Forum Romain

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 11 octobre 2018
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Forum Romanum (by wili_hybrid, CC BY-SA)
Forum Romanum
wili_hybrid (CC BY-SA)

Le Forum romain de la Rome antique était le cœur religieux, administratif, juridique et commercial de la ville à partir du VIIe siècle av. J.-C. Rendu encore plus majestueux et cérémoniel à l'époque impériale, le Forum devint un symbole monumental en pierre et en marbre de la puissance et de la vanité romaines avec des temples d'empereurs déifiés, des colonnes dédicatoires et des arcs de triomphe massifs célébrant les victoires militaires depuis les coins les plus reculés de l'Empire. Bien qu'il ait été dévasté par des tremblements de terre, des intempéries, la pollution, et des siècles d'architectes le dépouillant de ses pierres et de ses colonnes, le Forum Romain reste néanmoins l'un des sites les plus impressionnants survivant depuis l'Antiquité et une fenêtre unique sur le monde grand et glorieux qu'était Rome autrefois.

Aperçu historique

Le Forum Romain est situé entre le Capitole et les collines palatines de Rome. Selon la légende romaine, c'était le lieu d'une bataille entre Romains et Sabins dans la seconde moitié du VIIIe siècle av. J.-C. Les fouilles du Forum Romain ont révélé la présence de cimetières de l'âge du fer qui étaient utilisés du XIe siècle au IXe siècle av. J.-C. La zone fut remplie d'une quantité importante de terre et de gravats afin de l'élever au-dessus du niveau d'inondation annuelle du Tibre. L'emplacement fut ensuite pavé, à partir de la fin du VIIIe siècle ou du début du VIIe siècle av. J.-C. Avec des espaces rituels anciens et des temples comme la Regia et le Temple de Vesta, le Forum devint le point central public de la ville, lieu de ses activités religieuses, politiques, commerciales et juridiques les plus importantes. Peu à peu, au cours des siècles, les magasins furent poussés vers les extrémités ou ailleurs, et l'architecture devint plus imposante et eut une fonction plus cérémonielle.

Supprimer la pub

Advertisement

Les premières basiliques, utilisées pour les rassemblements publics et surtout les tribunaux de justice, apparurent dans le Forum à partir de 184 av. J.-C. Toujours au IIe siècle av. J.-C, des arcades et des boutiques furent ajoutées sur trois côtés du Forum. La principale artère était la via Sacra, une route goudronnée qui menait du Forum à la colline du Palatin. En 121 av. J.-C, le premier arc de triomphe fut ajouté, celui de Fabius Maximus, proconsul en Gaule transalpine. Le 1er siècle de notre ère vit beaucoup d'activités de construction, et la forme du Forum que nous voyons aujourd'hui remonte en grande partie à cette époque. Lucius Cornelius Sulla (138-78 av. J.-C) construisit un bâtiment pour la Curie, plus grand, qui abritait le Sénat romain au grand complet, et il pava le Forum de travertin blanc.

Auguste fit de vastes rénovations à de nombreuses structures existantes et commémorA l'emplacement du bûcher funéraire de César par une colonne.

Divers nouveaux bâtiments apparurent pendant les règnes de Jules César (100-44 av. J.-C) et Auguste (r. 27 av. J.-C - 14 av. J.-C). Ce dernier, en particulier, fit de vastes rénovations à de nombreuses structures existantes et commémora l'emplacement du bûcher funéraire de César par une colonne, remplacée en 29 av. J.-C par le temple de Divus Iulius après la déification de César. Le règne d'Auguste vit également le Forum repavé avec du marbre et organisa le nettoyage des égouts en-dessous. En 10 ans, le Temple de Concordia Augusta, qui était parfois utilisé pour les réunions du Sénat, fut reconstruit, et le résultat de tout ce travail fut la création d'un tout nouveau Forum monumental entouré de colonnades de marbre qui, avec des ajouts réguliers de temples, de colonnes, de statues et d'arcs, annonçait le pouvoir, la richesse et les succès militaires des empereurs romains.

