Napoléon Bonaparte

Définition

Harrison W. Mark
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 19 octobre 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, grec, portugais, espagnol, Turc
X
Emperor Napoleon in His Study at the Tuileries (by Jacques-Louis David, Public Domain)
L'empereur Napoléon dans son cabinet de travail aux Tuileries
Jacques-Louis David (Public Domain)

Napoléon Bonaparte (1769-1821) était un général et homme politique français d'origine corse qui régna en tant qu'empereur des Français sous le nom de Napoléon Ier de 1804 à 1814, puis brièvement en 1815. Il établit le plus grand empire d'Europe continentale depuis Charlemagne et apporta des réformes libérales aux pays qu'il conquit au prix des destructives guerres napoléoniennes (1803-1815).

Issu d'une famille de petite noblesse corse, Napoléon s'imposa dans l'armée française pendant les guerres de la Révolution française (1792-1802), menant des campagnes militaires en Italie et en Égypte. Il prit le contrôle de la République française lors du coup d'État du 18 Brumaire de 1799 et se couronna empereur des Français en 1804. Napoléon et sa célèbre Grande Armée combattirent plusieurs coalitions de puissances européennes; au moment des traités de Tilsit de juillet 1807, son autorité couvrait la majeure partie de l'Europe occidentale et centrale.

Supprimer la pub
Advertisement

Cependant, après l'échec désastreux de l'invasion de la Russie en 1812, la majeure partie de l'Europe se retourna contre lui. Il fut vaincu et exilé sur l'île méditerranéenne d'Elbe en avril 1814, avant de revenir triomphalement en France l'année suivante, entamant ainsi la période de son second règne connue sous le nom de "Cent jours". Il fut à nouveau vaincu à la bataille de Waterloo (18 juin 1815), après quoi il fut exilé une dernière fois sur l'île de Sainte-Hélène, dans l'Atlantique Sud, où il mourut le 5 mai 1821.

Napoléon est surtout connu pour sa carrière militaire, au cours de laquelle il mena 60 batailles et n'en perdit que sept. Ses innovations militaires changèrent la guerre en Europe; il utilisa la conscription, popularisa la mise en place de corps d'armée en tant qu'unité la plus importante d'une armée, et fut le pionnier de certaines tactiques militaires qui sont étudiées depuis lors. Il est souvent classé aux côtés d'Alexandre le Grand et de Jules César comme l'un des généraux les plus brillants de l'histoire. Il mit également en place un ensemble de lois civiles, plus connu sous le nom de code Napoléon, qui fut adopté dans une grande partie de l'Europe continentale et qui a influencé les systèmes judiciaires de nombreuses nations modernes. Considéré alternativement comme un réformateur et un autocrate, un belliciste et un défenseur des libertés, Napoléon jouit d'une réputation controversée, mais reste l'une des figures les plus connues de l'histoire occidentale.

Supprimer la pub
Advertisement

Jeunesse

Le futur empereur français était né Napoleone di Buonaparte à Ajaccio, en Corse, le 15 août 1769. La famille Buonaparte était originaire d'Italie avant d'émigrer en Corse en 1529, où elle s'était établie parmi la petite noblesse. Le père de Napoléon, Carlo Buonaparte, était un avocat suffisamment prospère pour posséder la Casa Bonaparte à Ajaccio, ainsi qu'une maison de campagne, un vignoble et un troupeau de moutons. Napoléon était le deuxième enfant survivant de Carlo et Maria-Letizia Bonaparte; il avait un frère aîné, Joseph, et des frères et sœurs cadets, Lucien, Elisa, Louis, Pauline, Caroline et Jérôme.

Exilé de sa patrie, Napoléon n'était plus un nationaliste corse mais s'engagea pour la cause française.

