Bacchus

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 08 août 2023
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Bacchus Relief, Naples (by ho visto nina volare, CC BY-NC-SA)
Relief de Bacchus, Naples
ho visto nina volare (CC BY-NC-SA)

Bacchus était le dieu du vin et de la fête dans la mythologie romaine. Considéré comme le plus polyvalent et le plus insaisissable des dieux, avec un équivalent grec en Dionysos, Bacchus est souvent associé au dieu romain du vin Liber Pater. Il apporte la joie partout où il passe, mais s'il est contrarié, il peut être un dieu vengeur, poussant les gens à la folie.

Naissance

Bacchus est le fils de Jupiter et de la mortelle Sémélé, fille de Cadmos (roi de Phénicie) et de Concorde (Harmonie), la déesse de l'harmonie. Jupiter rendait visite à Sémélé toutes les nuits, déguisé, car un mortel ne pouvait voir un dieu sous sa forme divine. Junon, toujours jalouse et consciente des infidélités de son mari, rendit visite à Sémélé enceinte, déguisée en sa vieille nourrice Béroé. Sémélé raconte à "Béroé" toutes les visites de Jupiter et combien il est charmant. Junon informe Sémélé que son visiteur n'est pas Jupiter, mais un imposteur. Pour s'en assurer, lors de la prochaine visite de Jupiter, Sémélé le persuade de revenir auprès d'elle, non pas déguisé, mais dans toute sa "puissance et sa gloire". À contrecœur, Jupiter accepte et revient "accompagné du tonnerre et des éclairs". Sémélé, en le voyant sous sa forme divine, tomba sur le sol et est instantanément consumée par le feu. Son palais est réduit en cendres. Jupiter réussit à sauver l'enfant à naître en l'attachant à sa cuisse. Dans sa Théogonie , le poète grec Hésiode ne fait qu'une brève allusion à la naissance de l'enfant: "Sémélé, fille de Cadmos, fécondée par les embrassemens de Jupiter, quoique mortelle, engendra un dieu, le célébré Bacchus qui répand au loin l'allégresse; tous les deux maintenant jouissent des célestes honneurs." (54).

Supprimer la pub
Advertisement
Silène devient le tuteur de Bacchus; il l'éduque et l'accompagne tout au long de ses voyages.

Junon étant toujours en colère et cherchant à se venger de la liaison avec Jupiter, le petit bébé Bacchus n'était pas hors de danger. Bacchus est confié à Mercure, qui le confie à Ino, sœur de Sémélé et épouse d'Athamas, un roi béotien, mais Ino n'est pas autorisée à s'occuper de l'enfant très longtemps. Ayant appris où se trouvait l'enfant, Junon envisage de punir Ino et son mari. Elle est en colère contre la tante de Bacchus parce qu'elle a pris l'enfant pour l'élever avec ses deux propres fils.

Se rendant aux Enfers, Junon demande l'aide de l'une des Furies, Tisiphone. En quittant les Enfers, Tisiphone se tient dans l'embrasure du palais d'Ino et bloque leur sortie. En voyant la hideuse Tisiphone et sa tête de serpents, Ino et son mari sont frappés de terreur. Incapable d'échapper à la vue de la masse de serpents qui se tortillent, Athamas sombre dans la folie, son imagination s'emballe et il tue l'un de ses fils, Léarque. Ino, en larmes, prend son second fils, Mélicerte, et se suicide en sautant dans la mer. Pris de pitié pour elle et son fils, les dieux la changent en déesse Leucothée, tandis que son fils devient la divinité de la mer, Palémon. Dans ses Hymnes homériques, le poète grec Homère parle à Dionysos (Bacchus) de sa naissance:

Supprimer la pub
Advertisement

On raconte que Sémélé s'étant unie d'amour à Jupiter, roi de la foudre, elle vous mit au monde, les uns disent à Dracane, les autres dans la vaste Icare, les autres à Naxos. Ô Bacchus ! enfant divin, d'autres disent que vous êtes né près de l'Alphée, aux gouffres profonds ; d'autres enfin, disent que ce fut à Thèbes. Ils sont tous dans l'erreur. Ce fut le père des dieux et des hommes qui vous engendra loin de tous les mortels, en se dérobant à la belle Junon.... (trad. E. Falconnet, Remacle)

