Joséphine de Beauharnais

Définition

Harrison W. Mark
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 06 octobre 2023
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Portrait of Empress Josephine, 1809 (by Antoine-Jean Gros, )
Portrait de l'impératrice Joséphine, 1809
Antoine-Jean Gros ()

Joséphine de Beauharnais (1763-1814) était une noble française qui fut la première épouse de Napoléon Bonaparte (1769-1821). Elle fut donc impératrice des Français du 18 mai 1804 jusqu'à l'annulation de son mariage le 10 janvier 1810, ainsi que reine d'Italie de mars 1805 à 1810.

Née dans une plantation de canne à sucre de la colonie française de la Martinique, Joséphine épousa le vicomte français Alexandre de Beauharnais à la fin de l'année 1779 et s'installa avec lui à Paris. Le couple eut un mariage conflictuel qui donna naissance à deux enfants. Pendant la Révolution française (1789-1799), Beauharnais fut emprisonné et exécuté; Joséphine elle-même faillit être guillotinée, mais sa vie fut épargnée à la fin du règne de la Terreur. En mars 1796, elle épousa le général Napoléon Bonaparte et devint impératrice des Français lorsque son nouvel époux décréta l'établissement du Premier Empire français en mai 1804.

Supprimer la pub
Advertisement

En tant qu'impératrice, Joséphine était connue pour son raffinement et son sens de la mode; elle commanda des œuvres d'art à de nombreux artistes célèbres et contribua à lancer le mouvement de design "style Empire". Lorsqu'il devint évident que Joséphine ne pourrait pas donner naissance à un héritier, Napoléon annula le mariage en janvier 1810. Joséphine mourut d'une pneumonie quatre ans plus tard. Malgré son incapacité à donner un héritier à Napoléon, plusieurs de ses descendants issus de son premier mariage devinrent des personnages historiques de premier plan; son descendant le plus célèbre fut son petit-fils, Louis-Napoléon Bonaparte, qui régnerait un jour sur le Second Empire français sous le nom de Napoléon III (r. de 1852 à 1870).

Il est important de noter que Joséphine ne porta jamais le nom de "Joséphine de Beauharnais" de son vivant. Avant de rencontrer Napoléon, elle était connue sous son nom de naissance, Marie-Rose; Napoléon lui donna le nom de Joséphine, peut-être dérivé de son deuxième prénom, Josèphe. Après son mariage avec Napoléon, elle se fit appeler Joséphine Bonaparte; cependant, les historiens de l'époque de la Restauration des Bourbons ne veulent pas se référer à elle en utilisant le nom de famille de Napoléon et se contentent de l'appeler Joséphine de Beauharnais, le nom sous lequel elle est le plus communément connue aujourd'hui.

Supprimer la pub
Advertisement

Jeunesse

La femme connue de l'histoire sous le nom de Joséphine de Beauharnais vit le jour en tant que Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie le 23 juin 1763, sur l'île de la Martinique, dans les Caraïbes. Elle était issue d'une famille de la noblesse de campagne française originaire de la vallée de la Loire. Sa famille arriva en Martinique en 1726 lorsque son grand-père, Gaspard Tascher, décida de faire fortune dans une plantation de canne à sucre. Cependant, une série de malheurs, notamment des ouragans et l'incompétence de Gaspard, l'empêchèrent de prospérer. En 1752, Gaspard obtint un poste de page pour son fils, Gaspard-Joseph, à la cour du roi Louis XV de France (r. de 1715 à 1774). Gaspard-Joseph occupa ce poste pendant trois ans avant de retourner en Martinique, où il reprit la plantation en difficulté de son père et servit comme sous-lieutenant dans la milice locale. En 1761, Gaspard-Joseph épousa Rose-Claire des Vergers des Sannois, la fille d'une des plus anciennes familles de la Martinique; en guise de dot, Gaspard-Joseph reçut la plantation des Trois-Îlets, juste au sud de Fort-Royal, la capitale de la Martinique.

Joséphine fut envoyée dans un pensionnat où elle apprit à écrire, chanter, danser et broder, mais pas grand-chose d'autre.

