Mer Égée

Définition

Joshua J. Mark
de , traduit par Georgia Tsoukala
publié le 28 avril 2011
X

Texte original en Anglais : Aegean

Map of Archaic Greece (by Megistias, CC BY-SA)
Carte de la Grèce antique
Megistias (CC BY-SA)

La mer Égée s’étend entre les côtes de la Grèce et de l’Asie Mineure (la Turquie actuelle). Elle comprend plus de 2,000 îles qui furent colonisées par les Grecs de l'antiquité; les plus grandes sont la Crète (Kriti) et Santorin (Théra ou Thira), l’île la mieux connue et la plus photographiée. Ces deux îles sont fortement associées à l’antiquité et à la mythologie grecque, du fait que la Crète est présente de façon significative dans le mythe de Thésée et Minotaure, tandis que l’éruption volcanique qui détruisit Santorin est longtemps considérée comme une source probable des descriptions de Platon concernant l'Atlantide dans son dialogue de Critias et Timée.

L'origine du nom

La mer Égée tient souvent une place importante dans la plupart des plus célèbres mythes grecs.

Dans les temps anciens, il y avait différentes explications concernant le nom « Égée ». On dit que la mer tire son nom de la ville grecque Aigai ou du nom Égée, une reine des Amazones, qui mourut en mer ou du nom Égéon, « chèvre de mer », aussi connu comme Briarée, un des trois Hécatonchires. Mais pour les Athéniens, en particulier, on dit que le nom provient d’Égée, le père de Thésée, qui se jeta à l’eau quand il crut que son fils avait été tué pendant son célèbre voyage en Crète pour tuer le Minotaure. Une étymologie probable est l’origine du mot αἶγες – aiges = «vagues» (Hésychios d’Alexandrie ; emploi métaphorique du mot αἴξ - aíx «chèvre»), ainsi « mer ondulée », cf. de plus αἰγιαλός (aigialos) signifiant «côte».

Supprimer la pub

Advertisement

Le commerce en mer Égée

Les premiers habitants de Grèce, les Mycéniens, comptaient énormément sur le commerce en mer Égée et il semble qu’ils voyagèrent jusqu’en Espagne et en Égypte. Le commerce maritime devint leur source de revenu principale et, avec le temps, ils colonisèrent les différentes îles de l’archipel égéen et ils cultivèrent des matières premières variées, comme les figues, le raisin, le vin, le miel, le blé, différents légumes et les herbes. Le marbre en particulier devint une exportation importante pour le commerce. Ce materiau, avec celui provenant du continent, aida les marchands de la Grèce antique à s’enrichir. Cependant, les eaux sur lesquelles ils comptaient tant pour leur richesse et leur subsistance devint la voie qui provoquera leur chute.

Fisherman Fresco, Akrotiri
Fresque de pêcheur, Akrotiri
Marcus Cyron (Public Domain)

Les peuples de la mer

Vers 1200 av. JC la civilisation Mycénienne s'effondra. Tandis qu’il n’y a pas de raison universellement acceptée, il est probable qu’ils succombèrent aux même envahisseurs mystérieux qui ravagèrent l’Égypte et l’Anatolie: les peuples de la mer. Qui qu’ils aient été, on sait grâce à d'anciens documents qu'ils tourmentèrent les Égyptiens, les Hittites, les Grecs et les Phéniciens (Cananéens) jusqu’à ce qu’ils s’installent enfin sur la côte de Canaan et qu’ils acquirent le nom de Philistins. Parmi les experts, selon des sources premières, les peuples de la mer arrivèrent indubitablement en Grèce depuis le sud de la mer Egée et ils ravagèrent la côte, firent des incursions sur le continent et conquirent des îles .

Supprimer la pub

Advertisement

Peu après leur arrivée, les Doriens descendirent du nord de la Grèce et la civilisation mycénienne fut détruite (bien que quelques experts supposent que la civilisation mycénienne fut maintenue en vie par ces Grecs qui un jour découvriraient Athènes tandis que Sparte revendiquait fièrement son origine dorienne). La civilisation grecque comme on la perçoit aujourd’hui se développa à partir des retombées de l’invasion dorienne. Il est intéressant de noter, au cas où quelqu’un penserait que la civilisation mycénienne survécut en Athènes, que les colonies grecques d'Asie Mineure furent largement colonisées par des Athéniens. On dit que le poète Homère était originaire d’une de ces colonies grecques et les célèbres héros de son Iliade, l’œuvre sans aucun doute la plus célèbre et influente de son temps, viennent tous de Mycènes.

En mythologie

La mer Égée joue un rôle central dans un grande nombre de mythes grecs les plus célèbres (Icare et Dédale, Thésée et le Minotaure, Jason et les Argonautes, l’Odyssée parmi tant d’autres) et Platon mentionna plusieurs fois les îles dans ses dialogues. Le jeune homme dans l’œuvre Euthyphron de Platon, par exemple, qui prétend tout savoir, vient de l’île de Naxos, connue pour être la plus prospère et ses résidents assez riches et condescendants. Selon Hérodote, Naxos était la plus prospère en termes de commerce c. 500 av. JC et elle pouvait facilement rendre hommage à Athènes sous forme d’or plutôt qu’en aide militaire, après la tentative infructueuse de l’île de quitter la Ligue de Délos en 476 av. JC. Pendant l’âge d’or de la Grèce et même au-delà, la mer Égée continua à jouer un rôle important dans le commerce et la guerre, en aidant la culture et civilisation grecques à fleurir jusqu’à ce que les Romains, tout comme l'avaient fait les peuples de la mer avant eux, n’utilisèrent les voies navigables pour leurs conquêtes et finirent par dominer la Grèce.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Supprimer la pub

Publicité

Auteur

Joshua J. Mark
Écrivain indépendant et ex-Professeur de Philosophie à temps partiel au Marist College de New York, Joshua J. Mark a vécu en Grèce et en Allemagne, et a voyagé à travers l'Égypte. Il a enseigné l'histoire, l'écriture, la littérature et la philosophie au niveau universitaire.

Citer cette ressource

Style APA

Mark, J. J. (2011, avril 28). Mer Égée [Aegean]. (G. Tsoukala, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-118/mer-egee/

Style Chicago

Mark, Joshua J.. "Mer Égée." Traduit par Georgia Tsoukala. World History Encyclopedia. modifié le avril 28, 2011. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-118/mer-egee/.

Style MLA

Mark, Joshua J.. "Mer Égée." Traduit par Georgia Tsoukala. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 28 avril 2011. Web. 17 oct. 2021.