Minotaure

Collecte de fonds pour traductions

Notre vision : Une éducation à l'Histoire gratuite pour tous, dans le monde entier et dans toutes les langues. C'est un objectif ambitieux, mais cela ne nous empêche pas d'y travailler. Pour y parvenir, nous devons traduire... beaucoup ! Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à avoir un réel impact mondial. Merci beaucoup !
$1728 / $3000

Définition

Brittany Garcia
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 01 septembre 2013
X

Texte original en Anglais : Minotaur

Minotaur (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Minotaure
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

En mythologie grecque, le Minotaure était un monstre avec le corps d'un homme et la tête et la queue d'un taureau. Le Minotaure était la progéniture de la reine crétoise Pasiphaé et d'un taureau majestueux. En raison de la forme monstrueuse du Minotaure, le roi Minos ordonna à l'artisan Dédale et à son fils Icare de construire un énorme labyrinthe afin d'y abriter la bête. Le Minotaure vivait dans le labyrinthe recevant des offrandes annuelles de jeunes hommes et de jeunes filles pour s'en nourrir. Il fut finalement tué par le héros athénien Thésée.

Le mot Minotaure est un mot composé du nom grec antique "Μίνως » ou « Minos » et le nom "ταύρος » ou « taureau ». Ainsi, le mot Minotaure signifie « taureau de Minos ». Le nom de naissance du Minotaure, Astérion, en grec antique "στέριον" signifie « étoilé » ce qui suggère une association avec la constellation du Taureau.

Supprimer la pub

Advertisement

Minos & Le taureau venu de la mer

Minos était l'un des trois fils issus de l'union d'Europe et de Zeus, après que Zeus ait pris la forme d'un taureau. Le mari d'Europe était le roi de Crète, Astérion, qui éleva les garçons comme s'ils étaient les siens. Quand Astérion mourut, il n'était pas clair qui des trois fils devait prendre le pouvoir. Les trois fils étaient Minos, Sarpédon et Rhadamanthe. C'était Minos, dont le nom en crétois signifie en fait roi, qui était censé être roi de Crète même si l'ascension de Minos au pouvoir fut un parcours compliqué parce qu'il dut d'abord se débarrasser de ses frères et sœurs rivaux. Minos, cependant, avait un avantage sur ses frères. Il prétendait avoir le soutien et l'autorité des dieux pour pouvoir gouverner, et il se vanta de pouvoir le prouver en priant pour recevoir un don de son choix que les dieux lui offriraient de suite. Ainsi, un jour, lors d'un sacrifice à Poséidon, il pria pour qu'un taureau apparaisse des profondeurs de la mer. Minos jura au ciel qu'il sacrifierait le taureau à Poséidon une fois qu'il apparaîtrait. Poséidon, alors, fit sortir un magnifique taureau de la mer; ainsi la revendication de pouvoir de Minos fut validée car personne n'osait défier la faveur des dieux, et encore moins le puissant Poséidon qui régnait sur toutes les mers. Après avoir conquis le trône, Minos bannit ses frères de Crète. Les trois frères seraient réunis dans l'au-delà, car après leur mort, ils furent nommés juges des enfers, leur tâche étant de juger les morts afin de déterminer leur place aux enfers en fonction des mérites de leur vie.

Le roi Minos ordonna à Dédale et à Icare de construire un grand labyrinthe pour y faire vivre le fils de sa femme : Astérion dit "le Minotaure".

Cependant, le roi Minos ne tint pas sa promesse à Poséidon; il garda le majestueux taureau pour lui-même et en sacrifia un autre au dieu. Fâché par le manque de respect du roi Minos, Poséidon décida de le punir pour son arrogance et son orgueil. Selon certaines versions du mythe, c'est Poséidon qui punit Minos en insufflant en Pasiphaé, la femme du roi, une passion pour le taureau qui venait de la mer. Cependant, selon l'auteur romain Hygin, c'est Vénus (Aphrodite) qui maudit Pasiphaé, parce que la reine n'avait pas fait suffisamment preuve de dévotion envers la déesse depuis un certain temps. La déesse la punit en lui envoyant une passion obscène pour le majestueux taureau venu de la mer. Une autre version raconte comment Poséidon, en colère après Minos, demanda l'aide d'Aphrodite pour régler la question et elle aurait maudit Pasiphaé pour lui rendre service.

