Énée

Définition

Liana Miate
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 01 décembre 2022
Disponible dans ces autres langues: anglais, italien, espagnol
X
Fresco with Wounded Aeneas (by Carole Raddato, CC BY-SA)
Fresque avec Énée blessé
Carole Raddato (CC BY-SA)

Dans la mythologie gréco-romaine, Énée était un prince troyen et il fut le fondateur légendaire des Romains. Il était le fils d'Anchise, un membre de la famille royale troyenne, et de la déesse Aphrodite/Vénus. Énée fut l'un des rares héros troyens à avoir échappé au siège de Troie. Il se lança ensuite dans un voyage de sept ans, dont le récit le plus célèbre est l'Énéide du poète romain Virgile (70-19 av. J.-C.).

Importance et origines

Après être entrés en contact avec les Grecs de l'Antiquité, les Romains étaient conscients qu'il leur manquait la tradition épique légendaire que possédaient les Grecs de l'Antiquité. La littérature grecque comprenait l'Iliade et l'Odyssée d'Homère (vers 750 av. J.-C.), et la mythologie grecque comptait des héros comme Achille et Hercule, tandis que les Romains n'avaient que Rémus et Romulus, lesquels, ils le savaient, n'étaient pas à la hauteur des intrépides héros grecs.

Supprimer la pub
Publicité
Les Romains créèrent un lien entre leur histoire et la célèbre guerre de Troie en associant un héros de la guerre à Romulus.

Les Romains créèrent alors un lien entre leur histoire et la célèbre guerre de Troie en associant un héros de la guerre à Romulus. Ils choisirent un héros dont le destin était inconnu - Énée, un prince de Troie. Vers 500 avant J.-C., il était désormais courant de raconter qu'Énée avait pu échapper à l'incendie de Troie et s'étaitrendu en Italie, où il avait fondé le peuple romain.

L'histoire de la naissance d'Énée est racontée dans l'Hymne homérique à Aphrodite. L'hymne raconte comment Aphrodite influençait les relations amoureuses des dieux. Même le puissant Zeus n'était pas à l'abri des pouvoirs d'Aphrodite, et il eut de nombreuses relations amoureuses avec des femmes mortelles. Zeus décida de rendre à Aphrodite la monnaie de sa pièce et la fit tomber amoureuse d'un homme mortel, le faisant passer pour un dieu à ses yeux.

Supprimer la pub
Publicité

Zeus mit dans son cœur un désir pour Anchise, et dès qu'elle le vit s'occuper de son bétail, la passion s'empara de son cœur. Elle se rendit à son temple de Paphos à Chypre, où elle fut ointe et préparée. Arrivée sur le mont Ida, elle trouva Anchise, qui fut immédiatement impressionné par elle. Il lui demanda si elle était une déesse ou une nymphe. Aphrodite mentit, elle se prétendit mortelle et lui raconta qu'Hermès lui avait dit qu'elle serait l'épouse légitime d'Anchise.

Anchise et Aphrodite couchèrent ensemble, et au matin, elle lui révéla sa véritable forme. Anchise paniqua, réalisant qu'il avait couché avec une déesse. Cependant, Aphrodite le rassura et lui dit qu'il n'avait pas à avoir peur.

Supprimer la pub
Publicité

Ne redoute aucun mal de moi, ni des Dieux heureux, car tu es cher aux Dieux. Tu auras un fils qui régnera parmi les Troiens, et toujours des fils naîtront de ses fils. Et son nom sera Énée. (Les Hymnes homériques : Hymne à Aphrodite, trad. Leconte de Lisle)

Crouching Venus
Vénus accroupie
Carole Raddato (CC BY-SA)

Aphrodite dit à Anchise que les nymphes des montagnes élèveraient leur fils, et que lorsqu'il atteindrait un certain âge, il serait amené à son père, qui devrait dire aux gens que la mère de son fils était une nymphe. Elle le prévint que s'il disait la vérité sur la filiation de leur fils, Zeus, furieux, lui lancerait un coup de foudre.

