Valkyrie

Définition

Joshua J. Mark
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 08 septembre 2021
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, catalan
Valkyrie Riding to Battle (by Disney/Marvel, Copyright, fair use)
Valkyrie à cheval pour la bataille
Disney/Marvel (Copyright, fair use)

Une Valkyrie est un personnage de la mythologie nordique représenté comme une femme guerrière à cheval, un loup ou un sanglier, et armé d'une lance, qui décide du sort des guerriers au combat et transporte les morts au Valhalla d'Odin. Valkyrie signifie "celle qui choisit les morts", et ceux qui sont choisis se battront aux côtés d'Odin lors du Ragnarök.

Le Valhalla est la salle des héros d'Odin où les esprits des guerriers tombés au combat s'affrontent toute la journée, reviennent à la vie et à la santé le soir, et passent la nuit à boire. C'est l'une des cinq destinations possibles de la vie après la mort dans la croyance nordique, les autres étant :

Supprimer la pub

Advertisement

  • Fólkvangr
  • Hel
  • Le royaume de Ran
  • Le tumulus

La déesse Freyja présidait le Fólkvangr et choisissait la moitié des morts sur le champ de bataille pour son royaume ; les Valkyries choisissaient l'autre moitié pour Odin. Le royaume de Hel, présidé par la jötunn Hel, était principalement destiné à ceux qui mouraient de vieillesse ou de maladie (bien qu'il y ait des exceptions notables) tandis que le royaume de Ran était destiné à ceux qui se noyaient, surtout en mer. Le tumulus était la tombe ou le tombeau d'une personne, qui était considéré comme la dernière demeure des morts, quelle que soit la manière dont ils mouraient, à différentes époques de l'histoire scandinave.

Le Valhalla ("salle des morts") n'était peut-être à l'origine qu'un autre nom pour la terre des morts et était envisagé comme un vaste champ de bataille, mais il évolua pour devenir une salle des héros qui non seulement y sont conduits par les Valkyries après leur mort, mais sont ensuite servis par elles une fois qu'ils sont devenus einherjar ("armée d'un seul", un héros capable de faire face à toutes les situations). Les Valkyries jouent donc non seulement le rôle des Nornes (les Parques) en décidant qui vit et qui meurt au combat, mais aussi celui du psychopompe - guide dans l'au-delà - qui prend soin des âmes une fois qu'elles sont arrivées dans la salle d'Odin, s'engageant même dans des relations amoureuses avec certaines d'entre elles ainsi qu'avec des mortels vivants. Les Valkyries sont les fidèles sujets d'Odin qui mourront très probablement au combat avec lui, Thor, les héros du Valhalla et bien d'autres lors du Ragnarök, le Crépuscule des Dieux.

Supprimer la pub

Advertisement

Sources et origine

Les Valkyries apparaissent dans des récits tirés des ouvrages du 13e siècle, l'Edda en prose et l'Edda poétique, deux recueils de contes nordiques antérieurs, ainsi que d'ouvrages germaniques. L'Edda en prose fut écrite par le mythographe islandais Snorri Sturluson (1179-1241) sur la base d'œuvres antérieures, tandis que l'Edda poétique compile des vers de différents auteurs. La mythologie nordique fut transmise oralement de génération en génération jusqu'aux environs de 1000-1100, lorsque la région fut convertie au christianisme qui introduisit l'alphabétisation. Tous les mythes nordiques existants furent écrits par des chrétiens ou par des personnes vivant à l'ère chrétienne qui étaient au moins influencées par cette religion.

À l'origine, il s'agissait peut-être de démons de la mort qui se régalaient des corps des morts sur les champs de bataille et emmenaient leurs âmes dans un au-delà souterrain.

