Époque Classique

Définition

Joshua J. Mark
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 02 septembre 2009
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, arabe, espagnol, Turc
Map of Europe in 220 BC (by Astrokey44, CC BY-SA)
Carte de l'Europe en 220 avant Jésus-Christ
Astrokey44 (CC BY-SA)

La période classique est un terme qui désigne la période de l'histoire de la Grèce antique comprise entre 507 avant Jésus-Christ (date de la première démocratie à Athènes) et 323 avant Jésus-Christ (mort d'Alexandre le Grand). Cette période est également appelée l'apogée de la civilisation grecque.

Il ne faut pas confondre cette époque avec l'époque hellénistique qui désigne la période comprise entre la mort d'Alexandre et la conquête de la Grèce par Rome (323 - 31 avant notre ère).

Supprimer la pub
Advertisement

La Grèce de la période classique se composait de la Grèce continentale, de la Crète, des îles de l'archipel grec et de la côte de l'Asie mineure principalement (bien qu'il soit fait mention de villes situées à l'intérieur de l'Asie mineure et, bien sûr, des colonies du sud de l'Italie). C'est l'époque du grand âge d'or de la Grèce et, dans l'imaginaire populaire, c'est d'elle que l'on parle en tant que "Grèce antique".

Établissement de la démocratie

Le grand législateur Solon, après avoir servi sagement comme archonte d'Athènes pendant 22 ans, se retira de la vie publique et vit la ville tomber presque immédiatement sous la dictature de Pisistrate. Bien que dictateur, Pisistrate comprit la sagesse de Solon, poursuivit ses politiques et, après sa mort, son fils Hippias continua dans cette tradition (tout en maintenant une dictature qui favorisait l'aristocratie). Après l'assassinat de son jeune frère (inspiré, selon Thucydide, par une histoire d'amour qui avait mal tourné et non, comme on le pensera plus tard, par des motifs politiques), Hippias se méfia du peuple d'Athènes, instaura un régime de terreur et finit par être renversé par l'armée de Cléomène Ier de Sparte et de Clisthène d'Athènes.

Supprimer la pub
Advertisement

Clisthène réforma la constitution d'Athènes et instaura la démocratie dans la ville en 507 avant Jésus-Christ. Il suivit lui aussi l'exemple de Solon mais institua de nouvelles lois qui diminuèrent le pouvoir de l'artistocratie, augmenta le prestige du peuple et tenta de réunir les tribus séparées de la montagne, de la plaine et du rivage en un seul peuple unifié sous une nouvelle forme de gouvernement. Selon l'historien Will Durant:

Les Athéniens eux-mêmes étaient exaltés par cette aventure qu'était cette nouvelle souveraineté. À partir de ce moment, ils connurent le goût de la liberté d'action, de parole et de pensée, et à partir de ce moment, ils commencèrent à diriger toute la Grèce dans la littérature et l'art, et même dans l'habileté politique et de la guerre. (126)

Ce fondement de la démocratie, d'un État libre composé d'hommes qui "possédaient le sol qu'ils cultivaient et qui dirigeaient l'État qui les gouvernait", stabilisa Athènes et fournit les bases de l'Âge d'or.

Supprimer la pub
Advertisement

L'âge d'or de la Grèce, selon le poète Shelley, "est sans aucun doute... le plus mémorable de l'histoire du monde".

Les grands esprits de la Grèce

La liste des penseurs, écrivains, médecins, artistes, scientifiques, hommes d'État et guerriers du monde classique comprend ceux qui apportèrent certaines des plus importantes contributions à la civilisation occidentale : L'homme d'État Solon, les poètes Pindare et Sappho, les dramaturges Sophocle, Euripède, Eschyle et Aristophane, l'orateur Lysias, les historiens Hérodote et Thucydide, les philosophes Zénon d'Élée, Protagoras d'Abdère, Empédocle d'Acragas, Héraclite, Xénophane, Socrate, Platon et Aristote, l'écrivain et général Xénophon, le médecin Hippocrate, le sculpteur Phidias, l'homme d'État Périclès, les généraux Alcibiade et Thémistocle, parmi beaucoup d'autres noms remarquables; tous vécurent pendant cette période.