Pendant des siècles, la Corse avait été contrôlée par la République de Gênes mais aavait été autorisée à se gouverner elle-même. Cependant, en 1768, Gênes vendit la Corse au Royaume de France, qui était intéressé par un style d'administration plus direct. Cette décision se heurta à une certaine résistance, et un premier corps expéditionnaire français fut mis en échec par un groupe de combattants de la liberté corses dirigé par le charismatique Pasquale Paoli. Lors de la bataille décisive de Ponte Novu, en mai 1769, les Français vainquirent les Corses de Paoli, qui furent contraints de se cacher. Carlo Buonaparte avait d'abord soutenu l'indépendance de la Corse, mais après la défaite corse, Carlo jura fidélité à ses nouveaux suzerains français. En retour, la nouvelle administration française accorda à la famille Buonaparte de nouveaux titres et honneurs.

Supprimer la pub
Advertisement

En avril 1779, Carlo utilisa ses nouvelles relations françaises pour envoyer ses deux fils aînés à l'école en France. Napoléon, âgé de neuf ans, fut inscrit à l'École royale militaire de Brienne-le-Château, près de Troyes, pour commencer à étudier en vue d'une carrière militaire. Napoléon passa les cinq années suivantes dans ce pensionnat, où son fort accent corse, son nom à la consonance étrange et son patriotisme corse farouche le distinguaient des autres élèves. Il envisagea un temps de se lancer dans une carrière d'écrivain et rédigea pas moins de 60 essais, romans et pamphlets, dont une histoire de la Corse. En classe, Napoléon était intellectuellement doué, notamment dans le domaine des mathématiques. Bien qu'éduqué par des moines, il était sceptique quant à la divinité de Jésus-Christ; ce scepticisme l'amena à considérer la religion comme un outil politique qu'il manierait très efficacement tout au long de sa carrière.

Napoleon at Brienne
Napoléon à Brienne
Jacques Marie Gaston Onfroy de Breville (Public Domain)

En février 1784, Carlo Buonaparte mourut. Deux ans plus tard, Napoléon sortit de la prestigieuse École militaire avec le grade de lieutenant d'artillerie, mais passa la plupart des mois suivants en permission en Corse. Napoléon et ses frères et sœurs soutinrent avec enthousiasme la Révolution française lorsqu'elle commença en 1789, et Napoléon fut élu lieutenant-colonel dans la Garde nationale révolutionnaire en avril 1792. Leur soutien au nouveau gouvernement français mit la fratrie Bonaparte en désaccord avec Paoli qui défendait toujours l'indépendance de la Corse. Les tensions croissantes entre les Bonaparte et les partisans de Paoli obligèrent bientôt la famille de Napoléon à fuir vers la France continentale en 1793. Exilé de sa patrie, Napoléon n'était plus un nationaliste corse mais s'engagea pour la cause française.

La Révolution

Au printemps 1792, la France révolutionnaire entra en guerre contre l'Autriche et la Prusse, donnant ainsi le coup d'envoi des guerres révolutionnaires. Après l'éclatante victoire française à la bataille de Valmy (20 septembre 1792), la première République française fut proclamée et le roi Louis XVI futt guillotiné le 21 janvier 1793. La République française devenant de plus en plus radicale et belliqueuse, d'autres nations entrèrent en guerre contre elle, notamment la Grande-Bretagne, l'Espagne et la République néerlandaise. Le 28 août 1793, une flotte de navires britanniques et espagnols occupèrent le port de Toulon; Toulon abritant la totalité de la flotte française de la Méditerranée, il s'agissait d'un point vital pour la République.

Supprimer la pub
Advertisement

Entre-temps, Napoléon publia un pamphlet pro-jacobin intitulé Le Souper de Beaucaire, dans lequel il défendait la nécessité des mesures extrêmes prises par le gouvernement révolutionnaire. Ce pamphlet impressionna plusieurs puissants chefs jacobins, ce qui permit à Napoléon d'être nommé commandant de l'artillerie française lors du siège de Toulon. Napoléon fit preuve d'une grande capacité de commandement pendant le siège, et ses canons jouèrent un rôle crucial dans la victoire française du 19 décembre 1793. Bien que blessé lors de l'assaut final, Napoléon fut promu général de brigade après la bataille, alors qu'il n'avait que 24 ans.

