Ilithyie

Définition

Liana Miate
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 04 juillet 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
X
Magical Gem Depicting Childbirth (by The Trustees of the British Museum, CC BY-NC-SA)
Gemme magique représentant l'accouchement
The Trustees of the British Museum (CC BY-NC-SA)

Ilithyie était la déesse de l'accouchement dans la mythologie grecque, avec le pouvoir d'aider ou d'empêcher l'accouchement. Elle joua notamment un rôle dans la naissance d'Hercule et d'Apollon. Ilithyie était la fille de Zeus et d'Héra et se rangeait souvent du côté de sa mère pour rendre plus difficile la naissance des enfants illégitimes de Zeus.

Ilithye était souvent désignée au pluriel sous le nom d'Ilithyes et de filles d'Héra, avant d'être transformée en figure singulière. Ilithyie fut largement vénérée dans tout le monde grec pendant des centaines d'années. Son homologue romain était Lucine.

Supprimer la pub
Advertisement

Naissance et famille

Selon Hésiode (vers 700 av. J.-C.) dans sa Théogonie, Ilithye était la fille de Zeus et d'Héra et la sœur d'Arès, le dieu de la guerre, et d'Hébé, la déesse de la jeunesse éternelle.

Enfin il eut pour dernière épouse l'éclatante Héra, qui mit au jour Hébé, Mars et Ilithye après avoir partagé la couche du roi des dieux et des hommes.

(Hésiode, Théogonie, 921-925).

Déesse de l'accouchement

En tant que déesse de l'accouchement, Ilithye présidait à la naissance des humains et des dieux.

En tant que déesse de l'accouchement, Ilithye présidait à la naissance des hommes et des dieux. Selon Homère (vers 750 av. J.-C.), qui la désigne à la fois au pluriel et au singulier, Ilithye provoquait les violentes douleurs de l'accouchement dont souffraient les femmes. Dans ses Histoires, Hérodote (vers 484-425/413 av. J.-C.) parle de deux jeunes filles hyperboréennes, Hyperoche et Laodice, qui se rendirent sur l'île de Délos pour apporter des offrandes à Ilithye afin qu'elles puissent accoucher facilement. Ilithye devait être physiquement présente pour qu'une naissance ait lieu.

Supprimer la pub
Advertisement

Ilithye jouait un rôle essentiellement négatif dans la mythologie grecque. Elle se rangeait souvent du côté de sa mère jalouse et l'aidait à se venger des multiples amants de Zeus en rendant leurs travaux difficiles et en compliquant la venue au monde des enfants illégitimes de Zeus.

Hera
Héra
SquinchPix.com (Copyright)

Naissance d'Hercule

Alors qu'Alcmène s'apprêtait à donner naissance au fils de Zeus, Hercule, Zeus prophétisa aux dieux de l'Olympe que ce jour-là naîtrait un descendant de Persée qui deviendrait le futur roi de Mycènes. Héra, jalouse, ne voulant pas que le fils de son mari ait un statut aussi élevé, ordonna à Ilithye de s'asseoir à l'extérieur de la pièce où Alcmène était en train d'accoucher et de croiser ses jambes, ses bras et ses mains afin de retarder la naissance de neuf jours.

Supprimer la pub
Advertisement

Héra demanda à Ilithye d'organiser la naissance prématurée d'un autre petit garçon, Eurystée, qui se trouvait être un autre descendant de Persée et un cousin d'Hercule. En retardant la naissance d'Hercule, Héra pouvait s'assurer qu'Eurystée deviendrait le souverain de Mycènes à la place d'Hercule.

Hercule finit par naître après qu'Alcmène eut envoyé une servante nommée Galanthis pour annoncer faussement qu'Hercule était déjà né. En entendant cela, Ilithye sursauta, décroisant ses jambes et ses bras, et Hercule vit le jour. Lorsqu'elle découvrit qu'elle avait été dupée, la servante fut transformée en belette en guise de punition.

Hercules
Hercule
Coyau (CC BY-SA)

Après qu'Héra se fut vantée d'avoir tenu Ilithye à l'écart d'Alcmène pendant son accouchement, Zeus fut tellement en colère contre elle qu'il prit sa fille aînée, Até, et la punit pour lui avoir caché la trahison d'Héra. Il fit alors promettre à Héra qu'Hercule deviendrait un dieu s'il réussissait les douze travaux que son cousin Eurystée lui avait imposés.

