Pandavas

Définition

Nikul Joshi
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 29 juillet 2016
Disponible dans ces autres langues: anglais
X
Pandavas (by Bob King, CC BY)
Pāndavas
Bob King (CC BY)

Les Pāndava (ou Pandavas) étaient les cinq fils puissants et habiles de Pandu, le roi d'Hastinapur, et de ses deux épouses Kunti et Madri. Hastinapur est assimilé à l'actuel État indien moderne de Haryana, au sud de New Delhi. Les Pāndava - Yudhistira, Bhima, Arjuna, Nakula et Sahadeva - sont les personnages centraux de l'épopée la plus acclamée de l'hindouisme, le Mahabharata. Les frères participèrent à la célèbre bataille de Kurukshetra contre leurs cousins les Kaurava pour savoir qui contrôlerait le trône d'Hastinapur, et ils finirent victorieux.

La naissance des Pāndava remonterait à 3229 avant notre ère, avec la naissance de Yudhistira, et à 3226 avant notre ère, avec la naissance de Nakula et Sahadeva. L'histoire des Pāndava est indissociable de la formation des structures sociales et des décisions politiques de l'Inde actuelle, en raison de l'influence qu'elle eut sur la manière de fonctionner et d'hériter des valeurs du dharma établies pendant leur règne. L'histoire des Pāndava influença de nombreuses cultures, en particulier celle de l'Inde, dans la manière dont de nombreux foyers hindous prennent des décisions, évaluent et mettent en œuvre les conclusions morales de leurs actions.

Supprimer la pub
Publicité

Naissance des Pāndava

L'histoire de leur naissance est plutôt intéressante et va au-delà des notions générales de croyance. Pandu avait deux femmes, Kunti et Madri. À l'époque, un roi était légalement autorisé à avoir plusieurs épouses. Fait intéressant, alors qu'il chassait dans la forêt d'Hastinapur, Pandu frappa d'une flèche un couple de cerfs en train de s'accoupler; il s'agissait en fait d'humains déguisés en cerfs afin de pouvoir faire l'amour en plein air. Le cerf mâle était Rishi Kidamba qui, après avoir été transpercé par la flèche, jeta une malédiction sur Pandu en lui disant qu'il mourrait dès qu'il s'aventurerait à avoir des relations intimes avec une femme. Cette malédiction affecta gravement les deux épouses qui ne purent plus porter d'enfant biologique de Pandu. Pandu renonça alors à son royaume et vécut dans la forêt en tant qu'ascète, après avoir cédé le trône à son cousin/frère Dhritarashtra, le père des 100 Kauravas, contre lesquels Pāndava allaient faire la guerre plus tard.

Les cinq Pandavas ont hérité des qualités divines de leurs pères célestes.

De façon surprenante, Kunti avait reçu, au début de sa vie d'adulte, une bénédiction d'un féroce rishi renommé, Durvasa, lui permettant d'appeler n'importe lequel des dieux divins et de porter un enfant. Cela s'avéra très utile et, grâce aux mantras que lui avait donnés Durvasa, Kunti invoqua Yama, le dieu de la mort et du dharma, grâce auquel elle donna naissance à Yudhistira. Elle invoqua ensuite le dieu du vent, Vayu, qui lui permit de donner naissance à Bhima, puis à Indra, qui lui donna Arjuna, un autre Pāndava. Elle eut ensuite pitié de Madri, qui n'aurait pas d'enfant si elle ne l'aidait pas, et avec l'aide des mantras, Madri invoqua les dieux jumeaux, les Ashvins, qui lui donnèrent Nakula et Sahadeva. Ainsi, les cinq Pāndava snaquirent par la grâce combinée de la malédiction de Pandu, de la bénédiction de Kunti et de la venue des dieux qui aidèrent les deux épouses à mettre au monde cinq enfants. Tous les Pāndava héritèrent des qualités divines de leurs pères célestes.

Supprimer la pub
Publicité

Arjuna Wins Draupadi
Arjuna gagne Draupadi
Unknown Artist (Public Domain)

Concours pour Draupadi

Les Pāndava étaient de nature humaine mais possédaient des qualités divines qu'ils cultivèrent et construisirent avec l'aide de leur précepteur Gourou Drona, un Rishi brahmane, qui était le maître de toute leur éducation, ainsi que de celle des 100 Kauravas, les cousins des Pāndava. Le Seigneur Krishna, qui était le fils du frère de Kunti, joua un rôle tout aussi central en soutenant les Pāndava pendant leur exil imposé astucieusement par les Kauravas. Pendant l'exil des Pāndava, le roi Drupada organisa un concours, appelé Svayamvara, au cours duquel sa fille, Draupadi, épouserait celui qui gagnerait le concours. Le concours consistait à toucher l'œil du poisson en rotation circulaire dans le ciel - une construction imaginaire - avec un arc et une corde, en regardant l'image du poisson dans un étang en contrebas. Pour ajouter une surprise, il y avait un sixième Pāndava, Karna, qui était né lorsque Kunti, alors qu'elle était célibataire, avait appelé le Dieu Soleil Sūrya pour tester le mantra, qui lui avait donné ce fils magnanime. Mais, étant célibataire et pour éviter que son identité ne soit calomniée, Kunti dut, à contrecœur, abandonner Karna qui fut recueilli par un couple sans enfant qui travaillait comme charretier à Hastinapur. Karna était inégalable en termes de vigueur, de connaissances, d'actions, de charité et d'aptitudes de toutes sortes. Arjuna était le seul à pouvoir l'affronter. Karna se présenta lui aussi au concours, mais Draupadi lui ayant refusé l'accès au concours parce qu'il était fils de parents inconnus et fils d'un conducteur de char, Arjuna fut le seul à accomplir l'exploit et à remporter le concours.

