Diane

Coûts du serveur Collecte de fonds 2024

Aidez-nous dans notre mission de fournir un enseignement gratuit de l'histoire au monde entier ! Faites un don et contribuez à couvrir les coûts de notre serveur en 2024. Grâce à votre soutien, des millions de personnes apprennent l'histoire entièrement gratuitement chaque mois.
$2042 / $18000

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 16 mai 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
X
Mosaic of Diana and Actaeon (by Carole Raddato, CC BY-NC-SA)
Mosaïque de Diane et Actéon
Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

Diane était la déesse de l'accouchement, la déesse de la fertilité, la déesse de la lune ainsi que la déesse protectrice des bêtes sauvages dans la mythologie romaine. Cependant, elle est surtout connue en tant que déesse de la chasse, son animal sacré étant le cerf. Son équivalent dans la mythologie grecque est Artémis.

Comme de nombreux mythes entourant les dieux, qu'ils soient romains ou grecs, ceux qui concernent Diane varient d'une source à l'autre et semblent souvent contradictoires. Les dates et les lieux sont souvent en opposition. Souvent, un mythe particulier peut être reconstitué à partir de plusieurs sources. Outre les classiques de la littérature grecque, comme Homère et Hésiode, les meilleures sources de la mythologie romaine sont les Métamorphoses d'Ovide et l'Enéide de Virgile. Grâce à ces œuvres, la littérature romaine a pu offrir un riche sens de la tradition et de l'histoire lié à un passé riche en légendes.

Supprimer la pub
Publicité

Naissance et famille

L'habileté de Diane à l'arc égalait incontestablement celle de son frère jumeau Apollon.

Diane est la fille de Jupiter et de Latone (l'équivalent romain de Léto), la déesse des nuits sombres. Malheureusement, Latone s'attira les foudres d'une Junon très jalouse. L'épouse de Jupiter était bien consciente que son mari avait les yeux baladeurs. Dans un accès de colère, Junon bannit la déesse enceinte sur terre, déclarant que personne, mortel ou immortel, ne devait avoir pitié d'elle. Poussée par la rage de Junon, elle erra dans la campagne, fatiguée et assoiffée. Épuisée, elle finit par arriver au bord de la mer où elle demanda de l'aide à Neptune (l'homologue romain de Poséidon), dieu de la mer et frère de Jupiter. Entendant son appel et ignorant les menaces de Junon, il envoya un dauphin porter Latone jusqu'à l'île de Délos où elle donna naissance à Apollon et Diane.

Dans sa Théogonie, le poète grec Hésiode fait référence à la naissance des jumeaux : "Léto s'unit à Jupiter, qui détient l'égide, et la progéniture qu'elle mit au monde fut plus belle que tous les fils du ciel : Apollon et Artémis : Apollon et Artémis." (53) Dans un autre hymne, Hésiode écrit à propos d'Artémis : "déesse à la quenouille d'or... car ce qui lui plaît, c'est l'arc et de tuer les bêtes sur les montagnes..." (65)

Supprimer la pub
Publicité

Niobé et Orion

Dans la plupart des œuvres d'art romaines, Diane est représentée armée d'un arc et d'un carquois de flèches et, selon la plupart des récits, son habileté à manier l'arc égalait incontestablement celle de son frère jumeau Apollon. Les mythes de Niobé et d'Orion témoignent de cette habileté.

Un jour, Latone, dans sa fierté de maman, se vanta que ses enfants étaient d'une beauté, d'une intelligence et d'une puissance exceptionnelles. Niobé, fille du roi Tantale, s'offusqua de cette vantardise. Cette arrogante mère de 14 enfants - sept garçons et sept filles - se moqua de Latone parce qu'elle n'avait eu que deux enfants. Dans un acte de méchanceté, Niobé interdit à ses sujets de vénérer Apollon ou Diane; elle fit même détruire leurs statues. Latone, furieuse, ordonna à Apollon et à Diane de tuer les 14 enfants de Niobé. Obéissant à la volonté de leur mère, Apollon tua les sept garçons et Artémis les sept filles. Prenant pitié de Niobé en pleurs, les dieux la transformèrent en statue qui fut placée sur le mont Sipylos, là où ses enfants avaient été tués.