The Supper at Beaucaire
Le Souper de Beaucaire
Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ (Public Domain)

En juillet 1794, le règne de la Terreur prit fin et les Jacobins furent chassés du pouvoir; Napoléon fut brièvement arrêté mais finalement relâché. Avec la chute de ses bienfaiteurs, il semblait que la brève carrière de Napoléon était déjà terminée. Les choses changèrent le 4 octobre 1795, lorsque le gouvernement de la République fit tout son possible pour défendre Paris contre une insurrection royaliste imminente. Napoléon étant l'un des rares officiers qualifiés de la capitale, il fut chargé de la défense, tâche dont il s'acquitta avec une efficacité impitoyable; après avoir réquisitionné quelques canons, les troupes de Napoléon tirèrent sur la foule à la mitraille.

En réprimant la révolte du 13 vendémiaire, Napoléon gagna l'attention de Paul Barras, l'un des chefs du nouveau gouvernement appelé le Directoire français. En 1795, Barras présenta le jeune général à Joséphine de Beauharnais, une veuve de 32 ans dont Napoléon tomba rapidement amoureux. En outre, Barras obtint la nomination de Napoléon au commandement de l'armée française d'Italie. Le 9 mars 1796, Napoléon épousa Joséphine lors d'une cérémonie civile avant de partir pour l'Italie deux jours plus tard; c'est à ce moment-là qu'il commença à écrire son nom de manière francisée, sous la forme de "Napoléon Bonaparte".

Supprimer la pub
Advertisement

Italie, Égypte et Brumaire

Lorsque Napoléon arriva en Italie, ses officiers ne l'apprécièrent guère. C'était un homme petit et mince, âgé de 26 ans seulement, qui n'avait aucune expérience de la conduite d'une armée. Après avoir remis sur pied l'armée italienne indisciplinée et s'être procuré les approvisionnements nécessaires, Napoléon se lança dans une campagne éclair contre le royaume de Piémont-Sardaigne, qu'il mit hors d'état de nuire en l'espace d'un mois. Il mena ensuite une campagne contre les Autrichiens, s'empara de Milan et créa plusieurs États clients français dans le nord de l'Italie. Il assiégea ensuite le bastion autrichien de Mantoue, battant les armées autrichiennes à la bataille de Castiglione (5 août 1796), à la bataille d'Arcole (15-17 novembre) et à la bataille de Rivoli (14-15 janvier 1797). Lorsque Mantoue finit par tomber en février 1797, l'armée napoléonienne était prête à menacer Vienne; les Autrichiens demandèrent un armistice et signèrent le traité de Campo Formio en octobre, mettant fin à la guerre de la Première Coalition.

Battle of Arcole
Bataille du pont d'Arcole
Horace Vernet (Public Domain)

Le succès éclatant de la campagne d'Italie lui valut l'amour de ses troupes qui l'appelèrent affectueusement "le petit caporal". Elle le propulsa également au rang de superstar politique en France; des récits tels que sa charge héroïque sur le pont d'Arcole devinrent célèbres et constituèrent la base de la légende napoléonienne. En 1798, Napoléon obtint l'autorisation de conduire une armée en Égypte afin de menacer la domination britannique dans la région. Après avoir battu les Mamelouks à la bataille des Pyramides (21 juillet) et pris Le Caire, Napoléon avança en Syrie où il fut arrêté par une force anglo-ottomane lors du siège d'Acre (20 mars-21 mai 1799). Il fut contraint de se retirer à Alexandrie et quitta l'Égypte en août 1799. Bien que la campagne de Napoléon en Égypte et en Syrie ait été un échec militaire, elle permit de faire progresser l'égyptologie grâce à la découverte de la pierre de Rosette.