Voyages

Après la mort d'Ino, Bacchus est confié aux Nysiades, nymphes du mont Nysa. C'est à Nysa que le satyre (mi-homme, mi-chèvre) Silène devient son tuteur; il éduque Bacchus et l'accompagne tout au long de ses voyages. Selon l'historien E. M. Berens dans son livre Mythology, Bacchus était perçu "comme un jeune homme d'une beauté singulière, avec une apparence quelque peu efféminée, l'expression de son visage est douce et conquérante" - "la personnification de la nature" (61).

(61)

Wall Panel Depicting Bacchus and Silenus
Panneau mural représentant Bacchus et Silène
Osama Shukir Muhammed Amin (Copyright)

Alors que le jeune dieu devient un homme, il découvre la vigne. On pense qu'il aurait inventé l'art de faire du vin. Après avoir constaté que les gens appréciaient son vin, Bacchus parcourt la Méditerranée et se rend jusqu'en Syrie, en Égypte, en Arabie et en Inde, où il plante des vignes et enseigne la culture du vin. Souvent monté sur une panthère, il porte une lance, le thyrse, en guise de sceptre et se déplace dans un char tiré par des lions, des tigres, des panthères et des lynx, tous sacrés à ses yeux.

Supprimer la pub
Advertisement

Tout au long de ses voyages, Bacchus est suivi de ses adeptes ou ses fêtards, certains divins et d'autres mortels. Ses disciples féminines, pour la plupart indisciplinées, sont appelées Bacchantes. Malheureusement, ses adeptes et leurs fêtes, appelées bacchanales, ne sont pas bien accueillis dans de nombreuses régions. À Rome, le culte de Bacchus devient plus secret, passant dans la clandestinité pendant un certain temps, et on ordonne même la suppression de ses autels. Si Rome finit par accepter le culte de Bacchus, ce n'est pas le cas de Lycurgue de Thrace qui chasse les nymphes de Nysa, qui accompagnent Bacchus. D'ordinaire calme, le dieu du vin et de la fête peut se montrer vengeur et colérique. Il rend Lycurgue fou, au point qu'il se jette dans la mer, mais, heureusement pour lui, directement dans les bras de la nymphe de la mer Thétis. Bien que Lycurgue expie sa conduite, Bacchus le punit en lui faisant perdre la raison; il finit par tuer l'un de ses fils, Dryas.

Bacchus et les pirates

Bacchus, en deuil, se désintéresse de la musique et de la danse jusqu'à ce que son père n'ait pitié de lui et ne lui rende Ariane, qu'il rend immortelle.

Un mythe intéressant entourant Bacchus est celui de son enlèvement par des pirates. Un jour, des pirates tyrrhéniens aperçoivent le jeune Bacchus sur le rivage, vêtu d'habits radieux. Pensant aux récompenses possibles, ils s'emparent de lui, l'emmènent à bord de leur navire et le ligotent, prévoyant de l'emmener en Asie et de le vendre comme esclave. Bacchus demande calmement à être débarqué, mais les pirates se contentent de rire et de se moquer de lui. Soudain, le bateau s'immobilise. Les amarres se détachent. Le timonier, croyant voir un dieu, tente de persuader les autres de ramener Bacchus sur le rivage, mais en vain. Une vigne géante sort de la mer et s'enroule autour du mât et des gréements. La musique et l'odeur du vin envahissent les lieux. Réalisant tardivement qu'ils se trouvent en présence d'un dieu, les pirates supplient qu'on leur permette de regagner le rivage. Bacchus se transforme en lion et charge les hommes. Ceux-ci sautent dans la mer où ils se transforment tous en dauphins.

