Lagertha

Définition

Emma Groeneveld
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 02 novembre 2018
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Katheryn Winnick as Lagertha (by Bernard Walsh, Copyright, fair use)
Katheryn Winnick dans le rôle de Lagertha
Bernard Walsh (Copyright, fair use)

Lagertha (également orthographiée Lathgertha ou Ladgerda en anglais) est une légendaire skjaldmö viking (guerrière) connue grâce à la Gesta Danorum (Geste des Danois) de Saxo Grammaticus, écrite au début du XIIIe siècle. Dans cet ouvrage, écrit en latin et concernant l'histoire du Danemark, elle est la première épouse de Ragnar Lothbrok, un roi viking légendaire qui aurait vécu au IXe siècle. Contrairement au rôle prépondérant que joue Lagertha dans la série télévisée Vikings, où elle est incarnée par Katheryn Winnick, la Gesta Danorum est la seule source historique qui la mentionne et la rattache au mieux connu mythe de Ragnar qui fait d'elle une anecdote dans la légende plutôt qu'un élément central. Elle est cependant une anecdote audacieuse et un personnage intéressant en soi ; courageuse et compétente, elle est deux fois responsable de la victoire de Ragnar au combat. Bien que les concepts classiques d'amazones soient à la base des femmes guerrières de Saxo, ses histoires sont enracinées dans les traditions du vieux norrois connues de la littérature islandaise médiévale. Plus précisément, Lagertha elle-même pourrait avoir été inspirée par la déesse nordique Thorgerd, originaire de Hálogaland, en Norvège.

Le Gesta Danorum

Saxo prépare le terrain pour la rencontre de Ragnar et Lagertha en décrivant comment le roi suédois Frø tua Siward (grand-père de Ragnar), roi des Norvégiens, et humilia publiquement les femmes de la famille de Siward en les mettant dans une maison close. Ragnar, qui vient de succéder à son père Siward Ring (Sigurd Hring ou Ring dans d'autres histoires de Ragnar) sur le trône du Jutland au Danemark, entend parler de cela et n'est évidemment pas content. Arrivé en Norvège avec la vengeance en tête, Ragnar est accueilli dans son camp par certaines des femmes bafouées, habillées en hommes et prêtes à le rejoindre pour chasser le roi suédois. Au cours de la bataille qui s'ensuit, c'est une jeune fille en particulier qui retient l'attention de Ragnar ; il va même jusqu'à attribuer la victoire à sa seule puissance. Il s'agit bien sûr de Lagertha, que Saxo décrit comme suit:

Supprimer la pub

Advertisement

...une amazone habile, qui, bien que jeune fille, avait le courage d'un homme, et se battait devant parmi les plus braves avec ses cheveux détachés sur ses épaules. Tous s'émerveillaient de ses exploits incomparables, car ses mèches tombant sur son dos trahissaient qu'elle était une femme. (IX).

Comme si les talents de combattante de la guerrière légendaire ne suffisaient pas à enflammer le cœur de Ragnar, il apprend également qu'elle est de noble naissance, et il commence immédiatement à lui faire la cour à distance en lui envoyant des messages. Saxo raconte que Lagertha a feint de s'intéresser à Ragnar et de le mener en bateau pendant qu'elle mettait en place un système de défense avancé autour de sa maison dans la vallée de Gaulardal (dans l'actuelle Norvège) : un ours et un chien montent la garde sous son porche, prêts à mettre en pièces son futur amant. Lorsque Ragnar se rend chez elle, pensant remporter une victoire facile, il rencontre les gardiens qui - bien que cela le surprenne - ne font pas le poids et succombent à ses compétences légendaires, l'un étant transpercé d'une lance et l'autre étranglé à mort. Lagertha devient la proie de Ragnar et, de leur mariage, naissent deux filles anonymes ainsi qu'un fils, Fridleif.

Saxo's Gesta Danorum
La geste des Danois de Saxo Grammaticus
Wikimedia Commons (Public Domain)

Ragnar passe trois années tranquilles en Norvège avant que les troubles dans son propre royaume danois ne le rappellent à l'ordre. À ce stade, le récit de Saxo se tourne vers des eaux plus familières en ce qui concerne la légende de Ragnar. Il présente le roi Hérode de Suède - connu dans la principale source sur Ragnar, La Saga de Ragnar Lothbrok, sous le nom de Herruð, jarl de Götaland en Suède - dont la fille Thora élève une bande de serpents qui deviennent incontrôlables. Herruð offre la main de sa fille à celui qui pourra les débarrasser de leur léger problème, et Ragnar,

Supprimer la pub

Advertisement

...changeant d'amour et désirant Thora (...), il se sépara de Ladgerda ; car il n'avait pas confiance en elle, se rappelant qu'elle avait, il y a longtemps, lancé les bêtes les plus sauvages pour le détruire. (IX).