En octobre 1799, Napoléon débarqua en France et fut approché par plusieurs fonctionnaires français mécontents, comme Emmanuel-Joseph Sieyès, qui voulaient l'utiliser comme "épée" pour un coup d'État. Napoléon accepta et, les 9 et 10 novembre 1799, il renversa le gouvernement lors du coup d'État du 18 Brumaire qui se déroula sans effusion de sang. Napoléon l'emporta alors sur Sieyès pour devenir la figure de proue du nouveau gouvernement, appelé Consulat de France. Son accession au pouvoir marqua la fin de la Révolution française et inaugura l'ère napoléonienne.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Premier consul et empereur

Le Consulat dura quatre ans au cours desquels Napoléon accomplit certaines de ses réalisations politiques les plus durables. Il négocia le Concordat de 1801 qui réconciliait la France avec l'Église catholique, et établit le Code Napoléon qui reprenait certaines des réformes libérales de la Révolution. Il envoya une force d'invasion pour récupérer Haïti et y rétablir l'esclavage; cette force d'invasion échoua et Haïti obtint son indépendance en 1804. En outre, en tant que Premier consul, Napoléon procéda à la vente de la Louisiane qui doubla la superficie des États-Unis. Sur le plan militaire, il traversa les Alpes et battit les Autrichiens à la bataille de Marengo (14 juin 1800). Deux ans plus tard, le traité d'Amiens mit fin aux guerres révolutionnaires. C'est à cette époque qu'il fut confirmé Premier consul à vie par plébiscite.

Napoleon Crossing the Alps, Belvedere Version
Napoléon traversant les Alpes, version Belvédère
Jacques-Louis David (Public Domain)

Napoléon savait que son régime naissant ne serait assuré que s'il parvenait à établir un empire héréditaire. C'est pourquoi, le 18 mai 1804, Napoléon proclama l'Empire français avec lui-même en tant qu'empereur des Français. Le 2 décembre, le couronnement de Napoléon Ier eut lieu à la cathédrale Notre-Dame de Paris, où Napoléon prit la couronne et la plaça lui-même sur sa tête. À ce moment-là, les guerres napoléoniennes avaient déjà commencé, la Grande-Bretagne ayant déclaré la guerre à la France en mai 1803. Cependant, après le couronnement de Napoléon en tant qu'empereur des Français, puis comme roi d'Italie en mars 1805, la Grande-Bretagne fut rejointe par l'Autriche, la Russie et Naples dans la guerre de la Troisième Coalition (1805-1806) contre la France. Napoléon ne tarda pas à marcher sur l'Allemagne à la tête de sa nouvelle Grande Armée, subdivisée en huit corps semi-autonomes pour plus de rapidité et de souplesse.

Napoléon fut souvent critiqué pour avoir donné trop de pouvoir à ses frères moins compétents.

Ce système de corps s'avéra très efficace et permit à Napoléon de forcer la capitulation d'une armée autrichienne à la fin de la campagne d'Ulm. Il s'empara ensuite de Vienne le 13 novembre et battit de manière décisive une armée austro-russe à la bataille d'Austerlitz (2 décembre 1805), largement considérée comme l'une de ses plus grandes victoires. Après la capitulation de l'Autriche, Napoléon réorganisa plusieurs États allemands en Confédération du Rhin sous sa propre protection, ce qui conduisit directement à la dissolution du Saint Empire romain germanique en juillet 1806. Napoléon déposa également le roi Bourbon de Naples et installa son frère Joseph sur le trône; Louis Bonaparte serait fait roi de Hollande en 1806, tandis que Jérôme obtiendrait le royaume de Westphalie en 1807. Dans sa tentative d'établir une dynastie, Napoléon fut souvent critiqué pour avoir donné trop de pouvoir à ses frères moins compétents.

