Char

Définition

Rodrigo Quijada Plubins
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 06 mars 2013
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Royal Lion Hunt on Chariot (by Jan van der Crabben (Photographer), Copyright)
Chasse royale au lion en char
Jan van der Crabben (Photographer) (Copyright)

Le char était un véhicule léger, généralement à deux roues, tiré par un ou plusieurs chevaux, transportant souvent deux personnes debout, un conducteur et un combattant utilisant un arc et une flèche ou des javelots. Le char était l'arme militaire suprême en Eurasie, approximativement de 1700 à 500 avant notre ère, mais il était également utilisé pour la chasse et dans des compétitions sportives telles que les Jeux olympiques et le Circus Maximus romain.

Les chevaux ne furent utilisés pour le transport, le labourage, la guerre ou toute autre activité humaine pratique qu'assez tard dans l'histoire, et le char fut la première application dans ce domaine. Les ânes et d'autres animaux étaient préférés dans les premières civilisations.

Supprimer la pub
Advertisement

Le cheval

La principale niche écologique du cheval était la steppe eurasienne, une bande de prairie très large (4 800 km) et étroite (800 km en moyenne) qui s'étendait grosso modo de la Hongrie à la Chine et englobait des parties de ce qui est aujourd'hui l'Ukraine, le sud de la Russie, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, le Turkménistan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et la Mongolie. Pendant la majeure partie de l'histoire ancienne, la steppe - qui signifie "friche" en russe - fut le foyer de sociétés nomades dont l'économie reposait sur l'élevage, complété par la chasse et, dans une bien moindre mesure, par une agriculture sporadique et itinérante. Aucune ville ou communauté sédentaire n'existait dans la steppe, à l'exception de quelques rares endroits.

Les habitants de la steppe domestiquèrent le cheval dans le but de l'élever pour l'alimentation, à l'instar des moutons et d'autres animaux déjà domestiqués. Ce processus, malheureusement mal documenté, se déroula avant 2500 avant notre ère. La roue, une invention importée du Moyen-Orient, était arrivée dans la steppe vers 3100 avant notre ère. L'invention du char dans la steppe - peut-être conçu à l'origine comme un outil amélioré pour la chasse - eut lieu environ 2000 ans avant notre ère, probablement dans la région située juste à l'est du sud des montagnes de l'Oural, où les chars les plus anciens ont été mis au jour. C'est à peu près à cette date que le mot "cheval" apparaît pour la première fois en Mésopotamie, à l'occasion d'une augmentation des échanges commerciaux nord-sud à travers l'Iran.

Supprimer la pub
Advertisement
Les flèches et les javelots étaient les principales armes utilisées par le combattant à bord, tandis qu'une deuxième personne conduisait le char.

Invention du char

Le char devint alors une plate-forme mobile à partir de laquelle les soldats pouvaient tirer sur leurs ennemis. Les flèches et les javelots étaient les principales armes utilisées par le combattant à bord, tandis qu'une deuxième personne conduisait le char. La tactique consistait à se déplacer constamment, à entrer et sortir de la bataille, en tirant à distance.

Il n'y a pas d'explication claire sur la raison pour laquelle les humains inventèrent le char avant même de monter directement à cheval, ce qui semblerait plus logique. Un char était évidemment plus coûteux qu'un cheval seul, et les chars ne pouvaient pas pénétrer ou manœuvrer correctement dans des paysages où un cheval monté pouvait le faire, comme les collines, les marais ou les forêts. Nous savons que les gens ont bel et bien essayé de monter des chevaux très tôt, car nous avons trouvé des dessins qui le montrent, mais il s'agit là d'expériences rares qui ne semblent pas avoir fonctionné. La théorie la plus répandue est que les chevaux de l'époque étaient plus faibles que ceux d'aujourd'hui, qu'ils n'étaient pas aptes à supporter un homme et que ce n'est qu'après une très longue période d'élevage sélectif constant qu'un cheval plus fort aurait vu le jour. Les chevaux commencèrent à être montés de manière régulière environ un millénaire et demi après l'invention du char.

Supprimer la pub
Advertisement

L'arc composite, inventé au cours du deuxième millénaire avant notre ère, fut l'ingrédient final de l'essor d'un ensemble mortel. L'arc et les flèches étaient beaucoup plus anciens, et l'innovation de l'arc composite était l'utilisation de deux types de matériaux, à l'intérieur et à l'extérieur de l'arc, ce qui lui donnait considérablement plus de puissance. Les arcs composites étaient capables d'atteindre avec précision une cible située à 300 m de distance et de pénétrer une armure à 100 m de distance. C'était l'arme préférée pour les chars et pour les cultures équestres ultérieures. Sa puissance se reflète dans le fait que ces arcs furent utilisés pour la dernière fois en temps de guerre par les Chinois au 19e siècle, alors que les armes à feu étaient utilisées depuis belle lurette.

