Philistins

Coûts du serveur Collecte de fonds 2024

Aidez-nous dans notre mission de fournir un enseignement gratuit de l'histoire au monde entier ! Faites un don et contribuez à couvrir les coûts de notre serveur en 2024. Grâce à votre soutien, des millions de personnes apprennent l'histoire entièrement gratuitement chaque mois.
$2032 / $18000

Définition

Rebecca Denova
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 28 janvier 2022
Disponible dans ces autres langues: anglais, persan, espagnol, Turc
X
Philistine Coffin Lid from Lachish (by Osama Shukir Muhammed Amin, Copyright)
Couvercle de cercueil philistin de Lakish
Osama Shukir Muhammed Amin (Copyright)

Les Philistins peuplèrent les régions côtières de Canaan du 12e siècle avant notre ère jusqu'à leur disparition en 604 avant notre ère. Le mot "Philistin" dérive de l'hébreu ha-Plištim qui désigne la combinaison de plusieurs tribus de Syrie et de Judée avec l'ancien nom "Syrie-Palestine". Le mot latin désignant les terres de Canaan devint "Palestine" après la révolte de Bar-Kochba (132-136 de notre ère) sous le règne de l'empereur romain Hadrien (r. de 117 à 138 de notre ère). Le terme "Philistin" finit par désigner une personne sans éducation et sans culture, sur la base des récits qui leur sont consacrés dans les Écritures juives.

Origines

Les origines des Philistins font l'objet d'un débat entre spécialistes. La Bible hébraïque indique qu'ils sont originaires de Crète. La Septante (traduction grecque de la Bible hébraïque) les rattache également à la Crète. Cela indique une origine égéenne, mais d'autres chercheurs ont suggéré l'Anatolie (Turquie) ou les régions autour de la mer Noire. D'autre part, ils auraient pu être une tribu dissidente de Canaan. Lors des fouilles des villes philistines en Israël, les cimetières ont révélé un corps génétique mixte composé de traits sémitiques locaux et de pools génétiques européens. Ce dernier élément pourrait indiquer une migration dans la région.

Supprimer la pub
Publicité
Les peuples de la mer sont désignés sous le nom de Philistins dans les livres bibliques des Juges et de 1 Samuel, où ils sont considérés comme les plus grands ennemis d'Israël.

Au cours de la transition entre la fin de l'âge du bronze et l'âge du fer, en 1143 avant notre ère, la Méditerranée orientale fut envahie par une invasion simultanée de commerçants, désignés comme les Peuples de la mer dans différents pays. Cette invasion bouleversa les schémas commerciaux et les partenaires traditionnels. À la même époque,dans certaines régions, des armes en fer furent introduites, ainsi que des chars. Dans le temple mortuaire du pharaon Ramsès III à Médinet Habou, Ramsès affirme avoir vaincu les Peuples de la mer et les avoir chassés d'Égypte. La sculpture murale représente les Peuples de la mer noyés dans la bataille navale avec d'autres prisonniers aux mains attachées derrière eux, comme le veut la tradition égyptienne.

Le papyrus Harris, qui les désigne sous le nom de Peleset, raconte comment ils furent "réduits en cendres". Au cours du Nouvel Empire (de 1570 à 1069 av. J.-C.), l'Égypte avait conquis et gouverné le sud du Levant, et il semble que certains prisonniers aient été installés dans les régions côtières de Canaan.

Supprimer la pub
Publicité

Le livre des Juges/1 Samuel

Les peuples de la mer sont appelés Philistins dans les livres bibliques des Juges et de 1 Samuel, où ils sont considérés comme les plus grands ennemis d'Israël. Lorsque les Israélites émergèrent en Canaan (au niveau de l'âge du fer II), une confédération tribale - les Douze Tribus d'Israël (les fils de Jacob) - fut créée. Les Philistins formèrent également une confédération de cinq villes: Ashkelon, Ashdod, Éqron, Gath et Gaza. C'est ainsi que cette région fut connue sous le nom de bande de Gaza.