Le timonier restant dépose Bacchus sur le rivage de Naxos, où il trouve Ariane abandonnée et endormie. Dans le mythe du Minotaure, Ariane était la belle fille du roi de Crète qui avait été abandonnée par le héros grec Thésée après l'avoir aidé à vaincre le demi-homme et le demi-taureau. Bacchus réussit à la consoler et, avec le temps, il en fait sa femme. Malheureusement, elle tombe malade et meurt. Bacchus, en deuil, se désintéresse de la musique et de la danse jusqu'à ce que son père n'ait pitié de lui et ne lui rende Ariane, la rendant immortelle.

Supprimer la pub
Advertisement

Fresco of Dionysos and Ariadne, Getty Villa
Fresque de Dionysos et Ariane, Getty Villa
The J. Paul Getty Museum (CC BY)

Midas et Penthée

Un autre mythe intéressant concernant Bacchus est sa relation avec le roi Midas de Phrygie. Silène, ayant bu un peu trop de vin de Bacchus, s'égare dans le jardin du roi. On le découvre endormi et on l'escorte jusqu'à Midas, qui le traite avec bonté. Après avoir été ramené à Bacchus, le dieu reconnaissant promet à l'avide Midas un seul souhait. Midas demande que tout ce qu'il touche soit transformé en or. Cela fonctionne pendant un certain temps jusqu'à ce que le roi ait faim et que ses assiettes, ses coupes, ses boissons et même sa nourriture se transforment en or. Conscient de son dilemme, il retourne voir Bacchus et le supplie d'annuler son vœu. Le dieu lui dit de se baigner dans le fleuve Pactole. Ce faisant, Midas perd son don.

Red-Figure Stamnos Depicting Midas
Stamnos à figures rouges représentant Midas
Trustees of the British Museum (Copyright)

Le roi Penthée, comme Lycurgue, veut éloigner le dieu du vin de sa ville et de ses habitants. Bacchus et ses disciples envoient un message au roi de Thèbes pour annoncer leur arrivée et demander une réception et des divertissements appropriés. Le roi avait entendu parler du désordre qui accompagnait Bacchus et ordonne au dieu du vin, dans un message insolent, de rester en dehors des portes de la ville. Pour se venger de cette insulte, le dieu agacé frappe les femmes de Thèbes de démence, ce qui les pousse à quitter la ville et à se joindre aux rites religieux, les Mystères. Penthée est curieux de voir ces rites de ses propres yeux.

Ovide, dans ses Métamorphoses, appelle le roi "le moqueur des dieux". Il rit de la prophétie d'un vieux voyant qui dit : "Si tu n'adores pas un dieu comme il se doit, tu seras déchiré en mille morceaux et dispersé partout" (58). Toujours réticent à accepter Bacchus et son entourage, Penthée écoute l'un des fêtards qui revient des rites : "Je me suis joint aux rites et je suis l'un des Bacchanaliens..." (62). Penthée se met en colère: "Amis, saisissez cet imposteur, et, par les tourments les plus cruels, faites-le descendre chez les morts"" (62). Penthée veut voir les rites de ses propres yeux. Déguisé, il se cache dans un endroit où il peut observer sans être vu; cependant, sa cachette est découverte par sa propre mère, Agavé; il est traîné hors de sa cachette et, comme la prophétie l'avait prédit, on lui arrache les bras.

Supprimer la pub
Advertisement

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

De quoi Bacchus est-il le dieu ?

Bacchus est le dieu du vin et de la fête dans la mythologie romaine.

Qui est l'équivalent grec de Bacchus ?

Dans la mythologie grecque, Bacchus est connu sous le nom de Dionysos.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l’histoire antique et médiévale ainsi que l’histoire des États-Unis à Lincoln College (Illinois). Éternel étudiant d’histoire depuis qu’il a découvert Alexandre le Grand, il met toute son énergie à transmettre son savoir à ses étudiants.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2023, août 08). Bacchus [Bacchus]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11128/bacchus/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Bacchus." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 08, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11128/bacchus/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Bacchus." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 08 août 2023. Web. 14 avril 2024.

Adhésion