Ravana

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 13 avril 2016
Disponible dans ces autres langues: anglais
X
Ravana the Demon King (by Henryart, Public Domain)
Ravana le roi démon
Henryart (Public Domain)

Ravana est le roi-démon mythique à plusieurs têtes de Lankâ dans la mythologie hindoue. Avec dix têtes et vingt bras, Ravana pouvait prendre la forme qu'il souhaitait. Représentant l'essence même du mal, il mena et perdit une série de batailles épiques contre le héros Rāma, septième avatar de Vishnou.

Famille

Ravana était un terrible démon (raksasa) qui était le roi de tous les démons et de l'île fortifiée de Lankâ (aujourd'hui Sri Lanka). Son père était Visravas (fils de Pulastya, l'un des Prajapati) et sa mère Nikasa, également un démon et mère des démons cannibales, les Pisitasanas. Ravana acquit son trône par des moyens déloyaux lorsqu'il chassa de l'île son demi-frère Kubera, dieu de la richesse. Ravana avait de nombreux fils, notamment Aksa, qui avait trois têtes, symbolisant les trois stades de la fièvre (chaleur, froid et transpiration), et Indrajit (alias Meghanada), qui pouvait se rendre invisible.

Supprimer la pub
Publicité

Ravana avait une apparence redoutable avec ses dix têtes (c'est pourquoi on l'appelle aussi Dasakantha et Panktigriva) et ses vingt bras. Son corps était couvert de cicatrices, gagnées au cours d'interminables batailles contre les dieux. Trois blessures, en particulier, étaient dues au disque de Vishnou, à la foudre d'Indra et à la défense d'Airavata, l'éléphant d'Indra. Grâce à sa dévotion et à sa pénitence envers le grand dieu Brahma, Ravana fut rendu invincible et eut le pouvoir de prendre la forme qu'il souhaitait, des hommes aux montagnes en passant par la mort elle-même. Il était si puissant qu'il pouvait provoquer des tremblements de terre et des tempêtes. Cependant, il avait été prédit que la fin de Ravana viendrait à cause d'une femme, et ce fut le cas.

Ravana avait une apparence redoutable avec ses 10 têtes, ses 20 bras et son arsenal d'armes mortelles.

Ravana et Nandisa

Le Ramayana est la plus ancienne épopée sanskrite et fut écrit au cours du 5e siècle avant J.-C., avec quelques ajouts ultérieurs. Le nom de Ravana y est expliqué dans un mythe truculent où le roi-démon défie Nandisa (en réalité le grand dieu Shiva et également connu sous le nom de Nandisvara) et en ressort mal en point. Selon l'histoire, Ravana rencontra un jour un nain brun au visage de singe alors qu'il traversait les montagnes de Saravana. Le nain ne voulait pas laisser passer Ravana car son maître Shiva était occupé à chasser là-bas et ne devait pas être dérangé. Ravana demanda qui était ce Shiva et secoua la montagne de rage. Shiva et sa femme Parvati en furent troublés; Parvati en trembla de peur alors qu'ils étaient assis sur le pic tremblant, mais Shiva posa calmement son orteil sur le sol et la montagne entière s'écroula sur les nombreux bras de Ravana. Le démon poussa un tel cri de douleur que Shiva donna au démon le nom de Ravana, d'après son cri (rava). Ravana ne fut libéré de sa situation difficile qu'après 1 000 ans de supplications auprès du grand dieu.

Supprimer la pub
Publicité

Rāma et Surpanakha

Le Ramayana s'intéresse en fait à l'histoire du Seigneur semi-divin Rāma, que beaucoup d'hindous croient être basé sur un personnage historique. Il est peut-être le personnage le plus vertueux de toute la mythologie hindoue. Ses aventures illustrent avant tout l'importance et les récompenses de l'accomplissement de son devoir pieux ou dharma. Il était né pour une tâche spécifique: répondre à l'appel des dieux et tuer le redoutable démon à plusieurs têtes Ravana, terreur de la terre.

