Felix Mendelssohn

Coûts du serveur Collecte de fonds 2024

Aidez-nous dans notre mission de fournir un enseignement gratuit de l'histoire au monde entier ! Faites un don et contribuez à couvrir les coûts de notre serveur en 2024. Grâce à votre soutien, des millions de personnes apprennent l'histoire entièrement gratuitement chaque mois.
$2309 / $18000

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 19 juillet 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, néerlandais
X
Felix Mendelssohn by Hensel (by Wilhelm Hensel, Public Domain)
Felix Mendelssohn par Hensel
Wilhelm Hensel (Public Domain)

Felix Mendelssohn (1809-1847) était un compositeur allemand de musique romantique connu pour ses symphonies, ses ouvertures, ses concertos, ses pièces pour piano et ses chansons. Parmi ses œuvres les plus populaires figurent la Marche nuptiale, tirée de la partition du Songe d'une nuit d'été, et l'entraînante "Grotte de Fingal", tirée de l'Ouverture des Hébrides.

Jeunesse

Felix Jakob Ludwig Mendelssohn vit le jour à Hambourg le 3 février 1809. Sa famille était aisée; son grand-père, Moses Mendelssohn, était un philosophe libéral réputé, tandis que son père Abraham était banquier chez Gebrüder Mendelssohn & Co, à Hambourg. Sa mère, Leah Saloman, était issue d'une riche famille juive de Berlin. Il est important de noter que Leah était une artiste et musicienne amateur. Abraham ajouta "Bartholdy" au nom de famille en 1816, après avoir hérité d'un domaine, afin de distinguer sa famille désormais chrétienne (du moins en apparence) des Mendelssohn juifs. À cette époque, la persécution des Juifs connaissait différents degrés, la forme la plus "légère" aboutissant à un préjugé selon lequel les Juifs ne pouvaient pas accéder aux meilleures positions dans la société. C'est pour cette raison qu'Abraham souhaitait éloigner ses enfants de la foi juive.

Supprimer la pub
Publicité

La famille quitta Hambourg en 1812 pour se réfugier à Berlin pendant les guerres napoléoniennes (1803-1815), lorsque les Français occupaient la ville. Dans sa nouvelle patrie, Abraham devint conseiller municipal et fit baptiser ses quatre enfants en tant que chrétiens - le célèbre poète Heinrich Heine, un autre juif converti au christianisme, avait déclaré un jour que "l'acte de baptême est le billet d'entrée dans la culture européenne" (Steen, 345).

Felix apprit le piano avec sa mère qui avait elle-même étudié avec un ancien élève de Johann Sebastian Bach (1685-1750). Felix reçut également une éducation exigeante dans de très nombreux domaines autres que la musique, des langues à la peinture, et ses études commençaient à 5 heures du matin, six jours par semaine. Mais c'est en musique que Felix excellait. À l'âge de neuf ans, Felix pouvait jouer parfaitement et sans musique les neuf symphonies de Ludwig van Beethoven (1770-1827). En 1820, Felix rejoignit la prestigieuse société musicale Singakademie de Berlin, alors dirigée par Carl Friedrich Zelter (1758-1832). Le jeune garçon ne tarda pas à montrer son rare talent pour la musique, composant ses propres pièces dès l'âge de 13 ans et des symphonies pour quatuor à cordes dès l'âge de 15 ans.

Supprimer la pub
Publicité

Mendelssohn Plays to Goethe
Mendelssohn joue à Goethe
Moritz Oppenheim (Public Domain)

Mendelssohn et Goethe

En 1821, Mendelssohn avait noué une amitié improbable avec le poète Johann Wolfgang von Goethe (alors âgé de 70 ans), lui rendant visite à Weimar, jouant pour lui plusieurs heures par jour, et dédiant même son troisième quatuor à piano au plus grand des poètes allemands. Mendelssohn s'inspira du Faust de Goethe, en particulier de la scène des sorcières, pour écrire en 1825 son Octuor op. 20 pour cordes, décrit par l'Encyclopédie de la musique comme "son premier chef-d'œuvre". Il englobe un éventail de textures et de styles, du thème lyrique d'ouverture du premier mouvement aux rythmes haletants du scherzo, avec son final hautement contrapuntique (un mouvement inspiré de la "Walpurgisnacht" dans le Faust de Goethe)" (Sadie, 220).

