Mahabalipuram

Définition

Dola RC
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 16 octobre 2015
Disponible dans ces autres langues: anglais
X
Pancha Ratha, Mahabalipuram (by Jean-Pierre Dalbéra, CC BY)
Pancha Ratha, Mahabalipuram
Jean-Pierre Dalbéra (CC BY)

Mahabalipuram ou Mamallapuram est une ville historique et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO dans le Tamil Nadu, en Inde. Sous le règne de la dynastie Pallava, entre le IIIe et le VIIe siècle de notre ère, elle devint un important centre d'art, d'architecture et de littérature. Avant cette époque, Mahabalipuram était déjà un port de mer prospère sur le golfe du Bengale. Un grand nombre de pièces de monnaie et d'autres objets excavés dans cette région indiquent également l'existence de relations commerciales avec les Romains avant même que la région n'ait fait partie de l'empire Pallava.

Histoire ancienne

Les débuts de l'histoire de Mahabalipuram sont entourés de mystère. Les anciens navigateurs considéraient cet endroit comme le pays des sept pagodes. D'autres pensent que Mahabalipuram subit une grande inondation entre 10 000 et 13 000 ans avant notre ère. L'historien controversé Graham Hancock était l'un des principaux membres d'une équipe de plongeurs de l'Indian National Institute of Oceanography et de la Scientific Exploration Society basée dans le Dorset, au Royaume-Uni, qui a étudié les fonds marins près de Mahabalipuram en 2002. Il est plus enclin à croire à la théorie du déluge. Son exploration lui a également donné un bon aperçu de l'étendue des ruines submergées de la ville. Après son exploration sous-marine, il aurait déclaré: "Je soutiens depuis de nombreuses années que les mythes des inondations dans le monde méritent d'être pris au sérieux, un point de vue que la plupart des universitaires occidentaux rejettent... Mais ici, à Mahabalipuram, nous avons prouvé que les mythes ont raison et que les universitaires ont tort".

Supprimer la pub
Publicité

L'origine du nom du site fait également l'objet de nombreuses controverses. L'explication la plus répandue est que l'endroit doit son nom au roi bienveillant Bali, également connu sous le nom de Mahabali. L'ancien texte indien Vishnu Puran relate ses exploits. Après s'être sacrifié à Vaman, une incarnation de Vishnu, il atteignit la libération. "Puram" est un terme sanskrit désignant une ville ou une habitation urbaine. Mamallapuram est la version prakrite du nom sanskrit original.

Sous le règne de Mahendravarman I (600 CE - 630), Mahablipuram commença à s'épanouir en tant que centre artistique et culturel.

Sous le règne de Mahendravarman I (600 - 630), Mahablipuram commença à s'épanouir en tant que centre d'art et de culture. Mahendravarman était lui-même un poète, un dramaturge et un orateur réputé. Son mécénat contribua à la création d'un certain nombre de monuments emblématiques de la ville. Cette période d'excellence artistique fut dûment poursuivie par son fils Narasimhavarman I (630 - 680) et les rois Pallava suivants.

Supprimer la pub
Publicité

Art et chefs-d'œuvre architecturaux

Temples rupestres

Le temple rupestre d'Adi Varaha Perumal est la plus ancienne de toutes les structures Pallava de Mahabalipuram, mais aussi la moins visitée. La grandeur du mandapa (pavillon) actuel est cachée derrière une structure récente d'apparence plutôt ordinaire. La construction de ce site commença avant le règne de Mahendravarman I. Le temple est dédié à Vishnou (Varâha est une incarnation de Vishnou) et son exécution suit l'esprit des textes agamiques Vaishnava. Le hall extérieur et le sanctum sanatorium sont tous deux ornés de sculptures en relief élaborées. Ce temple abrite deux sculptures en relief de rois Pallava, Simhavishnu (v. 537 - 570) et Mahendravarman I, accompagnés de leurs épouses respectives.

La grotte de Trimurti est dédiée à la trinité de Brahma, Vishnou et Maheswara (Shiva) représentant le processus de création, de subsistance et de destruction. Outre la divinité, les piliers sculptés et les sculptures montrent également des dévots dans diverses postures. Les grottes de Varaha et de Krishna présentent des récits mythiques liés à Vishnu et Krishna.

Supprimer la pub
Publicité

La grotte de Mahishasuramardini se trouve au sommet d'une colline. Mahishasuramardini est un autre nom de la déesse Durga, incarnation de Shakti (pouvoir). Elle a gagné ce nom après avoir tué le démon Mahishasura. C'est la deuxième, avec la grotte de Kotikal, des grottes dédiées à Durga.

Techniquement parlant, la grotte de Yali ou grotte du tigre n'est peut-être pas une fissure géographique, mais elle possède un ensemble de piliers et de sculptures très élaborés représentant plusieurs créatures mythiques, des lions et des tigres. On y trouve également une sculpture en relief dédiée à Narasimhavarman II ou Rajasimha (700 - 728). À bien des égards, la grotte du tigre résume l'évolution des structures des temples troglodytes des Pallava au fil du temps.