Les ennuis de Rāma commencèrent lorsqu'il fut exilé du royaume de son père, victime d'un complot concocté par l'esclave bossu et jaloux de sa mère, Manthara. De plus, son frère Bharata fut nommé héritier à la place de Rāma. Pendant 14 ans, Rāma dut errer sur la terre, rendre visite à des sages et attendre d'accomplir son destin.

Supprimer la pub
Publicité

Rama & Hanuman
Rāma et Hanumān
Sowrirajan (CC BY)

Rāma, sa femme Sita et son grand ami Laksmana se retrouvèrent un jour à Pancavati, le long de la rivière Godavari, une région infestée de démons. L'un d'entre eux en particulier, Surpanakha, la sœur de Ravana, tomba amoureuse de Rāma, et lorsque ses avances furent repoussées, elle attaqua Sita pour se venger. Laksmana fut le premier à réagir et coupa les oreilles et le nez de Surpanakha. Peu satisfaite de ce traitement, la démone enragée rassembla une armée de démons pour attaquer le trio. Au cours d'une bataille épique, Rāma les vainquit tous; cependant, Surpanakha n'en avait pas fini avec cette affaire et elle persuada Ravana que Sita était une fille pour laquelle il valait la peine de se battre. En conséquence, le roi démon se rendit chez Rāma et, alors que ce dernier était distrait par la chasse à un cerf (qui était en fait Maricha, le magicien de Ravana, déguisé), il enleva Sita et la ramena à Lankâ dans son char aérien pour la garder captive dans le magnifique jardin d'Ashoka de son palais.

Ravana se bat contre Rāma

Rāma le suivit de près. Il dut d'abord combattre le monstre Kabandha et aider le roi des singes Sugriva, mais en récompense de cette dernière action, il obtint l'aide précieuse du général de Sugriva, Hanumān, et de son armée. Hanumān était également le fils du vent et pouvait franchir d'immenses distances en prenant la forme qu'il souhaitait. C'est lui qui transporta magiquement Rāma et son armée à Lankâ, en traversant le pont de pierre construit par l'habile général Nala, connu sous le nom de Pont de Rāma.

Une série de combats titanesques entre les forces de Rāma et les démons s'ensuivit, tantôt Ravana avait le dessus, tantôt Rāma. Lors d'un combat, Rāma réussit à couper une des têtes de Ravana avec une flèche, mais une autre poussa immédiatement pour la remplacer. Enfin, une autre flèche de Rāma toucha directement la poitrine de Ravana. La flèche traversa le démon, traversa les mers et revint directement dans le carquois de Rāma. Ravana était mort et le monde était débarrassé d'une terrible force anarchique. Fils d'un brahmana (prêtre), Ravana eut droit à des funérailles en bonne et due forme et son corps fut brûlé selon le bon rituel. Entre-temps, Lankâ était tombée aux mains de l'armée de Rāma, et le héros rentra chez lui pour récupérer son trône et entamer une ère dorée de gouvernement.

Supprimer la pub
Publicité

Ravana dans l'art hindou

Ravana est généralement représenté avec plusieurs têtes et plusieurs bras, portant toutes sortes d'armes mortelles. Il apparaît dans les sculptures décoratives des temples hindous, le plus souvent dans des scènes de combat avec Rāma ou sur son char ailé. Dans une célèbre scène en relief du temple Kailasanatha d'Ellora, datant du VIIIe siècle, Ravana est représenté en train de secouer la montagne sacrée Kailasa (comme dans l'histoire de Nandisa) sur laquelle sont assis Shiva et Parvati. Fait inhabituel, Ravana est sculpté entièrement en ronde bosse. Les scènes du Ramayana impliquant Ravana furent également très populaires à partir du 16ème siècle dans les aquarelles indiennes, particulièrement appréciées sont celles d'Udaipur et les peintures Pahari.

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2016, avril 13). Ravana [Ravana]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14019/ravana/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Ravana." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 13, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14019/ravana/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Ravana." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 13 avril 2016. Web. 28 mai 2024.

Adhésion