Comme Aphrodite l'avait prédit, lorsque Zeus découvrit qu'Anchise était le père d'Énée, il lui lança un coup de foudre. Anchise serait mort si Aphrodite n'était pas intervenue et avait détourné la foudre pour qu'elle atterrisse à ses pieds. Cependant, le choc de la frappe affaiblit tellement Anchise qu'il ne put plus marcher.

Les origines d'Énée sont également mentionnées dans la Théogonie d'Hésiode (vers 700 avant J.-C.) :

Cythérée à la belle couronne donna l'existence à Énée lorsqu'elle eut goûté les plaisirs de l'amour avec le héros Anchise sur le faîte ombragé de l'Ida aux nombreux sommets. (1008-1011)

Énée dans l'Iliade

Énée joua un rôle mineur dans l' Iliade, où il était le chef des Dardaniens de Dardanie (dans l'actuelle Anatolie). Il fit preuve d'une grande bravoure, ce qui est particulièrement évident dans le livre 5, où il entre dans la bataille, inconscient de toutes les lances qui l'entourent. Il combattit aux côtés de Pandare, un seigneur et commandant troyen, et protégea son corps après qu'il eut été tué par Diomède, roi d'Argos. Diomède blessa Énée à la cuisse avec un énorme rocher, le faisant tomber à genoux. Il serait mort si sa mère, Aphrodite, ne l'avait pas sauvé, le protégeant de l'assaut des armes. Diomède réussit à blesser Aphrodite, qui battit en retraite. Apollon souleva Énée et l'emmena sur les hauteurs sacrées de Pergame, où il fut guéri. Arès ordonna à Énée de sauver Hector, et Énée retourna sur le champ de bataille sous les acclamations de ses hommes.

Supprimer la pub
Publicité

Achilles Tending to Patroclus
Achille soigne Patrocle
ArchaiOptix (CC BY-SA)

Dans le livre 20, Apollon exhorte Énée à affronter Achille, lui rappelant sa divinité en tant que fille d'Aphrodite. Enhardi par ce rappel, Énée se dirige vers Achille, sous le regard des dieux. Achille se moque d'Énée, essayant de le faire reculer. Énée tient bon, dit à Achille qu'il faudra plus que des menaces pour l'effrayer et se vante de sa lignée. Énée supplie Achille de se lancer dans la bataille au lieu d'échanger des insultes. Ils se battent tous deux avec acharnement, mais il est évident qu'Énée n'est pas de taille face au puissant Achille. Heureusement, les dieux ont décidé de sauver Énée. Poséidon distrait Achille en versant une brume dans ses yeux et hisse Énée en toute sécurité.

L'Énéide

Rédigée vers 30-19 avant J.-C., l'Énéide est très proche de l'Odyssée, et il est clair que Virgile s'est inspiré du poème épique d'Homère pour écrire sur son héros. Virgile était mécontent de l'Énéide et ordonna qu'elle soit détruite après sa mort. Cependant, l'empereur romain Auguste (r. de 27 avant J.-C. à 19 après J.-C.) l'interdit et demanda aux amis de Virgile, Varius Rufus et Plotius Tucca, de l'éditer et de la compléter.

La chute de Troie

Après dix ans de guerre entre les Grecs et les Troyens, Sinon, un soldat grec, convainquit les Troyens d'accepter un cadeau des Grecs - un cheval géant. Laocoon, un prêtre de Neptune, avertit les Troyens de ne pas faire confiance aux Grecs, même lorsqu'ils offraient des cadeaux, mais les Troyens ne tinrent pas compte de son avertissement.