Le livre des Juges raconte comment le héros populaire Samson avait souvent vaincu les Philistins. À la naissance de Samson, sa mère le soumit à un vœu de naziréat, ce qui signifie qu'il devait se séparer de la société normale et se consacrer à Dieu (Nombres 6:1-21). Ce vœu le dota d'une grande force. Par exemple, une fois, il tua les Philistins avec la mâchoire d'un âne.

Supprimer la pub
Publicité

Samson Slaying a Philistine
Samson tuant un Philistin
Giovanni Bologna (CC BY-SA)

Samson n'était pas le meilleur modèle de naziréen, et il fut séduit par une femme philistine, Dalila, qui le harcela pour qu'il révèle le secret de sa chevelure. Elle lui coupa les cheveux pendant qu'il dormait, et ses ravisseurs philistins l'aveuglèrent. Il fut placé dans un cachot et, lors d'une fête donnée en l'honneur de leur dieu, les Philistins le sortirent de prison pour se moquer de lui. Cependant, pendant sa captivité, les cheveux de Samson avaient repoussé, il saisit deux piliers et fit s'écrouler l'édifice, tuant ainsi de nombreux Philistins.

Dans les premiers chapitres de 1 Samuel, la situation s'aggrave. Eli, le grand prêtre de l'époque, se souvenant de la façon dont les Israélites avaient emporté l'Arche d'Alliance au combat, suggère de prendre l'Arche lors de la prochaine attaque des Philistins. Non seulement les Israélites perdirent, mais l'Arche fut capturée par les Philistins. Ils la placèrent dans le temple du dieu Dagon. Cependant, chaque matin, la statue était retrouvée sur le sol. Un fléau détruisit leurs récoltes et une peste s'ensuivit, si bien que les Philistins se rendirent compte que ce n'était finalement pas un si beau cadeau. Ils la ramenèrent dans un champ près des lignes de l'armée israélite et l'y laissèrent avec des offrandes d'or.

La scène passe à ce que l'on appelle l'histoire de la montée au trône de David. Constatant qu'une confédération tribale ne pouvait vaincre les Philistins, le peuple demanda à Samuel, un prophète, de lui donner un roi: "Nous serons alors comme toutes les autres nations, avec un roi qui nous conduira, qui marchera devant nous et qui livrera bataille" (1 Samuel 8:20). Cela était considéré comme un mal, car il leur avait été dit au Sinaï de ne pas être comme les autres nations. Néanmoins, Saül fut choisi, mais il s'avéra être un mauvais roi. Samuel se rendit à Bethléem et versa de l'huile sur la tête du plus jeune fils de Jessé, David. De l'hébreu "oint", le terme est devenu "messie", "l'oint".

Supprimer la pub
Publicité

Le roi David

Les frères aînés de David étaient au front pour combattre les Philistins. C'est alors qu'il apprit que les Philistins avaient fait une proposition pour régler le problème. Ils allaient envoyer leur champion, le géant Goliath. Les Israélites devaient choisir un champion, et le duel serait décisif. David était consterné de voir qu'aucun Israélite ne s'était porté volontaire. Il dit qu'il le ferait, et ils lui mirent l'armure de Saül, puis se moquèrent de lui parce qu'elle était trop grande. David prit alors une fronde, et non un lance-pierre; les frondes étaient de longues lanières de cuir au bout desquelles était attachée une pierre. On les faisait tournoyer au-dessus de la tête et on les lançait comme des balistes vers les lignes ennemies. David frappa Goliath au milieu du front et le fit tomber. David décapita ensuite Goliath avec sa propre épée.

David with the Head of Goliath
David avec la Tête de Goliath
Caravaggio (Public Domain)

Plus tard dans l'histoire, Saül devint jaloux de David et le chassa de la cour parce que David avait mieux réussi à vaincre les Philistins. Le peuple chantait: "Saül a tué ses milliers et David ses dizaines de milliers" (1 Samuel 18:7). En fuite, David et ses partisans se vendaient souvent comme mercenaires aux Philistins, mais ceux-ci ne laisseraient jamais David se battre contre les Israélites (ils ne pouvaient pas lui faire confiance). Lorsque Saül rencontra les Philistins à la bataille du mont Gilboa, lui et son fils Jonathan furent tués. Les tribus déclarèrent alors David roi d'une monarchie unie.

