Hippolyte

Définition

Harrison W. Mark
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 11 janvier 2022
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
Mosaic of Amazon Warrior Fighting Greek Rider (by Jacques Mossot, CC BY-SA)
Mosaïque d'une amazone se battant contre un cavalier grec
Jacques Mossot (CC BY-SA)

Hippolyte, ou Hippolyté, était une reine des Amazones dans la mythologie grecque. Fille d'Arès, le dieu grec de la guerre, et d'Otreré, la reine des Amazones, elle est un personnage important dans les légendes d'Hercule et de Thésée. De nos jours, elle est surtout connue pour son rôle dans la série Wonder Woman de DC Comics.

Les Amazones étaient une nation de femmes guerrières qui vivaient dans la ville de Thémiscyre, sur la mer Noire. Tout comme la race des Amazones dans son ensemble, Hippolyte était la fille d'Arès qui lui fit don d'un magnifique baudrier qu'elle portait comme symbole de son autorité. Dans les différentes variantes des mythes grecs, on voit Hippolyte jouer des rôles différents, parfois contradictoires. Certains récits, qui la font mourir des mains d'Hercule lors du neuvième travail du héros, attribuent son rôle dans le mythe ultérieur de Thésée à l'une de ses sœurs, Antiope ou Mélanippe. Elle a souvent été représentée dans l'art, de l'époque classique à nos jours, comme une puissante meneuse.

Supprimer la pub

Advertisement

Les Amazones et leurs reines

La race de femmes guerrières connue sous le nom d'Amazones descendrait d'Arès et de la nymphe Harmonie. Vivant sur la mer Noire, qui, pour les Grecs, était à la limite du monde connu, les Amazones étaient connues pour leur farouche indépendance, ainsi que pour leurs incroyables capacités dans les domaines de la chasse, de l'équitation, du tir à l'arc et de la guerre. Selon certaines sources, les Amazones vivaient à proximité de la tribu masculine des Gargares, et les deux groupes se rencontraient chaque année pour procréer.

HIPPOLYTE ÉTAIT LA DEUXIÈME DES REINES AMAZONES CONNUES, DES FEMMES FÉROCES QUI MENAIENT LEUR PEUPLE DANS DES CAMPAGNES MILITAIRES ET AU COMBAT.

D'autres sources décrivent les deux tribus comme ennemies, constamment en guerre. Si une Amazone donnait naissance à une fille, les Grecs anciens pensaient que l'enfant serait élevé et qu'on lui enseignerait les coutumes guerrières de leur culture, tandis qu'un garçon serait tué ou mutilé et jeté. Les Grecs pensaient également que les Amazones se débarrassaient volontairement de leur sein droit, soit en le brûlant, soit en le coupant, afin de pouvoir tirer leurs arcs plus facilement, tout en conservant leur sein gauche pour élever leurs enfants. Cela donna lieu à la croyance que le mot amazone lui-même était dérivé du mot grec pour "sans sein", bien que cela ait été contesté par les spécialistes.

Supprimer la pub

Advertisement

Hippolyte n'était que la deuxième des reines amazones connues, des femmes féroces qui menaient leur peuple dans des campagnes militaires et au combat. Les plus importantes de ces reines étaient :

  • Otreré, enfant d'une romance entre Arès et Harmonie. Elle fut la première reine des Amazones, la mère d'Hippolyte et de ses sœurs, et la fondatrice présumée du temple d'Artémis à Éphèse.
  • Hippolyte, la fille d'Arès et d'Otreré, à qui son père offrit un baudrier. Elle figurera en bonne place dans les mythes d'Hercule et de Thésée.
  • Penthésilée, sœur d'Hippolyte. L'une des nombreuses variantes de la mort d'Hippolyte la fait tuer par Penthésilée dans un accident. Penthesilée mena les Amazones pour soutenir les Troyens pendant la guerre de Troie où elle fut tuée par Achille, qui, selon la rumeur, était amoureux d'elle. Achille fut tellement vexé par cette rumeur qu'il tua le camarade qui l'avait faite circuler.
  • Myrina, qui mena les Amazones dans des campagnes en Libye et en Égypte, battant les Atlantes et conquérant de nombreux territoires avant d'être elle-même vaincue et de tomber au combat.
  • Thalestris, la dernière des reines connues. Selon le mythe, Thalestris mena 300 amazones à la rencontre d'Alexandre le Grand dans l'intention de créer une race de guerriers possédant la force et l'intelligence militaire d'Alexandre. Elle resta auprès du roi pendant 13 jours et 13 nuits, dans l'espoir de concevoir une fille.

