Kauravas

Définition

Nikul Joshi
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 26 août 2016
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais
The Kurukshetra War (by Unknown Artist, Public Domain)
Bataille de Kurukshetra
Unknown Artist (Public Domain)

Les Kauravas sont les 100 fils du roi d'Hastinapur, Dhritarashtra, et de son épouse Gandhari, qui jouèrent un rôle important dans la légendaire épopée indienne, le Mahabharata. Hastinapur est supposé être l'actuel État moderne de l'Haryana, et Gandhar, auquel Gandhari appartenait, est supposé être l'actuelle ville de Kandahar en Afghanistan. Dans le Mahabharata, les actions et le comportement des Kauravas et de leurs rivaux, les Pandavas, ont changé le cours de l'histoire après la bataille de Kurukshetra. La chronologie traditionnelle des Kauravas est similaire à celle des Pandavas, allant de 3229 avant notre ère à environ 3138 avant notre ère. L'histoire de la vie des Kauravas est importante en Inde et dans l'hindouisme, car leur comportement donne souvent lieu à de nombreuses interprétations sur les comportements immoraux et contraires à l'éthique, ainsi que sur leurs conséquences.

Le nom Kaurava vient de la lignée de l'ancêtre de Dhritarashtra, Kuru, un roi dynamique et maître de la terre dans tous ses recoins, d'où le nom de Kauravas donné aux héritiers de la lignée Kuru, qui comprend par exemple les cinq Pandavas et le sixième Pandava, Karna, découvert plus tard. Pandu n'ayant pu rester roi d'Hastinapur en raison d'une malédiction, Dhritarashtra, son cousin-frère, en devint le roi. Les cinq fils de Pandu choisirent de s'appeler Pandava et non Kaurava. Dhritarashtra était aveugle de naissance, tandis que Gandhari, une femme aux convictions fortes qui ne voulait pas souffrir de la cécité de son mari, se couvrit les yeux en nouant une robe de soie lors de son mariage, robe qu'elle n'ouvrirait qu'à sa mort. En plus des 100 Kauravas, Dhritarashtra et Gandhari eurent une fille unique appelée Dussala.

Supprimer la pub
Advertisement

Naissance des Kauravas

Le célèbre rishi (sage) Dwaipayana, au teint sombre et aux mérites incomparables, s'arrêta un jour à Hastinapur. Gandhari s'occupa de son confort et de ses besoins, ce qui impressionna Dwaipayana qui lui offrit un bienfait. Les dons offerts par les rishi au mérite divin ne manquent jamais de porter leurs fruits. Dwaipayana offrit à Gandhari la bénédiction d'avoir 100 fils d'une puissance égale à celle de son seigneur et de ses accomplissements. Étonnamment, au même moment, Kunti, l'épouse de Pandu, était enceinte et donna naissance à leur premier fils, Yudhistira, avant que Gandhari ne puisse le faire. À la triste surprise de tous, la grossesse de Gandhari se prolongea pendant deux ans sans aucun signe d'accouchement. Apprenant la naissance de cinq fils de Kunti à l'apparence divine, Gandhari devint furieuse et se frappa violemment l'abdomen. Peu après, elle n'accoucha même pas d'un fils, mais d'une masse dure qui horrifia tout le monde.

Le sage Dwaipayana accorda à Gandhari la bénédiction d'avoir 100 fils, les Kauravas.

L'urgence de donner naissance à des fils était cachée dans le fait que celui qui, de Kunti et Gandhari, donnerait naissance à des fils en premier, serait probablement favorisé pour le trône d'Hastinapur dans leur plan de succession. Gandhari alla voir Dwaipayana et se plaignit du morceau de masse, et douta de la bénédiction du rishi, ce à quoi Dwaipayana affirma qu'il n'avait jamais dit un mensonge, même en plaisantant. Il demanda alors à Gandhari de couper la masse en 100 morceaux et de les placer dans 100 pots différents remplis de beurre et d'attendre. À la demande de Gandhari, qui souhaitait avoir une fille, les morceaux furent coupés en 101. La bénédiction porta finalement ses fruits et le premier Kaurava, Duryodhana, naquit, suivi de ses 99 frères, dont Dushasana, qui devint son préféré, et de sa fille Dussala. Le nom de Duryodhana signifie "invincible", et lorsqu'il vit le jour, plusieurs animaux hurlèrent, ce qui fut perçu comme un mauvais présage par Vidura, qui conseilla à Dhritarashtra d'abandonner cet enfant, mais il ne le fit pas. Cette décision déterminerait leur avenir.

