Agrippine la Jeune

Définition

Giacomo Presciuttini
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 01 avril 2021
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Agrippina The Younger (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Agrippine la Jeune
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Julia Agrippina ou Agrippine la Jeune (6 novembre 15 - 19/23 mars 59 de notre ère) était une femme influente du début de l'Empire romain, nièce de Tibère (r. de 14 à 37 de notre ère) et de Claude (r. de 41 à 54 de notre ère), qu'elle épousa, sœur de Caligula (r. de 37 à 41 de notre ère) et mère de Néron (r. de 54 à 68 de notre ère). Elle tenta de manipuler son jeune fils inexpérimenté, mais Néron se méfia rapidement de l'influence grandissante de sa mère et, après l'avoir éloignée du palais impérial, il la fit tuer de manière incertaine.

Origines

Agrippine vit le jour le 6 novembre 15 de notre ère, à Oppidia Ubiorum (rebaptisée plus tard Colonia Claudia Ara Agrippinensium à la demande d'Agrippine en personne) dans l'actuelle Allemagne. Ses parents étaient Germanicus, le neveu de l'empereur romain au pouvoir Tibère, et Agrippine l'aînée, fille de Marcus Agrippa et de la fille d'Auguste, Julia. Elle avait huit frères et sœurs, mais seuls cinq d'entre eux survécurent à l'enfance: parmi eux se trouvait le futur empereur Caligula.

Supprimer la pub

Advertisement

Elle passa ses premières années à Rome tandis que ses parents étaient dans les provinces ; Germanicus mourut à Antioche en 19 de notre ère. Il est possible qu'il soit mort de maladie, mais beaucoup de gens soupçonnaient l'empereur Tibère, qui vivait en reclus, d'être à l'origine de sa mort. Agrippine l'aînée commença alors à défendre les droits de sa propre famille et, alors qu'au début, elle n'était peut-être qu'une nuisance pour Tibère, le préfet de la garde prétorienne, Séjan, comprit qu'Agrippine était un danger pour l'influence qu'il avait sur l'empereur et il retourna Tibère contre elle. Agrippine l'aînée et ses deux enfants mâles les plus âgés furent exilés et emprisonnés; ils étaient tous morts en 33 de notre ère. Entre-temps, la jeune Agrippine, qui elle ne représentait aucune menace pour l'empereur, fut autorisée à épouser Gnaeus Domitius Ahenobarbus à Rome en 28 de notre ère. Le marié était issu d'une prestigieuse famille de rang consulaire, liée à Auguste par la mère de Domitius, Antonia l'Aînée, la première fille d'Octavie, la sœur d'Auguste. L'autre fille d'Octavie, Antonia la Jeune, était la grand-mère d'Agrippine, ce qui faisait des deux jeunes mariés des parents éloignés.

Le règne de Caligula

Caligula accorda divers honneurs à ses trois sœurs, Drusilla, Livilla et Agrippine.

Dans ses dernières années, après l'exécution de Séjan pour cause de trahison, Tibère adopta le plus jeune fils de Germanicus, nommé Gaius et surnommé Caligula. Tibère mourut en 37 de notre ère, et c'est cette année-là qu'Agrippine la Jeune donna naissance à son fils unique, Lucius Domitius Ahenobarbus, le futur Néron. Le nouvel empereur, Caligula, accorda divers honneurs à ses trois sœurs, Drusilla, Livilla et Agrippine, par exemple, leurs noms étaient inclus dans les serments et elles pouvaient s'asseoir aux côtés de l'empereur lors des jeux. La relation étroite que Caligula entretenait avec ses trois sœurs est attestée par certaines de ses premières pièces de monnaie qui montraient les trois femmes au revers. Suétone prétend qu'" il vivait dans l'inceste habituel avec toutes ses sœurs, et lors d'un grand banquet, il plaçait chacune d'entre elles tour à tour sous de lui, tandis que sa femme était couchée au-dessus " (Vie de Caligula, 24.1) ; il s'agit cependant probablement d'une invention.

