Ouranos

Définition

Liana Miate
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 24 mars 2023
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Uranus on the Southern Frieze of the Gigantomachy (by Miguel Hermoso Cuesta, CC BY-SA)
Ouranos sur la frise sud de la Gigantomachie
Miguel Hermoso Cuesta (CC BY-SA)

Ouranos est la personnification du ciel dans la mythologie grecque. Son homologue romain est Cœlus (alias Uranus). Gaïa (la Terre) avait donné naissance à Ouranos et l'en avait fait son égal. Elle coucha avec lui, ce qui donna naissance aux douze Titans, aux trois Cyclopes et aux trois Hécatonchires.

Ouranos détestait ses enfants et les cacha sous la terre, ce qui amena Gaia et son fils Cronos à élaborer un plan pour le détruire. Cronos castra son père à l'aide d'une faucille, et le sang qui tomba féconda Gaïa, qui donna naissance aux Érinyes, aux Géants et aux Mélies (nymphes des arbres). Ouranos perdit le pouvoir au profit de Cronos, mais l'avertit qu'il risquait lui aussi d'être renversé par son fils. Avec cet avertissement, Ouranos contribua à déclencher une série d'événements qui finirent par conduire Zeus et les dieux de l'Olympe à dominer les Titans et à prendre le pouvoir.

Supprimer la pub
Advertisement

Naissance et famille

Dans sa Théogonie, Hésiode (700 avant notre ère) écrit que Gaïa, personnification de la Terre, donna naissance à Ouranos (le Ciel), ainsi qu'à Pontos (la Mer) et Ouréa (les Montagnes).

La Terre enfanta d'abord Uranus couronné d'étoiles et le rendit son égal en grandeur afin qu'il la couvrît tout entière et qu'elle offrît aux bienheureux Immortels une demeure toujours tranquille.

(Hésiode, Théogonie, 128-132)

Ouranos devint l'égal de Gaïa, ils couchèrent ensemble et donnèrent naissance aux douze Titans (Océan, Céos, Crios, Hypérion, Japet, Théia, Rhéa, Thémis, Mnémosyne, Phébé, Téthys et Cronos), aux trois Cyclopes borgnes (Brontès, Argès et Stéropès) et aux Hécatonchires à cent mains et cinquante têtes (Cottos, Gygès et Briarée).

Supprimer la pub
Advertisement

Création du monde selon l'orphisme

L'orphisme est un mouvement religieux qui s'imposA au cours du 6e siècle avant notre ère. Il s'inspirait du héros grec légendaire Orphée et des précieuses leçons qu'il avait apprises lors de son séjour aux Enfers. L'histoire de la création dans l'orphisme diffère légèrement de la version d'Hésiode. Dans l'orphisme, le monde commence avec Chronos (le temps). De Chronos sont nés l'Éther (l'éclat), le Chaos et l'Érèbe (les ténèbres). Chronos a ensuite formé un œuf à l'intérieur de l'Éther. De cet œuf naquit Phanès (le créateur de toute existence). Phanès donna naissance à Nyx (la nuit), puis Nyx engendra Gaia et Ouranos avec Phanès.

Mythes orientaux de la création

Cronos et ses alliés entrèrent en guerre contre ouranos et le renversèrent, s'emparant du trône.

Au cours des fouilles menées au XXe siècle dans le village de Boĝazköy (Turquie), on a découvert un ensemble de tablettes relatant l'histoire hittite de la montée en puissance du dieu de l'orage Teššub et des tentatives visant à le renverser. Le mythe suit de près le mythe de succession Ouranos-Cronos-Zeus que l'on trouve dans la Théogonie d'Hésiode. Anu, le roi du ciel, peut être clairement identifié à Ouranos. Il règne sur le ciel pendant neuf ans, mais il est déposé par son échanson Kumarbi. Anu s'enfuit, mais il est capturé par Kumarbi, qui mord les parties génitales d'Anu et tombe enceinte des enfants d'Anu, dont le dieu de la tempête Teššub et le fleuve Tigre.

