Castor et Pollux

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 10 juin 2016
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Castor & Pollux (by Jebulon, Public Domain)
Ricin et Pollux
Jebulon (Public Domain)

Castor et Pollux (les Dioscures) sont des personnages de la mythologie grecque et romaine considérés comme les fils jumeaux de Zeus ou de Jupiter. Figures semi-divines, on leur attribuait le rôle de sauver les personnes en difficulté en mer ou en grand danger à la guerre et ils étaient particulièrement associés aux chevaux et aux sports. Les frères étaient surtout liés à Sparte et avaient leurs propres temples à Athènes et à Délos. Les Dioscures étaient les patrons des chevaliers romains et jouaient un rôle important dans les cérémonies martiales jusqu'à la période impériale.

Noms et famille

Le nom grec original des frères jumeaux était Kastor et Polydeukes, latinisé en Castor et Pollux. Ensemble, ils sont connus sous le nom de Dioscures, d'après la forme grecque originale, Dioskouroi, qui signifie "jeunes de Zeus", car le grand dieu était considéré comme leur père immortel après s'être déguisé en cygne et avoir séduit Léda. Les jumeaux naquirent d'un œuf dans l'une des nombreuses versions du mythe. Pollux était considéré comme immortel tandis que son frère était mortel car son père humain était Tyndare, roi de Sparte, qui avait également couché avec Léda la même nuit, d'où la confusion sur la paternité des jumeaux. Cela explique aussi leur autre nom, les Tyndarides. Par ailleurs, dans l'Iliade d'Homère, les deux jumeaux sont considérés comme morts, ce qui explique leur association avec les Enfers. La question est partiellement résolue dans l'Odyssée d'Homère où il explique qu'ils alternaient chaque jour, un frère jumeau étant vivant, l'autre mort et vice-versa le jour suivant. Cette idée est également présentée par Pindar qui affirme que les jumeaux partageaient leur immortalité et changeaient quotidiennement entre le mont Olympe et Hadès.

Supprimer la pub

Advertisement

Aventures mythologiques

Castor et Pollux furent impliqués dans plusieurs épisodes célèbres de la mythologie grecque. Ils accompagnèrent Méléagre dans sa chasse au sanglier à Calydon et Jason et les autres Argonautes dans leur quête fructueuse de la Toison d'or. C'est au cours de cette dernière aventure que Pollux surclassa le prodigieux Amycos, roi des Bébryces.

Lorsque leur sœur Hélène fut enlevée par Thésée, les frères la ramenèrent de l'Attique à Sparte et prirent Éthra, la mère de Thésée, pour compléter le tout. Un dernier épisode fut celui où les frères, initialement en expédition de vol de bétail, enlevèrent Phébé et Hilaire, les filles de Leucippe. Ils durent cependant se battre pour garder leur butin avec les cousins des filles, Idas et Lyncée, à qui elles étaient fiancées. Seul Pollux survécut à l'affrontement, ce qui explique la nécessité de partager son immortalité avec Castor. Le combat entre les familles rivales est peut-être une explication mythologique de la véritable querelle entre Sparte et la Messénie, rivales de longue date.

Supprimer la pub

Advertisement

CASTOR ET POLLUX PROTÉGEAIENT LES GUERRIERS ET LES MARINS, EN PARTICULIER CEUX QUI SE TROUVAIENT DANS DES SITUATIONS OÙ LEUR VIE ÉTAIT MENACÉE ET OÙ ILS APPARAISSAIENT SOUVENT EN PERSONNE.

Associations

Les jumeaux étaient considérés comme les protecteurs du foyer et de l'hospitalité, des serments, de l'amitié et des activités sportives. Ils étaient les protecteurs des athlètes. Castor était considéré comme un habile dompteur de chevaux tandis que Pollux possédait de grandes compétences en boxe. Tous deux étaient censés protéger les guerriers au combat et les marins en mer, en particulier ceux qui étaient en danger de mort, et ils apparaissaient souvent en personne dans ces moments-là. En mer, on pensait qu'ils apparaissaient sous la forme du feu de Saint-Elme.