Supprimer la pub
Publicité

Apollo and Diana Attacking the Children of Niobe
Apollon et Diane attaquent les enfants de Niobé
Jacques-Louis David (Public Domain)

Dans la version grecque du mythe, il y a quelques variantes. Niobé est l'épouse du roi de Thèbes, Amphion, et elle est furieuse parce qu'un festival, essentiellement réservé aux femmes, avait été organisé à Thèbes pour célébrer les deux enfants que Léto avait eus de Zeus. Tout au long de la fête, des offrandes furent faites à Léto dans son temple. Bien entendu, Niobé, mère de 14 enfants, ne fut pas honorée. Pour irriter Léto, Niobé se vanta que ses enfants étaient plus beaux et plus puissants et demanda à son peuple de l'honorer, elle, et non Léto. Pour agacer encore plus Léto, elle prévit d'annuler le festival de l'année suivante. Pour le moment, les nuits étaient remplies d'hymnes, mais un soir, il n'y eut plus aucun hymne. Léto était en larmes et Apollon et Artémis jurèrent de venger l'insulte faite à leur mère. Les sept garçons tombèrent l'un après l'autre sous les flèches d'Apollon. Alors que ses fils gisaient morts sur le sol devant elle, Niobé se vanta d'être encore meilleure car elle avait encore sept filles. Entendant cela, Artémis élimina les sept filles, dont une dans les bras de sa mère.

Endymion

Choisissant de ne jamais se marier, Diane reçoit de son père la permission de rester vierge.

Choisissant de ne jamais se marier, Diane reçut de son père la permission de rester vierge, rejoignant ainsi Vesta et Minerve comme seules déesses vierges. Une nuit, alors que la déesse de la lune conduisait ses chevaux blancs comme le lait dans le ciel, elle aperçut le jeune et beau berger Endymion endormi sur le flanc d'une colline. Séduite par sa beauté, elle arrêta son char, se pencha et donna un baiser au jeune garçon. Partiellement réveillé, il aperçut brièvement la déesse mais crut que ce n'était qu'un rêve. Nuit après nuit, Diane revint vers le garçon et lui donna un baiser - un sort semblait l'empêcher de se réveiller. Craignant que sa beauté ne soit ternie par le labeur et les éléments, Diane le fit tomber dans un sommeil éternel. L'emmenant dans une grotte du mont Latmos, elle lui rendit visite chaque nuit.

Orion

Dans un second mythe, Orion et son chien chassaient lorsqu'ils aperçurent les nymphes de Diane, les sept Pléiades (filles d'Atlas). Alors qu'il s'approchait d'elles, elles s'enfuirent, mais il les suivit. Finalement, épuisées, les nymphes ne purent aller plus loin et demandèrent de l'aide à Diane. Elle les transforma en pigeons. En s'envolant, elles devinrent une constellation.

Supprimer la pub
Publicité

Orion
Orion
Unknown Artist (Public Domain)

Orion trouva bientôt l'amour auprès de Mérope, la belle fille du roi de Chios, mais pour l'épouser, il devait accomplir un acte héroïque. Ne voulant pas attendre, Orion l'enleva. Il se fit prendre; sa punition fut de devenir aveugle et il fut forcé d'errer sur la terre, seul et impuissant. Dans l'espoir de trouver un remède, il finit par arriver à la grotte des Cyclopes qui eurent pitié du jeune aveugle. Ils l'emmenèrent voir le Soleil dont l'éclat lui rendit la vue. Il retourna à la chasse. C'est au cours d'une partie de chasse qu'il rencontra Diane. Leur amour mutuel de la chasse favorisa une liaison amoureuse qu'Apollon, son frère, n'approuva pas. Un soir, Apollon mit sa sœur au défi de tirer à l'arc. Il lui demanda d'atteindre une petite cible au large. Diana, bien sûr, l'atteignit, mais la cible s'avererait être nul autre qu'Orion qui se baignait la nuit. Dans sa douleur, elle transforma Orion et Sirius en une constellation.

Actéon

L'un des mythes les plus connus de Diane est celui d'Actéon. Après avoir accompli un long voyage dans le ciel, la déesse de la lune et ses nymphes partaient à la chasse. Un jour, elles tombèrent sur une piscine de montagne et décidèrent de s'y baigner. Pendant ce temps, Actéon et ses amis chassaient le cerf. Dans ses Métamorphoses, Ovide (43 av. J.-C. à 17 ap. J.-C.) rapporte l'histoire : ... "le jeune Actéon s'adressa amicalement à ses compagnons de chasse, tandis qu'ils traversaient les étendues sauvages". Ils tombèrent sur une vallée - le lieu sacré de Diane. C'est pendant que Diane et ses nymphes se baignaient qu'Actéon entra par hasard dans la grotte. Les nymphes tentèrent de protéger Diane. "elle détourne son auguste visage. Que n'a-t-elle à la main et son arc et ses traits rapides ! À leur défaut elle s'arme de l'onde qui coule sous ses yeux; et jetant au front d'Actéon cette onde vengeresse". Il était maintenant libre de raconter à ses amis ce qu'il avait vu, mais il n'y parvint pas : les cornes d'un cerf lui poussèrent, ses mains devinrent des pieds et ses bras se transformèrent en jambes. Il tenta de s'enfuir, mais "la meute arrive, fond sur lui, le déchire, et bientôt sur tout son corps il ne reste aucune place à de nouvelles blessures." (48-50)