On ne sait pas quand le concept de Valkyrie fut conçu pour la première fois, mais il se peut qu'elles aient été à l'origine des démons de la mort (dans la lignée des Kérès grecs) qui se régalaient des corps des morts sur les champs de bataille et emportaient leurs âmes dans un au-delà souterrain. On pense que le concept de Valhalla se développa relativement tard et qu'il faisait auparavant simplement référence à un royaume de l'au-delà, peut-être dans les montagnes ou dans le tumulus d'une personne, mais pas à la salle ornée des héros décrite dans l'Edda en prose, qui a peut-être été suggérée par le paradis chrétien. L'anglais Valhalla vient du norrois Vallholl, où holl signifiait peut-être à l'origine rocher, et non pas salle, et faisait donc référence à un rocher des morts, c'est-à-dire une montagne ou un champ de bataille jonché de rochers.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

De même, on pense que les Valkyries étaient autrefois des personnages plus menaçants qui transportaient les âmes vers un au-delà générique où chacun - guerrier ou non - mangeait et buvait comme de son vivant. Avec le développement du Valhalla en tant que Temple des Héros, on pense que les Valkyries se sont également transformées, passant de sombres démons de la mort à de brillantes figures incarnant à la fois la beauté féminine, la force masculine et les compétences martiales.

Il a également été suggéré que l'image des Valkyries changea au cours de l'ère viking (c. 790 - c. 1100) sous l'influence de la femme-bouclier, une femme qui prenait les armes et combattait aux côtés des hommes. La tombe d'une telle femme aurait été découverte en 2017 près de la ville de Birka en Suède (tombe Bj581), bien que l'interprétation des restes comme ceux d'une femme guerrière ait été contestée.

Les spécialistes continuent de débattre de l'existence historique de ces femmes, mais il ne fait aucun doute qu'elles étaient présentes dans les légendes et les mythes. Parmi les plus connues des contes nordiques, on trouve la déesse Freyja, la demoiselle de bouclier Lagertha et l'héroïne Hervor, ainsi que la grande Valkyrie Brynhild qui défia la volonté d'Odin. L'image de la Valkyrie peut également avoir été suggérée par des héroïnes celtes telles que la Morrigan ou la reine Maeve, ou par des femmes celtes qui s'habillaient et se battaient comme des hommes. Les relations commerciales entre les Celtes et les Scandinaves étant bien établies, cette hypothèse est tout à fait envisageable, tout comme la suggestion claire que les femmes nordiques de l'ère viking pouvaient aussi être des guerrières.

Supprimer la pub

Advertisement

Peter Nicolai Arbo's Valkyrie
La Valkyrie de Peter Nicolai Arbo
National Gallery of Norway (Public Domain)

En Scandinavie, les femmes avaient pratiquement les mêmes droits que les hommes, et les récits de Saxo Grammaticus (c. 1160 - c. 1220) font état de servantes combattant pour les Danois (bien que cette histoire ait été contestée). Les épouses et les filles des Vikings devaient savoir comment se défendre et défendre leurs terres lorsque les hommes partaient en voyage. Le conte suédois de Blenda de Småland (c. 500 ou c. 750), qui conduisit les femmes de son village à tuer une armée envahissante de Danois après les avoir tous saoulés, était suffisamment populaire pour être repris jusqu'au 17e siècle, illustrant le respect accordé aux femmes en tant que guerrières ; dans ce cas, en l'absence d'hommes, mais dans d'autres histoires, en tant que protectrices combattant aux côtés des hommes.

Royaumes de l'au-delà et Valkyries

La jeune fille-bouclier était une figure transformatrice - une femme qui s'habillait et combattait comme un homme - et aurait donc naturellement pu servir de modèle aux entités qui transportaient les âmes des héros vers un au-delà glorieux. Le Valhalla n'était pas la seule destination possible pour les morts, comme on l'a noté, ce n'était que la salle d'Odin, et il y avait d'autres personnages qui réclamaient leurs propres âmes des morts.

Le Valhalla est envisagé comme une grande salle où les einherjar sont amenés par les Valkyrie qui les servent et prennent soin d'eux, tandis que le cuisinier des dieux, Andhrimnir, leur prépare des repas taillés dans la grande bête Saerimnir (parfois représentée comme un sanglier) qui est consommée puis régénérée quotidiennement. La chèvre magique Heidrun fournit une réserve inépuisable d'hydromel à partir de ses pis, tandis que la salle elle-même a un toit de chaume avec des boucliers en or, des lances pour les chevrons, et des cottes de mailles brillantes sur ses bancs au lieu de foin en guise de coussin. La salle a 540 portes que 800 hommes peuvent franchir en même temps pour aller au combat, et des bois du grand cerf Eikthyrnir s'écoule une source qui fournit une eau claire et douce.