Supprimer la pub
Advertisement

Ce qui est considéré comme une version phénicienne du mythe de succession est rapporté par Hérennius Philo (alias Philon de Byblos, 1er ou 2e siècle de notre ère). Cette version du récit provient de Sanchoniathon, un chercheur et polymathe qui vivait à l'époque de la guerre de Troie. Le mythe commence avec Elioun ("le grand") et sa compagne Berouth. Ensemble, ils ont un fils nommé Epigeios, qui s'appellera plus tard Ouranos, et une fille nommée Gê (Gaia). Après la mort de son père, Epigeios (Ouranos) le remplace comme roi et épouse sa sœur, Gê. Epigeios et Gê eurent quatre enfants, El, Baitylos, Dagon et Atlas. El (Cronos) se retourna contre son père, Ouranos, et vengea sa mère après qu'Ouranos eut abusé d'elle sexuellement et tenté de tuer ses enfants. Cronos et ses alliés entrèrent en guerre contre Ouranos et le renversèrent, s'emparant du trône. Ouranos tenta de récupérer son trône par la force et la ruse, mais en vain. Au cours de la 32e année de son règne, Cronos émascula Ouranos.

Uranus & Gaia
Ouranos et Gaïa
Bibi Saint-Pol (Public Domain)

Le ciel et les cieux

Selon la Théogonie, la distance entre le Tartare (les régions infernales), la Terre (Gaïa) et les cieux (Ouranos) est égale. Par conséquent, une enclume tombant d'Ouranos mettrait neuf jours et neuf nuits pour atteindre Gaïa et neuf autres jours et neuf nuits pour atteindre le Tartare.

Le Tartare est entouré d'un mur d'airain, tandis qu'en haut, dans l'obscurité brumeuse, se trouvent les Titans, cachés par un mur. À l'extérieur de ce mur se trouvent les sources du Tartare, la mer et le ciel étoilé - un endroit sombre et lugubre que même les dieux détestent.

Supprimer la pub
Advertisement

Ouranos et le problème de succession

Ouranos détestait ses enfants et ceux de Gaïa et les cacha profondément sous la terre pour qu'ils restent hors de sa vue. Il craignait également le pouvoir des Cyclopes et des Hécatonchires et les emprisonna dans le Tartare. Gaïa, attristée par la façon dont ses enfants étaient traités par leur père, conçut un plan pour l'arrêter. Gaia dit à ses enfants qu'elle avait un plan pour détruire leur père, mais seul leur plus jeune fils, Cronos, était prêt à participer et à aider sa mère. Gaia fabriqua une faucille en adamant gris, la donna à Cronos et la cacha dans sa chambre.

Ouranos entra dans la chambre, lascif et prêt à coucher avec Gaïa. Cronos saisit sa chance et donna un coup de faucille, castrant les parties génitales d'Ouranos. En tombant, le sang féconda Gaïa, qui donna naissance aux Erinyes (les Furies), aux Géants et aux Mélies (les nymphes des arbres). Les organes génitaux d'Ouranos furent jetés à la mer et emportés par les vagues. De l'écume blanche l'entoura et c'est de là que naquit la déesse Aphrodite à Cythère (Kythira).

The Mutilation of Uranus by Saturn (Cronus)
Mutilation d'Ouranos par Cronos (Saturne)
Giorgio Vasari (Public Domain)

Ouranos fit des reproches à ses enfants et les appela Titans, les avertissant qu'ils seraient punis pour leurs actions. L'histoire se répéta après le mariage de Cronos et de Rhéa. Ouranos et Gaïa avertirent Cronos qu'il serait renversé par ses enfants, ce qui amena Cronos à avaler chaque enfant à sa naissance. Rhéa, désespérée, demanda de l'aide à Ouranos et Gaïa, qui l'aidèrent à s'enfuir en Crète, où Zeus naquit. Une fois plus âgé, Zeus obligea son père à vomir chacun de ses frères et sœurs. C'est ainsi que commença la bataille de dix ans (Titanomachie) entre Cronos et les Titans, d'une part, et Zeus et ses frères et sœurs (les dieux de l'Olympe), d'autre part. Pendant la Titanomachie, la mer se déchaîna, la terre trembla et les cieux s'ébranlèrent tandis que les dieux immortels se battaient de toutes leurs forces.

Supprimer la pub
Advertisement

Après que Zeus eut épousé sa première femme, Métis, Ouranos et Gaïa l'informèrent que Métis aurait une fille forte et sage comme son père et un fils qui renverserait son père pour devenir le roi des dieux et des hommes. Zeus avala immédiatement Métis pour éviter que cette prophétie ne se réalise. Mais Métis était déjà enceinte de leur fille, et la déesse Athéna sortit bientôt de la tête de Zeus.