Supprimer la pub

Advertisement

Pasiphaé et la naissance du minotaure

La reine Pasiphaé, affligée par ses désirs divinement infligés, demanda l'aide de Dédale et d'Icare. Pour Pasiphaé, Dédale construisit une vache en bois sur roues recouverte d'une véritable peau de vache. Dédale, alors, mit la reine Pasiphaé à l'intérieur de la structure et l'emmena dans la prairie dans laquelle son taureau bien-aimé broutait. C'est là qu'elle coucha avec le taureau, puisque le taureau pensait que la vache en bois était réelle. C'est de cette union que naquit le Minotaure.

La reine nomma la bête Astérion (en hommage au beau-père du roi Minos), que le peuple crétois savait être le vrai nom du Minotaure. En voyant l'enfant, le roi Minos découvrit l'affaire bestiale de sa femme et, comme punition, Minos asservit Dédale et Icare pour leur participation dans cette sombre affaire, mais il épargna sa femme. Pasiphaé s'occupa d'Astérion et put le nourrir tant qu'il était petit. Cependant, au fur et à mesure qu'il grandit, il devint féroce et monstrueux et elle ne put plus le nourrir ni s'occuper de lui. Astérion, ne parvenant pas à trouver de source convenable de nourriture car il n'était ni homme ni bête, commença alors à dévorer des humains. Afin de cacher l'histoire honteuse de sa femme et sur les conseils d'un Oracle, le roi Minos ordonna à Dédale et à Icare de construire un grand labyrinthe pour y loger le fils de sa femme : Astérion dit “le Minotaure”.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Minoan Rhyton
Minoan Rhyton
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Mort d'Androgée et tribut à Athènes

Alors que la construction du Labyrinthe était en cours, le roi Minos découvrit que son seul fils humain, Androgée, (avec Pasiphaé) avait été tué. Certaines sources disent qu'il fut tué par le Athéniens jaloux de son habileté lors des Jeux Panathéniques. Une autre version du mythe prétend que le roi d'Athènes, Égée, fut irrité par les victoires d'Androgée, et l'envoya tuer l'inconquérable taureau marathonien. Il fut ainsi tué par le taureau et, indirectement, par les actions des Athéniens.

Peu importe comment, Androgée fut tué : le roi Minos blâma les Athéniens pour la mort de son fils unique et pour la destruction de sa lignée familiale. Il s'embarqua vers Athènes et les harcela jusqu'à ce qu'ils acceptent de payer le prix de la mort de son fils. Le roi Minos exigea qu'Athènes payât un tribut à la Crète en livrant sept jeunes filles et sept jeunes tous les neuf ans. (Il existe une certaine contradiction dans les sources quant à la fréquence de ce tribut, de tous les neuf ans à une fois par an). Ils étaient alors placés dans le labyrinthe pour que le Minotaure les dévore. Dans diverses sources, les tributs ou victimes sacrificielles étaient choisis au sort parmi les plus beaux hommes et filles vierges. Les Athéniens consultèrent l'Oracle de Delphes qui ordonna à la ville d'Athènes de donner à Minos tout ce qu'il demandait. Cependant, selon Catulle, le meurtre d'Androgée provoqua une terrible peste à Athènes. Ce n'est que lorsque le roi Égée apprit qu'en envoyant des tributs à la Crète et en obéissant à la demande de Minos Athènes serait sauvée, qu'il accepta. À contrecœur, les Athéniens se soumirent aux conditions de Minos et le roi Minos retourna en Crète.