Amazon Preparing for Battle
Amazone se préparant pour la bataille
Pierre-Eugène-Emile Hébert (Public Domain)

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Neuvième travail d'Hercule

De toutes ces reines, Hippolyte est cependant la plus connue en raison du rôle qu'elle joue dans des mythes célèbres. L'une des histoires pour lesquelles Hippolyte est le plus connue est son rôle dans les Douze Travaux d'Hercule. Enfant de Zeus et de la mortelle Alcmène, Hercule était le plus grand de tous les héros grecs. Pourtant, le fait qu'il soit né d'une liaison illicite attisait la jalousie et la colère d'Héra, l'épouse de Zeus, qui cherchait constamment à le tuer, ou du moins à le tourmenter. Le moment de sa vengeance viendrait une fois Hercule marié.

Hercule avait épousé la princesse Mégara, et ils eurent trois fils. N'étant pas du genre à oublier une insulte, Héra frappa Hercule d'une crise de folie au cours de laquelle il tua Mégara et ses fils. Une fois morts, Hera permit à la folie de se dissiper afin qu'Hercule, de nouveau sain d'esprit, puisse voir ce qu'il avait fait de ses propres yeux. Désemparé, Hercule chercha un moyen d'expier ses péchés, ce qui le conduisit à Eurysthée, roi de Tirynthe, qui donna à Hercule douze travaux à accomplir avant de trouver l'expiation. Ces travaux allaient du meurtre de l'hydre à neuf têtes, le serpent sacré d'Héra, à la purification des écuries d'Augias en un seul jour qu'il réalisa en détournant le cours d'une rivière. Bien que certains lui aient pris plus de temps que d'autres, Hercule termina huit travaux avant de rencontrer les Amazones.

Pour le neuvième de ses douze travaux, Hercule fut chargé par le roi Eurysthée de récupérer le baudrier d'Arès, car la fille d'Eurysthée en était venue à le désirer. Après de nombreuses aventures, Hercule finit par se rendre à Thémiscyre, seul ou avec des compagnons, selon la version de l'histoire, pour demander une audience à Hippolyte. Elle le rencontra à bord de son navire et lui demanda d'expliquer pourquoi il était venu et pourquoi il voulait son baudrier. Il s'exécuta, lui raconta l'histoire de ses travaux et de la jalousie de la déesse Héra qui le tourmentait et réussit à convaincre Hippolyte d'avoir pitié de lui et d'accepter de lui donner le baudrier.

Supprimer la pub

Advertisement

Hercules Battling Hippolyte
Hercule affronte Hippolyte
Metropolitan Museum of Art (Copyright)

Cependant, Héra, dont la colère implacable n'était pas près de s'apaiser après toutes ces années, n'était pas prête à le laisser terminer ce travail si facilement. Se déguisant en Amazone, Héra se promena parmi les guerrières, répandant des rumeurs selon lesquelles Hercule n'était pas venu chercher le baudrier comme il le prétendait mais prévoyait plutôt d'enlever Hippolyte. Alarmées, les Amazones s'armèrent et se rendirent à cheval au navire d'Hercule pour libérer leur reine. Hercule, pensant que cela faisait partie d'un complot d'Hippolyte, tua la reine et vola le baudrier sur son cadavre avant de combattre les hordes d'Amazones et de prendre le large. Apollodore décrit la rencontre comme suit:

Il entra ensuite dans le port de Thémiscyre. Hippolyte 33 vint au-devant de lui ; et ayant appris quel était le sujet de son voyage, lui promit son baudrier. Mais Junon ayant pris la figure d'une Amazone, souleva la multitude, en disant que ces étrangers enlevaient leur reine. Elles coururent sur-le-champ au vaisseau, à cheval et avec leurs armes. Hercule croyant qu'on voulait le trahir, tua Hippolyte et prit son baudrier : ayant ensuite livré combat au reste des Amazones, il se rembarqua et aborda à Troyes. (Apollodore, II.5 trad. E. Clavier)

Épouse de Thésée

Dans certaines versions de la légende, Thésée avait voyagé avec Hercule pour récupérer le fameux baudrier et avait soit enlevé lui-même Antiope, la sœur d'Hippolyte, soit reçu son butin d'Hercule. Dans d'autres versions encore, Thésée et Antiope tombèrent amoureux l'un de l'autre, et Antiope quitta volontairement le peuple des Amazones pour aller vivre avec lui à Athènes. Pourtant, de nombreux récits ne désignent pas cette femme comme Antiope mais comme Hippolyte elle-même. Quelle qu'ait été la sœur que Thésée prit volontairement ou involontairement pour épouse, la plupart des versions de la légende s'accordent à dire qu'il l'amena à Athènes où elle lui donna un fils, appelé Hippolyte. Quelque temps après la naissance de son fils, Thésée laissa de côté son épouse amazone pour épouser Phèdre, la fille du roi Minos.

C'est à cette époque que les Amazones attaquèrent Athènes dans le conflit mythique connu sous le nom de guerre attique. La cause de leur invasion diffère également selon les versions. Certaines versions affirment qu'il s'agissait simplement d'une réponse à l'enlèvement de l'une des leurs, tandis que d'autres y voient une réaction furieuse à la décision de Thésée d'écarter Hippolyte pour épouser Phèdre à la place. Quoi qu'il en soit, la plupart des récits qui ne décrivent pas la mort d'Hippolyte aux mains d'Hercule, la situent pendant le conflit entre les Athéniens et les Amazones.

Supprimer la pub

Advertisement

Detail of Lekythos with Amazonomachy
Détail de lécythe avec amazonomachie
Metropolitan Museum of Art (Copyright)

Pourtant, même ici, les récits diffèrent quant à savoir si Hippolyte combattait aux côtés de Thésée ou contre lui. Par exemple, dans sa Bibliothèque de la mythologie grecque, Apollodore affirme qu'Hippolyte, éconduite par le mariage de Thésée avec Phèdre, était à la tête des Amazones lors de leur invasion, allant jusqu'à faire échouer les célébrations du mariage tant elle était en colère. Sur le point de tuer les invités du mariage, les portes furent rapidement refermées, la piégeant à l'intérieur et l'éloignant de son armée et elle fut tuée. Apollodore propose une autre alternative : Thésée l'aurait tuée au cours de la bataille. Apollodore résume ainsi l'ensemble du mariage de l'Amazone avec Thésée:

Thésée combattit aux côtés d’Héraclès contre les Amazones ; il enleva Antiope, peut-être Mélanippé, comme certains le soutiennent ; Simonide, par contre, affirme qu’il s’agissait d’Hippolyté. Pour cette raison, les Amazones firent la guerre à Athènes. Dans la bataille qui se déroula près de l’Aréopage, les Amazones furent vaincues par Thésée qui se trouvait à la tête des Athéniens. De l’Amazone, Thésée eut un fils, Hippolyte ; ensuite Deucalion lui donna en épouse Phèdre, la fille de Minos. Mais durant la cérémonie des noces, l’Amazone que Thésée avait tout d’abord épousée, se présenta à l’improviste, armée de pied en cap, en compagnie des autres Amazones ; et déjà elle s’apprêtait à massacrer tous les membres présents. Mais aussitôt les portes furent fermées et l’Amazone fut tuée. Certains soutiennent cependant que cette femme fut tuée par Thésée au cours de la bataille.

(Apollodore, Epitomé 1, trad. Ugo Bratelli)

Plutarque, dans sa Vie de Thésée, met en doute cette version des faits, suggérant que Thésée n'épousa Phèdre qu'après la mort d'Hippolyte/Antiope. Plutarque raconte que lors de la bataille, Hippolyte fut tuée par un javelot lancé par Molpadia alors qu'elle combattait aux côtés de Thésée. D'autres versions encore affirment qu'elle fut tuée accidentellement par sa sœur Penthésilée. Quoi qu'il en soit, elle n'est pas présente dans la légende de Thésée après la bataille contre les Amazones.