Supprimer la pub

Advertisement

Valhalla by Max Brückner
Le Valhalla, par Max Brückner
Max Brückner (Public Domain)

Cette vision du paradis n'est réservée qu'à ceux qui meurent au combat et qui sont sélectionnés par les Valkyries qui sont rangées aux côtés d'Odin des Aesir - les dieux d'Asgard. Il en existe un autre où, semble-t-il, se rendent d'autres guerriers (même de la même bataille) qui est présidé par un membre de l'autre grande famille des dieux, les Vanir, et c'est Fólkvangr, le royaume de Freyja.

Freyja est un autre candidat pour servir de modèle à la Valkyrie, car elle est représentée arrivant sur les lieux de la bataille et choisissant les héros pour sa propre salle, Sessrúmnir (" salle aux nombreux sièges ") dans le Fólkvangr (" royaume du peuple ") décrit comme un monde charmant de fleurs, de champs et de ruisseaux. On dit que Freyja prend la moitié des morts pour elle, et les Valkyries l'autre moitié pour Odin. Ceux qui ne meurent pas au combat ont d'autres destinations qui les attendent, et elles sont loin d'être aussi agréables.

Les Valkyries sont systématiquement associées à la transformation, en dehors de leur rôle de guide et de consolateur des morts.

Hel, présidé par Hel, fille de Loki, est un monde gris et froid situé sous le royaume glacé de Niflheim, entouré d'un haut mur pour empêcher les morts d'entrer et les vivants de sortir. Le royaume de Ran est un sombre labyrinthe de grottes au fond de la mer où la déesse qui noie les marins garde leurs âmes. La dernière destination possible était la tombe ou le tumulus où l'âme continuait à manger, à boire, à regarder le coucher du soleil et à faire tout ce qu'elle faisait dans la vie ou, si elle était contrariée pour une raison quelconque ou si elle était naturellement disposée à faire des bêtises, à errer dans les environs en tant que fantôme causant des problèmes.

Supprimer la pub

Advertisement

Ni Hel ni Ran ne semblent chercher à attirer les gens dans leurs royaumes, elles ne gardent que ceux qui se présentent à leur porte, et le tumulus d'une personne est son affaire personnelle. Seuls les royaumes associés aux morts qui meurent au combat ont quelqu'un pour les réconforter et les conduire de la vie à l'au-delà, et dans les deux cas, cette personne est une femme vêtue d'un bouclier, une entité transformatrice qui donne à l'âme du défunt le pouvoir de quitter le monde connu et d'embrasser de nouvelles possibilités.

Êtres de transformation

Les Valkyries sont systématiquement associées à la transformation, en dehors de leur rôle de guide et de consolateur des personnes déchues. Comme elles obéissent fidèlement aux souhaits d'Odin, elles sont parfois appelées "filles à souhaits", mais cela s'appliquait également à leur rôle consistant à exaucer les souhaits des mortels qu'elles aidaient ou qu'elles capturaient. Cette "capture" prenait la forme d'un homme qui volait les vêtements d'une Valkyrie alors qu'elle se baignait dans un ruisseau ou une rivière. L'homme cachait les vêtements, et la Valkyrie tombait sous une sorte de charme dans lequel elle devenait sa femme et la mère de ses enfants. Si elle retrouvait ses vêtements, elle disparaissait et l'homme devait se lancer dans une quête pour la retrouver, accomplir une ou plusieurs tâches ardues pour se montrer digne d'elle et la reconquérir ; tout cela le faisait passer du statut de simple homme à celui de héros.

Valkyrie Statue
Statue de Valkyrie
Stephan Sinding (CC BY)

Les Valkyries sont également associées aux oiseaux, en particulier aux corbeaux, ce qui les lie également au pouvoir de clairvoyance, de la divination et du vol - une forme de transformation. Une autre version du conte décrit ci-dessus met en scène une servante-cygne - la Valkyrie en forme de cygne - dont l'enveloppe magique de plumes est confisquée par l'homme qui devient alors son mari, jusqu'à ce qu'elle ne découvre les plumes et qu'elle le quitte. L'expert H. R. Ellis Davidson commente :