Supprimer la pub
Advertisement

La naissance d'Apollon

Comme le mentionnent les Hymnes homériques, Héra utilisa également Ilithye pour interférer dans la naissance d'Apollon, un autre fils illégitime de Zeus, avec la déesse Léto. Pour se préparer à l'accouchement, Léto s'était entourée de déesses sur l'île de Délos. Cependant, il y avait une absence notable: celle d'Ilithye, qui était distraite par Héra sur le mont Olympe pendant que Léto peinait pendant neuf jours et neuf nuits.

Héra savait que Léto donnerait naissance à un autre fils puissant de Zeus et faisait tout ce qu'elle pouvait pour empêcher la naissance. Les déesses envoyèrent Iris, messagère des dieux, chercher Ilithye pour que Léto puisse enfin accoucher. Elles lui promirent un magnifique collier d'or si elle quittait Héra et venait à Délos pour aider à l'accouchement de Léto.

Et lorsqu'elle atteignit la demeure des dieux, Arrivée à la demeure des dieux sur le sommet de l'Olympe, elle appela Ilithye du seuil du palais et lui redit fidèlement toutes les paroles comme le lui avaient recommandé les habitantes des célestes demeures. Elle persuada l'âme d'Ilithye et toutes deux s'envolent semblables à de timides colombes. Lorsque la déesse qui préside aux enfantements arriva à Délos, Léto était en proie aux plus vives douleurs.

(Les Hymnes homériques : Hymne à Apollon, 3.109-117).

Apollo Marble Relief
Relief en marbre d'Apollon
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Sosipolis et Ilithye

Un jour, les Olympiens s'attendaient à une attaque des Arcadiens. Alors que les Eléens élaboraient un plan de bataille, une femme étrange apparut, tenant un bébé dans ses bras. Elle avait été informée en rêve qu'elle devait remettre son bébé aux Eléens pour les aider dans leur lutte contre les Arcadiens. L'armée des Eléens emporta le bébé dans sa marche contre les Arcadiens. Lorsque les Arcadiens avancèrent sur eux, le bébé se transforma soudain en serpent, et les Arcadiens reculèrent, paniqués.

Supprimer la pub
Advertisement

Le serpent disparut dans le sol et un temple dédié à Ilithye fut construit à cet endroit, près de la colline de Cronos à Olympie. Des offrandes étaient faites au bébé au nom de Sosipolis (Sauveur de l'État) et à Ilithye, que l'on croyait être la mère divine ou l'infirmière du bébé.

Ilithye et Éros

Selon Pausanias (entre 115 et 180 de notre ère), le poète légendaire connu sous le nom d'Olen écrivit des hymnes pour Délos, dont un pour Ilithye où il parle d'elle comme d'une "bonne fileuse", ce qui indique qu'elle était identifiée comme l'une des Parques. Il affirme qu'elle est plus âgée que Cronos et la désigne sous le nom d'Eulinos, précisant qu'elle est la mère d'Éros. Cela donne du crédit au fait que certains cultes locaux croyaient qu'Ilithye était une forme d'Aphrodite.

Dans l'art

Dans l'art classique, Ilithye apparaît naturellement dans de nombreuses scènes d'accouchement, dont la célèbre scène de la naissance d'Athéna, où elle observe Athéna émergeant de la tête de Zeus. Cette scène est peinte sur une amphore à figures noires datant d'environ 550 avant notre ère. Elle est actuellement exposée au musée du Louvre à Paris.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

The Birth of Athena
La naissance d'Athéna
Bibi Saint-Pol (Public Domain)

Le culte

En tant que déesse de l'accouchement, Ilithye faisait l'objet de nombreux cultes et sites d'adoration dans le monde grec antique. Dans sa Description de la Grèce, Pausanias mentionne un sanctuaire d'Ilithye en Attique. Les Déliens offraient des sacrifices à Ilithye et lui chantaient l'hymne d'Olen. À Corinthe, près de la porte de Tène, un autre sanctuaire était dédié à Ilithye. En Achaïe, un sanctuaire était consacré à Ilithye, ainsi qu'à Déméter, Aphrodite et Dionysos.