Artemis / Diana
Artémis / Diane
Timothy Tolle (CC BY)

La guerre de Troie

La guerre de Troie mit Diane en conflit avec les Grecs. Agamemnon, l'arrogant commandant des forces grecques, avait insulté Diane en prétendant être meilleur chasseur qu'elle. Diane, furieuse de son impudence, calma les eaux, empêchant les navires grecs de naviguer. Le devin dit à Agamemnon que le seul moyen d'apaiser les dieux était de sacrifier sa fille aînée Iphigénie. Comprenant qu'il n'avait guère le choix, il envoya chercher sa fille, lui annonçant qu'elle devait épouser le héros grec Achille. À son arrivée, elle fut immédiatement emmenée sur l'autel pour être sacrifiée, mais Diane intervint et la remplaça par un cerf. Elle deviendrait prêtresse au temple de Diane. Les vents rétablis, les Grecs firent voile vers Troie.

Supprimer la pub
Publicité

L'Énéide de Virgile (70-19 av. J.-C.) raconte l'histoire du guerrier troyen Énée qui, après la chute de Troie, s'échappa et prit la mer, débarquant d'abord à Carthage, puis s'installant en Italie. Une prophétie annonça que ses descendants (Rémus et Romulus) fonderaient la ville de Rome. Au cours de leur voyage à travers la péninsule, Énée et ses compagnons troyens arrivèrent au Tibre et au royaume du Latium. Ils entrèrent en guerre contre eux, à l'initiative de Junon, et alors que la guerre était en cours, un allié du Latium et chef des forces volsques, Camille, fut tué par l'allié Troyen Arruns. Diane eut le cœur brisé, car Camille était l'une de ses favorites. Elle fit part à l'une de ses nymphes, Opis, de son affection pour le guerrière déchue:

Camille va à la guerre et à sa sauvagerie. Elle m'est chère, ma fille, plus que toute autre, et pourtant les armes dont elle se ceint ne peuvent la sauver... (276)

Diana parle du père de Camille et de son appel à la déesse pour qu'elle sauve sa jeune fille. Il l'avait attachée à sa lance et avait prié:

Ô aimable Diane la Vierge, patronne des forêts, moi, son père, je voue cette enfant à ton service. C'est à ta première arme qu'elle s'accroche, suppliante, fuyant l'ennemi. Je t'invoque, ô déesse, accepte-la pour toi, elle que je confie maintenant aux brises chaotiques. (276-277)

Diane ajoute : "Elle était heureuse de ne servir que Diane, de rester vierge à jamais, adorant la chasteté et la chasse." (277) Pour venger la mort de Camille, Opis est envoyé sur terre :

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Prends mon arc et mon carquois : tire une flèche vengeresse : avec elle, exige de l'homme qui blesse et profane sa chair sacrée une rétribution dans le sang, pour moi. (277-278)

Conclusion

Comme son frère Apollon et d'autres membres du panthéon romain, Diane survécut à la colère de Junon, l'épouse de Jupiter. Ne voulant pas se marier, elle resta vierge et devint la déesse de la chasse, une déesse puissante dotée d'un arc et d'un carquois de flèches, l'égale de son frère. Bien qu'elle puisse, à l'occasion, faire preuve d'affection, elle était plus encline à montrer un côté plus sombre de sa personnalité. Elle ne fit preuve d'aucune pitié en éliminant les sept filles de Niobé, la bravade d'Agamemnon lui coûta sa fille, et Actéon vit la déesse nager avant de perdre la vie à cause de ses propres chiens. Lorsque Camille fut tuée, la déesse de la chasse chercha à se venger. Diane était une déesse forte et puissante, l'égale (et à certains égards la supérieure) de tous les autres dieux et déesses.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

De quoi Diane est-elle la déesse ?

Diane était la déesse romaine de la lune et de la chasse, la déesse protectrice des bêtes sauvages, la déesse de la fertilité et de l'accouchement.

Qui est l'équivalent grec de Diane ?

Dans la mythologie grecque, la contrepartie de Diane est Artémis.

Qui est le frère de Diane ?

Dans la mythologie romaine, le frère de Diane est Apollon.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l’histoire antique et médiévale ainsi que l’histoire des États-Unis à Lincoln College (Illinois). Éternel étudiant d’histoire depuis qu’il a découvert Alexandre le Grand, il met toute son énergie à transmettre son savoir à ses étudiants.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2023, mai 16). Diane [Diana]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10867/diane/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Diane." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mai 16, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10867/diane/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Diane." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 16 mai 2023. Web. 13 juil. 2024.

Adhésion