Francs

Définition

Cristian Violatti
de , traduit par Jerome Couturier
publié le 23 décembre 2014
X

Texte original en Anglais : Franks

Frankish Bird-Shaped Brooch (by Metropolitan Museum of Art, Copyright)
Broche Franque en Forme d'Oiseau
Metropolitan Museum of Art (Copyright)

Les Francs étaient une confédération de tribus germaniques composée à l'origine d'un mélange de groupes installés entre le Rhin et la Weser. Les deux plus importantes de ces tribus étaient les Francs ripuaires (rhénans) et les saliens (riverains de la Sala, aujourd'hui l'Yssel), qui dirigeaient les autres. Ils ont probablement formé leur confédération en Allemagne, dans la région de l'actuelle Mayence.

L'origine du nom 'Francs' fait l'objet d'un débat, certains historiens affirmant qu'il a un lien avec le mot anglais 'frank' signifiant 'véridique', tandis que d'autres rejettent cette affirmation, citant l'origine plus probable de 'franca' ou 'frakka', mot germanique/nordique désignant le javelot que les Francs utilisaient au combat. Comme les Romains les qualifiaient régulièrement de féroces et citaient leur utilisation de la hache de jet (en latin, francisca), il s'agit là d'une autre source de leur nom, et la plus probable. Les ouvrages semi-mythologiques (tels que la Chronique de Frédégaire, du 7ème siècle) prétendent que leur lieu d'origine était la fameuse Troie, mais ceci est rejeté par les historiens.

Supprimer la pub

Advertisement

À partir du 5ème siècle, alors que la puissance romaine déclinait dans le nord de la Gaule, les Francs s'étendirent en Belgique et dans le nord de la France. Ils reprirent ensuite leur processus d'expansion et, dans la première moitié du 6ème siècle, prirent le contrôle d'une partie du centre et du sud de la France et d'une petite portion du nord de l'Espagne. Au cours de leur interaction avec les Romains, les Francs menèrent de nombreux raids contre l'Empire, mais certains d'entre eux servirent également comme soldats dans l'armée romaine. Plusieurs chefs francs puissants sont mentionnés dans les documents anciens, tels que Childéric et son fils Clovis Ier, qui consolidèrent le pouvoir franc et aussi se convertirent au Christianisme. Leur expansion se poursuivit jusqu'au 8ème siècle, à l'époque de Charlemagne, lorsque le territoire franc occupa la majeure partie de l'Europe occidentale.

Central Europe 5th century CE
L'Europe Centrale au 5ème Siècle Ap. JC
Varoon Arya (CC BY)

Histoire Ancienne

Les Francs apparaissent pour la première fois dans les sources latines en 257 ap. JC, mentionnés parmi les ennemis de Rome dans le nord de la Gaule. Ils représentaient une menace non seulement sur terre mais aussi sur mer (les Saliens excellant dans les combats navals et les Ripuaires sur terre). À la fin du 3ème siècle ap. JC, certains Francs rejoignirent les Saxons dans la partie méridionale de la mer du Nord et de la Manche, se transformant en pillards, s'attaquant aux routes maritimes et faisant également des incursions sur les côtes de Grande-Bretagne et de Gaule. Sous le règne de l'Empereur Maximien, les Romains signèrent un traité avec les Francs en 287 ap. JC; dans le cadre de cet accord, plusieurs Francs furent enrôlés dans l'armée romaine. La présence des Francs au service des Romains s'accrut jusqu'à ce que, au cours du 4ème siècle ap. JC, les Francs constituent le plus grand contingent non romain de la force de combat romaine occidentale. Il est intéressant de noter que certains Francs conservèrent leur statut à la fois dans les hiérarchies franque et romaine, comme Mallobaud, qui eut une longue carrière militaire dans l'armée romaine et qui fut également décrit comme un roi des Francs. En 350 ap. JC, les Francs avaient déjà une solide présence dans le nord-est de la Gaule, mais c'est au cours de la seconde moitié du 5ème siècle ap. JC, sous la direction de Childéric (vers 440-481), qu'ils entamèrent une nouvelle phase d'expansion et devinrent une puissance majeure.

Supprimer la pub

Advertisement

Map of the Frankish Kingdoms AD 481-511
Carte des Royaumes Francs, 481-511 Ap. JC
Peter Kessler (Copyright)

En 451 ap. JC, Attila le Hun envahit la Gaule, et les Francs se joignirent aux Romains et aux Wisigoths pour résister à l'invasion. La conquête d'Attila fut stoppée en juin 451 ap. JC lors de la Bataille des Champs Catalauniques (dans les environs de Châlons-en-Champagne), et il se retira de la Gaule. Les Francs continuèrent à fournir un soutien militaire à Rome pour lutter contre les ennemis impériaux, notamment les Wisigoths en 463 ap. JC, et les Saxons à Angers, en 469 ap. JC.