C'est dans cette plantation que la future impératrice française naquit en 1763. Joséphine, qui s'appelait Marie-Rose, passa ses premières années au milieu des champs de canne à sucre et de tabac de la plantation et des familles d'esclaves de son père. Elle fut élevée par une nourrice esclave nommée Marion qui s'occupa affectueusement de la jeune Joséphine; des années plus tard, Joséphine achèterait la liberté de Marion. Pendant son enfance, les principales compagnes de Joséphine étaient ses deux jeunes sœurs, Catherine-Désirée (née en 1764) et Marie-Françoise (née en 1766). En 1773, Joséphine et Catherine-Désirée furent envoyées dans un pensionnat à Fort-Royal où elles reçurent une éducation chiche et apprirent à écrire, chanter, danser et broder, mais pas grand-chose d'autre. En octobre 1777, Catherine-Désirée mourut d'une fièvre et Joséphine, âgée de 14 ans, retourna aux Trois-Îlets pour réconforter sa mère endeuillée.

Supprimer la pub
Advertisement

À la même époque, François de Beauharnais, riche officier de marine français et ancien gouverneur de la Martinique, cherchait une épouse pour son fils Alexandre. Né à la Martinique en 1760, Alexandre de Beauharnais avait vécu cinq ans chez les Tascher alors qu'il n'était encore qu'un nourrisson, jugé trop jeune pour accompagner ses parents en France; Joséphine et lui avaient donc passé une partie de leur enfance ensemble. C'est en partie pour cette raison, et en partie parce que sa maîtresse était la tante paternelle de Joséphine, que François de Beauharnais décida de fiancer son fils à l'une des filles Tascher. Initialement, il avait été décidé qu'Alexandre épouserait Catherine-Désirée, mais après la mort prématurée de celle-ci en 1777, il fut fiancé à Joséphine. En octobre 1779, Joséphine accompagna son père à Paris, où elle épousa Alexandre deux mois plus tard. Le couple resta à Paris et eut bientôt deux enfants: un garçon, Eugène de Beauharnais, naquit le 3 septembre 1781, et une fille, Hortense de Beauharnais, le 10 avril 1783.

Pendant la Terreur

Le mariage d'Alexandre de Beauharnais et de Joséphine (ou "Rose", comme il l'aurait appelée) fut malheureux. En tant que gentilhomme bien éduqué, Alexandre était gêné par les manières provinciales et le manque de sophistication de Joséphine; chaque fois qu'il assistait à des événements mondains, il la laissait toujours derrière lui. La relation devint rapidement abusive: Alexandre battait régulièrement Joséphine et enleva même Eugène, âgé de trois ans, du couvent où Joséphine s'était rendue pour échapper à ses abus. Alexandre était constamment infidèle, fréquentant les maisons closes et abandonnant même sa famille pendant de longues périodes pour vivre avec ses maîtresses. En mars 1785, Joséphine obtint la séparation d'avec son mari. Elle resta à Paris pendant trois ans au cours desquels elle s'adapta à la haute société parisienne, se procurant des robes et des bijoux à la mode. En 1788, elle retourna brièvement en Martinique, mais fut contrainte de revenir à Paris en 1790 en raison d'une révolte d'esclaves.

Portrait of Alexandre de Beauharnais
Portrait d'Alexandre de Beauharnais
Georges Rouget (Public Domain)

La Révolution française battait alors son plein. Alexandre de Beauharnais avait joué un rôle actif dans ses débuts; il avait été élu aux États généraux de 1789 en tant que député de la noblesse et avait été l'un des premiers nobles à prendre fait et cause pour le tiers état (les roturiers). Il avait soutenu avec enthousiasme l'abolition des privilèges féodaux dans les décrets d'août et était devenu officier dans l'armée révolutionnaire française. Cependant, malgré son soutien à la Révolution, Alexandre était toujours un aristocrate, ce qui le rendit automatiquement suspect de contre-révolution pendant le règne de la Terreur. Après que les Jacobins radicaux eurent accusé Alexandre d'avoir mal commandé pendant le siège de Mayence (14 avril au 23 juillet 1793), il fut arrêté le 2 mars 1794. Malgré les abus précédents, Joséphine prit la défense de son mari, ce qui lui valut d'être arrêtée à son tour le 22 avril.

Supprimer la pub
Advertisement

Joséphine passa trois mois horribles en tant que prisonnière du régime jacobin, enfermée dans la crypte humide et sombre de l'église Saint-Joseph-des-Carmes. L'historien Andrew Roberts évoque les conditions de torture auxquelles elle dut faire face pendant son emprisonnement:

L'air ne provenait que de trois trous profonds dans les cellules souterraines et il n'y avait pas de toilettes; elle et ses compagnes de cellule vivaient dans la crainte quotidienne de la guillotine; elles disposaient d'une bouteille d'eau par jour chacune, pour tous les usages; et comme les femmes enceintes n'étaient guillotinées qu'après accouchement, on pouvait entendre le bruit des accouplements sexuels avec les gardiens dans les couloirs pendant la nuit. Il fait froid dans la crypte de Saint-Joseph même en plein été, et la santé des détenus se dégradait rapidement, il est même possible que Joséphine n'ait survécu que parce qu'elle était trop malade pour être guillotinée (Roberts, 69).

