Alphabet

Définition

Jan van der Crabben
de , traduit par Caroline Martin
publié le 28 avril 2011
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, portugais, bosniaque, arabe, Turc, espagnol
Phoenician Alphabet (by Ansgar, Public Domain)
L'alphabet phénicien
Ansgar (Public Domain)

L'histoire de l'alphabet commence dans l'Égypte ancienne. En 2700 av. JC, l'écriture égyptienne comportait un ensemble de quelque 22 hiéroglyphes pour représenter les syllabes commençant par une consonne unique de leur langue, plus une voyelle (ou aucune voyelle) à fournir par le locuteur natif. Ces glyphes étaient utilisés comme guides de prononciation pour les logogrammes, pour écrire les inflexions grammaticales et, plus tard, pour transcrire les mots d'emprunt et les noms étrangers.

Cependant, bien que semblant être de nature alphabétique, les unilitères égyptiens originaux ne constituaient pas un système et n'ont jamais été utilisés seuls pour coder la parole égyptienne. Au cours de l'âge du bronze moyen, un système apparemment « alphabétique » connu sous le nom d'écriture protosinaïtique est considéré par certains comme ayant été développé en Égypte centrale vers 1700 av. JC pour ou par des travailleurs sémitiques, mais une seule de ces premières écritures a été déchiffrée et leur nature exacte reste ouverte à l'interprétation. D'après l'apparence des lettres et les noms, on pense qu'elle est basée sur les hiéroglyphes égyptiens.

Supprimer la pub

Advertisement

Cette écriture a finalement donné naissance à l'alphabet protocananéen, qui s'est à son tour affiné pour devenir l'alphabet phénicien. Il a également donné naissance à l'alphabet sudarabique, dont est issu l'alphabet guèze (un abugida). Notez que les écritures mentionnées ci-dessus ne sont pas considérées comme des alphabets à proprement parler, car elles sont toutes dépourvues de caractères représentant des voyelles. Ces premiers alphabets sans voyelles sont appelés abjads et existent toujours dans des écritures telles que l'arabe, l'hébreu et le syriaque.

Le phénicien a été la première grande écriture phonémique. Contrairement à deux autres systèmes d'écriture largement utilisés à l'époque, le cunéiforme et les hiéroglyphes égyptiens, il ne contenait qu'environ deux douzaines de lettres distinctes, ce qui en faisait une écriture suffisamment simple pour que les commerçants ordinaires puissent l'apprendre. Un autre avantage du phénicien était qu'il pouvait être utilisé pour écrire de nombreuses langues différentes puisqu'il enregistrait les mots phonétiquement.

Supprimer la pub

Advertisement

Ogham Script: Consonants
L'écriture oghamique : Consonnes
Rico38 (CC BY-SA)

La colonisation phénicienne a permis la diffusion de l'écriture à travers la Méditerranée. En Grèce, l'écriture a été modifiée pour ajouter les voyelles, donnant naissance au premier véritable alphabet. Les Grecs ont pris des lettres qui ne représentaient pas les sons existant en grec et les ont modifiées pour représenter les voyelles. Ceci marque la création d'un «véritable» alphabet, avec les voyelles et les consonnes comme symboles explicites dans une seule écriture. À ses débuts, l'alphabet grec comportait de nombreuses variantes, ce qui a entraîné l'apparition de nombreux alphabets différents.

La forme Cumes de l'alphabet grec a été transportée par les colons grecs d'Eubée vers la péninsule italienne, où elle a donné naissance à une variété d'alphabets utilisés pour écrire les langues italiques. L'un d'entre eux est devenu l'alphabet latin, qui s'est répandu dans toute l'Europe à mesure que les Romains étendaient leur empire. Même après la chute de l'Empire romain, l'alphabet a survécu dans les œuvres intellectuelles et religieuses. Il a fini par être utilisé pour les langues descendantes du latin (les langues romanes), puis pour les autres langues d'Europe.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Caroline Martin
Française, ayant vécu au Royaume Uni pendant 20 ans, Caroline Martin est totalement bilingue. Lectrice passionnée depuis son plus jeune âge, elle a développé un amour de l'histoire qui remonte a ses années sur les bancs de l’école. Elle s'intéresse maintenant beaucoup à l'histoire en général et à la géopolitique.

Auteur

Jan van der Crabben
Jan est le fondateur et PDG de l’Encyclopédie de l’Histoire du Monde. Titulaire d’un master en Stratégie de la guerre et des conflits contemporains (King's College, Londres), il travaille dans le milieu des médias numériques en lien avec l’histoire depuis 2006.

Citer cette ressource

Style APA

Crabben, J. v. d. (2011, avril 28). Alphabet [Alphabet]. (C. Martin, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-73/alphabet/

Style Chicago

Crabben, Jan van der. "Alphabet." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. modifié le avril 28, 2011. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-73/alphabet/.

Style MLA

Crabben, Jan van der. "Alphabet." Traduit par Caroline Martin. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 28 avril 2011. Web. 07 déc. 2022.

Adhésion