La cantate pour solo, chœur et orchestre Die erste Walpurgisnacht (La première nuit de Walpurgis) s'inspire également de l'histoire de Goethe, celle de druides fuyant le christianisme pour pratiquer leurs anciens rituels dans les montagnes du Harz, dans le nord de l'Allemagne. Enfin, le jeune compositeur écrivit également une ouverture (ou poème symphonique) inspirée des deux poèmes de Goethe Mer calme et heureux voyage.

Supprimer la pub
Publicité
La Symphonie écossaise fut inspirée par une visite au palais royal de Holyrood à Édimbourg.

En 1825, Mendelssohn disposait déjà d'un portefeuille impressionnant de compositions, mais, malheureusement, son incursion dans l'opéra - Die Hochzeit desCamacho (Les noces de Camacho) - ne connut qu'une seule représentation en 1827 avant d'être retirée par le Schauspielhaus de Berlin. L'ouverture (et plus tard la musique instrumentale ajoutée) pour une production du Songe d'une nuit d'été en 1826 eut plus de succès. L'œuvre complète contient sa célèbre Marche nuptiale. Dans la pièce, la marche célèbre le mariage de Thésée et d'Hippolyte, et elle est depuis lors un choix populaire pour les mariées qui remontent l'allée vers leur bien-aimé.

Voyages et symphonies

Au cours des années 1820, Mendelssohn visita la Suisse, l'Italie, la France et la Grande-Bretagne. Ces voyages inspirèrent au compositeur ses cinq symphonies qui acquirent une numérotation plutôt déroutante; elle ne reflète pas l'ordre dans lequel elles furent composées.

Mendelssohn dirigea sa première symphonie en do mineur en 1824 à la Philharmonic Society de Londres. Écrite alors qu'il était encore adolescent, la symphonie est décrite par le critique musical Colin Anderson comme "une œuvre d'énergie, d'émotivité et de beauté. Classique mais débordante d'exubérance, les dernières mesures étant particulièrement jubilatoires".

Supprimer la pub
Publicité

Watercolour of Lucerne by Mendelssohn
Aquarelle de Lucerne par Mendelssohn
Felix Mendelssohn (Public Domain)

La deuxième symphonie (composée en fait après la troisième et la quatrième) fut achevée en 1840 et jouée à Leipzig pour commémorer le 400e anniversaire de l'invention de l'imprimerie par Johannes Gutenberg (1398-1468). La symphonie est parfois appelée Lobgesang (Hymne de louange) car elle contient des éléments choraux basés sur des textes bibliques.

La Symphonie italienne (n° 4) et la Symphonie écossaise (n° 3), bien qu'achevées beaucoup plus tard (1833 et 1842, respectivement), furent inspirées par les voyages de Mendelssohn dans ces pays. La Symphonie italienne comporte un final mémorable, qui rappelle fortement le saltarello, une danse napolitaine.

Mendelssohn ressemblait beaucoup plus à un chef d'orchestre moderne que ses pairs, insistant pour que son orchestre joue ensemble afin de créer un son distinctif.

La Symphonie écossaise, inspirée par une visite au palais royal de Holyrood à Édimbourg, fut dédiée à la reine Victoria (r. de 1837 à 1901) et présente un enchaînement expérimental des mouvements et une répétition des thèmes. L'Ouverture Die Hebriden - Fingals Höhle (Les Hébrides, 1830) est une autre œuvre inspirée par le paysage dramatique de l'Écosse, en l'occurrence la grotte de Fingal sur l'île de Staffa, que Mendelssohn avait visitée. La pièce "contient des passages descriptifs dans lesquels les vagues s'écrasant sur le rivage sont dépeintes et, plus poétiquement, le mystère de la grotte de Fingal est évoqué par des fanfares instrumentales en écho" (Sadie, 229).