Alexandre de Beauharnais fut guillotiné le 23 juillet 1794, quatre jours seulement avant que la chute de Maximilien Robespierre ne mette fin à la Terreur. Joséphine fut ensuite libérée de prison, après avoir échappé de peu à la mort; si le régime de Robespierre avait duré ne serait-ce qu'un mois de plus, il est probable que Joséphine aurait été exécutée elle aussi. Après sa libération, Joséphine devint une femme aux mœurs légères, séduisant de puissants fonctionnaires français et s'adonnant au luxe et à la mode. Roberts suggère qu'il s'agissait, du moins en partie, d'une expression du syndrome de stress post-traumatique, d'une envie de trouver un protecteur parmi les hommes les plus puissants de France.

Elle eut une liaison avec le fringant général Lazare Hoche, qui refusa de quitter sa femme pour elle. Elle passa ensuite à Paul Barras, l'une des figures de proue du nouveau gouvernement révolutionnaire, le Directoire français. Sa liaison avec Barras dura tout l'été 1795, mais ce coureur de jupons en série se lassa vite de sa compagnie et chercha à la passer à quelqu'un d'autre. Il décida de la présenter au jeune général en devenir Napoléon Bonaparte.

Supprimer la pub
Advertisement

Mariage avec Napoléon

Joséphine comprit l'intérêt d'un mariage avec Napoléon qui venait d'être nommé commandant de l'armée d'Italie.

Lorsqu'ils se rencontrèrent, Napoléon avait 26 ans et Joséphine 32. Elle était belle et charmante et passait beaucoup de temps à perfectionner son maquillage et ses vêtements. Son sourire était souvent fermé, afin de cacher ses dents noircies, probablement dues à la mastication de la canne à sucre dans son enfance. Joséphine ne fut guère impressionnée par ce jeune officier maigre et négligé, mais elle était très endettée et comprit l'avantage d'un mariage avec Napoléon qui venait d'être nommé commandant de l'armée d'Italie.

De même, Napoléon fut attiré par Joséphine en partie parce qu'elle avait des relations dans la haute société parisienne. Mais contrairement à Joséphine, Napoléon semble avoir été réellement séduit; deux mois seulement après sa rencontre, il commença à lui envoyer des lettres romantiques: "Quel étrange effet vous produisez sur mon cœur ! Je puise sur vos lèvres, dans votre cœur, une flamme qui me brûle" (Bell, 22). Il commença à l'appeler "Joséphine", nom qu'elle porterait toute sa vie. Le 9 mars 1796, le couple se maria lors d'une cérémonie civile, la mariée portant une ceinture révolutionnaire tricolore sur sa robe de mousseline. Deux jours plus tard, Napoléon quitta Paris pour prendre le commandement de l'armée d'Italie.

Joséphine de Beauharnais at Malmaison
Joséphine de Beauharnais à Malmaison
François Gérard ()

La campagne d'Italie de Napoléon en 1796-1797 fut un succès, propulsant le jeune général au rang de superstar politique et consolidant sa réputation de génie militaire. Tout au long de la campagne, il conserva un portrait de Joséphine qu'il avait l'habitude d'embrasser et de montrer à ses officiers, persuadé qu'elle lui portait chance. Il écrivait à Joséphine presque quotidiennement, ses lettres étant passionnées jusqu'au mélodrame: "la pensée de vous a pris le pas sur tout le reste dans mon âme... vous êtes belle, gracieuse; une âme douce, une âme céleste s'exprime en teintes célestes sur votre visage" (Roberts, 102). Joséphine, cependant, répondait rarement, et lorsqu'elle le faisait, ses réponses étaient brèves et sans passion. En effet, alors que Napoléon était en Italie, Joséphine entama une liaison avec Hippolyte Charles, un jeune et beau lieutenant de hussards.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

En 1798, lors de la campagne de Napoléon en Égypte et en Syrie, le général apprit la liaison de Joséphine. Furieux, il entama sa propre liaison avec Pauline Fourès, l'épouse d'un officier subalterne, surnommée la "Cléopâtre de Napoléon". De retour à Paris en octobre 1799, Napoléon et Joséphine s'affrontèrent au sujet de leurs infidélités, ce qui donna lieu à une scène dramatique dans la rue; Napoléon alla jusqu'à faire ses valises, mais l'intervention des enfants de Joséphine l'en empêcha. Il se réconcilia avec Joséphine. Au fil du temps, Joséphine en vint à aimer Napoléon à sa manière, bien qu'elle l'appelât toujours "Bonaparte"; Napoléon semble avoir toujours aimé Joséphine, même si la passion s'estompa quelque peu. Après que Charles eut mis fin à sa liaison avec Joséphine, celle-ci ne prit plus jamais d'autre amant, tandis que Napoléon eut de nombreuses autres maîtresses.