Alabaster Panel from the Central Palace of Tiglath Pileser III
Panneau d'Albâtre provenant du Palais Central de Tiglath Phalasar III
Osama Shukir Muhammed Amin (Copyright)

Nous savons peu de choses sur ce qui se passa dans les communautés de la steppe après l'invention du char. Nous pouvons supposer que la guerre s'intensifia - et il existe des preuves à ce sujet - et que ceux qui furent les premiers ou qui comprirent le mieux la nouvelle invention prirent d'assaut leurs voisins, s'appropriant de précieux droits sur les terres de chasse et de pâturage. Nous ne comprenons vraiment l'impact du char que lorsque cette nouvelle forme de guerre sortit des steppes pour entrer dans les terres agricoles sédentaires.

Chariots dans la guerre

La première référence aux chars se trouve en Syrie vers 1800 avant notre ère. Au cours des quatre siècles suivants, les chars firent leur chemin au sein de la civilisation, soit par migration directe des peuples des steppes, soit par diffusion, et ils devinrent rapidement l'arme préférée de l'élite.

Supprimer la pub
Advertisement

Les Hittites établirent leur premier royaume à l'aide de chars vers 1700 avant notre ère, et les utilisèrent ensuite de manière intensive; les Hourrites, originaires de la région du Caucase, pénétrèrent au Moyen-Orient et se taillèrent un royaume qui allait jouer un rôle important dans cette région, le Mitanni, vers 1500 avant notre ère; le nord de l'Égypte fut pris par des conducteurs de chars appelés Hyksôs vers 1650 avant notre ère, qui établirent leurs propres dynasties; en Chine, la première dynastie apparut, les Shang (à partir de 1600 av. J.-C.), avec une aristocratie de conducteurs de chars; les Mycéniens ont adoptèrent le char en Grèce, ce qui les aida probablement à envahir leurs voisins minoens pourtant plus sophistiqués (c, 1400 av. J.-C.); des tribus appelées Kassites firent leur apparition sur des chars depuis l'Iran et prirent la Babylonie, établissant leur propre dynastie (c. 1570 av. J.-C.) qui allait durer quatre siècles; et les Aryens des steppes, également conducteurs de chars, migrèrent vers le sud vers ce qui est aujourd'hui l'Iran, le Pakistan et l'Inde, influençant profondément la culture locale, établissant en particulier les bases de l'hindouisme. Le célèbre roi Darius le Grand de l'empire perse achéménide, qui fut créé bien plus tard, déclarait fièrement son ascendance aryenne, et ce pour de bonnes raisons.

Hittite War Chariot
Chariot de guerre hittite
Karen Barrett-Wilt (CC BY-NC-SA)

Partout, en Europe, au Moyen-Orient, en Inde et en Chine, tous les dirigeants, des petits chefs aux grands pharaons, firent du char leur arme maîtresse. Ils commencèrent à se représenter sur des chars, à faire la guerre sur des chars, à inclure des chars et des chevaux dans leurs tombes comme symboles de pouvoir, etc. L'aristocratie environnante, bien entendu, suivit le mouvement, de sorte que les forces d'élite de tous les pays devinrent des conducteurs de chars. Le cheval devint un atout militaire précieux, et non plus une source de nourriture. L'élevage de chevaux devint essentiel pour ces États, et tous les rois puissants aspiraient à posséder les écuries appropriées pour fournir des chars à leurs armées; les importations en provenance des steppes restèrent toutefois longtemps leur principale source d'approvisionnement.

La bataille de chars la plus célèbre fut celle de Qadech (1294 av. J.-C.), qui opposa les deux superpuissances de l'époque, l'Égypte et le Hatti (Hittites), et à laquelle une cinquantaine de chars de part et d'autre auraient participé. Le petit nombre de chars par rapport aux troupes d'infanterie est un bon indicateur de l'efficacité du char: en Chine, le ratio pouvait atteindre 25 soldats d'infanterie par char.

Supprimer la pub
Advertisement

Déclin de l'utilisation

L'utilisation du char déclina très lentement, à partir de 500 ans avant notre ère (et pourtant, dans certaines parties de l'Europe, la technologie venait tout juste d'arriver à cette époque). Le déclin de l'utilisation du char est dû à plusieurs facteurs: tout d'abord, et probablement avant tout, l'équitation se développa dans les steppes et remplaça les chars lentement mais sûrement. Les premières forces montées connues sont celles des Scythes, un peuple des steppes qui, au VIIe siècle avant notre ère, attaqua l'empire assyrien à cheval. Deuxièmement, l'infanterie, autrefois impuissante face aux chars, devint plus sophistiquée grâce à l'utilisation croissante d'armes en fer (à partir de 1200 av. J.-C.) et à de nouvelles tactiques sous la forme de formations en phalange. En combattant les envahisseurs romains, les Celtes furent probablement le dernier peuple à utiliser les chars de manière intensive, jusqu'aux alentours du 4e siècle de notre ère.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Citer cette ressource

Style APA

Plubins, R. Q. (2013, mars 06). Char [Chariot]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-106/char/

Style Chicago

Plubins, Rodrigo Quijada. "Char." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 06, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-106/char/.

Style MLA

Plubins, Rodrigo Quijada. "Char." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 06 mars 2013. Web. 01 mars 2024.

Adhésion