Dionysos

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 16 septembre 2012
X

Texte original en Anglais : Dionysos

Dionysos or Bacchus (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Dyonisos
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Dionysos (nom romain : Bacchus) était l'ancien dieu grec du vin, des réjouissances et du théâtre. Méchant garçon du Mont Olympe, il était peut-être le dieu Olympien le plus haut en couleur.

Dans la mythologie grecque, bien qu'il fut le fils de Zeus et Sémélé (la fille de Cadmos et Harmonie), Dionysos n'eut pas le meilleur des départs dans la vie lorsque sa mère mourut alors qu'elle était encore enceinte. Héra, épouse de Zeus, était jalouse de l'affaire illicite de son mari et persuada astueusement Sémélé de demander à Zeus de se révéler dans toute sa splendeur divine. C'en fut trop pour la mortelle et elle mourut sur le coup; cependant, Zeus prit l'enfant à naître et le fit grandir dans sa cuisse. La plupart des récits racontent que les satyres et les nymphes prirent soin de Dionysos dans son enfance et le sage Silène fut son éducateur principal sur le mont Mont Nysa, loin de la colère d'Héra.

Supprimer la pub

Advertisement

Homère décrit le dieu comme la «joie des hommes», et Hésiode le décrit également comme «le joyeux».

Homère décrit le dieu comme la « joie des hommes », et Hésiode le décrit également comme « le joyeux ». C'est sans doute parce que Dionysos aurait donné à l'homme le vin en cadeau. Le dieu donna à Icarios, un noble citoyen d'Ikaria en Attique, l'arbre de la vigne. De là, Icarios fit du vin qu'il partagea avec un groupe de bergers de passage. Cependant, ignorant les effets stupéfiants du vin, les bergers pensèrent qu'ils avaient été empoisonnés et se vengèrent rapidement en tuant le malheureux Icarios. Malgré ce début peu favorable de l'industrie du vin, celui-ci devint une boisson extrêmement populaire dans l'Antiquité. Les Grecs buvaient généralement du vin dilué avec de l'eau (une part de vin pour trois d'eau), mélangé dans un grand récipient appelé Cratère. Le vin était bu lors de banquets, de festivals et de fêtes privées, en particulier lors de symposium, sorte de réunion informelle, réservée aux hommes, où les invités étaient allongés sur des canapés (klinê) et s'engageaient dans des discussions sur des sujets allant des derniers potins à la philosophie.

Dans la mythologie grecque, Dionysos voyagea beaucoup, même jusqu'en Inde, et répandit son culte dans toute la Grèce, en effet il était connu comme étant lui-même d'origine orientale. Des rituels orgiastiques avaient lieu en son honneur, où les participants étaient saisis d'une frénésie dionysienne de danse et de joie à tel point qu'ils se transcendaient eux-mêmes. On croit que le théâtre est issu de cette activité car, tout comme les fidèles de Dionysos, les acteurs s'efforcent de laisser derrière eux leur propre personnalité et de ne faire qu'un avec le personnage qu'ils interprètent. En effet, les prêtres de Dionysos recevaient des places d'honneur dans les théâtres grecs.

Supprimer la pub

Advertisement

Dionysos Mosaic [Detail]
Mosaïque Dionysos [Détail]
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Dionysos était un protagoniste de plusieurs autres mythes grecs. Quand le roi Midas de Phrygie trouva le principal disciple et partenaire de boisson du dieu, Silène, plutôt mal en point dans son jardin à la suite d'un excès d'alcool, le roi lui donna de la nourriture et le ramena à Dionysos. En signe de reconnaissance, le dieu accorda à Midas un vœu. Le roi demanda à ce que tout ce qu'il toucherait se transforme en or, mais hélas cela comprendrait la nourriture et l'eau, de sorte que le roi mourut presque de faim et de soif jusqu'à ce que Dionysos ne renverse le don en disant à Midas de se laver dans la rivière Pactole.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Un autre mythe raconte l'enlèvement de Dionysos par des pirates qui ignoraient son identité. Le dieu transforma le mât du navire en une immense vigne, les voiles ruisselèrent de vin, et un chœur céleste remplit l'air de musique. Dionysos se transforma en lion et, aidé par un ours, il se débarassa du capitaine des pirates. Pris de terreur, les autres membres de l'équipage sautèrent par-dessus bord et furent transformés en dauphins. Seul le timonier survécut à la rencontre car il avait conseillé à ses coéquipiers de ne pas enlever l'étranger en premier lieu, et le bateau s'embarqua vers Naxos où le dieu demeura un moment, tombant amoureux et épousant Ariane quand Thésée s'arrêta après avoir tué le Minotaure. Quand Ariane mourut, Dionysos transforma son diadème de mariage en constellation Couronne boréale en sa mémoire.