Impératrice des Français

En novembre 1799, Napoléon prit le contrôle du gouvernement français lors du coup d'État du 18 Brumaire. Quatre ans plus tard, il se proclama empereur des Français et couronna Joséphine impératrice lors d'une cérémonie à la cathédrale Notre-Dame de Paris le 2 décembre 1804. En mars 1805, Napoléon ajouta le titre de roi d'Italie à sa liste de titres, et Joséphine devint reine d'Italie. Napoléon éleva également ses beaux-enfants à des postes importants au sein du nouvel Empire français; Eugène de Beauharnais fut nommé vice-roi du royaume d'Italie en 1805 et se vit souvent confier des commandements importants pendant les guerres napoléoniennes (1803-1815). Napoléon et Joséphine finiraient par obtenir le mariage d'Eugène avec la princesse Augusta, fille du roi de Bavière. Hortense de Beauharnais avait épousé le frère de Napoléon, Louis Bonaparte, en 1802; bien que leur mariage ait été malheureux, Hortense devint reine en 1806 lorsque Napoléon accorda à Louis le royaume de Hollande. Hortense et Louis auraient trois enfants, dont le futur empereur français Napoléon III (1808-1873); Napoléon III était donc à la fois le petit-fils de Joséphine et le neveu de Napoléon.

Empress Joséphine in Coronation Robes
L'Impératrice Joséphine en costume de sacre
Baron François Gérard ()

Pendant que Napoléon partait à la conquête de l'Europe, Joséphine restait à Paris où elle devint l'une des femmes les plus à la mode et les plus sophistiquées de l'empire. Elle joua un rôle central dans l'émergence du style néoclassique "Empire" qui influença le mobilier et l'architecture pendant la période napoléonienne. Elle encouragea les styles ostentatoires qui avaient fleuri à l'époque de Louis XIV (r. de 1643 à 1715) et sortit de ses réserves des tapisseries et des bronzes somptueux pour décorer le palais des Tuileries. Elle organisa des dîners pour 200 personnes tous les dix jours aux Tuileries et remit en place l'étiquette de la cour d'avant la révolution. Sa résidence personnelle, le château de Malmaison, était décorée de fresques pompéiennes et remplie d'œuvres d'art néoclassiques; elle comprenait 300 acres de jardins et de bois et abritait une ménagerie de kangourous, d'émeus et d'autres animaux exotiques. Joséphine était également une grande mécène et commanda des œuvres à des artistes célèbres tels que Jacques-Louis David, François Gérard et Antoine-Jean Gros. Elle commanda quatre œuvres majeures au sculpteur italien Antonio Canova, dont les "Trois Grâces", une statue néoclassique représentant les trois Charites, représentations de la jeunesse, de la gaieté et de l'élégance.

Joséphine était certainement le modèle d'élégance en France, au grand dam des trois sœurs jalouses de Napoléon. Les robes à la mode et les meubles luxueux de Joséphine finirent par représenter une facture supérieure à celle de Marie-Antoinette (1755-1793).

The Three Graces by Antonio Canova
Les Trois Grâces d'Antonio Canova
Antonio Canova ()

Annulation et décès

En 1809, Joséphine n'avait pas réussi à donner d'enfant à Napoléon, ce qui mit leur mariage à rude épreuve. Napoléon pensait qu'il avait besoin d'un fils pour assurer la survie de sa dynastie, mais après 13 ans d'efforts, il devint évident que Joséphine, âgée de 46 ans, n'avait plus aucune chance d'avoir d'autres enfants. Le 30 novembre 1809, Napoléon annonça à Joséphine, au cours d'un dîner, qu'il avait pris la difficile décision d'annuler leur mariage. "Vous avez des enfants, lui dit-il, je n'en ai pas. Vous devez sentir la nécessité pour moi de renforcer ma dynastie" (Roberts, 536). Joséphine fondit apparemment en larmes et le supplia de reconsidérer sa décision; Napoléon se rappellerait plus tard qu'elle "poussa un cri et s'évanouit"(ibid). L'annulation fut finalisée le 16 décembre et, le 10 janvier 1810, une cérémonie de divorce fut organisée au cours de laquelle chaque partie lut une déclaration de dévouement à l'autre.