Supprimer la pub
Publicité

Hector apparut à Énée pendant son sommeil et l'avertit que Troie était condamnée et l'exhorta à s'enfuir avec leurs dieux de l'autre côté de la mer. Énée ignora ses ordres et se battit en vain pour sauver Troie. Conduit au palais du roi Priam, il rejoignit les Troyens survivants qui assistaient à la mort du roi Priam. Vénus le raccompagna chez lui, où il supplia son père de s'échapper de la ville avec lui. Après un premier refus, Anchise pria les dieux et reçut un signe lui indiquant qu'il devait quitter la ville déchue.

Portant son père sur ses épaules, Énée partit chercher sa femme Créuse, mais après qu'elle lui soit apparue dans une vision, il réalisa qu'elle était déjà partie. Rassemblant les survivants troyens, dont son fils Ascagne, Énée prit la tête du mouvement pour quitter Troie.

Les voyages d'Énée

Énée raconta ses voyages après avoir quitté Troie. Après avoir été induits en erreur par des prophéties et des rêves, ils arrivèrent à Délos et furent accueillis par le roi Anios. Ils naviguèrent ensuite vers une Crète déserte mais trouvèrent un paysage chaud et aride. Après avoir atteint les Strophades, ils furent chassés par les féroces harpies. Arrivés en Épire, ils furent accueillis par d'autres réfugiés troyens, dont le roi Hélénos et Andromaque, l'ancienne épouse d'Hector. Cependant, Énée savait que son destin était de fonder une grande cité et il continua son voyage. Alors qu'ils approchaient de la Sicile, ils tinrent compte de l'avertissement du roi Hélénos et évitèrent le détroit que gardaient les monstrueuses Charybde et Scylla. Malheureusement, Anchise mourut alors qu'ils étaient en Sicile.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

The Journey of Aeneas from Troy to Rome
Le voyage d'Énée de Troie à Rome
Simeon Netchev (CC BY-NC-SA)

Énée et Didon

Après six ans de navigation autour de la Méditerranée, à la merci des tempêtes et d'une Junon en colère, Énée et ses hommes furent poussés vers le rivage de Syrte (la côte nord de l'Afrique). Vénus (l'équivalent romain d'Aphrodite) fut témoin des difficultés de son fils et supplia son père, Jupiter, de permettre à Énée de vivre et d'accomplir son destin. Jupiter lui assura qu'il le ferait. Vénus se déguisa et guida son fils jusqu'à Carthage après l'avoir enveloppé dans une brume d'invisibilité. Il réfléchit à son séjour à Troie après avoir vu des représentations de la guerre de Troie dans le nouveau temple de Junon.

Énée et ses hommes rencontrèrent Didon, la reine de Carthage, qui organisa un banquet en leur honneur. Vénus était cependant toujours inquiète des intentions de Junon à l'égard d'Énée. Elle décida de faire en sorte que Didon tombe amoureuse de son fils, en envoyant Cupidon déguisé pour faire naître l'amour et la passion dans son cœur. Didon supplia Énée de lui raconter l'histoire tragique de la guerre de Troie. Didon et Énée tombèrent amoureux l'un de l'autre, bien que Didon ait juré de ne plus tomber amoureuse après la mort de son mari. Junon arrangea une sorte de mariage entre eux pour empêcher qu'Énée ne fonde Rome, qui détruirait un jour sa chère Carthage. Cependant, Jupiter rappela à Énée son destin et lui ordonna de quitter Didon. Didon, le cœur brisé, construisit un bûcher, maudit Énée et jura que Carthage serait en guerre perpétuelle avec son peuple avant de monter sur le bûcher et se suicider.

The Meeting of Dido and Aeneas
La rencontre de Didon et Énée
Nathaniel Dance-Holland (Public Domain)

Après avoir quitté Carthage, Énée jeta un dernier regard sur la ville et vit du feu, sans se rendre compte que c'était Didon qui brûlait sur le bûcher. Une tempête les obligea à retourner en Sicile, où Énée organisa des jeux funéraires en l'honneur de son père. Énée décida de laisser les femmes et les enfants en Sicile, dans une ville nouvelle dirigée par Aceste, un autre Troyen.

