).

Supprimer la pub
Advertisement

Les lyres dans l'art grec

Les lyres grecques sont fréquemment représentées dans toutes les formes d'art grec et les exemples les plus anciens datent du milieu de l'âge du bronze (vers 2000 av. J.-C.) dans les civilisations cycladique et minoenne. À Akrotiri, sur l'île de Théra, une fresque montre une petite lyre triangulaire jouée par un singe bleu. À Knossos, en Crète, une petite lyre en albâtre est décorée d'une tête de cygne sur chaque bras de l'instrument. Un peu plus tard, au XIVe siècle avant notre ère, dans toute la mer Égée, les lyres ont des bras en forme de S et sont souvent décorées d'oiseaux aquatiques. Les lyres étaient également utilisées comme motifs décoratifs sur les poteries de la fin de l'ère minoenne. Un sarcophage de Hagia Triada représente une lyre à sept cordes, une peinture murale de la ville mycénienne de Pylos présente une lyre à cinq cordes et un cratère de Tiryns une version à trois cordes. Des fragments de lyres en ivoire décorées ont été retrouvés à Mycènes. Les lyres apparaissent fréquemment sur les poteries grecques plus tardives - poteries géométriques, à figures rouges et noires - à partir du VIIIe siècle avant notre ère. Il est intéressant de noter que tous les joueurs de lyre représentés dans l'art grec sont droitiers.

Calymna Silver Stater
Statère d'argent de Calymna
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Une caisse de résonance en tortue datant du Ve siècle avant notre ère a survécu, de même que des chevilles d'accord datant du VIe siècle avant notre ère. Plusieurs figures sculptées sur les bras des lyres ont survécu, notamment un jeune en ivoire incrusté provenant de Samos (vers le VIIe siècle av. J.-C.) et une femme avec un sphinx et un cygne datant d'environ 600 avant notre ère. Des lyres complètes ont survécu à la période hellénistique, un exemple notable étant la lyre en bronze provenant de l'épave d'Antikythera.

Supprimer la pub
Advertisement

L'importance des lyres dans la culture grecque

La musique, et plus particulièrement la pratique de la lyre, faisait partie intégrante de l'éducation grecque. Même les personnages mythiques profitaient des avantages d'une éducation musicale ; par exemple, Achille apprit à jouer de la lyre avec le sage centaure Chiron. Platon ne considérait que la lyre ou la kithara comme des instruments adaptés à l'éducation musicale.

Plusieurs cités-États grecques (poleis) utilisèrent également une représentation de la lyre sur leurs pièces de monnaie. Par exemple, le stère d'argent de Calymna en Carie (600-550 av. J.-C.) portait au revers une lyre en écaille de tortue. Sans surprise, compte tenu de son association avec Apollon, la drachme d'argent de Délos portait une lyre sur son revers au VIe siècle avant notre ère. Les pièces de Kos datant du IIe au Ier siècle avant notre ère portaient la tête d'Apollon sur l'avers et une lyre à cinq cordes sur le revers. À la même époque, les pièces de Thespies - où se trouvaient un temple dédié à Apollon et un autre aux Muses - portaient sur revers une lyre à trois cordes.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

À quoi sert une lyre ?

La lyre est un instrument de musique à cordes. Les Grecs de l'Antiquité l'utilisaient pour accompagner le chant ou la poésie.

Où les lyres apparaissent-elles dans la mythologie grecque ?

La lyre apparaît dans la mythologie grecque comme un instrument dont jouaient les dieux Hermès et Apollon, ainsi que le héros grec Orphée. Tous trois étaient réputés pour être d'excellents joueurs de lyre.

Qui est le plus grand joueur de lyre de la mythologie grecque ?

Le plus grand joueur de lyre de la mythologie grecque est Apollon, qui a ensuite enseigné à Orphée, un autre joueur célèbre.

Bibliographie

  • Andrikou, E. (et al). Gifts from the Muses. Hellenic Ministry of Culture, Athens, 2004
  • Boardman, J. Greek Sculpture. Thames & Hudson, 1985.
  • Kotsanas, K. The Musical Instruments of the Ancient Greeks. Kotsanas, Pyrgos, 2012
  • Tsangari, D. Coins in the Ancient Greek World. Alpha Bank, Athens, 2012
World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2012, décembre 16). Lyre [Lyre]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11294/lyre/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Lyre." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le décembre 16, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11294/lyre/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Lyre." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 16 déc. 2012. Web. 23 mai 2024.

Adhésion