Atlas

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 24 mars 2017
X

Texte original en Anglais : Atlas

Hercules and Atlas (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Hercule et Atlas
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Dans la mythologie grecque, Atlas le Titan avait pour responsabilité de porter le poids du ciel sur ses épaules, un fardeau qui lui fut donné comme punition par Zeus. Père de nombreuses étoiles et protagoniste de l'un des célèbres travaux d'Hercule, Atlas était également connu comme un homme sage et le fondateur de l'astronomie. Pour Platon, il était le premier roi éponyme de l'Atlantide, et ce dieu géant donna aussi son nom à une immense chaîne de montagnes en Afrique du Nord, au grand océan Atlantique et à toute grande collection de cartes géographiques.

Avec un nom qui exprime peut-être la « souffrance » ou le « pérenne », Atlas était le fils des Titans Iapétus (Japet) et Clymène (ou Thémis) et le frère aîné d'Épiméthée, de Ménétios et de Prométhée. Atlas était le père de la nymphe Calypso et des sept Pléiades. Dans une version thébaine des événements, Atlas est aussi le grand-père de Niobé.

Supprimer la pub

Advertisement

La punition d'Atlas par Zeus

Atlas reçut la tâche de retenir les cieux comme punition de Zeus pour avoir mené les Titans dans leur bataille contre les dieux olympiens pour le contrôle des cieux. Dans le même ordre d'idées, Homère décrit Atlas dans son Odyssée comme « mortel », comme connaissant les profondeurs de toutes les mers, et comme tenant les lointains piliers de l'océan Atlantique qui séparent les cieux et la terre. Dans sa Théogonie, Hésiode décrit aussi Atlas comme tenant les cieux et le localise dans le pays des Hespérides (divinités féminines célèbres pour leur chant), qui était loin à l'ouest, au bord du monde. La tradition ultérieure, y compris Hérodote, associe le dieu aux montagnes de l'Atlas en Afrique du Nord. C'est là que, en punition pour son manque flagrant d'hospitalité, le Titan fut transformé de berger en une énorme montagne rocheuse par Persée en utilisant la tête de la Gorgone Méduse et son regard mortel. Cette histoire remonterait au Ve siècle avant notre ère.

Atlas le Titan tenait les cieux, une punition de Zeus pour avoir combattu contre les dieux de l'olympe.

Atlas et Hercule

D'autres associations avec Atlas sont en tant que père des nombreuses constellations, comme source de grande sagesse et fondateur de l'astronomie, et, par Platon dans ses Critias, comme le roi originel de l'Atlantide. Le mythe le plus célèbre d'Atlas, cependant, est peut-être son rôle dans l'un des douze travaux célèbres d'Hercule. Le héros avait reçu d'Eurysthée la tâche de récupérer les pommes dorées des jardins légendaires des Hespérides, qui étaient sacrés pour Héra et gardés par le redoutable dragon centenaire Ladon. Suivant les conseils de Prométhée, Hercule demanda à Atlas (dans certaines versions le père des Hespérides) de lui procurer les pommes alors qu'il, avec l'aide d'Athéna, porterait le monde sur ses épaules pendant un certain temps, donnant au Titan un répit bienvenu. Tout naturellement on s'en doute, en revenant avec les pommes dorées, Atlas hésita à reprendre ce fardeau. Cependant, Hercule le rusé trompa le dieu en échangeant temporairement leurs places alors que le héros se fabriquait quelques coussins pour supporter plus facilement ce poids énorme. Bien sûr, dès qu'Atlas souleva les cieux, Hercule avec son butin doré, retourna illico-presto vers Mycènes.

Supprimer la pub

Advertisement

The Farnese Atlas
L'Atlas de Farnese
Gabriel Seah (CC BY-SA)

Représentations dans l'art

Dans l'art grec, Atlas est, à partir du VIe siècle AEC, souvent représenté dans les représentations des travaux d'Hercule, notamment dans une métope du temple de Zeus à Olympe (vers 460 AEC) où il se trouve dans les jardins des Hespérides. Des scènes similaires étaient également populaires sur les décorations des poteries grecques, en particulier près de son frère Prométhée. À l'époque hellénistique et romaine, Atlas est souvent représenté dans sa position aujourd'hui familière avec les genoux et le dos pliés, se forçant à soutenir le globe sur ses épaules. L'exemple le plus remarquable de cette pose est peut-être la sculpture du 2ème siècle EC qui se trouve aujourd'hui au Musée archéologique de Naples.

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2017, mars 24). Atlas [Atlas]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11850/atlas/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Atlas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 24, 2017. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11850/atlas/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Atlas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 24 mars 2017. Web. 17 oct. 2021.