Naucratis

Coûts du serveur Collecte de fonds 2024

Aidez-nous dans notre mission de fournir un enseignement gratuit de l'histoire au monde entier ! Faites un don et contribuez à couvrir les coûts de notre serveur en 2024. Grâce à votre soutien, des millions de personnes apprennent l'histoire entièrement gratuitement chaque mois.
$1843 / $18000

Définition

Adriana Dunn
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 18 janvier 2022
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
X
Pottery Plate with a Seated Sphinx (by The Trustees of the British Museum, CC BY-NC-SA)
Assiette avec Sphinx assis
The Trustees of the British Museum (CC BY-NC-SA)

Naucratis (connue sous le nom de Nokraji par les anciens Égyptiens) était une ville de Basse-Égypte, située dans la branche canopique (ou occidentale) du delta du Nil, qui devint un puissant port commercial entre les Égyptiens et le reste du monde méditerranéen. Elle fut la première colonie grecque permanente en Égypte, et son nom se traduit par "commandement naval" en grec.

Au cours de la période tardive de l'Égypte ancienne (525-332 av. J.-C.), des influences étrangères, notamment grecques, apparurent dans le pays, comme le montrent les archives historiques et archéologiques. Cette influence se manifesta principalement dans la ville antique de Naucratis. Aujourd'hui, le site existe, en piètre condition, et couvre les villages de Kom Ge'if, el-Niveria et el-Nigrash, à environ 72 kilomètres (45 miles) au sud-est de la ville d'Alexandrie.

Supprimer la pub
Publicité

Histoire du site

Le site fut décrit pour la première fois par l'historien grec Hérodote (c. 484 à 425/413 av. J.-C.), qui voyagea en Égypte au milieu du Ve siècle avant J.-C.. Il passa son temps à consigner l'histoire et les traditions de l'Égypte dans l'un de ses livres, les Histoires. D'après son récit, le site de Naucratis était devenu une colonie grecque au cours du 6e siècle avant notre ère. Le pharaon Apriès (r. de 589 à 570 av. J.-C.) mena une armée de mercenaires grecs contre l'ancien général Amasis (alias Ahmôsis II). Cependant, Apriès fut vaincu par Amasis et ses forces rebelles, et Amasis devint rapidement pharaon d'Égypte et régna de 570 à 526 avant notre ère.

Naucratis était le seul port naval d'Égypte que les Grecs étaient autorisés à utiliser jusqu'à la conquête de l'Égypte par les Perses.

En 570 avant J.-C., Amasis donna Naucratis aux soldats grecs survivants pour qu'ils l'utilisent comme colonie commerciale, ce qui en fit une colonie à prédominance grecque. Selon Hérodote, "Amasis avait de la considération pour les Grecs, et parmi les autres faveurs qu'il leur accorda, il donna à ceux qui voulaient s'établir en Égypte la ville de Naucratis pour leur résidence"(Histoires, II. 178). Parmi les autres Grecs de l'Antiquité qui visitèrent Naucratis, citons l'homme d'État athénien Solon (c. 640 à c. 560 av. J.-C.), le géographe et historien Hécatée (c. 550-476 avant J.-C.), le mathématicien Thalès de Milet (c. 585 av. J.-C.) et le philosophe Platon (428/427 à 348/347 av. J.-C.).

Supprimer la pub
Publicité

Naucratis devint une importante plaque tournante du commerce, tant pour les Grecs que pour les Égyptiens. Les Grecs avaient toujours convoité une opportunité commerciale exclusive en Égypte. Pour les anciens Égyptiens, Naucratis représentait un lien entre le delta du Nil et le monde méditerranéen et consolidait une alliance politique forte avec la Grèce. Naucratis était le seul port naval d'Égypte que les Grecs étaient autorisés à utiliser jusqu'à la conquête de l'Égypte par les Perses en 525 avant notre ère. Hérodote cite douze villes grecques de commerce et de navigation qui étaient liées à Naucratis par le commerce: Les Ioniens de Samos, Milet, Chios, Teos, Phocée et Clazomènes; les Doriens de Rhodes, Cnide, Halicarnasse et Phaselis; et les Eoliens de Mytilène sur Lesbos et les habitants d'Égine, l'île proche d'Athènes. D'après les archives archéologiques, le pouvoir commercial influent de Naucratis s'étendait à l'Italie, à la Cyrénaïque, à la Phénicie, à Chypre et au Levant.

