Clisthène

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 08 avril 2016
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Greek Bronze Ballot Disks (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Jetons de vote en bronze grecs
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Clisthène (né à la fin des années 570 av. J.-C.) était un homme d'État athénien connu pour ses réformes de la structure et les processus politiques d'Athènes à la fin du 6e siècle avant J.-C. et, de ce fait, il accrut considérablement l'influence des citoyens ordinaires sur la politique quotidienne. En conséquence, on lui attribue la création d'un célèbre système de démocratie qui, au cours des décennies suivantes, deviendrait de plus en plus direct afin que tous les citoyens puissent participer activement et directement au gouvernement.

Jeunesse

Clisthène vit le jour dans la famille aristocratique des Alcméonides d'Athènes à la fin des années 570 avant Jésus-Christ. Son père était Mégaclès, lui-même un personnage puissant de la politique athénienne, et sa mère, Agaristé, était la fille de Clisthène, le tyran de Sicyone, une ville à l'ouest de Corinthe. C'est en 525 av. J.-C., sous le règne du tyran Hippias, que Clisthène se fit connaître sur la scène politique en devenant archonte, un haut fonctionnaire administratif. Cependant, lorsque la famille des Alcméonides tomba en disgrâce auprès du régime en place, Clisthène s'exila.

Supprimer la pub

Advertisement

Clisthène contre Isagoras

Pendant son exil, Clisthène, se réclamant de l'oracle sacré de Delphes, convainquit l'ancienne rivale d'Athènes, Sparte, de destituer Hippias. Clisthène rentra ensuite à Athènes et se disputa le pouvoir avec son grand rival, Isagoras. Ce dernier gagna du terrain politique lorsqu'il fut nommé archonte en 508 av. J.-C., mais Clisthène riposta en proposant un programme de réformes politiques qui lui vaudrait le soutien populaire des citoyens d'Athènes. Voyant le danger que cela représentait, Isagoras fit appel à son allié, le roi spartiate Cléomène, afin qu'il intervienne et écarte son rival. Les Spartiates envoyèrent bel et bien une petite force pour assiéger Athènes, et Clisthène quitta prudemment la ville. Les Spartiates furent cependant repoussés par la résistance populaire et, lorsque Isagoras et les Spartiates se retirèrent, Clisthène put retourner dans sa ville natale. Il n'y avait désormais plus aucun obstacle aux réformes qu'il proposait.

Réformes démocratiques de Clisthène

Les classifications athéniennes traditionnelles et les groupes de parenté tels que les quatre tribus ioniennes furent remplacés en importance par un tout nouveau système.

L'élément le plus important des réformes de Clisthène vers 508 av. J.-C. était de réorganiser le corps des citoyens d'Athènes. Les classifications traditionnelles et les groupes de parenté tels que les quatre tribus ioniennes furent remplacés par une nouvelle classification où chaque membre du corps des citoyens (demos) devait appartenir à l'une des 139 unités locales ou demoi (dèmes). Les dèmes, répartis dans toute l'Attique, appartenaient alors à l'une des 30 trittyes, qui, à leur tour, appartenaient à l'une des 10 tribus ou phylai. De plus, les trois trittyes qui composaient une même tribu devaient chacune provenir de l'une des trois zones différentes de classification territoriale (Côte, Intérieur et Ville), de sorte qu'il était désormais beaucoup moins probable que les tribus agissent en fonction de loyautés géographiques et familiales.

Supprimer la pub

Advertisement

Tous les groupements politiques et militaires seraient désormais basés sur ces nouvelles divisions. Tout homme qui s'inscrivait à son dème devenait automatiquement un citoyen et pouvait donc participer au nouveau conseil des 500, la boulè, où chacun avait un droit de parole égal. La principale motivation de Clisthène dans ces réformes était probablement de réduire l'influence des groupes traditionnels et de se donner, ainsi qu'aux Alcméonides, une plus grande liberté de manœuvre politique dans un système politique plus stable. Il s'était rendu compte que la stabilité ne viendrait que si la base politique était élargie pour inclure plus de citoyens et, comme le déclara Hérodote, "En ajoutant le peuple à son camp, il prit facilement le dessus sur ses adversaires politiques (5.69)."

Pour les citoyens ordinaires (du moins les hommes uniquement), les réformes leur permettraient, en théorie, d'accéder aux institutions et au pouvoir auparavant réservés aux familles aristocratiques traditionnelles. En ce sens, et bien que cela n'ait peut-être pas été encore totalement réalisé dans la pratique, Clisthène instaura la démocratie à Athènes et prépara la voie à d'autres réformes au cours des décennies suivantes qui allaient créer un système de gouvernement pleinement démocratique et direct auquel tous les citoyens pourraient participer. Solon avait rendu tous les citoyens égaux devant la loi et réduit l'influence de l'aristocratie athénienne au siècle précédent, mais dans l'Athènes classique, c'est à Clisthène que revient le mérite d'être le véritable père fondateur de la démocratie athénienne.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Une autre réforme qui fut fort probablement initiée par Clisthène est la procédure politique de l'ostracisme, par laquelle le corps des citoyens pouvait voter en assemblée publique l'exil de toute personne jugée dangereuse ou trop puissante pour le bien-être de la cité. Bien qu'elle n'ait pas été utilisée très souvent au cours du siècle suivant, cette procédure, et surtout la menace qu'elle représentait, était néanmoins le meilleur exemple de la façon dont les citoyens ordinaires pouvaient directement freiner la carrière de politiciens trop ambitieux, corrompus ou simplement ineptes. Malheureusement, on ne sait rien de la vie de Clisthène après ses réformes, mais celles-ci lui ont au moins assuré une réputation durable en tant que l'un des premiers dirigeants à promouvoir la démocratie et l'idéal selon lequel le gouvernement devrait être entre les mains du plus grand nombre plutôt que d'une minorité.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2016, avril 08). Clisthène [Cleisthenes]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-1000/clisthene/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Clisthène." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 08, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-1000/clisthene/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Clisthène." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 08 avril 2016. Web. 06 déc. 2022.

Adhésion