Pandore

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 27 juillet 2015
X

Texte original en Anglais : Pandora

Pandora About to Open Her Box (by Lawrence Alma-Tadema, Public Domain)
Pandora sur le point d'ouvrir sa boîte
Lawrence Alma-Tadema (Public Domain)

Pandore est une figure de la mythologie grecque qui non seulement était la première femme, mais — en tant qu'instrument de la colère de Zeus — fut tenue responsable d'avoir libéré les maux de l'humanité dans le monde. Pandore était aussi le nom d'une toute autre déesse (de la terre) dans le panthéon grec archaïque.

Pandore - un instrument de punition

Le nom Pandore signifie "cadeaux" et "tous". Selon (et peut-être même inventé par) Hésiode dans sa Théogonie et Les travaux et les jours, Zeus demanda à Hephaïstos de créer Pandore, la première femme, à partir de terre et d'eau. L'intention de Zeus était d'utiliser la belle et charmante Pandore comme moyen pour punir Prométhée qui avait volé le feu des dieux et l'avait donné aux hommes, Prométhée qui serait à son tour puni. Zeus promet :

Supprimer la pub

Advertisement


"Fils de Japet, ô le plus habile de tous les mortels ! tu te réjouis d'avoir volé le feu divin et dupé ma sagesse, mais ton vol te sera fatal à toi et aux hommes à venir. Pour me venger de ce larcin, je leur enverrai un funeste présent dont ils seront tous charmés au plus profond de leur âme, étreignant eux-mêmes leur propre fléau." ( les travaux et les jours 54-59)

Les dons divins de Pandore

Avant son départ, Pandore reçut divers cadeaux divins de chacun des dieux de l'Olympe. Athéna lui enseigna tous les métiers d'art et la vêtit de robes argentées, Aphrodite lui donna la grâce et les moyens d'inspirer le désir ardent et Hermès lui donna "l'esprit du chien et un caractère perfide" et dans sa poitrine "mis mensonges et mots séduisants" (Les travaux et les jours 67-68, 77-78). Comme si cela ne suffisait pas, elle fut ornée de beaux bijoux par les Grâces, couronnée d'un magnifique bandeau d'or fait par Hephaïstos, et reçut des guirlandes de fleurs de printemps par les Saisons. Enfin, Pandore reçut une grande jarre de stockage à amener sur la terre mais fut avertie de ne jamais l'ouvrir, en aucune circonstance.

Accomplissant son destin, la curiosité triompha de Pandore et elle souleva le couvercle de la jarre qui libéra tous les maux du monde.

Boîte de Pandore : Les maux du monde

Pandore, guidée par Hermès, fut envoyée à Épiméthée, le frère de Prométhée. Oubliant bêtement le conseil de son frère de ne jamais accepter un cadeau des dieux, il accueillit la belle Pandore dans sa maison, ils se marièrent et eurent une fille, Pyrrha. Un jour, accomplissant son destin, la curiosité triompha de Pandore et elle souleva le couvercle de la jarre qui libéra tous les maux du monde. Ces terribles fléaux comprenaient la maladie, la guerre, le vice, l'effort, et la nécessité de travailler pour sa propre subsistance.

Supprimer la pub

Advertisement

Pandore, réalisant son erreur, referma rapidement le couvercle, mais il était trop tard et une seule chose resta à l'intérieur, coincée sur le bord de la bouche de la jarre – l' espoir — afin que l'humanité puisse en quelque sorte supporter son malheur soudain et éternel.

"Espoir" est la traduction traditionnelle du grec ancien, mais pourrait en fait être mieux représenté par "anticipation" qui comprend une certaine attente que ce soit des bons ou des mauvais moments à venir. Par cette punition, Zeus fut alors indemnisé pour le vol du feu et il rétablit ainsi la division éternelle entre les dieux et les humains.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Pandora Receiving Gifts from the Gods
Pandore reçoit des cadeaux des dieux
The British Museum (CC BY-NC-SA)

Pandore dans l'art

Une frise en relief montrant la naissance de Pandore se trouvait sur la base de la statue de la gigantesque Athéna Parthenos de Pheidias qui se trouvait à l'intérieur du Parthénon. Selon Pline, la scène comprenait 20 dieux qui observaient la scène. Pandore apparaît aussi sur quelques vases attiques dans des scènes probablement inspirées par la pièce de théâtre satirique, aujourd'hui perdue, Pandora de Sophocles.

Sur un kratère à figures rouges datant du 5e siècle AEC se trouvant au musée Ashmolean d'Oxford, Pandore émerge du sol, symbolisant son origine à partir de l'argile. Dans ces scènes soit Epiméthée soit des satyres tiennent des maillets, mais la signification de ceux-ci a malheureusement été perdue et ils illustrent une fois de plus la richesse de la mythologie grecque au-delà des sources littéraires survivantes.

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2015, juillet 27). Pandore [Pandora]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13940/pandore/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Pandore." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juillet 27, 2015. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13940/pandore/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Pandore." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 27 juil. 2015. Web. 19 oct. 2021.