L'Expansion Franque

En 481 ap. JC, les Francs eurent un nouveau souverain, Clovis Ier (466-511 ap. JC), fils de Childéric, qui devait fonder la Dynastie Mérovingienne. Nommé roi à l'âge de 15 ans, Clovis devint un souverain puissant qui profita de l'ordre romain moribond. Dès 486 ap. JC, il parvint à repousser les frontières du royaume franc jusqu'à la Loire, dans le centre de la France. Luttant contre les Romains et les barbares, il étendit le royaume franc et consolida son pouvoir en conquérant la Gaule et en l'unifiant sous le règne de sa Dynastie Mérovingienne. Ses descendants devaient régner sur une grande partie de la Gaule pendant les 200 années suivantes.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

APRÈS DES DÉBUTS MODESTES SOUS LA FORME D'UNE CONFÉDÉRATION DE TRIBUS, LES FRANCS DEVINRENT L'ENTITÉ POLITIQUE LA PLUS PUISSANTE D'EUROPE OCCIDENTALE APRÈS LE DÉCLIN DE ROME.

La Dynastie Mérovingienne était une lignée franque qui avait déjà été établie par Childéric. Afin de soutenir le caractère unique des Mérovingiens, les Francs inventèrent une histoire fictive sur l'origine de la lignée de Childéric. Cette histoire commence avec celle d'une créature ressemblant à un taureau, qui s'accoupla dans les eaux de la mer avec la femme de Clodion, un noble franc. La femme donna naissance à Mérovée, le fondateur semi-légendaire de la Dynastie Mérovingienne, qui était censé être le père de Childéric. Comme pour les récits des Francs supposés originaires de Troie avec le roi Priam comme ancêtre, cette histoire fut créée pour fournir un pedigree noble à Childéric, conformément aux anciens contes païens concernant la naissance des demi-dieux.

Frankish territory in 555
Territoire Franc en 555 Ap. JC
Altaileopard (CC BY-NC-SA)

Les Francs étaient païens, contrairement à la majorité des tribus barbares qui pénétraient dans les territoires romains à cette époque et qui suivaient le Christianisme arien. À l'époque de Childéric, selon les sources anciennes, les Francs étaient encore largement païens et ne se convertirent au Christianisme que plus tard, sous Clovis Ier. Des indices trouvés sur le site de la tombe de Childéric, découverte en 1653, suggèrent la pratique de rituels païens sous la forme de traces de sacrifices de chevaux. Grégoire de Tours affirme que les Francs

[...] se façonnaient des idoles à partir d'oiseaux et de bêtes, qu'ils adoraient à la place des dieux et auxquels ils offraient des sacrifices. (Historia Francorum, Livre II:10)

Grégoire rapporte également que les Francs se convertirent au Christianisme catholique sous le règne de Clovis Ier, qui lui-même s'était converti après avoir épousé la princesse burgonde Clotilde, et après avoir vaincu les Alamans vers 496 ap. JC, victoire attribuée à la volonté de Dieu. La date exacte de cette conversion est encore sujette à débat, certains historiens la situant dès 486 ap. JC. Clovis avait de bonnes raisons politiques pour cette conversion, elle devait faciliter l'assimilation des Gallo-Romains conquis, et il cherchait en même temps à gagner le soutien de l'Empire Romain d'Orient.

Supprimer la pub

Advertisement

À la mort de Clovis, plusieurs aspects du royaume franc, comme la langue, les croyances religieuses et le droit, étaient un mélange des cultures germanique et romaine. Les Francs conservèrent également plusieurs industries manufacturières romaines et appliquèrent l'artisanat germanique traditionnel dans leur art et leur architecture. Selon la coutume franque, le contrôle du royaume passa aux fils de Clovis, qui eurent quatre enfants mâles, et chacun d'entre eux prit le contrôle d'une partie du royaume franc. Thierry Ier, le fils aîné de Clovis, éclipsa ses frères en puissance, puis son fils Thibert Ier lui succèda en 533 ap. JC, contrôlant alors la rive ouest du Rhin, de la mer du Nord aux Alpes.