Supprimer la pub

Advertisement

Roman Forum in the 5th Century BCE
Forum romain au Ve siècle av. J.-C.
Ancient History Magazine / Karwansaray Publishers (Copyright)

Tout au long de la période impériale, divers temples furent construits pour commémorer les empereurs déifiés, dont Auguste, Vespasien (r. 69 - 79) et Antonin le Pieux (r. 138-161) et son épouse, l'impératrice Annia Galeria Faustina (Faustine l'Ancienne). Domitien (r. 81-96) ajouta sa propre statue équestre en 91. Des arcs de triomphe pour commémorer les victoires militaires furent ajoutés, notamment l'Arc de Titus vers 81 et celui de Septime Sévère en 203.

Le Forum fut dévasté par un incendie en 283 ce qui nécessita beaucoup de travaux de reconstruction et de restauration, y compris une nouvelle Curie et une nouvelle colonnade monumentale. Le Forum finit par tomber en déclin, même s'il était occasionnellement utilisé à des fins cérémonielles, suite au déménagement de la capitale de l'Empire romain à Constantinople en 330. Au milieu du VIe siècle, l'église de Santa Maria Antiqua fut construite dans le Forum sur les pentes de la colline du Palatin, puis ensevelie lors d'un glissement de terrain en 847. L'un des derniers ajouts en 608, alors que le Forum n'était plus qu'un marché, fut la colonne de Phocas, empereur de Byzance et ancien centurion, qui faisait 13 mètres de haut.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Beaucoup de bâtiments furent cannibalisés pour leur pierre ou brûlés pour la chaux, en particulier aux XVe et XVIe siècles. Cela affaiblit sérieusement ceux qui restèrent sur pied et les rendit à risque d'effondrement en cas de tremblement de terre. L'Arc de Titus fut incorporé dans les fortifications construites par la famille Frangipani à l'époque médiévale et en souffrit énormément. L'Arc de Septime Sévère fut transformé en forteresse avec des tours ajoutées et il y eut même des échoppes à l'intérieur de ses arcades. Les intempéries et la pollution ont depuis lors considérablement endommagé de nombreux bâtiments du Forum et surtout leurs sculptures décoratives.

FOCUS SUR L'ARCHITECTURE ET LES BÂTIMENTS RELIGIEUX

La Regia

Construite au VIIe siècle av. J.-C et modifiée plusieurs fois au cours des siècles, la Regia originale était probablement un bâtiment trapézoïdal avec une aile et une cour attenante. Le nom (« Palais royal ») suggère une utilisation comme salle du trône pour les premiers rois de Rome, mais les témoignages archéologiques d'autels et de sacrifices indiquent une fonction religieuse au VIe siècle av. J.-C. À l'époque impériale, il servait de bureau et de lieu de rencontre par certains des plus importants responsables religieux de Rome tels que les Vierges Vestales et le Pontifex Maximus. Dans son enceinte, il y avait deux lauriers sacrés et un sanctuaire avec les boucliers et les lances de Mars, que les généraux devaient frapper l'un contre l'autre avant de se lancer dans leurs campagnes. Le bâtiment fut rénové en 210 av. J.-C, 148 av. J.-C et 36 av. J.-C, et survécut aux incendies du Ier siècle de notre ère. Aujourd'hui, seul le plan au sol est visible.