Supprimer la pub

Advertisement

Drusilla mourut en 38 de notre ère, probablement à cause d'une fièvre, et par conséquent, son mari Marc-Émile Lépide, qui était considéré comme le successeur de Caligula, perdit de son prestige et commença à comploter contre l'empereur avec les deux sœurs survivantes. Le comportement erratique, provocateur et arrogant de Caligula avait aliéné le Sénat, et les sœurs voyaient en Lépide leur protecteur potentiel. Les détails ne sont pas clairs, mais le complot échoua. Lépide fut rapidement exécuté, tandis que Livilla et Agrippine furent accusées d'adultère et contraintes à l'exil. Agrippine était toujours en exil lorsque son mari mourut deux ans plus tard ; leur fils, le jeune Lucius, resta à Rome avec sa tante, Domitia.

Julio-Claudian Family Tree
Arbre généalogique Julio-Claudian
Rursus (CC BY-NC-SA)

Mariage avec Claude

Caligula fut assassiné au début de l'année 41 de notre ère. Son successeur et oncle, Claude, rappela Agrippine et Livilla de leur exil. Alors que cette dernière fut exécutée par l'empereur quelques années plus tard, peut-être à cause des manigances de Messaline, la femme de Claude, Agrippine se mit à la recherche d'un nouveau mari. Elle fit des avances au futur empereur Galba (r. de 68 à 69) qui était marié et qui la refusa - on rapporte qu'Agrippine fut également giflée par la belle-mère de Galba pour son comportement. Finalement, elle épousa l'oncle de Lucius, Passienus Crispus, qui venait de divorcer et qui était également un descendant de l'historien Salluste. C'était un riche orateur et il assura à Agrippine une protection suffisante pendant la croissance du jeune Lucius. En 47 de notre ère, cependant, Crispus mourut et Agrippine hérita de son immense richesse. Suétone suggère qu'Agrippine l'aurait empoisonné mais, comme d'habitude, cela ne peut être prouvé.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Tacite suggère que c'est Agrippine qui manipula Claude pour qu'il fasse de Néron son héritier.

Un an plus tard, Messaline fut exécutée, et Claude déclara qu'il n'avait pas l'intention de se remarier. Cependant, Pallas, l'un des affranchis influents de Claude, convainquit l'empereur d'épouser sa propre nièce Agrippine. Comme ils étaient étroitement liés, le Sénat romain adopta une loi spéciale pour permettre à Claude d'épouser Agrippine. Les motivations de ce mariage ne sont pas claires, mais l'empereur vieillissant finit par adopter le fils d'Agrippine, qui reçut un nouveau nom, Nero Claudius Caesar Drusus Germanicus, et fut communément appelé Néron. Le lien entre Claude et Agrippine fut encore renforcé par le mariage de Néron et d'Octavie, la fille que Claude avait eu avec Messaline. Tacite suggère que c'est Agrippine qui manipula Claude pour qu'il fasse de Néron son héritier, mais ce choix aurait pu sembler tout à fait raisonnable à Claude puisque son fils biologique, Tiberius Britannicus, était plus jeune que Néron et souffrait d'épilepsie.

Claudius as Jupiter
Claude en tant que Jupiter
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Agrippine devint de plus en plus influente pendant le règne de Claude. Elle reçut le titre d'Augusta - la dernière femme vivante à avoir reçu ce titre était l'épouse d'Auguste, Livia Drusilla, et même elle, avait dut attendre la mort de son mari. Agrippine était l'une des conseillères les plus fiables de son mari. Pline l'Ancien note qu'elle était assise à côté de Claude lors des jeux destinés à célébrer l'assèchement du lac Fucine, " vêtue d'une écharpe militaire faite entièrement d'or tissé sans aucune autre matière " (Histoire naturelle, XXXIII.19) ; elle était également présente lorsque Claude reçut à Rome le chef britannique vaincu Caractacos. Mais Tacite note aussi son comportement tyrannique qui entraîna la mort de nombreux proches de Néron, comme Domitia Lepida, qui avait veillé sur lui pendant l'exil d'Agrippine. Aussi féroce qu'elle ait pu être, elle convainquit Claude de rappeler Sénèque (4 av. J.-C. - 65 ap. J.-C.) de son exil - l'empereur l'avait exilé plus tôt dans son règne - et plaça Néron sous sa surveillance, avec le préfet prétorien Afranius Burrus nouvellement nommé.

