Midas

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 23 juin 2021
X

Texte original en Anglais : Midas

Red-Figure Stamnos Depicting Midas (by Trustees of the British Museum, Copyright)
Stamnos à figures rouges représentant Midas
Trustees of the British Museum (Copyright)

Midas était un roi mythique de Phrygie qui était célèbre pour le fait qu'il changeait tout ce qu'il touchait en or massif. Il était également célèbre pour un détail plus malheureux, ses oreilles d'âne. Celles qu'il gagna comme punition pour avoir jugé Pan meilleur musicien qu'Apollon.

Dans la mythologie grecque Midas, errant un jour dans son jardin, tomba sur le sage satyre Silène qui était plutôt mal en point après une nuit d'ivrognerie. Dans d'autres versions du mythe Midas avait en fait drogué le bassin duquel le satyre buvait et l'avait ainsi capturé afin qu'il puisse apprendre de sa sagesse. Cette scène était populaire sur les poteries grecques à partir d'environ 560 AEC. Midas, cependant, donna à manger et à boire au satyre afin qu'il recouvre ses esprits et le ramena à son grand compagnon, Dionysos, le dieu du vin. En échange de cette gentille attention, le dieu accorda à Midas un souhait. Le roi, déjà célèbre pour sa richesse, choisit de se voir donner le don magique de transformer tout objet qu'il toucherait en or massif.

Supprimer la pub

Advertisement

Le roi, déjà célèbre pour sa richesse, choisit de se voir donner le don magique de transformer tout objet qu'il toucherait en or massif.

En rentrant à son palais, Midas mit immédiatement sa nouvelle compétence à l'épreuve et se réjouit de voir comment il pouvait désormais transformer des branches, des pierres et même des morceaux de terre en fantastiques pépites d'or brillant. Même les fleurs et les fruits, une fois touchés par le roi, se transformèrent instantanément en or. Cependant, les conséquences de ce don devinrent vite évidentes, quand Midas tenta de monter à cheval et que ce dernier se transforma en métal inerte. De retour à son palais, les robes dorées du roi frolèrent les piliers de la porte d'entrée alors qu'il entrait et ils se changèrent instantanément en or. Puis la situation prit un tournant plus inquiétant quand, ayant demandé son dîner, le roi tenta de se laver les mains dans un bol d'eau. Hélas, dès que ses doigts entrèrent dans l'eau, elle fut également changée en or et en commençant à manger, même les mets savoureux se changèrent en or une fois mis dans sa bouche. Terriblement affamé et assoiffé, même le sommeil ne lui apporta aucun répit car son lit habituellement si doux devint froid et dur et le sommeil fut impossible. Midas devint maintenant malade à la vue de l'or qui l'entourait et il chercha Dionysos pour inverser le don qui était si vite devenu une malédiction.

Heureusement, Dionysos était prêt à donner un coup de main au pauvre Midas et il dirigea le roi vers la source du fleuve Pactole en Lydie. Si Midas se lavait dans les eaux, il perdrait son don. Après de nombreux voyages pénibles, Midas trouva la source et sauta immédiatement, lavant ainsi sa malédiction. Ce mythe expliquait également la présence réelle de poussière d'or dans le lit de la rivière Pactole.

Supprimer la pub

Advertisement

Midas devait avoir une autre rencontre avec une divinité et cette fois, il fut encore moins chanceux. Le dieu des pâtres, Pan, inventeur de la syrinx ou flûte de roseaux, se vanta de pouvoir surpasser la technique de jeu de lyre du grand dieu Apollon et le défia à un concours musical. Quand Midas jugea Pan meilleur musicien, Apollon, dans sa rage, donna au roi les oreilles d'un âne. Naturellement honteux de cette nouvelle caractéristique, Midas se cacha dans son palais et porta un turban de sorte que seul son coiffeur connaissait la vérité. Réduit au silence, le coiffeur ne put garder son secret très longtemps et un jour il soulagea son fardeau en creusant un trou dans le sol et en lui chuchotant « Midas a des oreilles d'âne ». De cet endroit précis, poussa une panicule de roseaux et chaque fois que le vent soufflait, ils chuchotaient inéluctablement le refrain « Midas a des oreilles d'âne ».

Il est possible que la figure mythique de Midas ait été basée sur un vrai roi de Phrygie au VIIIe siècle AEC, connu sous le nom de Mita. Mita ou Midas firent des offrandes à Delphes, le premier monarque étranger à le faire. Un squelette découvert dans les monticules mortuaires à l'extérieur de Gordion, la capitale phrygienne, a été attribué, en principe pour le moment, à Mita par certains experts.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2021, juin 23). Midas [Midas]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-969/midas/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Midas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juin 23, 2021. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-969/midas/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Midas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 23 juin 2021. Web. 18 sept. 2021.