Yudhistira

Le nom de Yudhistira indique une fermeté de tous les instants, même en temps de guerre, lorsque les choses sont les plus difficiles. Fils de Yama, il était le plus juste et le plus ferme, adepte du dharma dans tous les domaines de la vie et brillant comme le soleil dans la connaissance de la loi, de l'éthique et de la morale. Il était le plus juste des frères, n'ayant jamais proféré un seul mensonge de sa vie, sauf pendant la dernière guerre où il fut contraint d'étouffer la vérité bruyante par sa neutralité. Il était un homme si ferme et si juste que son char, lorsqu'il se déplaçait, restait à quelques centimètres du sol. Malheureusement, en raison de son penchant pour la droiture, il fut dupé lors d'un jeu de dés avec les Kauravas et perdit sa femme Draupadi. Ses actes sont considérables et il est le seul de deux exemples (l'autre étant le Seigneur Rama) de la pratique de la droiture dans tous les modes et conditions de vie, même si cela signifie se tuer.

Supprimer la pub
Publicité

Bhima

Bhima était le fils du dieu du vent Vâyu, ce qui indique la force féroce et la bravoure dont il hérita. Il était le plus puissant des frères, tant par ses prouesses physiques que par son habileté et sa rapidité. Il aimait manger et se taillait souvent la part du lion dans les repas partagés par les Pāndava. Il aimait cuisiner, était un grand cuisinier et fit office de chef cuisinier pendant la dernière année de l'exil des Pāndava, où ils devaient taire leur identité et vivre inconnus du monde. C'est lui qui fit le serment de tuer les 100 Kauravas après avoir perdu au jeu de dés et assisté, impuissant, au déshabillage de leur unique femme, Draupadi, par Dushashana, frère cadet de Duryodhana.

Arjuna During the Battle of Kurukshetra
Arjuna pendant la bataille de Kurukshetra
Unknown (Public Domain)

Arjuna

Arjuna était le plus puissant en termes de compétences, inégalé en termes de connaissances, de compétences et de tempérament saint, il possédait des armes divines et la responsabilité majeure de gagner la bataille de Kurukshetra lui fut confiée, puisqu'il avait le Seigneur Krishna comme char et conseiller. Ses armes divines, lorsqu'elles étaient utilisées, vainquaient même les guerriers les plus renommés et les plus habiles. Il était le meilleur ami du Seigneur Krishna, et le récipiendaire de la connaissance divine de Krishna, souvent appelée la Bhagavad Gita. Pendant leur exil, il endura les austérités et les sacrifices les plus sévères et plut au Seigneur Shiva qui lui offrit volontiers une arme divine pour sa guerre.

Nakula

Nakula, fils des Ashvins, était le plus habile avec les animaux, en particulier les chevaux et les éléphants. Il était comparé au Seigneur de l'amour (Cupidon) Kamadeva, car il était beau et était un homme à femmes. Il avait une conduite ferme, une connaissance supérieure de la santé et des remèdes à de nombreuses maladies menaçant la vie. Avec Sahadeva, il sauva la vie de Karna pendant la guerre, à la demande de Kunti, lorsque Karna fit don de son arme de poitrine à Indra, le père d'Arjuna, dans un acte de charité. C'était un excellent combattant à l'épée, doté des meilleures connaissances en matière de sciences, de guerre et d'armes inhabituelles.

Supprimer la pub
Publicité

Sahadeva

Sahadeva était le deuxième fils des Ashvins et de Madri, et il était le personnage le plus sage et le plus mystérieux des Pāndava. Pandu, sur son lit de mort, lui demanda de manger sa chair afin qu'il puisse obtenir toutes ses connaissances. Sahadeva fut alors capable de prévoir l'avenir avec une clarté réduite et sauva la vie des Pāndava à de nombreuses reprises. Il était le meilleur dans la protection et la croissance du bétail, était un grand combattant à l'épée comme Nakula, et avait acquis toutes les connaissances requises en matière de dharma et de droiture.

Karna

Karna était l'aîné des frères Pāndava et le sixième Pāndava, découvert seulement sur son lit de mort par ses jeunes frères. Il n'avait pas son pareil pour ce qui était de l'habileté, des armes et de la charité, et pouvait rester invaincu même face aux dieux. Il suivit l'entraînement du Seigneur Parashurama, un brahmane féroce et la sixième incarnation du Seigneur Vishnou. Karna était le fils du Dieu Soleil et était lui aussi très brillant et exceptionnel, à la fois en termes de connaissances et de guerre. Il était le seul à pouvoir voir à travers le soleil pendant des heures sans être gêné, étant son fils. Il aurait pu être invaincu à la guerre, mais seul le conseil astucieux du Seigneur Krishna à Arjuna de le tuer alors qu'il était désarmé mit fin à sa vie. Tout au long de sa vie, il fut appelé Suta putra ou enfant aux parents inconnus, et Radha l'adopta lorsqu'il grandit. Il était d'une charité incomparable et fit un jour brûler son palais tout entier pour aider les citoyens de son royaume. Son mérite était tel que son pouvoir de donner ne disparut jamais et que la prospérité ne le quitta jamais.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Citer cette ressource

Style APA

Joshi, N. (2016, juillet 29). Pandavas [Pandavas]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12120/pandavas/

Style Chicago

Joshi, Nikul. "Pandavas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juillet 29, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12120/pandavas/.

Style MLA

Joshi, Nikul. "Pandavas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 29 juil. 2016. Web. 24 mai 2024.

Adhésion