Vishnou

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 25 novembre 2012
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Vishnu Anantasayana Panel, Dashavatara Temple, Deogarh (by Bob King, CC BY)
Vishnou Anantasayana, temple Dashavatara, Deogarh
Bob King (CC BY)

Vishnou est l'un des dieux les plus importants du panthéon hindou. Il est considéré comme un membre de la sainte trinité (trimurti) de l'hindouisme avec Brahma et Shiva. Vishnou est le conservateur et le gardien des hommes, il protège l'ordre des choses (dharma) et il apparaît sur terre sous diverses incarnations (avatars) pour combattre les démons et maintenir l'harmonie cosmique.

Vishnou est le dieu le plus important du vaishnavisme, la plus grande secte hindoue. En effet, pour illustrer le statut supérieur de Vishnu, Brahma est, dans certains récits, considéré comme étant né d'une fleur de lotus qui a poussé sur le vaisseau de Vishnou. Vishnou était marié à Lakshmi (la déesse de la bonne fortune), Sarawati (la déesse de la sagesse) et Ganga (la déesse qui personnifie le Gange). Cependant, ne pouvant s'accommoder des querelles entre ses trois femmes, Vishnou finit par envoyer Ganga à Shiva et Sarawati à Brahma. Selon certains récits, une autre épouse de Vishnou est Bhumidevi (déesse de la Terre). On considère qu'il vit dans la ville de Vaikuntha, sur le mont Meru, où tout est fait d'or brillant et de bijoux fabuleux et où il y a des lacs resplendissants de fleurs de lotus.

Supprimer la pub
Advertisement

Les 10 Avatars de Vishnou

Vishnou a dix avatars ou apparences terrestres, qui sont des personnes, des animaux ou un mélange des deux. Les dix avatars de Vishnou sont :

  • Bouddha
  • Krishna (le héros)
  • Rāma (le héros)
  • Parashurama (le héros)
  • Nara-Simha ou Narasimba (l'homme-lion)
  • Vamana (le nain)
  • Matsya (le poisson)
  • Kûrma (la tortue)
  • Varâha (le sanglier)
  • Kalkî (alias Kalkin qui apparaîtra à la fin du monde, monté sur un cheval blanc et annonçant le début d'un nouvel âge d'or)
Comme tout dieu important, Vishnou est impliqué dans un certain nombre d'histoires pittoresques qui illustrent ses vertus en tant que protecteur de l'ordre cosmique.

Comme tout dieu important, Vishnou est impliqué dans un certain nombre d'histoires colorées qui illustrent ses vertus en tant que protecteur de l'ordre cosmique. Sous les traits de Varâha, le gigantesque sanglier, il vainquit le géant Daitya après que Hiranyaksha eut malicieusement emporté la Terre (Bhumidevi) au fond de la mer. L'incroyable combat entre les deux dura un millier d'années, mais Vishnou l'emporta et finit par faire sortir la Terre des profondeurs aquatiques, en la portant sur sa défense.

Supprimer la pub
Advertisement

Vishnou dans la mythologie

Dans le Bhagavata Purana, un poème épique qui rassemble de nombreuses histoires vaishnavites, on attribue à Vishnou le fait d'avoir donné à tous les autres dieux le don de l'immortalité. L'histoire raconte que les dieux voulaient remuer l'océan de lait afin de créer le nectar (amrita) qui donnait à celui qui le buvait la vie éternelle. Pour mélanger l'océan, ils décidèrent d'utiliser le mont sacré Mandara et le serpent géant Vāsuki (ou Ananta) comme corde tournante, dont une extrémité serait tirée par les démons et l'autre par les dieux. Cependant, aucun des deux groupes ne pouvait supporter un tel poids et ils demandèrent à Vishnou de le tenir. C'est ce qu'il fit sous la forme de Kurma, la tortue géante, soutenant la montagne sur sa carapace. Le nectar fut dûment créé à partir de la mer écumante, mais les démons, fidèles à leur caractère, tentèrent de s'en emparer. Heureusement, Vishnou intervint sous la forme de la belle Maya (la personnification de l'illusion) et, dûment distraits, les démons abandonnèrent le nectar que Vishnou donna gracieusement aux dieux, leur permettant ainsi d'accéder à l'immortalité.

