Antonin le Pieux

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 25 juin 2013
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Bust of Antoninus Pius (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Buste d'Antonin le Pieux
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Antonin le Pieux fut empereur romain de 138 à 161 de notre ère. Lorsque l'empereur romain Hadrien (r. de 117 à 138 de notre ère) mourut le 10 juillet 138, il laissa, comme ses prédécesseurs, un fils adoptif comme successeur, Antoninus le Pieux. Antonin - dont le nom de famille signifie "dévoué" - était un homme juste et compatissant, apprécié et respecté par le peuple et par les membres du gouvernement romain. Pendant les 23 années qui suivirent, son règne (le deuxième en durée après celui d'Auguste) fut marqué par une paix relative, ce qui lui assura une place parmi les cinq bons empereurs.

Jeunesse

En réalité, Antonin le Pieux n'était pas le premier choix d'Hadrien ; il n'était même pas son second. En 136 de notre ère, alors qu'Hadrien était en mauvaise santé et au bord du suicide, il se rendit compte que, sans fils à lui, sa seule option était l'adoption. Il choisit un consul, Lucius Ceionius Commodus, pour en faire son héritier. Lucius, nouvellement adopté, fut immédiatement envoyé en Pannonie pour y exercer les fonctions de gouverneur, mais malheureusement pour les deux hommes, Lucius mourut de tuberculose en janvier 138 de notre ère. Hadrien se trouva alors à la croisée des chemins. Alors qu'il souhaitait que Marc Aurèle, beaucoup plus jeune que lui (il n'avait que 16 ans), lui succède, l'empereur mourant se rendit compte que Marc était beaucoup trop jeune et choisit à la place le très estimé et vieux Antonin qui était considéré comme "sûr" jusqu'à ce que le jeune Marc ne mûrisse.

Supprimer la pub

Advertisement

Antonin le Pieux se révéla être un empereur compétent, mais pas toujours dévoué.

À la surprise générale, non seulement Antonin vécut beaucoup plus longtemps que prévu, mais il s'avéra également être un empereur capable, mais pas toujours dévoué. Selon l'historien Dio Cassius, "Antonin est réputé avoir été un esprit curieux et ne pas s'être tenu à l'écart d'une enquête minutieuse, même sur des questions mineures et banales". Il ajoute : "Antonin est reconnu par tous comme ayant été noble et bon, ni oppressif envers les chrétiens ni sévère envers aucun de ses autres sujets..."

Bien que sa famille ait été originaire du sud de la Gaule, Antonin le Pieux vit le jour à Lanuvium, à 30 km au sud de Rome, le 19 septembre 86 de notre ère sous le nom de Titus Aurelius Fulvus Boinus Arrius Antoninus, un nom qu'il partageait avec son père. Sa mère était Arria Fadilla, fille du double consul Arrius Antoninus. Son père et son grand-père paternel avaient tous deux été consuls. Le jeune Antonin fut élevé dans un grand domaine à Lorium, d'abord par son grand-père paternel, puis par son grand-père maternel. La propriété dont il hérita - où il construira plus tard un palais - le rendit extrêmement riche, et même s'il n'avait aucune expérience militaire, il servit brillamment en tant que consul, préteur et questeur, ainsi que gouverneur en Asie Mineure de 135 à 136 de notre ère.

Supprimer la pub

Advertisement

Antoninus Pius, Capitoline Museums
Antonin le Pieux, Musées du Capitole
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Peu d'informations sur Antonin et son temps au pouvoir ont survécu. La plupart de ce qui est connu provient de son biographe Julius Capitolinus qui a écrit :

Il était d'une beauté frappante, ses talents naturels étaient brillants, son tempérament était aimable ; il avait un visage aristocratique et une nature calme, il était un orateur particulièrement doué et un érudit élégant, il était remarquablement économe, un propriétaire terrien consciencieux, doux, généreux et attentif aux droits des autres. Il possédait toutes ces qualités, en outre, dans la moyenne appropriée et sans ostentation, et, en somme, était digne d'éloges à tous égards et, dans l'esprit de tous les hommes de bien.