Arrivée en Italie et guerre

Énée et ses hommes arrivèrent enfin en Italie, débarquant à Cumes, au nord de la baie de Naples. Il consulta la sibylle et la supplia de le conduire aux enfers pour qu'il puisse parler à son père, Anchise. Elle accepta mais lui demanda d'abord de trouver une branche d'or dans un arbre et d'enterrer Misenus, un camarade qui s'était noyé. Il accomplit ces tâches et fut ensuite conduit aux Enfers. Là, il rencontra Didon, des héros de Troie et son père dans le champ des bienheureux. Anchise lui expliqua la création de l'univers et le sens de la vie. Enfin, ils assistèrent à un défilé de grands Romains marchant vers la lumière de la vie.

Après leur retour des enfers, Énée et ses hommes naviguèrent sur le Tibre. Latinus, le roi du Latium, les accueillit. Il offrit sa fille Lavinia en mariage à Énée. Cependant, Junon envoya son agent Allecto pour semer le trouble. D'abord, elle persuada la reine Amata de s'opposer au mariage. Ensuite, elle incita Turnus, un prince latin voisin, à déclencher une guerre contre les Troyens. Enfin, elle déclencha un combat entre les habitants du Latium et un groupe de chasseurs troyens.

Aeneas' Arrival in Latium
Énée arrive dans le Latium
Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

Énée se rendit au village de Pallantium (Palatin), où le roi Évandre lui raconta comment Hercule l'avait secouru et l'informa de l'existence de Mezentius, un Étrusque qui avait été détrôné par ses sujets et avait trouvé refuge auprès de Turnus. Il conseille à Énée qu'aucun Étrusque ne se laisserait gouverner par un Italien et lui dit d'aller avec son fils Pallas revendiquer le commandement des armées luttant contre les Latins. Vénus persuada Vulcain de fabriquer une nouvelle armure pour Énée, ornée des guerres futures de Rome.

Énée ordonna aux Troyens de fermer leurs portes et de refuser de se battre. Ils lui obéirent même lorsque Turnus et ses hommes attaquèrent leur camp. Turnus finit par s'introduire dans le camp troyen. Après avoir tué quelques Troyens, il fut contraint de se retirer et de rejoindre ses hommes à la nage. Pallas fut tué par Turnus, et des jeux funéraires furent organisés pour lui. Les Latins supplièrent Énée de faire une trêve afin qu'ils puissent récupérer leurs morts. Il accepta et précisa que la guerre était la dernière chose qu'il souhaitait. Énée proposa d'affronter Turnus en combat singulier, afin que personne d'autre n'ait à mourir. Après de longs débats, les Latins acceptèrent. Cependant, alors qu'Énée approchait de la ville, Turnus appela son armée au combat. Turnus attendit en embuscade qu'Énée ne le dépasse. Les deux armées se dirigèrent l'une vers l'autre.

Turnus exigea de se battre contre Énée, et Énée conclut un traité avec Latinus, qui stipulait que celui qui resterait debout épouserait Lavinia. Si Énée était vaincu, les Troyens se retireraient pacifiquement et s'installeraient à Pallantium. Une fois de plus, Junon avait d'autres plans et fit en sorte qu'Énée soit blessé par une flèche. Après avoir été guéri par sa mère, il retourna au combat. Jupiter et Junon se réconcilièrent, et Junon fit enfin la paix avec le destin de Rome. Turnus fut tué par Énée et, une fois marié à Lavinia, Énée fonda la ville de Lavinium et nomma son fils Ascagne son successeur. Ascagne fonda ensuite Alba. Environ 400 ans plus tard, Romulus fonda Rome à partir d'Alba Longa.

Énée devient un dieu

Vénus supplia son père, Jupiter, de faire d'Énée un dieu, affirmant qu'il était déjà allé aux enfers une fois et qu'il avait survécu. Jupiter accepta, et Vénus se rendit au fleuve Numicus et lui demanda de laver les parties mortelles d'Énée. Vénus oignit alors son corps d'un parfum divin et toucha ses lèvres de nectar et d'ambroisie, faisant de lui un dieu. Les Romains l'honorèrent avec des temples et des autels.