Supprimer la pub
Publicité

La cinquième symphonie de Mendelssohn (appelée ainsi uniquement parce qu'elle fut publiée après les quatre autres) fut achevée en 1830. Elle est souvent appelée la "Symphonie de la Réforme", car elle avait été commandée pour commémorer la présentation de la Confession d'Augsbourg à Charles Quint, l'empereur du Saint-Empire romain germanique. En fait, les événements politiques firent que l'événement n'aurait pas lieu comme prévu. Le finale de la 5e symphonie s'inspire du choral Ein' feste Burg ist unser Gott (Notre Dieu est une puissante forteresse) écrit par Martin Luther (1483-1546).

Felix Mendelssohn by Magnus
Felix Mendelssohn par Magnus
Eduard Magnus (Public Domain)

Caractère et famille

L'historien de la musique C. Schonberg résume ainsi les talents de Mendelssohn qui se développèrent plus rapidement que ceux d'autres enfants prodiges comme Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) :

Il était l'un des meilleurs pianistes de l'époque, le plus grand chef d'orchestre... peut-être le plus grand organiste. S'il l'avait voulu, il aurait pu être l'un des plus grands violonistes. Son oreille était parfaite, sa mémoire omniprésente. De plus, c'était un humaniste, cultivé, lisant beaucoup, s'intéressant à la poésie et à la philosophie... Mais il n'a jamais été à la hauteur de ses promesses créatives initiales. Un certain conservatisme, une inhibition émotionnelle, l'ont empêché d'atteindre les sommets.

(229)

Schonberg poursuit en donnant la description suivante de l'apparence et du caractère de Mendelssohn:

Il devint, en grandissant, l'incarnation de la riche bourgeoisie allemande, et il grandit avec la nature de son côté, car c'était un beau jeune homme plein d'entrain, souple et actif, avec un port aristocratique, un front haut, des cheveux noirs bouclés, et un visage raffiné et expressif. Il était bien élevé, quelque peu snob, plutôt prude sur le tard, se méfiait de l'exubérance, jouissait d'une vie de famille tranquille...

(230)

Mendelssohn était extrêmement talentueux mais aussi "presque odieusement sûr de lui, ce qui se manifestait par son caractère guindé, intolérant et dogmatique. Il était très tendu, irritable et lunatique" (Steen, 342). En outre, il "n'était pas toujours plein de tact ou de patience dans ses relations avec les orchestres et les administrateurs" (Arnold, 1163). Il ressemblait beaucoup plus à un chef d'orchestre moderne que ses pairs, insistant pour que son orchestre joue ensemble afin de créer un son distinctif et ne tardant jamais à souligner une erreur. Mendelssohn était également un peintre passionné, capturant des scènes de la nature dans des aquarelles.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Mendelssohn entretenait une relation étroite avec sa sœur aînée Fanny Cecilia Mendelssohn (1805-1847). Fanny était également musicienne et compositrice, Felix ayant dit un jour qu'elle jouait mieux du piano que lui. Certaines des compositions de Fanny furent publiées sous le nom de son frère, car les conventions de la société de l'époque empêchaient les femmes adultes d'être connues en tant que musiciennes. En effet, son frère et son père interdisaient à Fanny de publier des œuvres en son nom propre. Correspondant presque quotidiennement à certaines périodes, Fanny devint la grande confidente de Felix.

Western Classical Music, c. 1700-1950
Musique classique occidentale, vers 1700-1950
Simeon Netchev (CC BY-NC-ND)

Mendelssohn épousa Cécile Jeanrenaud en mars 1837 à Francfort; elle était la fille d'un pasteur de l'Église réformée française. Le couple eut cinq enfants, mais la famille tenait tellement à préserver leur vie privée que l'on sait très peu de choses sur leur relation, si ce n'est qu'elle était apparemment heureuse.

