Gaule

Définition

bisdent
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 28 avril 2011
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, serbe, Turc
Map of Gaul (by Feitscherg, CC BY-SA)
Carte de la Gaule
Feitscherg (CC BY-SA)

La Gaule (latin Gallia) était le nom donné par les Romains aux territoires où vivaient les Celtes Gaulois (latin: Galli), comprenant l'actuelle France, la Belgique, le Luxembourg et certaines parties des Pays-Bas, de la Suisse, de l'Allemagne sur la rive ouest du Rhin, et de la plaine du Pô, dans l'actuelle Italie. Les anciennes limites de la Gaule étaient le Rhin et les Alpes à l'est, la Mare Nostrum (mer Méditerranée), la plaine du Pô et les Pyrénées au sud, et l'océan Atlantique à l'ouest et au nord. Avant la conquête romaine par Jules César (58-51 av. J.-C.), le nom de "Gaule" correspondait à un espace culturel et militaire fondé sur une religion commune et des fédérations de peuples qui pensaient avoir une origine commune. Cette origine commune remonte probablement au VIIIe siècle avant notre ère, lorsque des groupes de migrants de la civilisation dite "des champs d'urnes", datant de l'âge du bronze, se répandent lentement sur le territoire de la future Gaule. Vers 390 avant notre ère, les Gaulois envahirent et mirent à sac Rome. En 222 avant notre ère, la Gaule cisalpine (la région située entre les Alpes et la vallée du Pô) fut conquise par les Romains. La meilleure description que nous connaissons de la Gaule préromaine se trouve dans le premier chapitre des Commentarii de Bello Gallico, (Guerre des Gaules) de Caius Julius Caesar. Il s'agit clairement d'un point de vue romain sur les réalités gauloises:

Toute la Gaule est divisée en trois parties, dont l'une est habitée par les Belges, l'autre par les Aquitains, la troisième par ceux qui, dans leur langue, se nomment Celtes, et dans la nôtre, Gaulois. Ces nations diffèrent entre elles par le langage, les institutions et les lois. Les Gaulois sont séparés des Aquitains par la Garonne, des Belges par la Marne et la Seine. Les Belges sont les plus braves de tous ces peuples, parce qu'ils restent tout à fait étrangers à la politesse et à la civilisation de la province romaine, et que les marchands, allant rarement chez eux, ne leur portent point ce qui contribue à énerver le courage : d'ailleurs, voisins des Germains qui habitent au-delà du Rhin, ils sont continuellement en guerre avec eux. Par la même raison, les Helvètes surpassent aussi en valeur les autres Gaulois ; car ils engagent contre les Germains des luttes presque journalières, soit qu'ils les repoussent de leur propre territoire, soit qu'ils envahissent celui de leurs ennemis. Le pays habité, comme nous l'avons dit, par les Gaulois, commence au Rhône, et est borné par la Garonne, l'Océan et les frontières des Belges ; du côté des Séquanes et des Helvètes, il va jusqu'au Rhin ; il est situé au nord. Celui des Belges commence à l'extrême frontière de la Gaule, et est borné par la partie inférieure du Rhin; il regarde le nord et l'orient. L'Aquitaine s'étend de la Garonne aux Pyrénées, et à cette partie de l'Océan qui baigne les côtes d'Espagne ; elle est entre le couchant et le nord. (Livre I.1 Collection Nisard, Biblioteca Classica Selecta)

Après la conquête de la Gaule par Jules César, l'organisation territoriale de la Gaule au sein de l'Empire romain fut conclue par l'empereur Auguste de 27 à 12 av.J.-C.: en respectant l'ancienne organisation décrite par Jules César, Auguste créa trois provinces romaines: La Gallia Belgica (Gaule Belgique), la Gallia Lugdunensis (Gaule lyonnaise) et l'Aquitania. Au sud, l'ancienne Provincia romaine, à laquelle fut ajoutée Massilia, fut rebaptisée Gallia Narbonensis (Gaule narbonnaise). Les territoires bordant le Rhin furent regroupés en deux zones militaires qui devinrent sous Domitien les provinces de Germanie supérieure et de Germanie inférieure. Pendant environ 200 ans, la paix romaine (Pax Romana) se maintint, à l'exception de quelques révoltes locales et de troubles civils. Les incursions germaniques du IIIe siècle après J.-C. marquèrent la fin de cette époque.

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Citer cette ressource

Style APA

bisdent, . (2011, avril 28). Gaule [Gaul]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-354/gaule/

Style Chicago

bisdent, . "Gaule." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 28, 2011. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-354/gaule/.

Style MLA

bisdent, . "Gaule." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 28 avril 2011. Web. 15 avril 2024.

Adhésion