Napoléon permit à Joséphine de conserver le titre d'impératrice et lui laissa le château de Malmaison, où elle habiterait désormais. Elle fut également faite duchesse de Navarre. Napoléon, quant à lui, se maria par procuration avec Marie Louise d'Autriche, fille de l'empereur d'Autriche, le 11 mars 1810. Un an plus tard, Marie-Louise donna naissance à un fils, Napoléon II, que l'on présenta en tant que roi de Rome. Pendant tout ce temps, Napoléon et Joséphine restèrent en bons termes; certains prétendent qu'ils étaient encore amoureux, mais il est impossible de l'affirmer avec certitude.

The Divorce of Napoleon and Joséphine
Le divorce de Napoléon et Joséphine
Henri Frédéric Schopin ()

En avril 1814, Napoléon fut contraint d'abdiquer son trône après avoir été vaincu lors de la guerre de la Sixième Coalition. Il fut exilé à l'île d'Elbe tandis que le roi Bourbon Louis XVIII montait sur le trône. Joséphine continua à vivre somptueusement à la Malmaison où elle organisa des dîners et des bals ostentatoires. À l'issue de l'un d'eux, elle se promena dans l'air froid de la nuit avec le tsar Alexandre Ier de Russie (r. de 1801 à 1825), qui lui promit sa protection. Mais Joséphine contracta la pneumonie et mourut cinq jours plus tard, le 29 mai 1814 à midi, à l'âge de 50 ans. Lorsque Napoléon fut informé de sa mort, il se contenta de dire: "Ah ! elle est heureuse maintenant" (Roberts, 724).

Bien que Joséphine n'ait plus été impératrice de France au moment de sa mort, plusieurs de ses descendants étaient membres de la royauté européenne. Son descendant le plus célèbre était son petit-fils par Hortense, Napoléon III, qui régna sur le Second Empire français (1852-1870). L'une de ses petites-filles par Eugène, Amélie de Leuchtenberg, devint impératrice du Brésil en épousant Pedro Ier du Brésil en 1829. Une autre fille d'Eugène, également nommée Joséphine, épouserait le roi Oscar Ier de Suède; par ce mariage, Joséphine est l'ancêtre direct des chefs actuels des maisons royales de Suède, de Norvège, de Belgique et du Danemark. Plusieurs des bijoux de Joséphine sont également portés par des membres de la royauté actuelle. Aujourd'hui, Joséphine continue de captiver l'imagination populaire; elle a été représentée à de nombreuses reprises au cinéma et à la télévision, notamment par l'actrice italienne Isabella Rossellini dans la mini-série Napoléon (2002) et par l'actrice anglaise Vanessa Kirby dans le film Napoléon de Ridley Scott (2023).

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Qui était Joséphine de Beauharnais ?

Joséphine de Beauharnais, ou Joséphine Bonaparte, était la première épouse de l'empereur français Napoléon Ier. À ce titre, elle fut impératrice des Français de 1804 jusqu'à l'annulation de son mariage en 1810, ainsi que reine d'Italie de 1805 à 1810.

Pourquoi Napoléon a-t-il divorcé de Joséphine ?

Napoléon a divorcé de Joséphine parce qu'elle n'était pas en mesure de donner un héritier à la dynastie des Bonaparte.

Où vivait Joséphine de Beauharnais ?

Joséphine de Beauharnais a principalement vécu dans son domaine du château de Malmaison, à 11 km de Paris. Le château est connu pour ses somptueux jardins et ses décorations néoclassiques connues sous le nom de "style Empire".

Quand Joséphine et Napoléon se sont-ils mariés ?

Napoléon et Joséphine se sont mariés le 9 mars 1796, et leur mariage fut annulé le 10 janvier 1810.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Harrison W. Mark
Harrison Mark est diplômé de SUNY Oswego où il a étudié l'histoire et les sciences politiques.

Citer cette ressource

Style APA

Mark, H. W. (2023, octobre 06). Joséphine de Beauharnais [Joséphine de Beauharnais]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22011/josephine-de-beauharnais/

Style Chicago

Mark, Harrison W.. "Joséphine de Beauharnais." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le octobre 06, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22011/josephine-de-beauharnais/.

Style MLA

Mark, Harrison W.. "Joséphine de Beauharnais." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 06 oct. 2023. Web. 04 mars 2024.

Adhésion