Il confectionne les braies velues caractéristiques qui lui valent son épithète (Loðbrók signifie braies velues), laisse son fils Fridleif à la tête de ses hommes et part seul combattre les serpents. Une fois sa mission accomplie, il épouse Thora.

Thora est un élément central et bien connu des différentes histoires de Ragnar, et Lagertha apparaît donc ici dans une sorte de prologue. Cependant, son implication dans l'histoire telle qu'elle est présentée par Saxo ne s'arrête pas là. Elle se remarie et est ensuite sollicitée par Ragnar pour l'aider dans ses querelles dans son pays. Non seulement Lagertha accepte et offre 120 navires "à l'homme qui l'avait autrefois repoussée" (IX), mais elle joue à nouveau un rôle décisif dans la bataille. Alors que l'espoir vacille, que Siward, le fils de Ragnar, est blessé et que tout semble perdu, Lagertha renverse la situation :

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Ladgerda, qui avait un esprit incomparable mais un physique délicat, couvrit par sa splendide bravoure l'inclination des soldats à vaciller. En effet, elle fit une sortie et vola vers les arrières de l'ennemi, les prenant au dépourvu, et mena ainsi ses amis paniqués vers le camp de l'ennemi. Finalement, les lignes d'Harald se relâchèrent, et Harald lui-même fut mis en déroute avec un grand nombre de ses hommes. (IX).

Saxo termine l'arc de caractère de Lagertha sur une note brutale. Il déclare que lorsqu'elle rentra chez elle après la bataille, elle assassina son mari avec un fer de lance qu'elle avait caché dans sa robe, usurpa son nom et commença à régner à sa place. Pour cet épisode, il la dénonce en tant que "dame très présomptueuse" (IX).

Contexte et inspiration littéraires

Dans l'œuvre de Saxo, Lagertha remplit un rôle que l'on n'attend pas immédiatement des femmes de l'époque, mais plutôt une proportion plus légendaire : celui de la femme guerrière.

Bien que la Gesta Danorum de Saxo présente une histoire des rois du Danemark, ce ne sont que les derniers livres (du volume X au dernier, le volume XVI) qui concernent réellement des rois historiques, ayant régné jusqu'en 1185. Les neuf premiers livres, dans lesquels l'histoire de Lagertha est incluse, sont davantage un prologue contenant de nombreux récits et personnages légendaires ; ils sont considérés comme largement fictifs. Bien qu'il soit clairement influencé par les traditions du vieux Nord, les sources précises dont Saxo tira ses légendes ne sont pas encore entièrement comprises. En ce qui concerne son portrait de Ragnar Lothbrok, Saxo semble s'être appuyé sur de nombreuses histoires différentes connues de lui, tentant peut-être de concilier les différentes versions. Il n'y avait probablement pas de Ragnar historique à la base de ses récits, mais plutôt un amalgame de plusieurs personnages historiques fusionnés en un seul héros mythique. Lagertha serait donc une insertion dans la version spécifique de Saxo sur l'histoire de Ragnar, mais ce qui inspira Saxo à l'ajouter alors qu'elle est absente des autres œuvres existantes le concernant n'est pas tout à fait clair.

En ce qui concerne l'inspiration du personnage de Lagertha, une bonne suggestion a été avancée : Lagertha pourrait être liée à la déesse nordique Þorgerðr Hǫlgabrúðr, anglicisée en Thorgerd. Un temple lui a été dédié à Gudbrandsdal, en Norvège, au Xe siècle. Dans les sources, on la retrouve fréquemment en compagnie du jarl Hákon de Hálogaland (Hákon Sigurdsson, r. c. de 975 à 995), et on la désigne même comme son épouse. Elle était probablement une sorte de divinité locale dans ces régions. Le jarl Hákon vivait à Hlaðir (Lade), et le nom de Lagertha (Hlaðgerðr en vieux norrois) pourrait vraisemblablement provenir de Hlað(a)-Gerðr. Gerðr était une géante dans la mythologie nordique, et le mot gerðr lui-même signifie "étreinte", et fait partie intégrante des noms féminins en vieux norrois. Outre ce nom, selon Saxo, Lagertha vivait à Gaulardal qui se trouve à proximité et qui était apparemment le centre du culte de Thorgerd. Le mythographe islandais Snorri Sturluson (1179-1241) nomme même Gaulardal comme étant la demeure de la femme de Hákon. Enfin, la description faite par Saxo de Lagertha volant au secours de Ragnar semble correspondre à la description faite dans le manuscrit islandais médiéval Flateyjarbók de Thorgerd et de sa sœur Irpa venant au secours de Hákon.