Néron et mort

Claudius, âgé de 63 ans, mourut en 54 de notre ère. Tacite, Dion Cassius et Suétone étaient convaincus qu'Agrippine l'avait empoisonné parce que l'empereur avait commencé à avoir des doutes sur les positions de Britannicus et de Néron, mais cela ne peut être prouvé. Ce que nous savons avec certitude, c'est qu'Agrippine fit emprisonner et exécuter Narcisse, l'un des affranchis les plus influents de Claude (et l'un de ses ennemis à elle), peu après la mort de Claude. Néron succéda à Claude sans rencontrer d'opposition ; l'empereur défunt était extrêmement détesté par le Sénat et l'accession du jeune Néron fut donc considérée comme le début d'un nouvel âge d'or. Agrippine, en tant que mère du nouvel empereur, devint de plus en plus importante ; elle commença même à apparaître sur l'avers de certaines pièces de monnaie aux côtés de l'empereur. Le pouvoir et l'influence qu'Agrippine avait atteints étaient sans précédent pour une femme ; cependant, cela allait très bientôt changer.

Supprimer la pub

Advertisement

Nero and Agrippina
Néron et Agrippine
Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

Tout d'abord, Néron n'aimait pas Octavie et lui préférait la femme affranchie Claudia Acte, ce qui était inacceptable pour Agrippine qui considérait le mariage comme un acte de légitimité. Sénèque et Burrus ne furent d'aucune aide non plus; ils commencèrent à saper l'influence d'Agrippine pour leur propre profit. Pallas, le principal soutien d'Agrippine, fut également écarté de la cour. Malgré tout, Agrippine tenta de conserver le pouvoir et, selon Tacite, elle se présenta même "plusieurs fois au jeune homme ivre, voluptueusement parée et prête à l'inceste " (Annales, XIV.2). Quoi qu'il en soit, l'image d'Agrippine continua de figurer sur les pièces de monnaie jusqu'en 57 de notre ère au moins. Cependant, une lutte de pouvoir entre Agrippine et les tuteurs de Néron pour l'influence sur le jeune empereur ne semble pas invraisemblable. Apparemment, Agrippine, voyant que son influence diminuait, commença à s'associer à Britannicus ; le garçon, cependant, mourut en 55 de notre ère, peut-être empoisonné par Néron ou peut-être à cause d'une crise d'épilepsie. Peu de temps après, Agrippine fut écartée de la cour.

Même si Agrippine n'était plus à la cour, elle conservait son influence grâce à ses relations familiales et à son illustre père Germanicus. Néron avait de bonnes raisons de la craindre, notamment parce qu'elle aurait pu épouser l'un des rivaux de Néron, Rubellius Plautus, déclenchant ainsi une guerre civile. L'empereur décida d'éliminer la menace potentielle par matricide. Tacite suggère que Néron voulait se débarrasser d'Agrippine parce qu'elle n'approuvait pas son mariage avec Poppée Sabine. Cela semble toutefois peu probable, puisque Néron n'épousa Poppée qu'en 62 de notre ère, bien après la mort d'Agrippine.

Les détails du meurtre d'Agrippine sont rapportés par Tacite et Dion Cassius : selon eux, en 59 de notre ère, Néron dit à sa mère qu'il voulait se réconcilier avec elle pendant la fête des Quinquatries. Alors qu'Agrippine retournait à sa villa, son bateau coula lors d'un naufrage prémédité. Agrippine réussit à se sauver, mais Néron envoya son Praefectus classis (commandant de la flotte) pour l'achever. Agrippine aurait dit à son bourreau de frapper l'utérus qui avait engendré son propre meurtrier. Cette version est probablement une invention, et si les détails exacts de la mort d'Agrippine ne sont pas clairs, il est possible que Néron l'ait surprise en train de comploter contre lui et qu'elle se soit suicidée.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Giacomo Presciuttini
Student of Classical Archaeology, with a particular interest in early imperial period, as well as traditions linked to early republic and monarchic age

Citer cette ressource

Style APA

Presciuttini, G. (2021, avril 01). Agrippine la Jeune [Agrippina the Younger]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10738/agrippine-la-jeune/

Style Chicago

Presciuttini, Giacomo. "Agrippine la Jeune." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 01, 2021. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10738/agrippine-la-jeune/.

Style MLA

Presciuttini, Giacomo. "Agrippine la Jeune." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 01 avril 2021. Web. 03 oct. 2022.

Adhésion