Témoin des serments des dieux

Ouranos, tout comme Gaïa et Styx, a souvent été le témoin des serments des dieux. Dans l' Iliade d'Homère (750 avant notre ère), Héra jure à Gaïa, à Ouranos et aux eaux du Styx qu'elle n'a rien fait pour compromettre Hector et son armée pendant la guerre de Troie, après que Zeus l'eut accusée d'avoir poussé Poséidon et les Grecs à semer le chaos parmi les Troyens. Dans l'Hymne homérique à Apollon Délien, la déesse Léto fait le grand serment des dieux à l'île de Délos que son fils Apollon honorera Délos par-dessus tout.

Que la Terre soit mon témoin
et le vaste ciel au-dessus
et le Styx avec son eau qui tombe en cascade.

(Hymne à Apollon Délien, 3. 83-85).

Le grand serment était considéré comme le serment le plus fort et le plus terrible que les dieux pouvaient faire. Dans le poème épique Argonautica d'Apollonios de Rhodes (vers 295 av. J.-C.), la magicienne Médée fait le grand serment des Colchiens devant sa sœur Chalciope, promettant qu'elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour sauver les fils de sa sœur de leur père, le roi Éétès de Colchide.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Hera
Héra
SquinchPix.com (Copyright)

Hymne orphique au ciel

Bien qu'il ne reste pratiquement aucune trace de culte à Ouranos, un hymne orphique lui est dédié.

Ouranos, générateur de toutes choses,

partie toujours infatigable du Kosmos,

antique source et fin de tout,

ô Père universel, qui fait rouler la terre en cercle,

demeure des Dieux heureux,

qui marches dans les vertiges d’un tourbillon,

ouranien et terrestre,

qui enveloppes et gardes tout,

qui contiens dans ta poitrine l’inéluctable nécessité de ce qui est,

bleu, indompté, changeant, de forme variée,

voyant tout, père de Cronos,

bienheureux et très-puissant Daimôn,

entends-moi, et donne une pieuse vie au

Néophante qui sert les mystères.

(Hymne au ciel, 4. 1-9).

Héritage

Lorsque les gens entendent le nom "Ouranos", la première chose qui leur vient à l'esprit est probablement Uranus, la planète. En tant que personnification du ciel et des cieux, il est tout à fait approprié qu'une planète porte le nom d'Uranus.

The Planet Uranus
Planète Uranus
NASA/JPL-Caltech (Public Domain)

Uranus est la septième planète à partir du Soleil et la troisième plus grande des planètes. Elle fut découverte en 1781 par l'astronome germano-britannique William Herschel (1738-1822), et il fallut deux ans pour qu'elle soit officiellement acceptée comme nouvelle planète. Alors que Herschel voulait la nommer Georgium Sidus en l'honneur du roi George III d'Angleterre, c'est son collègue astronome Johann Elert Bode (1747-1826) qui suggéra de l'appeler Uranus en l'honneur de la divinité primordiale, une décision qui fut acceptée avec enthousiasme par la communauté scientifique. Uranus a la particularité d'être la première planète découverte à l'aide d'un télescope.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Qui est Ouranos ?

Ouranos est la personnification du ciel et des cieux dans la mythologie grecque/.

Comment Ouranos a-t-il été vaincu dans la mythologie grecque ?

Ouranos détestait ses enfants et sa femme, Gaïa, mit au point un plan pour le détruire. Son fils, Cronos, trancha les parties génitales d'Uranus et renversa son père.

Ouranos est-il un Titan ou un dieu ?

Ni l'un ni l'autre. Ouranos est une divinité primordiale (plus ancienne que les Titans et les dieux de l'Olympe). Il est cependant le père des 12 Titans et le grand-père des dieux de l'Olympe.

Ouranos est-il le dieu le plus puissant ?

Ouranos, l'une des plus anciennes divinités et la personnification du ciel et des cieux, était considéré comme extrêmement puissant. Cependant, il fut renversé par son fils Cronos, puis par les Titans, et les dieux de l'Olympe devinrent plus puissants que lui.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Liana Miate
Liana est la responsable des réseaux sociaux pour World History Encyclopedia. Elle est titulaire d'une licence en arts avec une spécialisation en Grèce antique, Rome et Antiquité tardive. Elle est particulièrement passionnée par Rome et la Grèce, ainsi que par tout ce qui a trait à la mythologie et aux femmes.

Citer cette ressource

Style APA

Miate, L. (2023, mars 24). Ouranos [Uranus]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15631/ouranos/

Style Chicago

Miate, Liana. "Ouranos." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mars 24, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15631/ouranos/.

Style MLA

Miate, Liana. "Ouranos." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 24 mars 2023. Web. 20 avril 2024.

Adhésion