La Valkyrie scandinave est une figure complexe. Dans les poèmes, les Valkyries sont considérées comme les assistantes du dieu Odin [mais] elles sont [également] associées dans une certaine mesure aux demoiselles cygnes et peuvent avoir des liens avec les "femmes-esprits" des chamans du nord de l'Eurasie qui aident et protègent leurs maris humains, combattent les esprits hostiles en leur nom et les aident dans leurs voyages vers l'autre monde. Un autre lien est celui des "jeunes filles au bouclier", des femmes dans les sources nordiques qui portent une armure et se battent aux côtés des hommes ; un autre est celui des voyantes qui prédisent le futur destin des enfants, et des Nornes, des femmes surnaturelles qui tissent les destins des jeunes héros. (96)

Le nombre de Valkyries est donné comme étant de 9, 12, 13, ou 300, mais il semble qu'elles étaient en fait sans nombre. Il a été suggéré qu'elles étaient 300, dirigées par le 9, le 12 ou le 13, et que les Valkyries étaient des femmes ailées dont le rang était indiqué par des ailes de couleurs différentes. La suggestion des ailes est en accord avec leur association avec les oiseaux et les relie directement à Freyja qui avait une cape magique en forme de faucon qui permettait à son porteur de voler.

Valkyries célèbres

Si l'on considère que le terme Valkyrie signifie "qui choisit les morts", la plus célèbre de ces entités est Freyja. Freyja est représentée comme choisissant les morts qu'elle veut pour son propre royaume et laissant les autres aux Valkyries d'Odin. Elle semble presque être un chef de Valkyrie qui peut diriger les autres. À ce titre, Freyja peut être considérée comme une sorte de déesse de la mort ou comme une parente des Nornes qui tissent les destins des mortels. Elle a même pu, à un moment donné, représenter la bataille ou la mort au combat. Cependant, elle est principalement associée à l'amour, à la luxure et à la fertilité, et son lien avec ceux qui meurent au combat est compris comme une référence à la compréhension nordique de la mort menant à une nouvelle vie et à un renouveau (comme l'amour et le sexe peuvent le faire), non pas la fin de quelque chose, mais une partie d'un commencement.

Valkyrie and a Dying Hero
Une Valkyrie et un héros mourant
Hans Makart (Public Domain)

Les noms des Valkyries le suggèrent également car ils sont généralement liés à l'acte de transformation de la guerre et aux armes utilisées, comme le note Davidson :

Il existe plusieurs listes de noms de Valkyries, et beaucoup soulignent leur association avec la bataille et la lance, qui était l'arme d'Odin utilisée pour déterminer les résultats d'une bataille. Hildr et Gunnr sont des mots poétiques pour la bataille ; Gondul (porteur de bâton) peut faire référence au porteur d'une lance, et Hrist peut signifier un marqueur de lance (de hrista, secouer). Geiravor signifie déesse de la lance, et Geirahod, lance de combat. Skogul peut signifier "haute tour" et, dans ce cas, pourrait être une référence à la taille gigantesque de ces êtres. Herfjotur (fauteur de guerre) fait sans doute référence au pouvoir de ces esprits de poser des entraves invisibles sur les guerriers pour les rendre impuissants au combat. Ces noms n'ont pas d'individualité, mais sont descriptifs de la nature des déesses de la guerre. (96-97)

Il y a un certain nombre de Valkyries, cependant, qui s'établissent comme des personnages complètement réalisés et des individus autonomes. Dans une histoire, Hildr arrive sur le champ de bataille après la fin des combats de la journée et marche parmi les morts, les ramenant à la vie. Les guerriers reprennent instantanément le combat là où ils l'ont laissé et commencent à se battre les uns contre les autres, ce qu'Odin considère comme un excellent entraînement pour la bataille finale du Ragnarök et institue donc cette politique. La Valkyrie Eir ("miséricorde") protège les vivants dans la bataille au lieu de choisir qui va mourir et soigne les blessés par la suite. Thrud (" pouvoir ") est une grande guerrière mais aussi une douce gardienne des einherjar au Valhalla (elle peut aussi être la fille de Thor, mais il est plus probable que les deux partagent le même nom). La Walkyrie Sigrún (ou Sváva) donne au héros Helgi son nom et le pouvoir de parler. Les poèmes d'Helgi, en fait, soulignent le rôle de transformation d'une Valkyrie plus clairement que beaucoup d'autres.