En octobre 1806, la Prusse se joignit à la Russie et à la Grande-Bretagne dans la guerre de la quatrième coalition (1806-1807). Napoléon écrasa l'armée prussienne à la bataille d'Iéna-Auerstedt (14 octobre) et entra dans Berlin quelques jours plus tard. Poussant jusqu'à la Pologne occupée par la Prusse, il créa un nouvel État client, le Grand-Duché de Varsovie, avant de combattre les Russes de manière acharnée lors de la sanglante bataille d'Eylau (7-8 février 1807). Le 14 juin, Napoléon battit les Russes à la bataille de Friedland, après quoi il rencontra le tsar Alexandre Ier de Russie (r. de 1801 à 1825) sur un radeau au milieu du fleuve Niemen pour négocier la paix. Les traités de Tilsit qui s'ensuivirent établirent une alliance franco-russe et Alexandre accepta de se joindre à l'embargo à grande échelle de Napoléon contre la Grande-Bretagne connu sous le nom de "blocus continental". Les traités se soldèrent également par la perte de la moitié du territoire de la Prusse. C'était sans doute l'apogée de la puissance de Napoléon, son influence s'étendant sur l'Europe occidentale et centrale.

Espagne et Russie

En 1807, Napoléon ordonna l'invasion du Portugal pour le punir de ne pas s'être conformé au blocus continental. Lisbonne tomba rapidement, mais l'ambition de Napoléon était inassouvie; toujours opportuniste, il profita d'une querelle au sein de la famille royale espagnole pour envahir l'Espagne et installer son frère Joseph sur le trône espagnol en 1808. Les Portugais et les Espagnols ne tardèrent pas à résister à l'occupation française et déclenchèrent la guerre d'Espagne (1807-1814). Aidés par des soldats britanniques, les Portugais et les Espagnols opposèrent une résistance opiniâtre marquée par une guérilla brutale. En peu de temps, 200 000 soldats français furent bloqués dans la région, ce qui mit à rude épreuve les ressources militaires françaises.

Napoleon I on his Imperial Throne
Napoléon Ier sur le trône impérial
Jean-Auguste-Dominique Ingres (Public Domain)

Pendant ce temps, les premiers succès des rebelles ibériques enhardirent l'Empire autrichien qui lança la guerre de la Cinquième Coalition en avril 1809. C'est au cours de cette guerre, sur les rives du Danube, que Napoléon subit sa première défaite en tant qu'empereur à la bataille d'Aspern-Essling (21-22 mai). Bien qu'il se soit ensuite ressaisi et ait vaincu les Autrichiens à la bataille de Wagram (5-6 juillet), Aspern-Essling prouva à l'Europe que Napoléon pouvait être vaincu. À la suite de la guerre avec l'Autriche, Napoléon épousa en avril 1810 l'archiduchesse autrichienne Marie-Louise, fille de l'empereur des Habsbourg; il avait divorcé de Joséphine en janvier précédent parce qu'elle n'avait pas donné naissance à un héritier. Le 20 mars 1811, Marie Louise donna naissance à un garçon, Napoléon II, qui fut surnommé le roi de Rome.

En 1811, les empires français et russe étaient en conflit; la Russie considérait l'existence du duché de Varsovie, contrôlé par la France, comme une menace, tandis que Napoléon se sentit trahi lorsque le tsar Alexandre quitta le blocus continental. Le 24 juin 1812, l'invasion de la Russie par Napoléon commença, alors que plus de 615 000 soldats français et alliés franchissaient le fleuve Niemen, ce qui constituait la plus grande force d'invasion que l'Europe ait jamais connue. Les Russes, cependant, refusèrent de livrer bataille, attirant les Français plus profondément sur leur territoire et pratiquant la tactique de la terre brûlée en cours de route. Cette tactique s'avéra très efficace puisque les Français perdirent plus de 100 000 hommes par attrition avant même que la première grande bataille n'ait eu lieu. Le 7 septembre, les Français et les Russes livrèrent la sanglante bataille de la Moskova, et Napoléon entra dans Moscou une semaine plus tard. Cependant, la ville était déserte et fut très vite la proie des flammes, la rendant inutilisable pour l'armée d'occupation.