Fouilles archéologiques

Les archéologues ont fouillé de nombreuses villes associées aux Philistins en Israël, ainsi que certains sites de la vallée de Jezreel, plus au nord. Les preuves matérielles comprennent de grandes salles, comme le mégaron mycénien antérieur, une grande salle avec un foyer central et un trône. Les premières poteries philistines ressemblent aux poteries égéennes/mycéniennes, décorées dans des tons de brun et de noir.

Supprimer la pub
Publicité
Les Philistins n'étaient pas originaires de la région, mais ils avaient des pratiques funéraires similaires à celles des cultures égéennes antérieures.

L'expédition Leon Levy, composée de scientifiques de plusieurs universités, a fouillé les cimetières philistins. L'un d'eux contenait 150 corps datant du 11e au 8e siècle avant notre ère. L'enquête comprenait des études d'ADN. Leurs conclusions ont montré que les Philistins n'étaient pas originaires de la région, mais qu'ils avaient des pratiques funéraires similaires à celles des cultures égéennes antérieures, dont certaines étaient enterrées dans des tombes rondes en pierre, qui n'étaient pas originaires de Canaan. Nous savons peu de choses sur la langue des Philistins. Certains fragments de poterie portent des inscriptions non sémitiques. Quelques mots et noms philistins sont associés à des termes indo-européens (qui pourraient également avoir été appris de la culture égéenne/grecque).

Les fouilles ont révélé l'existence d'un plan d'urbanisme et d'une industrie oléicole et viticole bien définie. Deux cents installations oléicoles ont été découvertes, ainsi que des brasseries, des caves et des magasins pour la distribution de ces produits. Les Philistins étaient experts en métallurgie (utilisation de l'or, du bronze et du fer) et en fabrication d'armes. Même les Israélites s'adressaient aux Philistins pour obtenir des outils et des armes en fer.

Religion

Les dieux et déesses des Philistins étaient Baal, Astarté, Ashéra et Dagon. Les noms et les caractéristiques de ces divinités sont également des éléments de la religion cananéenne. Le matériel archéologique a permis de découvrir des figures de déesses communes assises sur des chaises, ce qui, là encore, était un élément égéen dans le culte des déesses.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Philistine Pottery Sherd
Tesson de poterie philistine
Osama Shukir Muhammed Amin (Copyright)

L'importance des fouilles réside dans le fait qu'en rassemblant toute cette culture matérielle, nous constatons que les Philistins n'étaient ni incultes ni dépourvus de culture. C'est tout le contraire. Les Philistins possédaient une riche culture artistique, une économie diversifiée et partageaient de nombreux éléments de la vision du monde de leurs voisins.

Disparition

Le déclin des Philistins commença avec l'invasion des régions de Canaan par l'Empire néo-assyrien en 722 avant notre ère. Lorsque le roi assyrien Sargon II (r. de 722 à 705 av. J.-C.) envahit la Philistie, l'Égypte encouragea et finança les rébellions contre les Assyriens. Au cours des dix années suivantes, le fils de Sargon, Sennachérib (r. de 705 à 681 av. J.-C.), réprima toutes les rébellions et détruisit leurs villes. Jérusalem résista, mais elle fut détruite par les Babyloniens en 587 avant notre ère. C'est la dernière fois que nous entendons parler des Philistins.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Rebecca Denova
Rebecca I. Denova, Ph. D., est Maître de Conférences à temps plein en Christianisme Primitif au Département d'Études Religieuses de l'Université de Pittsburgh. Elle a récemment publié un ouvrage, "The Origins of Christianity and the New Testament" (Wiley-Blackwell).

Citer cette ressource

Style APA

Denova, R. (2022, janvier 28). Philistins [Philistines]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20490/philistins/

Style Chicago

Denova, Rebecca. "Philistins." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le janvier 28, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20490/philistins/.

Style MLA

Denova, Rebecca. "Philistins." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 28 janv. 2022. Web. 13 juil. 2024.

Adhésion