Dans l'art, la littérature et la culture populaire

En raison de son rôle dans les travaux d'Hercule et la guerre attique, Hippolyte est présente sur de nombreuses œuvres d'art grecques représentant des amazonomachies, ou batailles avec des amazones.

Supprimer la pub

Advertisement

Amazonomachy Detail
Détail de l'amazonomachie
Daderot (Public Domain)

Il convient également de noter son apparition dans la comédie de William Shakespeare, Le Songe d'une nuit d'été, où elle est représentée en train de préparer les cérémonies de son mariage avec Thésée, le duc d'Athènes. Dans la version de Shakespeare, Thésée avait enlevé Hippolyte sur un champ de bataille et, au début de la pièce, il attend avec impatience le jour de son mariage avec elle. Comme il le dit dans l'acte d'ouverture:

Hippolyte, je t’ai courtisée avec mon épée, et j’ai gagné ton amour en te faisant violence; mais je veux t’épouser sous d’autres auspices, au milieu de la pompe, des spectacles et des réjouissances.

(Acte I, scène I). (Acte I, Scène I).

Comme pour beaucoup de ses pièces, Shakespeare s'inspira de Plutarque pour sa version d'Hippolyte.

Hippolyte est peut-être plus connue aujourd'hui pour son portrait dans la série Wonder Woman de DC Comics, en tant que reine des Amazones et mère de Wonder Woman. Dans la série de bandes dessinées, elle est âgée de 3 000 ans et réside à Themiscyre qui est isolée du reste de l'humanité. Elle est très protectrice envers sa fille, Diana, lui interdisant de participer au tournoi pour décider quelle Amazone pourra quitter l'île et devenir Wonder Woman. Diana, déguisée, participe au tournoi et gagne. Hippolyte accepte à contrecœur de la laisser partir et d'assumer ce rôle. Elle reste principalement à Themiscyre tout au long de la série, bien qu'à un moment donné elle assume le rôle de Wonder Woman elle-même pendant une courte période.

Son personnage fut introduit pour la première fois dans la bande dessinée originale Wonder Woman au début des années 1940. Lorsque la série télévisée Wonder Woman fut lancée en 1975, le personnage fut interprété par Cloris Leachman qui incarna Hippolyte comme une femme aimante, autoritaire et très critique à l'encontre du monde des hommes. Leachman ne joua le rôle que pendant le premier épisode et le personnage fut ensuite interprété respectivement par Carolyn Jones et Beatrice Straight. Plus récemment, la reine Hippolyte a été interprétée par Connie Nelson dans l'univers cinématographique de DC. La version d'Hippolyte dans les bandes dessinées et ses apparitions dans les films d'action et d'animation lui ont permis de se faire connaître en tant que dirigeante forte et attentionnée, mais déterminée.

Conclusion

La reine Hippolyte, bien que jouant des rôles relativement mineurs dans les grands mythes des héros grecs, a tout de même réussi à avoir un certain impact. En tant que reine légendaire des Amazones, sa présence a persisté dans l'art grec, en tant que personnage de Shakespeare, et dans la culture populaire moderne en tant que mère de Wonder Woman. Que ce soit dans les mythes originaux ou dans la culture moderne, Hippolyte est souvent considérée comme une femme puissante qui, bien qu'elle ait trouvé la mort dans différentes histoires, refuse d'être oubliée.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Harrison W. Mark
Harrison Mark is a graduate of SUNY Oswego, where he studied history and political science.

Citer cette ressource

Style APA

Mark, H. W. (2022, janvier 11). Hippolyte [Hippolyta]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20415/hippolyte/

Style Chicago

Mark, Harrison W.. "Hippolyte." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le janvier 11, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20415/hippolyte/.

Style MLA

Mark, Harrison W.. "Hippolyte." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 11 janv. 2022. Web. 13 août 2022.

Adhésion