Promotion d'autres compositeurs

Mendelssohn apporta une contribution significative à l'histoire de la musique, non seulement en composant, mais aussi en promouvant les œuvres d'autres compositeurs. Il était à la fois directeur et chef d'orchestre du festival de musique du Bas-Rhin, qui se tenait à Düsseldorf, et, de 1835 à sa mort, de l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Dans ces deux fonctions, il promut des œuvres moins connues de compositeurs aussi célèbres que George Frideric Handel (1685-1759). Mendelssohn découvrit de nombreuses œuvres chorales "perdues" de Johann Sebastian Bach. Ces œuvres avaient été soigneusement conservées par les descendants musicaux de Bach et d'autres, mais Mendelssohn les déterra et commença à les interpréter à nouveau, ravivant ainsi un intérêt durable pour le compositeur baroque. Mendelssohn dirigea par exemple une représentation de la Passion selon saint Matthieu de Bach à Berlin en mars 1829, une entreprise rendue possible grâce à l'aide du baryton et acteur Eduard Devrient. Le compositeur s'amusa de l'ironie de la situation: "Penser que c'est un acteur et un juif qui ont rendu au peuple la plus grande œuvre chrétienne" (Steen, 348). Mendelssohn dirigea également la première de la "Grande" Symphonie en do majeur de Franz Schubert le jour du Nouvel An 1839.

Mendelssohn fut également chef d'orchestre invité au festival de Birmingham en 1837. En tant que chef d'orchestre et directeur d'importantes institutions musicales, Mendelssohn défendit les œuvres de plusieurs compositeurs et musiciens contemporains. Robert Schumann (1810-1856), Clara Schumann (1819-1896), Anton Rubinstein (1829-1894) et Joseph Joachim (1831-1907) bénéficièrent tous de la visibilité que leur donna Mendelssohn.

Mendelssohn était un innovateur sur scène et en dehors: il augmenta le nombre de musiciens dans son orchestre de 40 à 50 et veilla à ce que chaque musicien bénéficie d'une pension. Il mit fin à la coutume d'interrompre les symphonies par un interlude musical qui n'avait rien à voir avec l'interprétation principale. Mendelssohn fut également invité à diriger des orchestres dans toute l'Europe, et il exerça une influence sur la génération suivante, puisque des centaines de musiciens étudièrent au conservatoire de Leipzig que Mendelssohn avait fondé en 1843.

Toutes ces fonctions de direction, d'enseignement et d'administration eurent un effet sur la composition de Mendelssohn qui produisit beaucoup moins d'œuvres majeures et se concentra sur les chansons et la musique de chambre à la fin des années 1830 et au début des années 1840. Mendelssohn compila huit recueils de chants dans un format connu sous le nom de Lieder ohne Worte (Chants sans paroles), car il s'agissait de pièces instrumentales composées pour le piano. Le compositeur expliqua pourquoi il ne voulait pas de paroles dans sa musique :

Même si, dans l'une ou l'autre de ces pièces, j'avais à l'esprit un ou plusieurs mots particuliers, je ne voudrais le dire à personne, car le même mot a une signification différente pour différentes personnes. Seule la chanson dit la même chose, suscite le même sentiment chez tout le monde - un sentiment qui ne peut être exprimé par des mots.

(Steen, 354)

En 1842, Mendelssohn trouva enfin le temps d'achever sa Symphonie écossaise. Son Concerto pour violon, considéré par beaucoup comme le premier chef-d'œuvre de la musique romantique sous cette forme, fut achevé en 1844, après six ans de travail. En 1846, l'oratorio Elijah fut joué au festival de Birmingham, ainsi qu'à Manchester et à Londres, une autre œuvre qui était restée dans les limbes pendant de nombreuses années. Elijah fut bien accueilli et il était prévu d'en donner six autres représentations en 1847 sous la direction de Mendelssohn, mais une tragédie survint.