Parmi les autres mythes, on peut citer Dionysos persuadant Héphaistos (probablement avec du vin) de retourner au Mont Olympe et de relâcher Héra qui avait été piégée par le dieu de la métallurgie dans un trône ingénieux. Héra dans sa gratitude veilla à ce que Dionysos, en fait seulement un demi-dieu, devienne un dieu olympien à plein titre avec la permission de résider sur le mont Olympe pour l'éternité. Lycurgue, roi de Thrace, et Penthée, roi de Thèbes, subirent tous deux la colère de Dionysos lorsque, pudiquement, ils tentèrent d'arrêter les excès des fêtes du dieu. Le premier devint fou et le second fut mis en pièces par un groupe de fidèles féministes après qu'il se fut déguisé en femme pour mieux espionner leur libertinage.

Gold Bacchus Statue
Statue Bacchus Dorée
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Le culte de Dionysos devint significatif à Athènes à partir du VIe siècle AEC, et les fêtes des Dionysies d'Athènes et d'autres villes évolueront plus tard pour devenir les Bacchanales de Rome. L'île de Naxos était un sanctuaire particulièrement important pour le dieu. Il y a des preuves d'un culte à Dionysos datant de la période mycénienne (XIVe siècle AEC) et le site continua d'être important jusqu'à l'époque romaine. Il y avait aussi un sanctuaire et un théâtre de Dionysos à Athènes et un temple du dieu à Dion (IIe siècle EC) qui avait également des origines mycéniennes.

Supprimer la pub

Advertisement

Dans l'art grec archaïque et classique, Dionysos est un sujet populaire et est souvent représenté avec ses thiasos ou troupe de satyres (mi-hommes, mi-chèvres) et de nymphes, qui, à partir de la fin du VIe siècle AEC, furent remplacés par des ménades, des créatures démoniques, qui, après la frénésie dionysienne, chassaient leurs victimes en forêt et mangeaient leur chair brute. Le dieu est généralement barbu dans les représentations du IVe et du 5e siècle AEC et plus tard plus souvent imberbe. Il est souvent identifié par son association avec la vigne, thyrsos - une tige sacrée surmontée de lierre et de feuilles de vigne et parfois d'un cône de pin, d'un kantharos - récipient à boire pour le vin - ou d'une corne à boire, et parfois il porte une couronne de lierre ou la peau d'une panthère. Il prend souvent la forme d'une figure plutôt efféminée et est parfois montré à cheval sur une mule ithyphallique ou dans une pose languissante et allongée comme la célèbre sculpture sur le fronton est du Parthénon (447-432 AEC). Une autre représentation célèbre est en tant qu'enfant dans les bras de l'Hermès de Praxitèle (c. 330 AEC). Les pièces de monnaie de Naxos et Mende représentaient le dieu du VIe au IVe siècle AEC, et au Ve siècle AEC, il apparut sur les pièces de Crète, Thèbes et Thasos. Dionysos joue également un rôle central dans la tragédie grecque d'Euripide, Les Bacchantes, qui se déroule à Thèbes.

Bibliographie

  • Ananiades D. Ancient Greece Temples And Sanctuaries. Toubis, Athens, 2010
  • Carabatea M. Greek Mythology. Pergamos, Peania, 2007
  • Carpenter T.H. Art and Myth in Ancient Greece. Thames & Hudson, London, 2012
  • Eric H. Cline. The Oxford Handbook of the Bronze Age Aegean. Oxford University Press, USA, 2010
Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques basé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, l’architecture, la mythologie mondiale et à la découverte des idées que toutes les civilisations ont en commun. Il est titulaire d’un Master en Philosophie Politique et Éditeur en Chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2012, septembre 16). Dionysos [Dionysos]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10327/dionysos/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Dionysos." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le septembre 16, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10327/dionysos/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Dionysos." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 16 sept. 2012. Web. 14 juin 2021.