Baptism of Clovis I
Baptême de Clovis
Pethrus (Public Domain)

Conquête de l'Italie du Nord et Troubles Politiques

L'empereur byzantin Justinien Ier, déterminé à reconquérir la moitié occidentale de l'Empire Romain, envoya une importante force militaire pour reconquérir l'Italie des Goths en 536. Thibert profita de la situation en soutenant les deux camps et offrit son aide tant aux Romains qu'aux Ostrogoths. Les Francs prirent le contrôle de la Provence aux Ostrogoths, qui étaient incapables de la défendre, et en 539, ils entrèrent dans le nord de l'Italie, mirent à sac Milan et occupèrent une grande partie de la Ligurie. Une force d'environ 100 000 hommes est rapportée sous les ordres de Thibert. Un rapport écrit par l'historien Procope de Césarée concernant les événements de cette époque nous est parvenu et affirme que les Francs

...commencèrent à sacrifier les femmes et les enfants Goths qui leur tombait sous la main et à jeter leurs corps dans le fleuve comme les premiers fruits de la guerre. En effet, ces barbares, bien qu'ils fussent devenus chrétiens, conservaient la plus grande partie de leur ancienne religion, car ils faisaient encore des sacrifices humains et d'autres sacrifices de nature impie, et c'est avec ceux-ci qu'ils faisaient leurs prophéties.
(De Bello Gothico, VI:25, 1-18)

Thibaut, fils de Thibert, succède à son père en 548. Sous la pression des Byzantins, il dut leur céder le contrôle de l'Italie du Nord en 548. Thibaut mourut en 555, et le pouvoir fut transmis à son grand-oncle, Clotaire Ier, qui devint alors roi de tous les Francs jusqu'à sa mort en 561. Le Royaume Franc fut à nouveau divisé en quatre, chaque partie du royaume étant contrôlée par l'un des quatre fils de Clotaire : Caribert Ier, Sigebert Ier, Chilpéric Ier et Gontran, chacun étant installé dans une résidence royale à Paris, Reims, Soissons et Orléans. Cette nouvelle structure politique s'avèra instable et sujette à des conflits territoriaux entre les souverains francs. À la mort de Caribert Ier en 567, une guerre civile éclata entre Sigebert et Chilpéric, qui revendiquèrent tous deux le contrôle de la même région de Poitiers et Tours. Des conflits et des disputes similaires éclatèrent au cours des années suivantes. À la suite des divisions et des troubles politiques, les quatre royaumes se regroupèrent finalement en trois sous-royaumes : l'Austrasie, la Neustrie et la Bourgogne.

Supprimer la pub

Advertisement

Fin des Mérovingiens & Transition Médiévale

En dépit de cette nouvelle division, les conflits entre les puissances politiques franques persistèrent, alternant périodes de paix et de guerre. En 613, les Francs furent à nouveau unis sous le règne de Clotaire II, fils de Chilpéric. De nouvelles divisions minèrent la stabilité du royaume franc et les luttes internes s'intensifièrent. La Bataille de Tertry, en 687, entre l'Austrasie d'un côté, la Neustrie et la Bourgogne de l'autre, marqua le point de non-retour: la perte de pouvoir fut irréversible, et l'autorité des rois francs déclina progressivement jusqu'à ce que le dernier souverain mérovingien soit finalement déposé par le pape Zacharie en 752.

Cela marqua la fin de la Dynastie Mérovingienne et le début d'un nouveau règne dynastique, le règne carolingien, lorsque Pépin le Bref fut nommé roi des Francs en 754, et que son fils Charlemagne lui succéda en 768. Après que le roi Didier de Lombardie ait menacé le pape Adrien Ier, Charlemagne entra en Italie, affronta les Lombards et les vainquit en 774. Les Francs dissolvèrent le gouvernement central lombard, annexèrent le territoire et la culture lombarde se mêla lentement à celle des Francs. Les Francs devaient entrer dans l'ère médiévale en occupant la majeure partie de l'Europe occidentale, avec Charlemagne comme roi.

Partis de leur origine modeste, une confédération de tribus, les Francs s'élevèrent pour devenir l'entité politique la plus puissante d'Europe occidentale après le déclin de Rome. Au cours de leurs siècles d'expansion, les Francs réussirent à absorber un certain nombre de groupes différents dans leur tissu culturel, notamment les Saxons continentaux, les Gallo-Romains, les Alamans, les Avars et les Lombards. L'origine de l'Europe médiévale ne se trouve pas seulement dans l'Empire Romain tardif, mais aussi dans la vie et l'histoire de nombreux 'peuples barbares', comme les Francs, qui contribuèrent à renommer les nations d'Europe et à en redessiner sa carte.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Jerome Couturier
Je suis médecin, spécialisé en Génétique. J'aime l'Histoire et l'Antiquité depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours eu un interêt pour la recherche dans divers domaines scientifiques, dont l'archéologie.

Auteur

Cristian Violatti
Cristian est conférencier public et auteur indépendant, il se passionne pour le passé de l'humanité. Inspiré par les riches leçons de l'histoire, son objectif est de stimuler les idées et d'éveiller la curiosité intellectuelle de son public.

Citer cette ressource

Style APA

Violatti, C. (2014, décembre 23). Francs [Franks]. (J. Couturier, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13497/francs/

Style Chicago

Violatti, Cristian. "Francs." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. modifié le décembre 23, 2014. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13497/francs/.

Style MLA

Violatti, Cristian. "Francs." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 23 déc. 2014. Web. 17 sept. 2021.