En Italie, le culte des jumeaux remonte au milieu du VIe siècle avant notre ère. Pour les Romains, les jumeaux étaient les descendants de Jupiter et de Léda; tous deux étaient particulièrement associés à la cavalerie et Castor fut adopté par les chevaliers romains (equites) comme leur patron. En outre, les frères jumeaux étaient représentés comme les deux étoiles les plus brillantes de la constellation des Gémeaux. D'autres associations étaient le symbole du dokana (deux poteaux de bois verticaux reliés par deux poutres horizontales), les paires d'amphores, les serpents et les boucliers à bossage.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Culte et temples

Castor et Pollux étaient importants dans toute la Grèce, mais surtout dans le Péloponnèse. Sparte, où la guerre était un élément fondamental de la culture, prétendait que les jumeaux étaient originaires de la ville, mais ils étaient également populaires à Lokris et à Athènes. Dans cette dernière ville, ils étaient connus sous le nom d'Anakes et on leur avait donné un temple sur les pentes de l'acropole qui servait de point de rassemblement pour les hoplites.

Un temple dorique à Agrigente, en Sicile, est traditionnellement associé aux Dioscures, mais il n'existe aucune preuve directe. Construit entre 480 et 460 av. JC, il comptait à l'origine 6 colonnes sur chaque façade et 13 sur les côtés les plus longs. Plus certainement, les Dioscures avaient un sanctuaire qui leur était dédié sur l'île de Délos.

Temple of Castor & Pollux
Temple de Castor et Pollux
Dcastor (Public Domain)

Un temple fut dédié aux Dioscures dans le Forum de Rome par le général romain Aulus Postumius après sa victoire sur les Latins lors de la bataille du lac Regillus en 484 av. JC. Au cours de la bataille, deux jeunes hommes montés sur des chevaux blancs seraient apparus et auraient guidé les Romains vers la victoire, puis auraient été revus après la bataille en train d'abreuver leurs chevaux à la source Juturna à Rome, d'où la dédicace ultérieure aux célèbres jumeaux de cavalerie et le choix de l'emplacement du temple à côté de la fontaine du Forum. Chaque 15 juillet, le temple était le centre d'un défilé de cavalerie - la transvectio - de 5 000 hommes conduits par deux imitateurs des héros qui commémoraient la victoire de Regillus.

Supprimer la pub

Advertisement

Après qu'un incendie ait détruit l'original, un nouveau temple fut construit sur le site au 1er siècle av. JC. Le temple était une structure massive mesurant 32 x 50 m et atteignant une hauteur de presque 19 m. Les façades avaient 8 colonnes corinthiennes tandis que les côtés en avaient 11 chacun. Le temple servait de bureau des poids et mesures avec une fonction supplémentaire de banque. Trois de ses hautes colonnes sont encore debout aujourd'hui. À la même époque, Auguste officialisa le culte de Castor et Pollux, associant ses héritiers aux jumeaux, et instaura une nouvelle fête pour le couple le 27 janvier.

Rome possédait également un temple dédié aux Dioscures dans le Circus Flaminius, et il y avait des temples à Assise, Cori, Naples et Tusculum. Des tables de nourriture étaient dressées dans ces temples (theoxenia), comme elles l'étaient aussi dans les maisons privées, et offertes aux invités et aux voyageurs pour obtenir les faveurs des jumeaux en échange de leur protection.

Castor and Pollux
Castor et Pollux
Dan Diffendale (CC BY-NC-SA)

Représentation dans l'art

Les Dioscures apparaissent dans la sculpture en relief qui décore le trésor des Sicyoniens à Delphes, construit au VIe siècle avant notre ère. La sculpture montrait des épisodes des histoires des Argonautes et de Leucippe. Les jumeaux apparaissent sur des poteries attiques à figures noires, généralement dans des scènes avec Léda, l'enlèvement des filles de Leucippe, et offrant des tables aux invités et aux voyageurs. De nombreuses pièces romaines représentent les deux jumeaux en cavaliers. En sculpture figurative, les jumeaux se tiennent aujourd'hui fièrement de part et d'autre des marches menant aux musées du Capitole à Rome. Chaque figure se tient debout à côté de son cheval et, bien que très restaurées au XVIe siècle de notre ère, elles intègrent des fragments trouvés sur le site du temple de Castor et Pollux dans le Forum.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un master en philosophie politique et est le directeur d'édition de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2016, juin 10). Castor et Pollux [Castor and Pollux]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12348/castor-et-pollux/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Castor et Pollux." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juin 10, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12348/castor-et-pollux/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Castor et Pollux." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 10 juin 2016. Web. 07 oct. 2022.

Adhésion