La chute

Après avoir compris que les Russes n'étaient pas prêts à faire la paix, Napoléon ordonna la retraite en octobre. Cependant, l'arrivée d'un hiver brutal et la poursuite des armées russes décimèrent la Grande Armée de Napoléon; lorsque les Français retraversèrent le Niémen en décembre 1812, ils avaient perdu un demi-million d'hommes. Les grandes puissances européennes saisirent l'occasion de vaincre enfin Napoléon. Lors de la guerre de la Sixième Coalition (1813-1814), la Russie fut rejointe par la Grande-Bretagne, la Prusse, l'Autriche et la Suède. Après une nouvelle défaite cuisante de Napoléon à la bataille de Leipzig (16-19 octobre 1813), nombre de ses alliés allemands firent défection et la Confédération du Rhin fut dissoute. La Coalition envahit alors la France et Napoléon n'eut d'autre choix que d'abdiquer le 11 avril 1814. Il fut exilé sur l'île d'Elbe, en Méditerranée, et le roi de France Louis XVIII monta sur le trône.

Napoleon after his Abdication at Fontainebleau
Napoléon après son abdication à Fontainebleau
Paul Delaroche (Public Domain)

Le 1er mars 1815, Napoléon profita des troubles politiques provoqués par la Restauration des Bourbons et débarqua sur les côtes du sud de la France avec un millier de soldats. Le 20 mars, il entra en triomphe à Paris et entama la période de son second règne connue sous le nom des Cent-Jours. Ses ennemis ne tardèrent pas à le déclarer hors-la-loi et à lever de nouvelles armées. Fin mai, la Septième Coalition envoya deux armées en Belgique pour menacer le nord-est de la France: une armée anglo-hollandaise-allemande dirigée par Arthur Wellesley, duc de Wellington, et une armée prussienne dirigée par Gebhard Leberecht von Blücher. Le 15 juin 1815, Napoléon marcha sur la Belgique pour faire face à cette nouvelle menace, mais il subit une défaite décisive à la bataille de Waterloo (18 juin 1815). Il abdiqua à nouveau quatre jours plus tard et fut exilé sur l'île isolée de Sainte-Hélène, dans l'Atlantique Sud. Ses geôliers britanniques le surveillèrent de très près. Sa santé se détériora progressivement jusqu'à ce qu'il ne meure le 5 mai 1821, à l'âge de 51 ans.

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Qui était Napoléon Bonaparte ?

Napoléon Bonaparte était un général et homme politique français d'origine corse qui régna en tant qu'empereur des Français sous le nom de règne de Napoléon Ier de 1804 à 1814, puis brièvement en 1815.

Où est né Napoléon Bonaparte ?

Napoléon Bonaparte vit le jour à Ajaccio, en Corse.

Quand Napoléon Bonaparte a-t-il été vaincu ?

Napoléon Bonaparte fut vaincu à la bataille de Leipzig, ou bataille des Nations, en octobre 1813; la France fut ensuite envahie et il fut contraint d'abdiquer et de s'exiler à l'île d'Elbe. Il revint en 1815, mais fut à nouveau vaincu à la bataille de Waterloo le 18 juin 1815 et fut définitivement exilé à Sainte-Hélène.

Pourquoi Napoléon Bonaparte fut-il important ?

Napoléon Bonaparte s'illustra en fondant le premier empire français et en remodelant l'Europe par ses conquêtes et ses réformes libérales. Il modifia également la façon dont les guerres étaient menées grâce à ses innovations militaires.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Harrison W. Mark
Harrison Mark est diplômé de SUNY Oswego où il a étudié l'histoire et les sciences politiques.

Citer cette ressource

Style APA

Mark, H. W. (2023, octobre 19). Napoléon Bonaparte [Napoleon Bonaparte]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-21844/napoleon-bonaparte/

Style Chicago

Mark, Harrison W.. "Napoléon Bonaparte." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le octobre 19, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-21844/napoleon-bonaparte/.

Style MLA

Mark, Harrison W.. "Napoléon Bonaparte." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 19 oct. 2023. Web. 18 mai 2024.

Adhésion