Un autre sanctuaire à Corinthe, dédié à Ilithye, aurait été fondé par Hélène de Sparte (Hélène de Troie) après qu'elle fut tombée enceinte et eut donné naissance à un enfant à Argos. Ce bébé fut confié à Clytemnestre et au roi Agamemnon de Mycènes pour qu'ils l'élèvent pendant qu'elle épousait le roi Ménélas de Sparte. En Messénie, il y avait un sanctuaire dédié à Ilithye avec une statue en pierre à son effigie près de la salle des "Kouretai" (esprits rustiques), où l'on pratiquait des sacrifices d'animaux. Dans la ville de Cleitor en Arcadie, il y avait de nombreux sanctuaires dédiés aux dieux, dont l'un des plus remarquables était celui d'Ilithye.

À Élée (Elis), il y avait un sanctuaire dédié à Ilithyie où l'on vénérait également Sosipolis (le sauveur de la ville). Les Eléens considéraient Ilithyie comme une Olympienne et lui choisissaient une prêtresse chaque année. L'autel d'Ilithyie se trouvait dans la partie avant du sanctuaire où les jeunes filles vierges et les femmes plus âgées se rendaient pour chanter des hymnes et brûler de l'encens à la fois pour le sauveur de la ville et pour Ilithyie. Cependant, les fidèles n'étaient autorisés à entrer dans le sanctuaire que dans la partie réservée à Ilithyie, et non dans celle réservée au Sauveur de la ville.

Un sanctuaire dédié à Ilithyie se trouvait également en Laconie (Sparte), aux côtés d'Apollon et d'Artémis. Les Laconiens le construisirent et reconnurent Ilithyie en tant que déesse sur ordre de l'oracle de Delphes. Dans l'enceinte sacrée de l'Arcadie, il y avait un sanctuaire dédié à Asclépios et une colline contenant des statues des dieux homériques "travailleurs" (dieux réputés pour leurs travaux pénibles), dont Ilithyie.

Dans la ville arcadienne de Tégée, il y avait un temple et une statue d'Ilithyie sur la place du marché. Les Tégéens appelaient Ilithyie "Augé sur ses genoux" après que le roi Aléos d'Arcadie eut donné sa fille Augé à noyer après avoir découvert qu'elle était enceinte. Lorsqu'elle fut capturée, elle tomba à genoux et donna naissance à un fils. C'est à l'endroit où elle accoucha que les Tégéens construisirent le sanctuaire d'Ilithyie.

Bien qu'Ilithyie ait joué un rôle relativement mineur dans la mythologie grecque, ses nombreux lieux de culte montrent qu'elle était une déesse tenue en haute estime dans le monde antique. En tant que déesse de l'accouchement, de nombreuses femmes la priaient et lui faisaient des offrandes dans l'espoir d'accoucher en toute sécurité et d'avoir un bébé en bonne santé.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Qu'est-ce que le mythe d'Ilithyie ?

Les mythes les plus célèbres associés à Ilithyie comprennent les naissances d'Hercule et d'Apollon.

Qu'est-ce qui symbolise Ilithyie ?

En tant que déesse de l'accouchement, ce sont les femmes en travail qui symbolisent le mieux Ilithyie.

Pourquoi Héra a-t-elle enlevé Ilithyie ?

Héra enlevait souvent Ilithyie, elle la gardait sur le mont Olympe et lui ordonnait d'empêcher ou de retarder la naissance des enfants illégitimes de Zeus.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Liana Miate
Liana est la responsable des réseaux sociaux pour World History Encyclopedia. Elle est titulaire d'une licence en arts avec une spécialisation en Grèce antique, Rome et Antiquité tardive. Elle est particulièrement passionnée par Rome et la Grèce, ainsi que par tout ce qui a trait à la mythologie et aux femmes.

Citer cette ressource

Style APA

Miate, L. (2023, juillet 04). Ilithyie [Eileithyia]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22005/ilithyie/

Style Chicago

Miate, Liana. "Ilithyie." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juillet 04, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22005/ilithyie/.

Style MLA

Miate, Liana. "Ilithyie." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 04 juil. 2023. Web. 21 mai 2024.

Adhésion