Statue of Lord Vishnu
Statue du dieu Vishnou
PHGCOM (Copyright)

Vishnou apparaît sous la forme d'un autre avatar, le poisson Matsya. Manu, le sage et fils de Vivsavat-Sun, se lavait un jour dans une rivière lorsqu'un petit poisson lui sauta soudain dans la main. S'apprêtant à rejeter le poisson dans l'eau, il fut arrêté par les supplications du poisson, qui avait peur des monstres qui pourraient le manger. Manu garda donc le poisson dans un petit bocal mais, du jour au lendemain, le poisson devint plus gros et dut être placé dans une jarre. Le poisson continuant à grandir, Manu le jeta dans un lac. Mais le poisson continua à grandir et atteignit une taille si prodigieuse que Manu fut obligé de le jeter dans la mer. Le poisson fit alors une prophétie: dans sept jours, il y aurait une grande inondation, mais Manu ne devait pas s'inquiéter de cette catastrophe, car le poisson lui enverrait un grand bateau pour qu'il puisse s'en sortir indemne. Le poisson demanda à Manu de remplir le bateau avec des paires de toutes les créatures du monde et des graines de toutes les plantes et, pendant l'inondation, d'attacher son bateau au poisson à l'aide d'un serpent géant - Vāsuki. Au bout d'un certain temps, comme l'avait prédit le poisson, l'océan se souleva lentement et implacablement et inonda le monde. Vishnou réapparut alors sous la forme d'un poisson gigantesque, cette fois avec des écailles d'or et une seule corne, et transporta le bateau promis à Manu. Le sage s'empressa d'embarquer avec sa vaste collection d'animaux et devint ainsi, en survivant au déluge, le fondateur de la race humaine.

Supprimer la pub
Advertisement

Les trois avatars de Vishnou mentionnés précédemment sont tous apparus au cours de la première étape de la création du kalpa - ou cycle du monde, dont chaque souffle du dieu constitue un cycle. L'étape suivante est celle de la lutte contre les démons pour le contrôle du monde. Vishnou apparaît alors sous les traits du héros Rāma, qui vit de nombreuses aventures en combattant les rakshasas, et du moine Parasurama, qui manie la hache et combat les kshatriyas.

La légende des trois marches

L'un des épisodes les plus célèbres impliquant le dieu dans cette deuxième phase du monde est la légende des trois marches. Dans la bataille entre les dieux et les géants pour le contrôle du monde, ces derniers prenaient le dessus. Cependant, les dieux persuadèrent Vishnou d'interrompre ses méditations et d'affronter le guerrier géant Bali, ce qu'il fit sous la forme d'un brahmane (ou prêtre) nain appelé Vâmana. Vishnou proposa un compromis: si les combats cessaient, les dieux se contenteraient d'un petit territoire couvert par trois des pas de Vâmana et les géants pourraient avoir le reste de l'univers. En regardant les petites jambes du nain, cela semblait être une bonne affaire et Bali accepta. Mais le nain était en réalité un grand dieu et, lors de son premier pas, il libéra le ciel, lors du second, la terre et, lors du dernier, le monde souterrain, ne laissant ainsi rien aux pauvres géants. C'est pourquoi Vishnou est souvent appelé Trivikrama, ce qui signifie "des trois pas". L'histoire peut également représenter les trois mouvements du soleil: le lever, le zénith et le coucher. Vishnou était certainement associé au soleil, comme le suggère l'un de ses autres noms: Surya Narayana.

Le Bhagavata Purana est un poème épique qui rassemble de nombreuses histoires vaishnavites.