Le 24 janvier 138 de notre ère, l'empereur Hadrien annonça son intention d'adopter Antonin, âgé de 51 ans, comme fils et héritier, et le 28 février 138 de notre ère, l'adoption eut lieu. L'adoption, cependant, était assortie d'une condition. Capitolinus a écrit,

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

La manière dont il fut adopté, dit-on, était en quelque sorte la suivante : En tout cas, quand Hadrien annonça le désir de l'adopter, on lui donna le temps de décider s'il voulait être adopté. L'adoption était assortie de la condition suivante : de même qu'Hadrien prenait Antonin comme fils, il devait à son tour prendre Marcus Antoninus, le neveu de sa femme, et Lucius Verus.

Cette double cérémonie permit de préparer Marc Aurèle à devenir le successeur d'Antonin. Plus tard, la prétention de Marcus au trône devint encore plus sûre lorsqu'il épousa la fille d'Antonin et son seul enfant survivant, Faustine la Jeune.

L'empereur

Le 10 juillet 138 de notre ère, Antonin le Pieux, d'humeur égale, prit les rênes de l'Empire romain en pensant qu'il poursuivrait simplement la politique d'Hadrien. Bien que la raison de son nom de famille varie, "le Pieux" est un nom qui lui avait été donné par le Sénat romain, soi-disant en raison de sa loyauté envers la mémoire d'Hadrien. L'une de ses premières priorités fut de faire déifier son "père" Hadrien, ce que le Sénat approuva à contrecœur. Bien qu'il y ait eu des troubles mineurs en Maurétanie, en Allemagne et en Égypte, il fit confiance à ses commandants pour gérer la situation et ne quitta jamais la sécurité de Rome (certains pensent qu'il était trop coûteux de partir), gouvernant plutôt depuis la ville ou son domaine.

Comme on pouvait s'y attendre, il poursuivit de nombreuses politiques d'Hadrien, mais Antonin laissa tout de même son empreinte sur la ville et l'empire. Il insista pour que l'administration de la loi soit juste et impartiale, libérant même de nombreux hommes que l'ancien empereur avait emprisonnés (il convainquit le Sénat que tel était le souhait d'Hadrien). Les échanges et le commerce prospérèrent et son contrôle strict des finances permit à l'État de dégager un excédent à sa mort. Sa seule extravagance fut la célébration du 900e anniversaire de Rome.

Supprimer la pub

Advertisement

Antonine Wall
Mur d'Antonin
electropod (CC BY-NC-ND)

Il acheva de nombreux projets de construction d'Hadrien et construisit des monuments, dont le temple d'Hadrien déifié et, en mémoire de sa femme, le temple de Faustine déifiée. Il répara également de nombreux édifices publics, dont le Colisée en ruine. En Écosse, le mur d'Hadrien fut abandonné et un nouveau mur, le mur d'Antonin, fut construit à 40 miles (65 km) plus au nord, du Firth of Clyde au Firth of Forth - ce mur sera plus tard abandonné et les Romains se replieront sur le mur d'Hadrien. Son biographe écrit : " Il a donné des largesses au peuple et, en plus, un don aux soldats....En plus de tout cela, il a aidé de nombreuses communautés à ériger de nouveaux bâtiments et à restaurer les anciens. "

Le 9 mars 161 de notre ère, Antonin mourut d'une fièvre, prétendument après un repas de fromage des Alpes. Son règne restera dans les mémoires comme celui d'une paix relative. Il est enterré dans le mausolée d'Hadrien aux côtés de sa femme et de ses fils. Les rênes du pouvoir furent transmises à ses fils adoptifs, Marc Aurèle (r. de 161 à 180 de notre ère) et Lucius Verus (r. de 161 à 169 de notre ère).

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l'Histoire ancienne, médiévale et américaine au Lincoln College (Normal, Illinois). Il a toujours été et sera toujours un étudiant en histoire, depuis qu'il apprit au sujet d'Alexandre le Grand. Il est impatient de transmettre ses connaissances à ses élèves.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2013, juin 25). Antonin le Pieux [Antoninus Pius]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12023/antonin-le-pieux/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Antonin le Pieux." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juin 25, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12023/antonin-le-pieux/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Antonin le Pieux." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 25 juin 2013. Web. 14 août 2022.

Adhésion