Vulcain

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 19 avril 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
X
Hephaistos / Vulcan (by Jastrow (2006), Public Domain)
Héphaïstos
Jastrow (2006) (Public Domain)

Vulcain était le dieu romain du feu et de la forge, l'équivalent d'Héphaïstos dans la mythologie grecque. Fils de Jupiter et de Junon, il était le protecteur des forgerons et des artisans. En tant que dieu de la forge et du feu dévastateur de l'environnement et de la nature (volcans), Vulcain était probablement l'un des dieux les plus redoutés.

Comme les autres dieux, Vulcain avait une fête, les Vulcanalia (alias Héphaïsties), célébrée le 23 août, et un temple situé à l'extérieur de Rome, sur le Champ de Mars. Par crainte du feu (et pour des raisons de sécurité), la plupart de ses temples étaient situés à l'extérieur des villes.

Supprimer la pub
Advertisement

Naissance et famille

Bien qu'elle ne lui ait pas rendu son affection, Vulcain était, au début, extrêmement attaché à sa mère, Junon. Il la consolait souvent après l'une de ses fréquentes disputes avec Jupiter. Dans une histoire que l'on retrouve dans les mythologies grecque et romaine, Junon affronte Jupiter dans une nouvelle crise de jalousie. En colère, Jupiter la suspend aux nuages par une chaîne d'or. Vulcain tente en vain de la sauver. Furieux de l'ingérence de son fils, Jupiter le chasse du ciel. Vulcain tombe sur terre pendant un jour et une nuit entiers, atterrissant au sommet du mont Mosychulus sur l'île de Lemnos. La gravité de la chute le rend boiteux et difforme, mais sa mère ne s'enquiert jamais de son état de santé. Selon le récit romain, Vulcain se retire sur le mont Etna où il crée une grande forge et s'associe avec les cyclopes Brontès, Stéropès et Argès.

La laideur et la difformité de Vulcain l'empêchèrent de trouver le bonheur dans le mariage.

Une variante de cette chute provient de la mythologie grecque. Héra était bien consciente de l'œil errant de Zeus et voulait lui donner un enfant d'une grande force et d'un grand pouvoir, mais à la naissance d'Héphaïstos, Héra le trouva petit, basané et laid. Dégoûtée, elle le précipita du haut de la montagne et le fit disparaître dans la mer. Il fut sauvé par des nymphes de la mer (dont Thétis, la mère d'Achille), qui l'élevèrent dans une grotte où il apprit à forger le métal. Dans la Théogonie d'Hésiode, "...Héra, en colère, se disputa avec sa compagne et mit au monde, sans acte d'amour, un fils, Héphaistos, célèbre pour son habileté au travail..." (53)

Supprimer la pub
Advertisement

La laideur et la difformité de Vulcain l'ont empêché de trouver le bonheur dans le mariage. Tout d'abord, il fut rejeté (comme beaucoup d'autres) par Minerve (Athéna) qui jura de ne jamais se marier. Ensuite, pour punir Vénus de son orgueil et de son rejet de tous les prétendants, Jupiter maria la déesse de la beauté à Vulcain, le "mal-aimé", l'obligeant, elle et ses suivantes - les Grâces - à vivre avec lui dans sa grotte du mont Etna. Bien entendu, le mariage ne dura pas et elle le quitta pour l'affection d'autres personnes, dont son frère Mars. Enfin, Vulcain épousa l'une des Grâces, mais, comme les autres, elle l'abandonna. Il eut cependant des enfants (tous considérés comme des monstres) : parmi eux, Cacus (tué par Hercule), Periphétès (tué par Thésée) et le lutteur Cercyon (peut-être également tué par Thésée). Il aurait été le père de Servius Tullius, le sixième roi de Rome.

Le trône d'or

De nombreux récits et mythes entourant Vulcain se retrouvent dans les récits concernant Héphaïstos. Il est souvent difficile de faire la différence entre les deux. L'une de ces histoires est celle du trône d'or. En partie pour se venger de la façon dont il avait été traité, Vulcain façonna un magnifique trône d'or pour Junon, mais il contenait un certain nombre de ressorts cachés. Inoccupé, il paraissait inoffensif, tout à fait ordinaire. Cependant, si quelqu'un s'asseyait dessus, le fauteuil se refermait et toute tentative d'échapper à ses griffes restait vaine. Junon était ravie de sa beauté et de sa délicatesse, mais lorsqu'elle s'y assit, elle se retrouva prisonnière. Toutes les tentatives des dieux pour la libérer échouèrent. Finalement, Mercure rendit visite à Vulcain dans sa grotte et le supplia de retourner sur l'Olympe et de libérer sa mère. Vulcain avait juré de ne jamais revenir sur l'Olympe et refusa catégoriquement. Finalement, Bacchus (Dionysos), le dieu du vin et des réjouissances, fit appel à la bonne nature de Vulcain en lui offrant un flacon de vin. Vulcain y consentit et libéra sa mère. Il retourna ensuite à sa forge et construisit de magnifiques palais pour chacun des dieux.

