Lakshmi

Coûts du serveur Collecte de fonds 2024

Aidez-nous dans notre mission de fournir un enseignement gratuit de l'histoire au monde entier ! Faites un don et contribuez à couvrir les coûts de notre serveur en 2024. Grâce à votre soutien, des millions de personnes apprennent l'histoire entièrement gratuitement chaque mois.
$1882 / $18000

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 14 août 2015
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol, Turc
X
Lakshmi (by Jean-Pierre Dalbera, CC BY)
Lakshmi
Jean-Pierre Dalbera (CC BY)

Lakshmi est la déesse hindoue de la richesse, de la bonne fortune, de la jeunesse et de la beauté. Elle est l'épouse du grand dieu Vishnu et le couple est souvent vénéré en tandem sous le nom de Lakshmi-Narayana. Tout comme son mari a plusieurs avatars lorsqu'il descend sur terre, Lakshmi prend différentes formes :

  • Sita, épouse du Seigneur Rama,
  • Dharani, épouse de Parashurama,
  • La reine Rukmini, épouse de Krishna.
  • Padma, épouse de Hari

Lakshmi peut également être appelée Lokamata, "mère du monde", et Lola, qui signifie imprévisible, en référence à sa distribution apparemment aléatoire de la bonne fortune.

Supprimer la pub
Publicité

Naissance et associations

Dans le Mahabharata, Lakshmi est née des remous de l'océan laiteux primitif créés par les dieux et les démons. Après l'intervention de Brahma et de Vishnu, Lakshmi apparut comme par miracle de cette mer de beurre, toute de blanc vêtue, rayonnant de jeunesse et de beauté. Pour cette raison, la déesse est parfois appelée Ksirabdhitanaya, "fille de la mer de lait". Lakshmi se plaça immédiatement sous la protection de Vishnu et c'est pour cette raison qu'on dit qu'elle habite sur la poitrine de Vishnu, ce qui donna naissance à l'un des autres noms du dieu, Shrinivas, qui signifie "la demeure de Sri". Sri (Shri) signifie prospérité, et est un autre des nombreux noms de Lakshmi. Selon le Harivamsa, Lakshmi est la mère de Kama, le dieu de l'amour, et offre ainsi un parallèle intéressant avec la déesse grecque Aphrodite et son fils Éros, étant elle-même également née d'une mer écumante.

Lakshmi est associée à la fleur de lotus et est parfois appelée simplement la déesse du lotus.

La déesse est particulièrement associée à la fleur de lotus et est parfois appelée simplement la déesse du lotus. Sous cette apparence, elle est également membre du panthéon bouddhiste. La déesse n'a pas de temples construits en son nom, mais elle est particulièrement vénérée lors de l'une des célébrations les plus évocatrices de l'hindouisme, le Diwali ou "Festival des lumières", qui a lieu chaque année en octobre-novembre.

Supprimer la pub
Publicité

Dans un des mythes, Lakshmi s'était un peu lassée de son mari et était allée vivre avec la famille royale du roi Akasha Raja dans le sud de l'Inde. Là, se faisant désormais appeler Padmavati, elle fut finalement retrouvée par un Vishnu désemparé, lui-même sous l'apparence de Shrinivas. Brahma et Shiva avaient en fait conspiré pour que les deux se rencontrent et, bien sûr, ils tombèrent amoureux et se marièrent lors d'une somptueuse cérémonie (encore une fois) qui est encore commémorée aujourd'hui dans la ville de Tirupati, dans le sud de l'Inde.

Lakshmi, Somanathapura
Lakshmi, Somanathapura
Nagarjun Kandukuru (CC BY)

Représentations dans l'art

Dans l'art, Lakshmi est souvent représentée debout ou assise sur une grande fleur de lotus, tenant dans ses mains un pot d'eau et une seule fleur de lotus, toujours bleue ou rose. De ses deux autres mains, elle fait généralement un signe de bénédiction et distribue des pièces de monnaie à ses fidèles. La déesse porte généralement un sari rose et est accompagnée de divers symboles traditionnels porte-bonheur, tels que des éléphants peints et décorés de guirlandes de fleurs, qui projettent souvent de l'eau depuis leur trompe. Lakshmi apparaît régulièrement aux côtés de son mari Vishnu dans les sculptures décoratives des temples, par exemple en lui massant les pieds avec des fleurs de lotus ou en chevauchant sa gigantesque monture homme-oiseau Garuda.

Supprimer la pub
Publicité

Dans l'art cambodgien, Lakshmi est plus typiquement représentée sous la forme d'une statue monofigure, debout, portant une tiare et tenant un bouton de lotus. Dans l'art cham, la déesse est toujours assise et, outre le bouton de lotus, elle peut également tenir une conque. Enfin, dans l'art javanais, Lakshmi tient un grain de riz car elle y est considérée comme la déesse de cet aliment important.

Supprimer la pub
Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2015, août 14). Lakshmi [Lakshmi]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13937/lakshmi/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Lakshmi." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 14, 2015. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13937/lakshmi/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Lakshmi." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 14 août 2015. Web. 12 juil. 2024.

Adhésion