Supprimer la pub
Advertisement

Gandhari & Dhritarashtra
Gandhari et Dhritarashtra
Dhanu (Public Domain)

Évolution des Kauravas

Les 100 Kauravas furent élevés avec un amour et une attention débordants, notamment de la part de Dhritarashtra, mais dès leur enfance, ils développèrent une aversion pour les Pandavas, notamment en ce qui concerne le trône d'Hastinapur. Ils furent tous formés à la guerre par le gourou Drona, qui enseigna également aux Pandavas. Duryodhana eut la chance d'apprendre le maniement de la masse auprès de Balarama, frère aîné du Seigneur Krishna, qui l'enseigna également à Bhima. Ils devinrent tous deux les meilleurs élèves de Balarama. Duryodhana était beaucoup trop ambitieux et cupide, et son oncle maternel Shakuni, frère de Gandhari, ne cessait de nourrir l'orgueil narcissique de Duryodhana. Shakuni s'était engagé à faire de son neveu Duryodhana le roi d'Hastinapur, en raison de sa haine envers Bhishma, née d'un conflit antérieur entre les deux royaumes. Shakuni devait y parvenir en trompant les Pandavas, qui étaient les favoris de tous, y compris Bhishma, le fils de Ganga (la personnification du fleuve Gange dans l'Himalaya). Bhishma était le grand-oncle des Pandavas et des Kauravas qui favorisait les Pandavas (lire Yudhistira) pour régner en raison de leur mérite, de leurs compétences, de leurs connaissances et de leur conduite vertueuse - des qualités essentielles pour devenir roi - tandis que les Kauravas (lire Duryodhana), faussement guidés depuis l'enfance par Shakuni, étaient disqualifiés car indignes de régner sur Hastinapur.

Rivalité avec les Pandavas

Cette rivalité avec les Pandavas était ancrée chez les Kauravas, mais les Pandavas étaient cordiaux, et Yudhistira, le plus juste, proposait toujours de régler le conflit par le dialogue et acceptait également de prendre moins, si jamais une partition devait avoir lieu. Cela dit, les Kauravas étaient connus pour nourrir le désir de tuer les Pandavas. Grâce à leur conduite injuste mais rusée et à l'aide de Shakuni, ils parvinrent à envoyer les Pandavas en exil pendant 13 ans.

Supprimer la pub
Advertisement

Pandavas
Pāndavas
Bob King (CC BY)

Pour un événement sacrificiel, les Pandavas furent envoyés dans un palais nouvellement construit où ils devaient rester et accomplir leur rituel. Duryodhana construisit délibérément le palais en laque et avait l'intention de brûler les Pandavas et leur mère Kunti pendant qu'ils dormaient la nuit. Ce plan échoua car les Pandavas, habiles et courageux, trouvèrent un chemin sous la terre et, grâce à leur force et à leur puissance, s'échappèrent par un tunnel. Cependant, ils décidèrent de rester inconnus du monde et de laisser la nouvelle de leur mort supposée dans le feu rester incontestée.

Duryodhana finit par découvrir que les Pandavas étaient vivants lors du concours de tir à l'arc organisé par Drupada pour trouver un partenaire convenable pour sa fille Draupadi. Arjuna remporta le concours, car il était le seul à pouvoir accomplir la tâche, à l'exception de son ami Karna. Il fut ensuite décidé que les Pandavas garderaient une terre stérile, souvent considérée comme maudite, pour en faire leur nouveau royaume et régler la querelle du trône. Avec l'aide des dieux Vishwakarma et Indra, les Pandavas construisirent un magnifique palais, encore plus grand que celui d'Hastinapur, qui fut baptisé Indraprastha. On suppose qu'Indraprastha était situé à l'emplacement de l'actuelle ville de New Delhi. Duryodhana ne pouvait supporter la prospérité sans fin des Pandavas. Leur renommée était telle que les citoyens ordinaires d'Hastinapur voulaient s'installer à Indraprastha. Insulté lors de la cérémonie de couronnement de Yudhistira à Indraprastha, Duryodhana s'engagea à se venger des Pandavas, en particulier de Draupadi, qui avait ri lorsque Duryodhana était tombé à son insu dans un étang déguisé en sol dur dans le palais magique.

Draupadi Humiliated, Mahabharata
Draupadi est humiliée, Mahabharata
Basholi School (Public Domain)

Duryodhana invita les Pandavas à un jeu de dés et réussit à gagner tout ce qu'ils possédaient, avec l'aide de Shakuni. Yudhistira, après s'être vendu lui-même ainsi que ses quatre frères, fit en sorte que Draupadi s'offre au jeu et la perdit également. Dushasana commença à déshabiller Draupadi, puisqu'elle était maintenant une servante de Duryodhana, et ce en plein milieu de la cour remplie de rois justes et injustes. A la demande de Bhishma et d'autres, Dhritarashtra n'ordonna pas à Duryodhana d'arrêter ce spectacle, principalement en raison de son ignorance et de son amour excessif pour ses enfants. Le Seigneur Krishna sauva magiquement Draupadi en rendant sa robe sans fin et Dushasana s'évanouit car sa robe était devenue d'une longueur infinie. A ce moment précis, les Pandavas furent condamnés à l'exil pour 12 ans avec une année supplémentaire d'exil caché, et cela continuerait pour 13 années supplémentaires si l'un des Pandavas ou Draupadi était identifié au cours de la dernière année d'exil. Duryodhana et Shakuni avaient planifié ce complexe exil pour que les Pandavas ne reviennent jamais de leur exil.