Descent of the Ganges
Descente du Gange
Jean-Pierre Dalbéra (CC BY)

Descente du Gange

Également connue sous le nom de Pénitence d'Arjuna, la Descente du Gange est un gigantesque bas-relief en plein air sculpté dans du granit rose. Ce bas-relief dramatique raconte des histoires tirées d'épopées indiennes telles que le Mahabharata. Les mandapas voisines, en particulier la mandapa de Krishna, présentent des scènes de vie pastorale au milieu de figures mythiques. D'autres œuvres d'art rupestre similaires situées à proximité ont été laissées inachevées pour une raison inexpliquée.

Supprimer la pub
Publicité

Pancha Ratha

Pancha Ratha (cinq chars) est une ode architecturale aux cinq frères Pandava du Mahabharata, Yudhistir, Bhima, Arjuna, Nakula, Sahadeva, et à leur épouse Draupadi. Sur le plan thématique et structurel, chaque ratha est sensiblement différent des autres, mais tous ont été taillés dans une longue pierre ou un monolithe. Répartis sur un à trois étages, leurs formes varient du carré à l'abside. Les murs de ces anciens édifices sont décorés de bas-reliefs et de peintures murales. Un airavata (éléphant) et un nandi (taureau) monolithiques magnifiquement sculptés ornent les lieux. Bien que conçus à l'origine pour être des lieux de culte, ces édifices n'ont jamais été consacrés ni utilisés activement pour des rites sacrés.

Temple du Rivage

Le temple du Rivage est situé sur la plage et, si l'on en croit la tradition locale, c'est la seule structure qui subsiste des légendaires sept pagodes. Malgré les effets érosifs continus de l'air marin humide et salé, le temple du rivage conserve sa beauté en de nombreux endroits. Construit entre 700 et 728 sous le règne de Narasimhavarman II, il s'agit en fait d'un vestige d'un ensemble plus vaste de temples et de structures civiles dont la plupart reposent aujourd'hui sous la mer.

Shore Temple, Mahabalipuram
Temple du rivage, Mahabalipuram
Arian Zwegers (CC BY)

Cet édifice de cinq étages est situé de telle sorte que les premiers rayons du soleil levant tombent sur la divinité qui préside le temple, Shiva. Les visiteurs pénètrent dans l'enceinte du temple par un gopuram (portail) voûté en berceau. Le shikhara (toit) du sanctuaire ressemble à une structure pyramidale. Comme d'autres structures remarquables de Mahabalipuram, celle-ci est embellie par des bas-reliefs complexes. Des sculptures monolithiques sont également disséminées dans le complexe du temple.

Supprimer la pub
Publicité

Temple Olakkanneshvara

Également connu sous le nom de temple Olakkanatha, le temple Olakkanneshvara (temple de Shiva, évoquant le troisième œil de Shiva) a été construit à peu près en même temps que le temple du Rivage. Il est situé au sommet d'une colline à une certaine distance de la plage, ce qui a donné lieu à une croyance selon laquelle il aurait servi de phare dans le passé. Il est également construit au sommet de la grotte de Mahishasuramardini, mais il s'agit de deux structures différentes érigées à des époques différentes.

Mahabalipuram aujourd'hui

Une autre structure curieuse, connue sous le nom de boule de beurre de Sri Krishna, fascine tout le monde à Mahabalipuram. Il ne s'agit pas d'une pièce sculptée, mais plutôt d'une œuvre de la nature. Aujourd'hui, Mahabalipuram tente de se refaire une image de première station balnéaire du pays, mais elle n'a pas complètement perdu le contact avec ses exploits culturels passés. Chaque année, elle accueille des festivals de danse classique et de théâtre afin de préserver et de promouvoir l'héritage d'une culture très ancienne.

Ironie du sort, si le tsunami de 2004 a considérablement endommagé les structures existantes et a laissé la ville engorgée pendant des jours, il a également mis au jour certains des trésors longtemps cachés tout près de la mer. Des sculptures en granit, des statues en bronze et des ruines de ce qui semble être des structures artificielles ont été mises au jour. Alok Tripathi, archéologue sous-marin, a déclaré : "En se retirant, les vagues du tsunami ont balayé les dépôts de sable qui avaient recouvert ces sculptures pendant des siècles." L'étude sous-marine de Mahabalipuram est un processus en cours qui promet de révéler de nombreux autres édifices grandioses de la ville et de résoudre certaines des questions qui se posent depuis longtemps sur son passé.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Dola RC
Dola is a writer, trained artist, art and history aficionado. She uses her skills to create engaging stories related to art, architecture, culture and history for online magazine, Lucky Compiler and its blog which she co-owns.

Citer cette ressource

Style APA

RC, D. (2015, octobre 16). Mahabalipuram [Mahabalipuram]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14098/mahabalipuram/

Style Chicago

RC, Dola. "Mahabalipuram." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le octobre 16, 2015. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-14098/mahabalipuram/.

Style MLA

RC, Dola. "Mahabalipuram." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 16 oct. 2015. Web. 22 juin 2024.

Adhésion