La mort du Minotaure

Thésée, fils du roi Égée, se serait porté volontaire pour le troisième tribut de jeunes. Il se vantait auprès de son père et de toute Athènes qu'il tuerait le Minotaure. Il promit qu'au retour, il lèverait ses voiles blanches s'il était victorieux ou qu'il ferait voler des voiles noires s'il échouait et était tué. En arrivant en Crète, les filles du roi Minos: Ariane et Phèdre tombèrent profondément amoureuses de lui. Incapable de faire face au fait que Thésée serait mangé par son demi-frère le Minotaure, Ariane alla voir Dédale pour obtenir de l'aide. Elle supplia l'artisan de lui dire comment on pouvait s'échapper de son labyrinthe. Une fois qu'il lui eut dit, elle courut pour le dire à Thésée avant d'y entrer. Suivant les instructions de Dédale, elle remit à Thésée une boule de ficelle pour l'aider à sortir du labyrinthe. En y entrant, Thésée attacha une extrémité de la corde à la porte et avança dans le labyrinthe. Il trouva le Minotaure dans le coin le plus éloigné et le tua à coups de poing (ou dans d'autres récits, il avait apporté en cachette l'épée d'Égée et tua le Minotaure avec). Contrairement aux précédentes victimes du labyrinthe, Thésée fut capable de retrouver son chemin, grâce au don d'Ariane. Thésée suivit simplement le fil à travers le labyrinthe pour trouver son chemin vers les portes. Il trouva les autres Athéniens et les conduisit hors du labyrinthe, puis partit rapidement à Athènes avec Ariane et Phèdre.

Supprimer la pub

Advertisement

Minoan Bull Leaping
Saut du taureau minoen
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Le voyage de retour

Durant le voyage de retour, Thésée abandonna Ariane sur l'île de Naxos et continua à naviguer vers Athènes avec son épouse, Phèdre. Sur Naxos, Ariane réfléchit à ses actes et sa naïveté d'avoir été complice de l'assassinat de son frère (le Minotaure) pour Thésée, qu'elle pensait épouser. Au lieu d'épouser Thésée, Ariane fut découverte à Naxos par le dieu Dionysos, qu'elle finit par épouser. Dans certaines versions de ce mythe, Dionysos apparaît à Thésée lui ordonnant d'abandonner Ariane, parce qu'il avait l'intention de l'épouser.

Thésée était ravi d'être presque arrivé à la maison avec sa nouvelle femme Phèdre mais oublia de changer la couleur de ses voiles du noir au blanc. Son père, le roi Égée, voyant les voiles noires au loin fut surmonté de chagrin et se tua en sautant dans la mer depuis une falaise. C'est cet acte qui assura la place de Thésée en tant que nouveau roi athénien et explique le nom d'origine de la mer Égée.

Theseus & the Minotaur
Thésée et le Minotaure
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Art et représentation

Le mythe de Thésée et du Minotaure se remarque dans un large éventail de poteries de l'Antiquité. La plupart des représentations montrent Thésée se battant contre le Minotaure, qui est généralement dans un rôle soumis sinon vaincu. C'était un sujet populaire pour l'art car le mythe lui-même incarne la lutte fondamentale entre le naturel et le non naturel ou le civilisé contre le non civilisé, ce qui est un thème commun dans de nombreuses représentations artistiques grecques. Il y a aussi plusieurs pièces de monnaie de Crète qui représentent la construction du labyrinthe au verso; cela suggère qu'il pourrait y avoir du vrai dans ce mythe du labyrinthe et du Minotaure, mythe qui provient probablement d'une combinaison de révérence crétoise envers les taureaux et de complexité architecturale de leurs palais.

Supprimer la pub

Advertisement

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Brittany Garcia
Brittany is a freelance writer and Classical Latin and Ancient Greek tutor. She maintains a personal blog and Facebook page about on news of the Ancient World. She is a volunteer Latin translator for the Iris Project with NASA's "Making Mars Speak Latin."

Citer cette ressource

Style APA

Garcia, B. (2013, septembre 01). Minotaure [Minotaur]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-423/minotaure/

Style Chicago

Garcia, Brittany. "Minotaure." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le septembre 01, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-423/minotaure/.

Style MLA

Garcia, Brittany. "Minotaure." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 01 sept. 2013. Web. 07 déc. 2021.

Adhésion