Aeneas Carrying Anchises
Énée porte Anchise
Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

Art et héritage

L'une des plus importantes reliques troyennes est le Palladium (une statue d'Athéna), que l'on pense être d'origine divine. Cette statue sacrée est entourée de bien des mystères. Certaines sources affirment que Diomède et Ulysse la volèrent en raison d'une prophétie. D'autres traditions affirment qu'ils ne volèrent qu'une copie, Énée possédant la véritable statue, qu'il emporta avec lui lorsqu'il fuit Troie. Selon la tradition romaine, le Palladium finit dans le temple de Vesta, dans le Forum romain, où les vierges vestales s'en occupaient.

Outre Rome, la cité grecque d'Aineia, en Chalcidique, aurait également été fondée par Énée. Des pièces de monnaie représentant Énée portant son père sur ses épaules ont été trouvées dans la ville. Énée transportant héroïquement son père loin de Troie était un thème populaire dans l'art antique. À Veii (une ville étrusque), on a trouvé des statues de lui datant d'environ 500 avant J.-C., ainsi que des vases anciens montrant la même scène dans toute l'Étrurie.

L'histoire d'Énée a inspiré des pièces de théâtre, des opéras, des livres et des œuvres d'art tout au long de l'histoire. Il est un personnage de la pièce Troïlus and Cressida de William Shakespeare (d. 1616). Il figure également dans la série de livres populaires Les Héros de l'Olympe de Rick Riordan et est un personnage principal de Lavinia d'Ursula K. Le Guin (1929-2018), qui raconte l'histoire d'Énée du point de vue de sa femme, Lavinia. Le compositeur anglais Henry Purcell (1659-1695) a écrit son célèbre opéra Didon et Énée en l'honneur du grand amour entre Énée et Didon et de la fin tragique de cette dernière.

En Énée, les Romains avaient enfin trouvé leur héros, qui était aussi illustre que les grands Achille et Hercule. Voici le fils d'une déesse qui se battit avec courage pendant la guerre de Troie et qui aida ses compatriotes à fuir la ville déchue, un homme qui navigua sur les mers pendant sept ans et qui affronta de nombreuses épreuves pour accomplir son destin.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Pourquoi Énée est-il célèbre ?

Énée est célèbre pour ses voyages, racontés dans l'Énéide par le poète romain Virgile, et pour avoir fondé le peuple romain.

Pourquoi Énée était-il important pour les Romains ?

Énée était important pour les Romains car il fonda le peuple romain et incarnait les valeurs romaines (l'importance de la famille et le culte des dieux).

Que fit Énée après la guerre de Troie ?

Énée s'échappa de Troie avec son père et son fils et entama un voyage de 7 ans autour de la Méditerranée. Il rencontra de nombreuses personnes, notamment Didon, la reine de Carthage, et vécut de nombreuses aventures.

Énée est-il le fondateur de Rome ?

On dit d'Énée qu'il est le fondateur de la race romaine. Son fils Ascagne fonda Alba Longa (près de Rome), où Romulus et Remus virent le jour des centaines d'années plus tard.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Liana Miate
Liana est la responsable des réseaux sociaux pour World History Encyclopedia. Elle est titulaire d'une licence en arts avec une spécialisation en Grèce antique, Rome et Antiquité tardive. Elle est particulièrement passionnée par Rome et la Grèce, ainsi que par tout ce qui a trait à la mythologie et aux femmes.

Citer cette ressource

Style APA

Miate, L. (2022, décembre 01). Énée [Aeneas]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-782/enee/

Style Chicago

Miate, Liana. "Énée." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le décembre 01, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-782/enee/.

Style MLA

Miate, Liana. "Énée." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 01 déc. 2022. Web. 19 juin 2024.

Adhésion