Supprimer la pub
Advertisement

Vulcan's Forge
Forge de Vulcain
Cornelis Schut (Public Domain)

Naissance de Minerve

Dans un autre mythe romain, Vulcain est associé à la naissance de Minerve. Jupiter souffrait d'un violent mal de tête. Toutes les tentatives des dieux pour l'aider avaient échoué ; même Apollon, le dieu de la médecine, ne parvint pas à soulager la douleur. Finalement, Jupiter fit appel à Vulcain pour qu'il lui ouvre la tête avec une hache. Vulcain s'exécuta rapidement et Minerve jaillit, adulte et revêtue de son armure. Elle serait connue comme la déesse de la paix, de la guerre défensive et de la sagesse. Dans la version grecque du mythe, c'est Prométhée qui eut l'idée d'utiliser la hache pour Héphaïstos. Le dieu du ciel s'agenouilla à contrecœur et le dieu du feu frappa d'un seul coup le centre du crâne. Athéna (Minerve) apparut. On dit que sa mère était Métis. Homère a raconté sa naissance dans les Hymnes homériques (n° 28) :

...Minerve, déesse illustre, féconde en sages conseils, portant un cœur inflexible, vierge vénérable, gardienne des cités, divinité forte, que le prudent Jupiter fit sortir de sa tête vénérable, toute vêtue d'armes de guerre, étincelante d'or.

(Hymnes homériques, 88, Remacle)

The Birth of Minerva
Naissance de Minerve
René-Antoine Houasse (Public Domain)

Les Métamorphoses d'Ovide

Vulcain, et non Héphaïstos, apparaît à la fois dans les Métamorphoses d'Ovide et dans l'Énéide de Virgile. Le poème épique d'Ovide (de 43 av. J.-C. à 17 ap. J.-C.) relate l'histoire de Rome depuis ses débuts antiques jusqu'à la mort de Jules César (100-44 av.J.-C.). Il décrit non seulement l'interaction de l'humanité avec les dieux, mais aussi les héros et les héroïnes. Dans le livre IV du poème, Ovide parle de la célébration d'une fête de Bacchus au cours de laquelle toutes les femmes étaient dispensées de travailler. Cependant, les filles de Minyas avaient décidé de ne pas assister à la fête ; elles avaient plutôt choisi de rester à leur métier à tisser et d'échanger des histoires. Ovide écrit :

... À sa voix, les maîtresses et les esclaves, les mères et les filles, ont suspendu leurs travaux; elles quittent leurs toiles et leurs fuseaux; des peaux de tigre couvrent leur sein; le pampre couronne leurs cheveux épars; le thyrse arme leurs mains; l'encens fume, l'hymne sacré retentit dans les airs...Seules, les Minéides, à l'ombre de leurs toits, profanent, par un travail téméraire, les fêtes de Bacchus. Leurs doigts agiles filent la laine, ou forment de riches tissus, tandis qu'elles excitent leurs esclaves à les imiter. (65)

Au bout d'un moment, l'une des filles dit : "...racontons des histoires à tour de rôle, pendant que toutes les autres écoutent" (65). La première fille raconte l'histoire de Pyrame et Thisbé. La suivante, Leuconoe, raconte l'histoire de Mars et de Vénus, l'épouse infidèle de Vulcain : "Le Soleil, dont la lumière centrale guide toutes les étoiles, a été le premier à voir la honte de Vénus et de Mars" (68). Il raconte ce qu'il a vu à Vulcain. "...L'esprit de Vulcain s'embrouilla et le travail auquel il s'était attelé lui échappa des mains." (68) Le dieu de la forge a façonné un filet très fin composé de fines mailles de bronze et l'a étendu sur un divan. "Lorsque la déesse et son amant arrivèrent à cet endroit, grâce à l'art de l'époux et au filet si astucieusement préparé, ils furent tous deux attrapés et retenus dans les bras l'un de l'autre." (68) Vulcain ouvrit largement les portes, montrant les deux amants enlacés sous les rires des dieux.