Map of the Roman Forum
Plan du Forum romain
Samuel Ball Platner (Public Domain)

Le Comitium

Le Comitium vit le jour à la fin du VIIe siècle av. J.-C comme simple espace triangulaire pavé pour les cérémonies religieuses, mais finit par acquérir une plate-forme étagée et des proues de navires furent apposés sur le podium de l'orateur (rostra). A partir du IVe siècle av. J.-C, la configuration générale du Comitium prit la forme circulaire si familière des ekklesiasteria grecques (forums d'assemblées publiques). Après avoir été repavé au moins sept fois au fil du temps, le Comitium cessa d'exister en tant que monument spécifique au 1er siècle av. J.-C, lorsque Jules César l'élimina. Il y a encore aujourd'hui sur le site une mystérieuse pierre noire, le Lapis Niger, qui porte une inscription de ce qui semble être un ensemble de règlements pour un rituel. Les Romains de la fin de la République croyaient que la pierre marquait la tombe de Romulus, le fondateur légendaire de la ville.

Supprimer la pub

Advertisement

Pendant la République, le Temple de Saturne abritait le trésor public (ærarium) de Rome.

Le Temple de Vesta

Le Temple circulaire de Vesta, dédié à la déesse romaine du foyer, fut construit pour la première fois au VIIe siècle av. J.-C. À la fin de la République, le temple avait été transformé en une maison primitive avec des colonnes tout autour de son périmètre, à l'intérieur de laquelle se trouvait un foyer et d'autres objets sacrés mais pas de statue de la déesse. La légende veut que le Palladium, une petite statue en bois de Minerve, prise de Troie par Énée dans la mythologie romaine, fût conservée ici dans une chambre souterraine. Aujourd'hui, seule la base et une courte élévation des blocs de travertin reconstruits survivent.

La Maison des Vierges Vestales

La Maison des Vierges Vestales ou Atrium Vestae, située juste derrière le Temple de Vesta, était un projet initié par Domitien et complété par Trajan c. 113. La structure, avec ses trois côtés distinctifs de colonnades à deux niveaux en marbre vert et rouge, fut construite sur le site d'un temple antérieur datant du IIe ou Ier siècle av. J.-C. Le bâtiment fut restauré vers 150 et les jardins clos avaient autrefois de nombreuses statues, y compris des figures des Grandes Vestales tels que Flavia Publicia (247-257).

Temple of Saturn, Rome
Temple de Saturne, Rome
Elias Rovielo (CC BY-NC-SA)

Le Temple de Saturne

Ce temple était dédié à Saturne, un dieu quelque peu mystérieux du panthéon romain qui était peut-être une version du Cronos grec. Saturne était particulièrement vénéré lors des fêtes des Saturnales qui avaient lieu tous les 17 décembre (au moins à partir du Ve siècle av. J.-C), une occasion festive où les gens échangeaient des cadeaux, les esclaves avaient les libertés dont jouissaient les citoyens ordinaires, et il y avait une atmosphère générale de fête et de liesse.

Supprimer la pub

Advertisement

La version survivante du Temple de Saturne remonte à une date comprise entre 360 et 380. Le temple fut construit sur le site du bâtiment original dédié vers 497 av. J.-C par le dictateur Titus Tatius, qui lui-même avait remplacé le premier sanctuaire du dieu, l'Ara Saturni. Pendant la République, le temple abritait également le trésor public (ærarium), fonction qu'il conserva, quoique dans une capacité plus limitée, à l'époque impériale.

Le temple se dresse sur un pédiment de blocs de travertin tandis que les huit colonnes restantes sont de style ionique. Les axes des colonnes sont en granit égyptien, les deux sur le côté en granit rose d'Assouan et les six de la façade en granit gris de Mons Claudianus. Les chapiteaux ioniques sont, en fait, les seules parties fabriquées spécifiquement pour le temple. Dans le temple se trouvait autrefois une statue de culte de Saturne.

Le Temple de Castor et Pollux

Le Temple de Castor et Pollux (alias les Dioscures) fut érigé dans la dernière décennie du Ier siècle av. J.-C remplaçant le temple antérieur dédié aux fils jumeaux de Jupiter qui se trouvait sur le site depuis 484 av. J.-C. Chaque 15 juillet, le temple était le centre d'une parade équestre - la transvectio - de 5 000 hommes avec à leur tête deux personnes travesties en ces deux demi-dieux qui auraient guidé les Romains vers la victoire sur les Latins à la bataille du lac Régille (499 ou 496 av. J.-C). Après la bataille, les jumeaux auraient abreuvé leurs chevaux à la source de Juturna qui était l'endroit même où leur temple fut construit.