Trade Routes in the Ancient Mediterranean
Routes commerciales dans l'ancienne Méditerranée
Simeon Netchev (CC BY-NC-ND)

Naucratis survécut à la période tardive et resta un important comptoir de commerce. Le site a une histoire unique : il fut tout d'abord habité par des mercenaires et des marchands grecs. Les mercenaires servaient les pharaons et les gouverneurs perses lorsque l'Égypte était sous domination perse, lors de leurs campagnes militaires. Plus tard, d'autres Grecs immigrèrent en Égypte dans l'espoir de s'enrichir grâce au commerce. Parmi les Grecs qui vinrent à Naucratis, beaucoup étaient des marins et des marchands qui ne restaient que peu de temps. D'autres ont immigré dans la ville portuaire et y restèrent définitivement. Si ces Grecs avaient conservé leur identité culturelle, ils se marièrent avec des Égyptiens et s'acculturèrent à la société égyptienne. Des générations de Grecs avaient coexisté avec des Cariens, des Phéniciens et des Egyptiens à Naucratis au moment où Alexandre le Grand (r. de 336 à 323 av. J.-C.) conquit l'Égypte en 332 avant J.-C.. Le site continua à être utilisé comme port de commerce dans l'Égypte romaine (environ 30 av.J.-C. à 641 de notre ère) et resta important pendant la période byzantine, au moins jusqu'au 7e siècle.

Supprimer la pub
Publicité

Découvertes archéologiques

Naucratis fut découverte pour la première fois par l'égyptologue anglais Flinders Petrie lors de ses fouilles sur le site entre 1884 et 1885. Alors qu'Hérodote datait initialement Naucratis de 570 avant J.-C., les fouilles archéologiques et les recherches de Petrie suggèrent une date plus ancienne, du milieu à la fin du VIIe siècle avant J.-C., mieux acceptée par les chercheurs contemporains. On estime qu'environ 15 000 personnes vivaient autrefois à Naucratis. Les fouilles ont donné lieu à une incroyable quantité de découvertes archéologiques provenant de diverses cultures et périodes : la période tardive, les périodes archaïque et classique (700-323 av. J.-C.), la période ptolémaïque (305-30 av. J.-C.), et les périodes romaine et byzantine précoce.

Des fouilles récentes ont été menées par W. Coulson et A. Leonard en 1977, qui ont fondé The Naukratis Project. Ils ont effectué des fouilles archéologiques à partir de 1977-1978 et d'autres sondages et fouilles au sud du site de 1980 à 1982 sous le parrainage de l'American Research Center in Egypt. Dans l'ensemble, la plupart des découvertes étaient des vases (certains entiers, la plupart fragmentaires) utilisés comme votifs dans les temples; des statuettes en pierre, des sceaux scarabées en faïence et des amulettes ont également été découverts. D'autres expéditions archéologiques ont montré que les Grecs échangeaient de l'argent, du bois, de l'huile d'olive et du vin avec les habitants de Naucratis.

Greek-style Jug from Naukratis
Carafe de style grec de Naucratis
The Trustees of the British Museum (CC BY-NC-SA)

Les fouilles archéologiques menées entre le 19e et le 20e siècle ont mis au jour de nombreux éléments architecturaux. Par exemple, Naucratis était autrefois densément peuplée de "maisons-tours" de style égyptien, de hautes maisons en briques crues que l'on trouvait couramment dans les villes situées le long du delta du Nil pendant et après la période saïte. Le sanctuaire de l'Hellenion est l'un des plus grands bâtiments découverts sur le site et se trouve dans la partie nord du village. À ce jour, cependant, on sait très peu de choses à son sujet. Il existe plusieurs vestiges de sanctuaires dédiés aux dieux grecs Héra, Apollon, les Dioscures et Aphrodite qui longent le Nil. Une petite fabrique de scarabées et d'amulettes en faïence a été découverte à l'est des temples. Un très grand sanctuaire dédié à Amon-, Nout et Khonsou, construit vers 600 avant notre ère, occupe la partie sud de Naucratis. Enfin, un grand entrepôt égyptien a été mis au jour dans la partie la plus méridionale du site.