L'âge d'or de la Grèce, selon le poète Shelley, "est sans aucun doute... le plus mémorable de l'histoire du monde" pour les réalisations et les progrès accomplis par les gens de cette époque. Il est intéressant de noter qu'Hérodote considérait que son époque présentait de nombreuses lacunes et qu'il se tournait vers un passé plus ancien pour trouver le paradigme d'une véritable grandeur.

L'écrivain Hésiode, contemporain d'Homère au 8e siècle avant J.-C., affirmait précisément la même chose à propos de l'époque vers laquelle Hérodote se tournait et qualifiait sa propre époque de "méchante, dépravée et dissolue" et espérait que l'avenir produirait une meilleure race d'hommes pour la Grèce. Hérodote mis à part, cependant, il est généralement admis que le monde classique fut une époque d'incroyables réalisations humaines.

Supprimer la pub
Advertisement

Monolithic Columns, Corinth
Colonnes monolithiques, Corinthe
Mark Cartwright (Copyright)

Les grandes cités et leur art

Les principales cités-États (et lieux de pèlerinage sacrés) du monde classique étaient Argos, Athènes, Éleusis, Corinthe, Delphes, Ithaque, Olympie, Sparte, Thèbes, Thrace et, bien sûr, le mont Olympe, la demeure des dieux. Les dieux jouaient un rôle important dans la vie des peuples du monde classique, à tel point que l'on pouvait encourir la peine de mort pour avoir mis en doute - ou même prétendument mis en doute - leur existence, comme dans le cas de Protagoras, Socrate et Alcibiade. L'homme d'État athénien Critias, parfois appelé "le premier athée", n'échappa à la condamnation que parce qu'il était très puissant à l'époque.

De grandes œuvres d'art et de magnifiques temples furent créés pour le culte et la louange des différents dieux et déesses des Grecs, comme le Parthénon d'Athènes, dédié à la déesse Athéna Parthénos (Athéna la Vierge) et le temple de Zeus à Olympie (deux œuvres auxquelles Phidias contribua et dont l'une, le temple de Zeus, est classée parmi les merveilles antiques). Le temple de Déméter à Éleusis était le lieu des célèbres mystères, considérés comme le rite le plus important de la Grèce antique.

Dans ses œuvres L'Iliade et L'Odyssée, immensément populaires et influentes dans le monde classique, Homère dépeint les dieux et les déesses comme étant intimement liés à la vie du peuple, et les divinités étaient régulièrement consultées pour les questions domestiques et les affaires d'État. Le célèbre oracle de Delphes était considéré comme si important à l'époque que des gens de tout le monde venaient en Grèce pour demander des conseils ou des faveurs au dieu, et il était considéré comme vital de consulter les forces surnaturelles avant de se lancer dans une campagne militaire.

Supprimer la pub
Advertisement

Conclusion

Parmi les célèbres batailles de l'èpoque classique pour lesquelles les dieux étaient consultés, citons la bataille de Marathon (490 av. J.-C.), les batailles des Thermopyles et la bataille de Salamine (480 av. J.-C.), la bataille de Platée (479 av. J.-C.) et la bataille de Chéronée (338 av. J.-C.), où les forces du roi macédonien Philippe II, commandées en partie par son fils Alexandre, vainquirent les forces grecques et unifièrent les cités-États grecques.

Après la mort de Philippe, Alexandre partit à la conquête du monde de son époque, devenant Alexandre le Grand. Grâce à ses campagnes, il apporta la culture, la langue et la civilisation grecques au monde entier et, après sa mort, il laissa un héritage connu sous le nom de "monde classique".

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Joshua J. Mark
Auteur indépendant et ex-Professeur de Philosophie à temps partiel au Marist College de New York, Joshua J. Mark a vécu en Grèce et en Allemagne, et a voyagé à travers l'Égypte. Il a enseigné l'histoire, l'écriture, la littérature et la philosophie au niveau universitaire.

Citer cette ressource

Style APA

Mark, J. J. (2009, septembre 02). Époque Classique [Hellenic World]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-237/epoque-classique/

Style Chicago

Mark, Joshua J.. "Époque Classique." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le septembre 02, 2009. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-237/epoque-classique/.

Style MLA

Mark, Joshua J.. "Époque Classique." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 02 sept. 2009. Web. 27 févr. 2024.

Adhésion