Supprimer la pub

Advertisement

Temple of Castor & Pollux
Temple de Castor & Pollux
Dcastor (Public Domain)

Aujourd'hui, seuls demeurent le grand podium, son cœur en béton et trois colonnes de la version du 1er siècle AEC (construit par Auguste en 14 ou 19 av. J.-C après un terrible incendie). Auguste fit également du culte un culte impérial officiel et initia un nouveau jour de fête pour le duo le 27 janvier. La structure autrefois massive mesurait 32 x 50 m et atteignait une hauteur de près de 19 m. Les façades comportaient huit colonnes corinthiennes, tandis que les côtés en avaient chacun onze. L'entrée principale d'origine était composée de deux escaliers avec une plate-forme oratoire, transformée au IIIe siècle av. J.-C en un seul escalier. L'intérieur du temple était assez complexe et se composait d'environ 25 petites salles. Le temple servait de bureau de poids et de mesures avec une fonction supplémentaire en tant que banque.

Le Temple d'Antonin et Faustine

Le temple dédié à l'empereur Antonin le Pieux et à l'impératrice Faustine fut construit vers 140. Six colonnes corinthiennes de la façade se dressent encore, ainsi que deux de chaque côté, derrière lesquelles se cache la version du XVIIe siècle de l'église San Lorenzo in Miranda (installée pour la première fois au VIe ou VIIe siècle) dans un mélange incongru de religions et de styles architecturaux. D'abord consacré par Antonin à sa femme déifiée, il sera également dédié à l'empereur lui aussi déifié 20 ans plus tard. A l'intérieur se trouvaient autrefois des statues colossales de la divine paire, dont des fragments ont été retrouvés sur le terrain du temple.

Portique des deux Conseillers

Le Porticus deorum consentium (Portique des deux conseillers) était une plate-forme trapézoïdale construite sur sept salles voûtées et surmontée d'un portique de 12 colonnes corinthiennes en marbre vert. Datant du règne d'Hadrien (r. 117-138), la structure était décorée des statues des dieux harmonieux (version romaine des 12 dieux grecs olympiens). La structure fut réparée en 367 par le préfet de la ville, un certainVettius Agorius Praetextatus, un païen, ce qui était rare dans le nouveau monde chrétien de Rome.

LES ARCS DE TRIOMPHE

L'Arc de Titus

L'Arc de Titus fut érigé par Domitien vers 81 pour commémorer les victoires de son père Vespasien et de son frère Titus dans la guerre juive en Judée (70-71) lorsque la grande ville de Jérusalem fut mise à sac et les immenses richesses de son temple pillées. L'arche est aussi une déclaration politique et religieuse exprimant la divinité de l'empereur Tite.

Construits en marbre pentélique et marbre de Luna, les panneaux décoratifs en relief de l'arche montrent la procession triomphale portant le butin hors du Temple de Jérusalem et Titus sur un char à quatre chevaux (quadriga) et couronné par une personnification de la Victoire. La déesse Roma se tient devant, tenant la bride de l'un des chevaux. A l'origine, un énorme quadriga en bronze se serait dressé au-dessus de l'arche.