Supprimer la pub
Advertisement

Vulcan Surprising Venus and Mars in Bed
Vulcain surprend Vénus et Mars
Johann Heiss (Public Domain)

L'Enéide de Virgile

Bien que Virgile (70-19 av. J.-C.) n'ait pas été satisfait de son épopée, l'empereur romain Auguste (r. de 27 av. J.-C. à 14 ap. J.-C.), qui prétendait être un descendant d'Énée, était en extase. L'empereur pensait que le poème montrait l'accomplissement final du destin de Rome. L'Énéide de Virgile raconte l'histoire du guerrier troyen Énée qui s'est échappé de Troie dans les dernières heures de la guerre de Troie. Il s'est finalement rendu en Italie où ses descendants, Rémus et Romulus, construiraient un jour la ville de Rome. Dans le livre VIII du poème, Énée et ses compagnons troyens atteignent le Tibre et le royaume du Latium. Junon, toujours en colère contre Énée, suscite l'ire du roi du Latium et contraint les Troyens à une guerre qu'ils ne souhaitaient pas. Vénus s'inquiète de la sécurité de son fils Énée et demande à son mari Vulcain de lui fabriquer des armes et des armures.

"Vénus, le cœur de sa mère alarmé... parla à son mari Vulcain, alors qu'ils étaient couchés dans leur chambre d'or. Insufflant dans ses mots toute sa divine séduction ... Je ne te demande aucune aide pour mon peuple malheureux, je n'exige rien de ton habileté et de tes ressources en tant que forgeron d'armes". (190)

Elle lui explique qu'elle doit beaucoup aux fils de Priam. "Pourtant, c'est maintenant que je demande des armes à une divinité que je vénère, en faisant appel à toi au nom de mon fils." (190) Après avoir dormi, Vulcain retourna à sa forge où les Cyclopes travaillaient aux foudres de Jupiter et au char de Mars. Vulcain leur dit :

Mettez de côté tout ce travail, remballez les travaux sur lesquels vous êtes engagés... et concentrez-vous sur ceci - la fabrication d'armes pour un héros au sang chaud ! C'est maintenant que l'on a besoin de votre force, de votre travail le plus rapide et de votre savoir-faire. (192)

Ils se mettent rapidement au travail et "ils façonnent un bouclier de taille héroïque, capable de résister à lui seul à tous les projectiles que les Latins peuvent utiliser" (193). Énée regarde attentivement chaque pièce:

Supprimer la pub
Advertisement

Le casque formidable avec des plumes comme des fontaines de feu, l'épée qui allait faire le malheur, la cuirasse de bronze dur ... et la lance, et la fabrication miraculeuse du bouclier. (198)

Cependant, sur le bouclier d'Énée (étant prophétique), il dépeint des événements futurs de l'histoire romaine. L'une de ces représentations est celle de la bataille d'Actium (31 avant notre ère) où il montre Cléopâtre : "Le dieu du feu l'avait rendue pâle par l'ombre de sa propre mort" (201).

Aeneas' Arrival in Latium
Énée arrive dans le Latium
Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

Conclusion

La mythologie romaine se perd dans la littérature grecque. Cependant, contrairement aux Grecs, les mythes romains sont écrits en prose, ce qui donne un sens à l'histoire et un fondement à tout ce qui est romain. Les Romains bénéficient d'un certain compromis puisque les planètes de notre système solaire portent le nom des dieux romains, et non des dieux grecs, même la très décriée Pluton. Malheureusement, Vulcain n'a pas de planète portant son nom, mais seulement le processus de durcissement du caoutchouc: la vulcanisation.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

De quoi Vulcain est-il le dieu ?

Vulcain est le dieu du feu et de la forge dans la mythologie romaine.

Qui est l'équivalent grec de Vulcain ?

L'équivalent grec de Vulcain est Héphaïstos.

Existe-t-il une planète nommée Vulcain ?

Non, aucune planète ne porte le nom de Vulcain.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l’histoire antique et médiévale ainsi que l’histoire des États-Unis à Lincoln College (Illinois). Éternel étudiant d’histoire depuis qu’il a découvert Alexandre le Grand, il met toute son énergie à transmettre son savoir à ses étudiants.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2023, avril 19). Vulcain [Vulcan]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11034/vulcain/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Vulcain." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 19, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11034/vulcain/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Vulcain." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 19 avril 2023. Web. 20 mai 2024.

Adhésion