Supprimer la pub
Advertisement

Lorsque l'exil fut annoncé, Bhima, le second Pandava, dans une extase de colère féroce, jura de tuer les 100 fils de Dhritarashtra, de boire le sang de Dushasana dans sa poitrine après l'avoir battu et de laver les cheveux dénoués de Draupadi avec ce sang. Les Kauravas étaient effrayés par ce vœu car ils connaissaient la force de Bhima qui était assurément inégalée par les Kauravas, à l'exception de Duryodhana. Vikarna, le troisième Kaurava, le seul à suivre la droiture, remit en question le déshabillage de Draupadi, et fit également une remarque sur le destin de la lignée Kuru s'il n'était pas possible de protéger leur belle-sœur.

Bataille de Kurukshetra

Duryodhana, avec toutes ses armées et ses moyens, ne put découvrir les Pandavas au cours de leur treizième année d'exil, car ils vivaient sous une identité cachée dans le royaume de Virata. L'exil se termina par le début de la grande bataille historique de Kurukshetra. Duryodhana s'engagea dans la guerre avec une confiance inébranlable uniquement parce que Bhishma, Karna et Guru Drona se rangèrent de son côté dans le conflit, principalement en raison des règles du royaume qui les y obligeaient, car ils étaient justes et adeptes du Dharma.

Karna in the Kurukshetra War
Karna lors de la bataille de Kurukshetra
Unknown Artist (Public Domain)

Bhima tua les Kauravas d'une manière brutale et il tua 98 d'entre eux facilement, mais pas Dushasana ni Duryodhana. Dushasana fut tué selon la promesse de Bhima et il finit par boire une petite quantité de sang de sa poitrine, une scène qui démoralisa Duryodhana et Shakuni mais il réaffirma bientôt sa position dans la guerre. Vikarna est le seul Kaurava dont Bhima déplora et pleura la mort, car c'était un guerrier juste qui s'était battu pour Duryodhana uniquement pour accomplir son devoir. Duryodhana était plein d'un orgueil démesuré et d'une confiance accrue dans tous ses actes injustes car son seul but était de tuer les Pandavas par tous les moyens et de s'emparer du trône d'Hastinapur. S'il était devenu roi, la lignée aurait été pleine de rois immoraux et sans éthique et les conséquences auraient été dévastatrices. Le Seigneur Krishna, sentant cela, réussit à aider les Pandavas à gagner la guerre. Lorsque Duryodhana resta seul comme guerrier, sa mère Gandhari lui demanda de venir nu et elle ouvrit sa robe de soie pour la première fois après des décennies et protégea Duryodhana en envoyant de l'énergie divine de ses yeux, le rendant invincible. Le Seigneur Krishna, encore plus ingénieux, fit honte à Duryodhana lorsqu'il marchait nu après s'être baigné dans la mer pour voir sa mère, ce qui obligea Duryodhana à porter une grande robe de feuilles autour de la taille. Gandhari ouvrit les yeux et envoya toute son énergie divine, sans savoir que Duryodhana portait une robe, ce qui priva cette partie du pouvoir d'invincibilité.

Supprimer la pub
Advertisement

Le combat entre Duryodhana et Bhima, qui étaient tous deux de grands combattants à la masse, fut direct et agressif, et tous deux démontrèrent toutes leurs compétences en matière de guerre. Duryodhana semblait invincible et Bhima était en train de perdre. Krishna suggéra alors à Bhima de le frapper à la taille, son point faible, bien que frapper en dessous de la taille était une violation des règles de la guerre, mais comme il s'agissait de mettre fin à l'anarchie de Duryodhana et de sa lignée, il était nécessaire de le tuer en détournant les règles. Duryodhana fut tué et les Pandavas régnèrent sur Hastinapur pendant 35 ans avant de tout abandonner pour retourner dans les bois et prendre leur retraite.

Étant donné que Kuru, l'ancêtre du royaume d'Hastinapur, avait le privilège le fait que tout héritier mourant sur ses terres atteindrait toujours le paradis, quelles qu'aient été ses actions, les Kauravas, après leur mort, furent installés au paradis avec leurs ancêtres.

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Citer cette ressource

Style APA

Joshi, N. (2016, août 26). Kauravas [Kauravas]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12121/kauravas/

Style Chicago

Joshi, Nikul. "Kauravas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 26, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-12121/kauravas/.

Style MLA

Joshi, Nikul. "Kauravas." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 26 août 2016. Web. 15 avril 2024.

Adhésion