Œuvres les plus célèbres de Mendelssohn

Les œuvres les plus célèbres de Felix Mendelssohn sont les suivantes :

5 symphonies
2 concertos pour piano
8 recueils de chansons
Musique instrumentale du Songe d'une nuit d'été (1826 et 1842)
Octuor op. 20 pour cordes (1825)
Ouverture desHébrides (1830)
Oratorio Paul (1836)
Concerto pour violon (1844)
Oratorio Elijah (1846)

The Grave of Mendelssohn
La tombe de Mendelssohn
Smerus (Public Domain)

Mort et héritage

Fanny Cecilia Mendelssohn mourut d'une attaque cérébrale à Leipzig en mai 1847. Felix fut très affecté par cette perte soudaine. Le compositeur fit une pause dans son emploi du temps chargé et visita l'Écosse; il écrivit plus tard son Quatuor no 6 en fa mineur en l'honneur de sa sœur. Mendelssohn était surmené et restait très affecté par la mort de Fanny. En outre, le compositeur souffrait depuis longtemps de violents maux de tête. Il subit alors une attaque d'apoplexie, mais qui ne fut pas immédiatement fatale et sans conséquences importantes. Une période de convalescence en Suisse s'avéra inefficace, et une deuxième attaque en septembre 1847 le laissa partiellement paralysé. Une troisième attaque survint le 3 novembre. Felix Mendelssohn mourut à Leipzig le 4 novembre 1847, à l'âge de 38 ans. Le compositeur fut enterré à Berlin auprès de sa sœur.

Au XXe siècle, Mendelssohn fut souvent considéré comme un compositeur à la palette limitée et un peu trop prévisible. Cette critique se poursuit encore aujourd'hui dans certains milieux. Il est trop facile de voir la construction de sa musique, qui est trop facile à entendre pour être considérée comme véritablement innovante, véritablement romantique. Peut-être Mendelssohn était-il un peu trop habile pour donner l'impression que sa musique était sans effort. Richard Wagner (1813-1883) décrivit la musique de Mendelssohn comme "si claire, si lisse, si mélodieuse, aussi définie dans sa forme qu'un cristal, mais aussi froide" (Steen, 362). Robert Schumann (1810-1856) quant à lui décrivit Mendelssohn comme "le Mozart du XIXe siècle" (Wade-Matthews, 358). Maintenant que la révolution musicale du XXe siècle est passée, Mendelssohn est à nouveau apprécié comme il devrait l'être, ses défauts d'antan étant désormais considérés comme des atouts. Schonberg explique la popularité durable de Mendelssohn par le fait qu'il était un "maître bon, pur et parfaitement proportionné" (241).

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Quelle est la véritable cause de la mort de Felix Mendelssohn ?

Felix Mendelssohn est mort d'une attaque cérébrale, peut-être provoquée par le surmenage et le stress lié à la mort prématurée de sa sœur.

Pour quoi Felix Mendelssohn est-il surtout connu ?

Felix Mendelssohn est surtout connu pour ses symphonies, sa Marche nuptiale et son Ouverture des Hébrides.

Comment Felix Mendelssohn a-t-il influencé la musique ?

La plus grande contribution de Felix Mendelssohn à l'histoire de la musique n'est peut-être pas sa propre musique, mais sa défense de la musique composée avant lui - notamment en ravivant l'intérêt pour les œuvres "perdues" de Johann Sebastian Bach - ainsi que les œuvres de compositeurs contemporains comme Robert Schumann.

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2023, juillet 19). Felix Mendelssohn [Felix Mendelssohn]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22068/felix-mendelssohn/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Felix Mendelssohn." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juillet 19, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22068/felix-mendelssohn/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Felix Mendelssohn." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 19 juil. 2023. Web. 14 juil. 2024.

Adhésion