Aristophane

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 13 mars 2013
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, ukrainien
Theatre Masks (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Masques de théâtre
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Aristophane (c. 460 - c. 380 av. J.-C.) était l'auteur le plus célèbre de pièces de la vieille comédie dans la Grèce antique, et ses œuvres restantes sont les seuls exemples de ce style. Sa comédie innovante et parfois grossière pouvait également cacher des attaques plus sophistiquées contre l'élite politique et traiter de questions sociales telles que le changement culturel et le rôle des femmes dans la société. En effet, les pièces d'Aristophane ne sont pas seulement un témoignage du théâtre grec, mais fournissent également un aperçu inestimable de nombreux aspects politiques et sociaux de la Grèce antique, des aspects pratiques du service des jurés aux détails des rituels religieux des grandes fêtes.

Vie et caractère

On sait peu de choses sur Aristophane, hormis ce que l'on peut glaner dans ses pièces et un portrait fictif dans le Symposium de Platon. D'après les dates de ses œuvres, on peut supposer qu'il naquit entre 460 et 450 av. J.-C. et qu'il mourut entre 386 et 380 av. J.-C. Il était originaire d'Athènes et passa peut-être une partie de sa jeunesse à Égine après que son père Philippus s'y soit installé. Aucun portrait physique contemporain ne nous est parvenu, mais nous pouvons supposer, d'après les commentaires de certaines de ses œuvres, qu'il était chauve.

Supprimer la pub

Advertisement

Le poète est présenté comme un type plutôt aimable, sociable, et quelqu'un qui "partage son temps entre Aphrodite et Dionysos".

Platon présente un rassemblement fictif de personnages historiques dans son Symposium, mais Aristophane était encore bien connu à l'époque de sa création (380 av. J.-C.) et, par conséquent, nous pouvons supposer que le portrait du dramaturge comique reflète ce fait et est reconnaissable. Le poète est présenté comme un type plutôt aimable, sociable, qui "partage son temps entre Aphrodite et Dionysos", c'est-à-dire qui aime les femmes, les garçons et le vin. Le fait que Platon était favorable à Aristophane est attesté par les tons positifs de l'épitaphe qu'il écrivit plus tard pour le grand poète. Cependant, dans son Apologie, Platon reproche au poète d'avoir alimenté la méfiance du public à l'égard de Socrate.

Les pièces d'Aristophane

Les pièces comiques d'Aristophane sont plus concrètes. Bien que nous sachions qu'il en a écrit davantage, onze pièces comiques ont survécu, et elles sont les seuls exemples du style dit de la comédie ancienne, qui céda la place, au IVe siècle avant notre ère, à une forme plus récente et plus sophistiquée de comédie grecque, axée sur l'intrigue et les personnages récurrents. En revanche, les anciennes comédies étaient à l'époque considérées comme plutôt vulgaires et manquant de sophistication, Aristote étant l'un de leurs plus fervents détracteurs. Cependant, ce sont ces anciennes comédies qui ont peut-être mieux résisté à l'épreuve du temps et qui apparaissent au lecteur moderne comme beaucoup plus contemporaines.

Supprimer la pub

Advertisement

Les pièces complètes d'Aristophane qui ont survécu sont les suivantes :

  1. Les Acharniens (425 av. J.-C.) sur la formation d'un traité de paix.
  2. Les Cavaliers (424 av. J.-C.) une attaque contre Cléon.
  3. Les Nuées (423 av. J.-C.) critiquent Socrate pour sa corruption et ses sophismes.
  4. Les Guêpes (422 av. J.-C.) se moquent du système de jury athénien et de la préoccupation des Athéniens pour les litiges.
  5. LaPaix (421 avant J.-C.) sur la paix avec Sparte.
  6. Les Oiseaux (414 av. J.-C.) où les oiseaux construisent une nouvelle cité dans le ciel et améliorent les dieux.
  7. Lysistrata (411 av. J.-C.) : les femmes de toute la Grèce font une grève du sexe pour obliger leurs hommes à faire la paix.
  8. Les Thesmophories (411 av. J.-C.), où les femmes débattent de l'élimination d'Euripide.
  9. Les Grenouilles (405 av. J.-C.) où Dionysos visite Hadès et juge un concours de poésie entre Eschyle et Euripide.
  10. L'assemblée des femmes (c. 392 av. J.-C.), où les femmes prennent le contrôle d'Athènes et rendent tous les biens communs.
  11. Ploutos (388 av. J.-C.) où le dieu de la richesse retrouve la vue et ne distribue plus les richesses au hasard.

