Ovide

Collecte de fonds pour traductions

Notre vision : Une éducation gratuite à l'Histoire pour tous, dans le monde entier et dans toutes les langues. C'est un objectif ambitieux, mais cela ne nous empêche pas d'y travailler. Pour y parvenir, nous devons traduire... beaucoup ! Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à avoir un réel impact mondial. Merci beaucoup !
$1109 / $3000

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 11 mai 2017
X

Texte original en Anglais : Ovid

Ovid (by www.bdmundo.com, CC BY-SA)
Ovide
www.bdmundo.com (CC BY-SA)

Publius Ovidius Naso, plus connu dans l'histoire sous le nom d'Ovide (43 av. JC - 17 de notre ère), était l'un des écrivains les plus prolifiques du début de l'Empire romain. Ses œuvres poétiques, principalement écrites sous forme de couplets élégiaques, influencèrent de nombreux grands auteurs de l'histoire, dont Chaucer, Milton, Dante, Shakespeare et Goethe. Aimé par le peuple romain, il commit l'erreur tragique de fâcher l'empereur Auguste et passa le reste de sa vie en exil.

Enfance

Descendant d'une vieille famille équestre bien établie, Ovide naquit le 20 mars 43 av. JC à Sulmona dans les Abruzzes, à 145 km (90 miles) à l'est de Rome. À l'époque de sa naissance, la République était tombée et l'héritier présomptif de Jules César, Octave (le futur Auguste), était à la poursuite de ses assassins; une guerre civile avait commencé. Comme beaucoup d'autres personnes de sa génération, la famille d'Ovide, en particulier son père, voulait qu'il fasse carrière dans le droit et la politique, mais le rêve de toute une vie d'Ovide était tout autre. Il fut envoyé à Rome pour compléter son éducation sous la tutelle de l'orateur Arellius Fuscus et du rhétoricien Porcius Latro. Élève distingué, surtout en rhétorique, il fit ensuite le tour des îles grecques comme le faisaient beaucoup de jeunes étudiants romains pour parfaire leur éducation.

Supprimer la pub

Advertisement

Malgré l'insistance de ses parents - son père le réprimandait souvent pour ne penser qu'à écrire des poèmes - cet amoureux de la langue abandonna la vie publique après seulement un ou deux petits postes juridiques pour mener une vie de poète. Sous l'impulsion de l'orateur et mécène Marcus Valerius Messalla Corvinus, il connut rapidement le succès en tant qu'écrivain et devint bientôt le poète le plus connu de Rome. Malheureusement, cette notoriété ne put le protéger, et en 8 de notre ère, il fut banni de Rome.

Œuvres célèbres

Contemporain de l'historien romain Tite-Live, Ovide, tout comme les poètes Virgile et Horace, est considéré par de nombreux historiens comme ayant créé un style poétique comparable à celui des écrivains grecs de l'Antiquité. Toutefois, contrairement à Virgile et Horace, Ovide n'était pas considéré comme faisant partie du cercle restreint de l'empereur Auguste à la cour impériale. Pour des raisons qui ne sont pas claires pour les historiens modernes, Ovide n'était pas apprécié par l'empereur. Cela peut être dû au type de poésie qu'Ovide écrivait: des conseils aux jeunes amoureux. Un historien a même dit que pour Ovide, l'amour était le seul jeu qui en valait la peine.

Supprimer la pub

Advertisement

POUR OVIDE, L'AMOUR ÉTAIT LE SEUL JEU QUI en VALAIT LA PEINE.

Son premier recueil de poèmes fut Amores ou "Les Amours", publié en 22 av. JC. Il racontait dans un style très léger les mésaventures d'un jeune homme et son amour pour une jeune fille inaccessible. Ses autres œuvres portent sur des sujets variés: Les Héroïdes ou "Héroïnes" sont une série de 15 lettres censées avoir été écrites par des personnages féminins de la mythologie grecque et romaine, comme Pénélope et Didon, à leurs amants qui les avaient maltraitées ou abandonnées. Son Mediacamina Faciei Femineae défendait non seulement l'utilisation des cosmétiques par les femmes romaines, mais fournissait également des recettes. Un autre ouvrage, Remedia Amoris ou "Remèdes à l'amour", donnait des conseils aux amants sur la façon de mettre fin à une relation. L'Ars Amatoria ou "L'art d'aimer" était composé de trois livres écrits en l'an 2 de notre ère, qui traitaient des actes de séduction et des intrigues érotiques et donnaient des conseils aux hommes et aux femmes. Un bon exemple de ces conseils se trouve dans le livre I où il écrit,

Soldat novice qui veux t'enrôler sous les drapeaux de Vénus, occupe-toi d'abord de chercher celle que tu dois aimer; ton second soin est de fléchir la femme qui t'a plu; et le troisième, de faire en sorte que cet amour soit durable.