La plus célèbre des Valkyries est cependant Brynhild (également Brunhilda, Brunhilde) de la Völsunga Saga, de l'épopée du Nibelungenlied, de l'Edda en prose et de l'Edda poétique, qui est devenue un personnage central du cycle d'opéra L’Anneau du Nibelung du compositeur Richard Wagner. Après avoir déplu à Odin en refusant d'exécuter sa volonté, elle est rendue mortelle, plongée dans un profond sommeil et entourée d'un anneau de feu où elle restera jusqu'à ce qu'elle ne soit sauvée par un héros - elle est donc également célèbre pour avoir inspiré le conte de la Belle au bois dormant.

Le héros Sigurd (ou Siegfried) la sauve, lui donne une bague et lui promet le mariage, mais il doit d'abord se rendre à la cour du roi Gjuki. La femme de Gjuki est une sorcière qui donne à Sigurd une potion qui lui fait oublier Brynhild, car elle veut qu'il épouse sa fille Gudrun (peut-être aussi une Valkyrie). Brynhild est alors sauvée par un homme qu'elle croit être Gunnar, le frère de Gudrun, mais Gunnar a peur de traverser l'anneau de feu et Sigurd se transforme en Gunnar pour la sauver. Elle épouse Gunnar mais, lors d'une dispute avec Gudrun, elle apprend la vérité et est furieuse que Sigurd l'ait oubliée et en ait épousé un autre. Elle le tue, lui et son fils, puis saute dans son bûcher funéraire et meurt. À la fin du poème Helreið Brynhildar, elle emporte Sigurd dans l'au-delà et raconte à une géante qu'elle rencontre comment elle et Sigurd vivront désormais pour toujours dans le royaume de Hel, comme ils auraient dû le faire sur terre.

Conclusion

L'histoire de Brynhild n'est cependant qu'un des nombreux récits de Valkyries, qui sont restées jusqu'à nos jours parmi les figures les plus populaires de la mythologie nordique. La chevauchée des Valkyries de Wagner (Die Walküre, 1870) a été utilisée dans un certain nombre de films et de pièces de théâtre, notamment dans le film épique Apocalypse Now (1979). En 1970, Marvel Comics a lancé le personnage de Valkyrie (également appelée Brunnhilde) qui chevauchait un cheval ailé, Aragorn, et portait la lance magique Dragonfang. Bien que considérée comme une "super-héroïne", Brunnhilde était plus ou moins dépeinte comme une Valkyrie traditionnelle, et ses histoires étaient tirées du mythe nordique.

Tessa Thompson as a Valkyrie
Tessa Thompson en Valkyrie
Disney/Marvel (Copyright, fair use)

Dans le film Thor : Ragnarök de 2017, les Valkyries sont représentées comme des championnes d'Asgard qui tentent de la sauver de la déesse Hela (une version réimaginée de Hel, la reine des morts) et sont toutes tuées, sauf une. Appelée Scrapper 142, la seule Valkyrie survivante (jouée par Tessa Thompson) commence par emprisonner puis aide Thor à vaincre Hela. Le personnage est de nouveau apparu dans Avengers en 2018. Cette vision de la Valkyrie s'éloigne de la vision traditionnelle à plusieurs égards, mais reste fidèle à l'esprit de la figure mythologique en matière de courage, d'habileté martiale et, surtout, d'agent de transformation pour elle-même et pour les autres.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Joshua J. Mark
Auteur indépendant et ex-Professeur de Philosophie à temps partiel au Marist College de New York, Joshua J. Mark a vécu en Grèce et en Allemagne, et a voyagé à travers l'Égypte. Il a enseigné l'histoire, l'écriture, la littérature et la philosophie au niveau universitaire.

Citer cette ressource

Style APA

Mark, J. J. (2021, septembre 08). Valkyrie [Valkyrie]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20057/valkyrie/

Style Chicago

Mark, Joshua J.. "Valkyrie." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le septembre 08, 2021. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20057/valkyrie/.

Style MLA

Mark, Joshua J.. "Valkyrie." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 08 sept. 2021. Web. 27 sept. 2022.

Adhésion