Nous connaissons d'autres titres qui n'ont pas survécu, par exemple, sa première pièce Les Banqueteurs (427 av. J.-C.), et nous savons qu'il y eut deux dernières pièces après Ploutos qui étaient un peu plus conformes au nouveau style de comédie. Plusieurs de ses pièces furent produites par Callistrate, d'autres par Philonide ou Aristophane lui-même, et beaucoup furent primées lors de festivals prestigieux comme les Dionysies d'Athènes.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Theatre Parodoi, Epidaurus
Parodoï de Théâtre, Épidaure
Mark Cartwright (Copyright)

Aristophane joua très probablement un rôle déterminant dans l'évolution du théâtre comique grec, par exemple dans le rôle du chœur et la réduction des références à l'actualité. En utilisant la parodie, les jeux de mots et un langage audacieux et coloré, il put transmettre toute la gamme des émotions et, par la satire et l'exagération ridicule, il se moqua des facettes les plus ridicules de la société athénienne et de la vie urbaine. Peu de personnalités publiques échappaient à son esprit acéré, et des hommes politiques comme Kleon et des collègues artistes comme Euripide étaient une cible privilégiée, tout comme, à l'occasion, la population dans son ensemble. La sélection suivante d'extraits illustre l'esprit sournois du poète :

Sosie :
Il m'a semblé, dans mon premier sommeil, que je voyais une troupe de moutons assemblés dans le Pnyx, portant des manteaux et des bâtons; et au milieu de ces moutons j'entendais une baleine vorace haranguer d'une voix semblable à celle d'un porc que l'on grille.
(Acte 1, Scène 1, Les guêpes)

Une allusion à la démocratie et aux électeurs qui se laissent facilement influencer par un bon orateur.

Chœur :
comme pour la vieille monnaie et la nouvelle. Les premières ne sont pas falsifiées : ce sont les plus belles de toutes les monnaies, à ce qu'il semble, les seules frappées au bon coin et d'un son légal ; et cependant, nulle part, ni chez les Hellènes, ni chez les Barbares, nous n'en faisons usage, préférant ces méchantes pièces de bronze, frappées hier ou avant-hier au plus mauvais coin..
(183 ; Act Two, Scene Two, The Frogs)

Un commentaire sur l'État qui réduit la teneur en argent des pièces de monnaie pour économiser de l'argent.

Supprimer la pub

Advertisement

Nul de vous ne le dira. Ainsi nous pouvons nous vanter d'être bien meilleures que les hommes. Il n'y a pas de femme qui, après avoir volé cinquante talents à l'État, parcoure la ville sur un char. Leur plus grand larcin est un panier de blé, volé au mari, et rendu le jour même.
(128 ; Acte Un, Scène Deux, Le Poète et les Femmes)

Sur la vertu des femmes.

Salut, vieillard. des anciens jours, pourchasseur des études chères aux Muses ; ... et à toi, à cause de ta démarche fière dans les rues, ton regard dédaigneux, tes pieds nus, ta patience à supporter nombre de maux, et l'air de gravité que tu tiens de nous.
(Nuages 359-63)

Un portrait peu flatteur de Socrate.

Tous les sujets ne pouvaient pas faire l'objet d'un traitement comique ; par exemple, les dieux supérieurs tels que Zeus et Athéna et certains aspects de la religion grecque devaient recevoir le respect qui leur était dû. Aristophane fut une fois accusé par le conseil d'Athènes pour ses opinions politiques lorsque, dans Les Babyloniens (426 av. J.-C.) et en temps de guerre, il représenta les cités-États grecques comme des esclaves babyloniens sur un tapis roulant. Néanmoins, les pièces comiques d'Aristophane sont révélatrices du haut degré de liberté d'expression toléré dans l'Athènes du Ve siècle.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2013, mars 13). Aristophane [Aristophanes]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11061/aristophane/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Aristophane." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 13, 2013. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11061/aristophane/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Aristophane." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 13 mars 2013. Web. 07 août 2022.

Adhésion