L'Ars Amatoria a longtemps été considéré comme l'une des raisons possibles de son exil.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Les Métamorphoses

Son œuvre la plus célèbre, du moins pour la plupart des lecteurs modernes, est les Métamorphoses, 15 livres composés en hexamètres dactyliques, un recueil de contes tirés des mythes et légendes classiques et du Proche-Orient, une chronologie allant de la création du monde à la mort de César. C'est un poème épique qui parle non seulement de l'interaction de l'humanité avec les dieux, mais aussi de héros et d'héroïnes tels que Persée, Thésée, Hector et Achille. C'est l'une des rares œuvres d'Ovide qui ne soit pas écrite en couplets.

Achevé avant son exil, il ouvre le livre I par une déclaration sur son objectif,

Inspiré par mon génie, je vais chanter les êtres et les corps qui ont été revêtus de formes nouvelles, et qui ont subi des changements divers. Dieux, auteurs de ces métamorphoses, favorisez mes chants lorsqu'ils retraceront sans interruption la suite de tant de merveilles depuis les premiers âges du monde jusqu'à nos jours. (Métamorphoses, 3)

Il termine le livre XV en parlant de l'avenir de Rome et de son propre avenir,

Supprimer la pub

Advertisement

Je serai lu partout où les Romains porteront leurs lois et leur Empire; et s'il est quelque chose de vrai dans les présages des poètes, ma renommée traversera les siècles; et, par elle, je vivrai. (Métamorphoses, 311)

Exil

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le sujet de la poésie érotique d'Ovide contrastait fortement avec la réforme morale proposée par l'empereur Auguste qui, en principe, pensait qu'une partie de la disparition de la République et de la situation désastreuse actuelle de l'Empire résidait dans un manque de moralité, un problème sur lequel Cicéron avait écrit des décennies auparavant, avant qu'Auguste ne le fasse assassiner en 43 av. JC. L'empereur voulait que son empire revienne à une observation plus stricte de nombreuses traditions anciennes de Rome, notamment dans le domaine de la religion et du mariage. Malheureusement, Ovide ne pensait pas que ces réformes touchaient tout le monde de la même manière, et plus particulièrement la maison impériale, car l'empereur était connu pour ses nombreuses maîtresses, et sa fille Julia était une adultère réputée; elle fut finalement bannie, et ne revint en Italie que pour y mourir de malnutrition en 15 de notre ère.

Malheureusement, Ovide ne pouvait pas garder ses opinions pour lui, les exprimant dans les lignes de sa poésie. Il écrivit que la vie privée et le mariage de l'empereur contrastaient fortement avec les règles strictes qu'il avait établies pour la population en général. Ce poète au franc-parler était également franc à propos de l'épouse de l'empereur, Livie. Dans ses poèmes, il estimait qu'une femme avait le droit d'utiliser des produits de beauté; cependant, dans le cas de Livie, il disait qu'elle était trop occupée pour faire attention à son apparence, malgré le fait qu'elle avait un personnel pour surveiller sa garde-robe et même une masseuse.

Ovid Exiled
Ovide Exilé
POP (Public Domain)

L'empereur Auguste n'était pas satisfait du contenu de la poésie d'Ovide, et bien que la véritable raison soit devenue un secret d'état, Ovide fut banni en l'an 8 et se réfugia à Tomis près de Constanta dans l'actuelle Roumanie, selon les mots d'Ovide un endroit avec un "climat misérable". Certains historiens évoquent la possibilité qu'Ovide ait été impliqué dans le prétendu scandale de Julia. Quelle qu'ait été la raison de son exil, Auguste affirma publiquement que le poète encourageait l'adultère féminin. Pour sa propre défense, Ovide soutenait qu'il avait commis une erreur, et non un crime. En outre, toutes ses œuvres furent bannies des bibliothèques publiques romaines. Heureusement pour les générations futures, ses œuvres purent survivre grâce à sa popularité auprès de nombreux collectionneurs privés.

Supprimer la pub

Advertisement

Certains pensent que son exil était dû à l'atmosphère de l'époque. Les gens de la ville étaient agités et proches de la rébellion dans les provinces. D'autres soutiennent qu'il fut peut-être témoin de quelque chose et que l'empereur devait le faire taire à tout prix, l'exil étant le choix le plus logique. Malgré les supplications publiques et privées, l'empereur et même son héritier Tibère ne cèdèrent pas, et le poète passa le reste de sa vie loin de Rome, à Tomis. Pendant son exil, il continua à écrire, notamment quatre recueils de poèmes intitulés Epistulae ex Ponto ou "Les Pontiques" et Tristia ou "Les Tristes", des poèmes adressés à sa femme. En 17 de notre ère, Ovide mourut alors qu'il était encore en exil. Bien qu'il ait demandé à être enterré à Rome, personne ne sait si sa requête fut honorée.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l'Histoire ancienne, médiévale et américaine au Lincoln College (Normal, Illinois). Il a toujours été et sera toujours un étudiant en histoire, depuis qu'il apprit au sujet d'Alexandre le Grand. Il est impatient de transmettre ses connaissances à ses élèves.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2017, mai 11). Ovide [Ovid]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-561/ovide/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Ovide." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mai 11, 2017. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-561/ovide/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Ovide." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 11 mai 2017. Web. 01 déc. 2021.

Adhésion