Supprimer la pub
Publicité
La circulation des pièces de monnaie est l'une des premières preuves de la distribution monétaire dans l'Égypte ancienne.

De nombreux récipients et figurines en céramique ont également été découverts. De grandes quantités de figures en terre cuite ont été trouvées dans et autour des maisons et le long du Nil. Ces figures représentent des dieux égyptiens, comme Harpocrate et Bès, et des femmes nues associées à la fertilité, à la protection et à la crue du Nil. La poterie de style grec de Naucratis était principalement destinée à un usage local. Parmi les découvertes archéologiques les plus importantes, on trouve les restes de récipients décorés de peintures à figures noires. Ces récipients témoignent de la diffusion d'éléments grecs dans la culture égyptienne à Naucratis pendant la période tardive. Ils fournissent également les premières preuves de l'écriture grecque que l'on retrouve dans les inscriptions sur les poteries découvertes sur le site antique. Les inscriptions figurant sur les fragments de poterie présentent certains des plus anciens exemples de l'alphabet grec, ainsi que des alphabets corinthien, mélien, lesbien et phénicien précoce.

Enfin, des pièces de monnaie grecques ont été découvertes à Naucratis en de multiples stocks importants. Les premières pièces découvertes datent de la fin du VIe siècle avant J.-C. et leur origine et leur valeur varient. Cependant, la plupart des pièces découvertes à Naucratis sont des tétradrachmes d'argent athéniens et datent du milieu du Ve siècle avant notre ère. À cette époque, l'argent était une denrée rare et très convoitée par les Égyptiens de l'Antiquité. L'introduction de pièces de monnaie grecques antiques à Naucratis est la preuve des liens commerciaux étroits entre le site et Athènes. La circulation des pièces de monnaie est également l'une des premières preuves de la distribution monétaire dans l'Égypte antique. Auparavant, l'Égypte ne frappait pas sa propre monnaie; son infrastructure économique reposait plutôt sur un système de troc.

Impact du commerce sur le monde méditerranéen

Naucratis joua un rôle majeur dans l'exportation des marchandises de l'Égypte antique vers le reste du monde méditerranéen. Cela est évident tant dans les archives archéologiques que dans les sources littéraires. L'une de ses principales exportations était le natron, un produit chimique à base de sodium utilisé dans la momification en Égypte ancienne. Parmi les autres marchandises exportées figuraient la laine, le lin, les textiles, le papyrus, les parfums et les amulettes. Les objets égyptiens circulaient par les routes commerciales grecques et se retrouvaient dans les foyers et les ateliers de la Grèce ionienne et des cités-États de la Grèce continentale par la mer Égée.

Supprimer la pub
Publicité

Marble Relief of Dionysos from Naukratis
Relief en marbre représentant Dionysos, Naucratis
The Trustees of the British Museum (CC BY-NC-SA)

Naucratis commença en tant que fort militaire pour les mercenaires grecs déplacés; cependant, elle se transforma en un puissant centre commercial convoité pour ses richesses et admiré par ses contemporains grecs tels qu'Hérodote. La ville joua un rôle majeur dans l'économie en tant que passerelle commerciale entre l'Égypte et la mer Égée, l'Anatolie, le Levant, la Perse, l'Étrurie, l'Italie du Sud et la Cyrénaïque, et elle représente un mélange de traditions grecques et égyptiennes par l'existence de temples dédiés aux divinités grecques et égyptiennes. L'abondance d'objets égyptiens et grecs découverts sur le site suggère que Naucratis était un port commercial prospère dont l'influence économique sur la Méditerranée était extraordinaire à son époque.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Adriana Dunn
Hello my name is Adriana Dunn and I am currently working as the assistant director at the Art Museum of the University of Memphis. My interests include cultural heritage, collections management, and art and archaeology of the ancient Mediterranean world.

Citer cette ressource

Style APA

Dunn, A. (2022, janvier 18). Naucratis [Naukratis]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20442/naucratis/

Style Chicago

Dunn, Adriana. "Naucratis." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le janvier 18, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20442/naucratis/.

Style MLA

Dunn, Adriana. "Naucratis." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 18 janv. 2022. Web. 12 juil. 2024.

Adhésion