En guise d'avertissement aux non-croyants, Vishnou apparut sous la forme de l'homme-lion Nara-Simha lorsque Hiranya-Kasipu (roi des Asuras ou des démons) non seulement appela impérieusement les gens à l'adorer comme un dieu, mais mit aussi stupidement Vishnou au défi de se montrer sur-le-champ si le dieu était réellement omniprésent. Vishnou sauta immédiatement d'une colonne voisine et, sous la forme d'un lion féroce, déchiqueta le non-croyant avec ses griffes et fit de ses entrailles un collier redoutable. Une preuve irréfutable des dangers de l'impiété.

Supprimer la pub
Advertisement

Vishnu as Varaha, Udayagiri Caves
Vishnou en tant que Varâha, grottes d'Udayagiri
Jean-Pierre Dalbéra (CC BY)

Au cours de la troisième phase du kalpa, Vishnou apparut sous les traits de Bouddha et de Krishna, deux personnages importants à part entière. Krishna, ou le "Prince noir", avait été élevé dans les forêts par des bergers après que sa mère, Devaki, eut craint pour la sécurité de son huitième enfant, son oncle Kamsa ayant reçu une prophétie selon laquelle il serait tué par son huitième neveu. Élevé par le berger Nanda et sa femme, le jeune Krishna fit déjà preuve de ses capacités divines en réalisant de prodigieux exploits de force et en tuant de nombreux démons et monstres. Il était, sans surprise, très admiré par les dames de la forêt. Cependant, cette existence idyllique prit fin brusquement lorsque sa mère maudit son fils pour ne pas être intervenu dans la grande bataille entre les familles guerrières des Kurus et des Pandus (bien que Krishna ait en fait été présent à la bataille de Kurukshetra sous la forme de l'aurige du prince Arjuna, comme le raconte la Bhagavad-Gita). Un jour, alors qu'il méditait paisiblement, il fut frappé par la flèche d'un chasseur malchanceux, qui atteignit hélas son seul point faible: son talon. On dit que pour marquer la triste fin d'un personnage aussi populaire, le soleil lui-même mourut avec lui.

Comment Vishnou est-il représenté dans l'art?

Dans l'art hindou, Vishnou est représenté de différentes manières selon les cultures spécifiques de l'Asie du Sud et de l'Asie du Sud-Est - indienne, cambodgienne, javanaise, etc. - mais il est le plus souvent représenté en bleu et chevauche parfois Garuda, une gigantesque créature mi-homme, mi-oiseau qui dévore les serpents. Parfois, il dort sur le serpent géant Sesha (ou Ananta), dont les sept têtes forment un dais au-dessus du dieu. Son arme est le Sudarsanacakra ou disque (chakra), peut-être représentatif de son association avec le soleil mais aussi, avec ses mille rayons, symbolique de la roue du temps. Il tient souvent d'autres objets dans ses (généralement) quatre mains, comme une trompette en forme de conque qui sonne la Création, une masse (gada) ou une épée qui représente la force, et un lotus, qui représente la liberté et la beauté de la vie.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Quel est l'autre nom du dieu Vishnou ?

Le dieu hindou Vishnou est également connu sous ses nombreux avatars, dont Bouddha, Krishna, Rāma et Kalkî.

Que représente Vishnou ?

Le dieu hindou Vishnou représente le protecteur de l'humanité et de l'ordre cosmique.

Qui est le plus grand Shiva ou Vishnou ?

La suprématie de Shiva, Vishnou ou Brahma dépend des croyances religieuses de chacun. Par exemple, Vishnou est le dieu le plus important du Vaishnavisme, la plus grande secte hindoue, mais d'autres sectes considèrent Shiva ou Brahmā comme la divinité suprême..

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2012, novembre 25). Vishnou [Vishnu]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11591/vishnou/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Vishnou." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le novembre 25, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-11591/vishnou/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Vishnou." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 25 nov. 2012. Web. 23 avril 2024.

Adhésion