Énéide

Définition

William F. Cole
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 17 août 2014
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, chinois, serbe, espagnol
Tu Marcellus eris (by Paola Severi Michelangeli, Public Domain)
Tu Marcellus Eris
Paola Severi Michelangeli (Public Domain)

L'Énéide, écrite par le poète romain Virgile (70-19 av. J.-C.), est un poème épique en douze livres qui décrit les débuts de la mythologie de la fondation de Rome. Le héros éponyme, Énée, prince troyen et fils de Vénus, est confronté à des épreuves et à des tribulations alors qu'il s'échappe de Troie en flammes et navigue sur la Méditerranée à la recherche d'une nouvelle patrie. Virgile passa les dix dernières années de sa vie à écrire l'Énéide, avant de mourir. Le poème est écrit en hexamètre dactylique, un mètre connu pour son utilisation dans la poésie épique. Il aborde également les thèmes du conflit et du renouveau, qui correspondent aux décennies de guerre civile et de conflits qu'avait connues la République romaine avant l'établissement de l'Empire romain sous le règne d'Auguste et la paix ("Pax Romana") qui l'accompagna.

L'Énéide fait allusion à l'Odyssée et à l'Iliade, récits de la guerre de Troie composés sous forme de poèmes épiques par le poète grec Homère au VIIIe siècle avant notre ère. Les six premiers livres de l'Énéide racontent l'histoire d'Énée et d'autres survivants de la guerre de Troie qui voyagent autour de la Méditerranée, à la manière d'Ulysse et de son équipage dans l'Odyssée. La seconde moitié de l'œuvre de Virgile est consacrée à la guerre, Énée combattant Turnus, roi des Rutules et guerrier réputé plus puissant qu'Achille. L'Énéide contient également des tropes épiques qui renvoient à Homère. Par exemple, dans le livre V, Énée organise des jeux funéraires pour son défunt père, Anchise. Ces jeux rappellent fortement les jeux funéraires organisés en l'honneur de Patrocle dans le livre XXVIII de l'Iliade. Plus tard, dans le livre VI de l'Énéide, Énée descend aux Enfers où il rencontre son père et Didon, son amante éconduite et ancienne reine de Carthage; Ulysse effectue un voyage similaire dans le livre XI de l'Odyssée. L'intervention divine est un autre trait marquant de l'Énéide; des dieux tels que Jupiter et Vénus contraignent et aident Énée à accomplir son destin, tandis que d'autres figures divines, Junon, par exemple, complotent activement contre Énée et tentent de contrecarrer ses efforts pour atteindre l'Italie et poser les fondations de Rome.

Supprimer la pub
Advertisement
L'intervention divine est une caractéristique importante de l'Énéide; certains dieux aident Énée, tandis que d'autres complotent activement contre lui.

Livres I - VI

L'épopée commence in media res (en latin, "au milieu des choses", une autre technique utilisée dans la poésie épique), alors qu'Énée et ses hommes s'échouent sur un rivage inconnu. Il est emmené à l'intérieur des terres, à la cour de Didon, reine de Carthage, où, dans le livre II, il raconte l'histoire de la chute de Troie du point de vue troyen. Dans son récit, il décrit le cheval de Troie sur les rives de Troie, l'avertissement de Laocoon ("Craignez les Grecs, craignez leurs présents désastreux :Les dons d'un ennemi sont toujours dangereux, Énéide 2.49-50), la sortie des Grecs du cheval creux et l'assaut des portes, la mort du roi Priam aux mains de Néoptolème (neveu d'Achille), et l'annonce de sa quête pour s'emparer des dieux troyens et fonder une nouvelle cité en Occident. Énée poursuit en décrivant son voyage à travers la mer Méditerranée. Alors qu'il termine son récit, Didon est frappée par une flèche de Cupidon, le demi-frère d'Énée, et tombe amoureuse du Troyen. (Leur amour ne devait pas durer, car Jupiter, par l'intermédiaire de Mercure, rappelle à Énée son destin et lui ordonne de s'embarquer à nouveau à la recherche de sa nouvelle patrie. Après ce rappel divin, Énée s'embarque pour la Méditerranée, toujours à la recherche de l'emplacement du successeur de Troie. Le cœur brisé par son départ, Didon se suicide.

The Journey of Aeneas from Troy to Rome
Le voyage d'Énée de Troie à Rome
Simeon Netchev (CC BY-NC-SA)

Dans le livre VI, le voyage d'Énée le conduit à Cumes (près de l'actuelle Naples). La sibylle de Cumes, prêtresse d'Apollon, guide Énée dans le monde souterrain. Là, le Troyen rencontre l'ombre de Didon, encore éplorée et silencieuse, et son père, Anchise, qui préfigure la grandeur de Rome. Romulus, prédit-il, un descendant d'Ascagne, fondera Rome, et la ville connaîtra un âge d'or lorsqu'un César (allusion évidente à Auguste), un autre descendant d'Ascagne, régnera sur la ville. Énée émerge des Enfers, conscient de l'importance de la tâche qui lui a été confiée.

Supprimer la pub
Advertisement

Livres VII - XII

Poussé par les dieux, Énée installe les Troyens dans le Latium, une région de l'Italie occidentale, à l'invitation de Latinus, roi de la tribu latine. Énée commence à faire la cour à Lavinia, la fille de Latinus, avec la bénédiction de son père. Turnus, roi de la tribu voisine des Rutules, se dispute également la main de Lavinia; Amata, la mère de Lavinia, soutient sa cour. (Il s'agit là d'un autre conflit manigancé par Junon pour empêcher l'établissement de Rome).

Finalement, Énée épouse Lavinia, ce qui pousse Turnus à prendre les armes. Le roi des Rutules lève une armée contre Énée et les Latins. Voyant qu'il est en infériorité numérique, Énée se tourne vers les Toscans et les Arcadiens pour obtenir de l'aide. Avec leur aide et après de nombreux combats, les forces des Rutules sont repoussées avec de nombreuses pertes dans les deux camps. L'épopée se termine brusquement lorsque, en combat singulier, Énée terrasse sans pitié Turnus, blessé.

Supprimer la pub
Advertisement

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Citer cette ressource

Style APA

Cole, W. F. (2014, août 17). Énéide [The Aeneid]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13207/eneide/

Style Chicago

Cole, William F.. "Énéide." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 17, 2014. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13207/eneide/.

Style MLA

Cole, William F.. "Énéide." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 17 août 2014. Web. 17 avril 2024.

Adhésion