Supprimer la pub

Advertisement

Thorgerd Holgabrudr
Thorgerd Holgabrudr
Jenny Nyström (Public Domain)

Une autre histoire qui pourrait être liée à la légende de Lagertha est Hálfdanar Saga Brönufóstra, une saga qui raconte l'histoire de Halfdan, fils du roi Hring du Danemark. Elle fut écrite environ un siècle après que Saxo ait rédigé son Gesta, et il faut donc garder à l'esprit la direction de toute inspiration possible ici. Il convient de noter non seulement que le premier mari de Lagertha, Ragnar Lothbrok, est largement connu comme le fils du roi Hring du Danemark, mais aussi la présence dans l'histoire d'Halfdan d'une femme nommée Hlaðgerðr. Elle est la souveraine des îles Hlaðeyjar. Lorsque Halfdan lui rend visite pour la première fois, il lui offre de nombreuses richesses et elle lui dit qu'il peut frapper à sa porte s'il a besoin de quelque chose. Plus tard, après une aventure en Angleterre, il retourne sur les îles et Hlaðgerðr lui offre 20 navires armés, ici comme dans le Gesta de Saxo ,ce qui se traduit par une victoire pour le bénéficiaire des navires.

Quant au nom vieux norrois Hlaðgerðr, Niels Lukman y voit un lien avec des régions plus méridionales : un nom similaire était utilisé par les dames franques, notamment par Liutgard de Saxe (vers 845-885), épouse du souverain franc oriental Louis le Jeune, et Luitgarde de Vermandois (vers 914-978), épouse de Guillaume Longsword de Normandie. D'autres variantes orthographiques sont Leutgarde et Ledgarde ; une ressemblance tentante avec Hlaðgerðr, pour sûr.

Lagertha la guerrière

Les origines de Lagertha mises à part, il est clair que dans l'œuvre de Saxo, elle remplit un rôle que l'on n'attend pas immédiatement des femmes historiques de l'époque mais plutôt d'une proportion plus légendaire : celui de la femme guerrière. Bien que l'imagination populaire actuelle s'emballe pour l'image de la "femme viking forte", une évaluation critique du matériel archéologique et historique ne permet pas du tout d'étayer leur existence. Les anciennes sagas nordiques, en revanche, sont d'une tout autre nature et montrent des femmes fortes qui agissent, nourrissent leur vengeance, tiennent tête à leurs maris ou même se battent. La populaire série télévisée Vikings, bien que développant de manière créative le rôle de Lagertha par rapport à celui qu'elle a dans la Gesta Danorum, prend en compte sa réputation de skjaldmö et la montre comme une combattante forte qui peut tenir son rang, participant même au raid sur Paris (dans la série, inspirée du siège historique de Paris de 845).

Supprimer la pub

Advertisement

Dans les autres légendes qui gravitent autour de Ragnar Lothbrok, Lagertha n'est pas la seule à être une guerrière. Aslaug (Kráka) est une autre épouse de Ragnar, et elle finit par mener ses fils au combat contre les Suédois, notamment en diffusant les terribles pouvoirs de leur vache magique.

Lagertha
Lagertha
Morris Meredith Williams (1881-1973) (Public Domain)

Saxo aurait donc eu beaucoup de matière de base dans les traditions nordiques de l'Europe. Cependant, une influence plus étrangère peut également être détectée dans son œuvre. Comme l'explique Judith Jesch,

Ses femmes guerrières doivent beaucoup aux concepts classiques d'amazones. (...) De nombreux récits fantastiques de Saxo dans les neuf premiers livres ont des parallèles dans la littérature nordique ancienne (...). En dépit de leur héritage amazone, les femmes guerrières de Saxo doivent donc être considérées dans le contexte des traditions vieux nordiques préservées dans la littérature islandaise. (Jesch, 178).

Lagertha est même directement décrite comme une " amazone habile " (IX). Alors que Saxo se concentre généralement sur les guerrières qui agissent en solo, Lagertha est plus étroitement liée à Ragnar, l'assistant directement au combat à deux reprises. Alors que les descriptions de ses prouesses sont plutôt neutres, lorsque son histoire culmine avec le meurtre de son mari et la prise du trône pour elle-même, Saxo glisse une désapprobation générale à son égard. Légende ou pas, cette "dame présomptueuse" n'a pas intérêt à être un exemple pour les autres femmes.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Emma Groeneveld
Emma a étudié l'histoire et l'histoire ancienne. Pendant sa maîtrise, elle s'est concentrée sur Hérodote, ainsi que sur les anecdotes croustillantes de la politique des cours antiques. Plus récemment, elle s'est plongée dans la préhistoire au sens large.

Citer cette ressource

Style APA

Groeneveld, E. (2018, novembre 02). Lagertha [Lagertha]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17525/lagertha/

Style Chicago

Groeneveld, Emma. "Lagertha." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le novembre 02, 2018. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-17525/lagertha/.

Style MLA

Groeneveld, Emma. "Lagertha." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 02 nov. 2018. Web. 27 sept. 2022.

Adhésion