Arch of Septimius Severus
Arc de Septime Sévère
Colosseum Rome Tickets (CC BY-NC-SA)

Arc de Septime Sévère

L'Arc de Septime Sévère, érigé en 203, commémore les victoires romaines sur les Parthes dans la dernière décennie du IIe siècle. La plus grande arche centrale était utilisée pour la circulation, tandis que les deux arcs extérieurs étaient fermés par des marches. Les fondations sont en travertin et la structure principale en marbre du Proconnèse, caractéristique pour ses bandes grises et blanches. L'arc était richement décoré de sculptures qui représentaient des scènes des campagnes militaires en Parthie, la procession du triomphe, les saisons, diverses divinités et des victoires. Sur le dessus de la structure, comme indiqué sur les pièces de monnaie de l'époque, il y aurait eu un char de six chevaux en bronze doré conduit par une statue de Septime Sévère. L'empereur était également à l'origine flanqué de ses deux fils à cheval, peut-être faits en argent.

ÉDIFICES SÉCULIERS

La Curie

La Curie était le bâtiment le plus couramment utilisé pour les réunions du Sénat romain. Le premier bâtiment était la Curie Hostilia, utilisée pendant la Royauté romaine, puis la Curie Cornelia, construite par Sulla, et enfin, la Curie Julia, construite par César, finie par Auguste et utilisée par la suite. Les séances étaient ouvertes au public avec une politique de portes ouvertes qui permettait aux gens ordinaires de s'asseoir dehors et d'écouter s'ils le désiraient. La Curie fut restaurée par Domitien en 94, et reconstruite, comme mentionné, suite à l'incendie de 283. Le bâtiment rectangulaire mesure 25,6 x 17,8 m, a une hauteur de 31,6 m et était construit en brique avec un revêtement en béton. Le revêtement de sol a bien survécu et est un excellent exemple de mosaïque de marbre sectile opus; les portes, en revanche, sont des répliques en bronze des originaux. La Curie fut convertie en église de Saint Hadrien en 630.

Ancient Roman Marketplace
Marché romain antique
Mateusz Przeklasa / Ancient History Magazine (CC BY-NC-SA)

Basilique de Maxentius & Constantin

La nouvelle basilique fut commencée par Maxentius et achevée par Constantin vers 313. Elle mesurait autrefois environ 96 x 65 mètres. L'intérieur était recouvert de panneaux de marbre, avait un sol en marbre coloré et des voûtes en flèche. Le bâtiment abritait les Préfets Urbains, les plus importants fonctionnaires de la ville, et le siège du tribunal sénatorial, le Secretarium Senatus. L'abside occidentale contenait autrefois une statue colossale de Constantin, dont la tête, un pied et d'autres restes subsistants sont maintenant exposés dans la cour du Palazzo dei Conservatori. Bien que le bâtiment ait été en grande partie détruit par le tremblement de terre de 847, plusieurs voûtes de 25 mètres de haut sont encore intactes et semblent planer au-dessus des autres ruines du Forum.

Supprimer la pub

Publicité

Questions et réponses

A quoi servait le Forum romain ?

Le Forum romain était l'emplacement des bâtiments religieux, administratifs, juridiques et commerciaux de Rome. Sous les empereurs, il acquit une fonction plus cérémoniale et fut le lieu de processions publiques et de triomphes militaires.

Quels étaient les principaux bâtiments du Forum romain ?

Les principaux bâtiments du Forum romain comprenaient la Curie, où se réunissait le Sénat romain, ainsi que la Regia et le Comitium, où se tenaient les réunions et les cérémonies religieuses. Il y avait de nombreux temples, comme ceux dédiés à Saturne, à Castor et Pollux, et aux Vestales. Il y avait deux grands arcs de triomphe, le plus grand étant l'arc de Septime Sévère.

Qu'est-il arrivé au Forum romain ?

Le Forum romain a connu un déclin lorsque la capitale de l'Empire romain a été transférée à Constantinople en 330 de notre ère. Un glissement de terrain en a recouvert une partie et les gens ont utilisé les pierres de ses bâtiments à d'autres fins.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2018, octobre 11). Forum Romain [Roman Forum]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10331/forum-romain/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Forum Romain." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le octobre 11, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10331/forum-romain/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Forum Romain." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 11 oct. 2018. Web. 24 juin 2022.

Adhésion