Caligula

Collecte de fonds pour traductions

Pour que les élèves et étudiants du monde entier puissent apprendre l'histoire gratuitement, nous devons publier notre travail dans de nombreuses langues. Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à traduire afin que nous puissions avoir un réel impact à l'échelle mondiale. Merci d'avance !
$900 / $3000

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 18 octobre 2011
X

Texte original en Anglais : Caligula

Caligula, Ny Carlsberg Glypotek (by Carole Raddato, CC BY-SA)
Caligula, New Carlsberg Glypotek
Carole Raddato (CC BY-SA)

Caligula (Gaius Jules César Auguste Germanicus) fut empereur romain de 37 à 41 après JC. Parmi les grands empereurs de l'Empire romain se trouvent Auguste et Marc Aurèle. À l'autre extrémité du spectre se trouve l'empereur Caligula que l'historien Suétone (c. 69-130/140) appelle simplement un monstre. Dans sa Vie des Douze Césars, il ajouta:

Il est difficile de dire si la faiblesse de compréhension ou la corruption des mœurs était plus visible dans le caractère de Caligula. Il semble avoir découvert dès ses premières années une dépravation innée de l’esprit, qui fut sans aucun doute accrue par un manque d’éducation.

Après un règne court mais troublé qui le vit s'aliéner à la fois l'armée romaine et le Sénat romain, expédier impitoyablement rivaux et critiques, et proposer de faire de son propre cheval un consul, l'empereur fut massacré en janvier 41 après JC par ses propres gardes du corps, la Garde prétorienne.

Supprimer la pub

Advertisement

Jeunesse

Né Gaius Jules César en l'an 12 de notre ère, Caligula était le fils de Germanicus (héros de la campagne allemande) et d'Agrippine, petite-fille de l'empereur Auguste (sa mère était sa fille Julia). Le nom «Caligula» est en fait un surnom signifiant «petites bottes», dérivé de l'uniforme miniature qu'il portait enfant alors qu'il était en campagne avec son père. Le jeune homme précoce servit de mascotte de l'armée. Peu après la mort de sa famille, Caligula s'installa sur l'île de Capri où il fut élevé par l'empereur romain Tibère (r. 14-37 après JC) en tant que ce que certains historiens considèrent prisonnier. Bien que la mort de Germanicus ait été suspecte, on pense que Tibère joua un rôle déterminant dans la mort de la mère et des frères de Caligula.

La réponse de Caligula à ses détracteurs était:«Qu'ils me haïssent pourvu qu'ils me craignent ».

Puisque Caligula et ses sœurs n'étaient pas considérés une menace immédiate, ils furent laissés en vie. Pendant son séjour sur l'île, Caligula fut témoin de la brutalité et du comportement sauvage de Tibère. Sur Capri, il était entouré de corruption et d'excès. Suétone dit:

Supprimer la pub

Advertisement

... Toutefois, dès ce temps-là même, il ne pouvait cacher ses inclinations basses et cruelles. Il assistait avec une curiosité extrême aux supplices des condamnés. La nuit, il courait les tavernes et les mauvais lieux, enveloppé d'un long manteau et la tête cachée sous de faux cheveux. .

Caligula Empereur

À la mort de Tibère le 17 mars 37, Caligula devint le co-empereur de l'Empire romain avec Gemellus, le fils de Tibère. Caligula, cependant, devint rapidement le seul dirigeant avec la mort de Gemellus. (Caligula est soupçonné d'avoir participé à la mort de son co-empereur.). Puisque Tibère ne fut jamais un empereur populaire, les citoyens de Rome accueillirent le jeune empereur, à bras ouverts et Caligula gagna rapidement leur admiration. Il mit fin aux procès de trahison institués par Tibère, rappella les exilés, et donna des primes attendues depuis longtemps à la Garde prétorienne. Il acheva un certain nombre de projets de construction lancés par l'ancien empereur, reconstruisit des temples dégradés, construisit un phare à Boulogne, commença à travailler sur de nouveaux aqueducs et construisit même un nouvel amphithéâtre à Pompéi. Il y eut de nombreux jeux de gladiateurs et de courses de char pour divertir les gens.

Caligula, Getty Villa
Caligula, Villa Getty
SquinchPix.com (Copyright)

Dans les six mois qui suivirent sa prise de pouvoir, cependant, tout changea: après avoir frôlé la mort (les historiens sont divisés sur la cause - une éventuelle défaillance ou une épilepsie), Caligula devint une personne différente. Il était plus paranoïaque, et le Caligula que certains avaient vu sur Capri refit surface. Après avoir réduit les impôts plus tôt dans son règne, il les augmenta afin de payer ses excès. Il institua une série de purges contre des ennemis présumés, y compris même sa première épouse. Il reinstaura les procès pour trahison de Tibère. Il condamna despersonnes afin de confisquer leurs biens. Suétone ajouta qu'il devint plus sadique et «montra le plus vif intérêt à assister à la souffrance et au tourment des condamnés qui étaient torturés». En référence à une série de jeux de gladiateurs auxquels participa Caligula, l'historien Dion Cassius déclara:

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Ce n'est pas le grand nombre de ceux qui ont péri qui était si grave, bien que cela soit assez grave, mais son plaisir excessif dans leur mort et ce désir insatiable de voir le sang.

Son comportement extrême ne connaissait aucune limite, vivant une vie que certains historiens qualifient comme vie de pervers et de désaxé. Il donna à son cheval bien-aimé, Incitatus, des colliers incrustés de bijoux et menaça même de lui accorder le titre de consul. Il construisit un ponton de quatre kilomètres d'un côté à l'autre de la baie de Baiae (Bacoli moderne). Et sa réponse à ses détracteurs: «Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent».

Bien qu'il ait annexé la Mauritanie, il mena des campagnes dénuées de sens en Allemagne seulement pour gagner un certain sentiment de gloire militaire. Lors d'une de ses campagnes dans le nord, une supposée invasion de la Grande-Bretagne, il ordonna à ses soldats de ramasser des coquillages. L'historien Dion Cassius écrit: « Ensuite, il prit place sur une plate-forme élevée et donna le signal aux soldats comme pour se jeter dans la bataille, ordonnant aux sonneurs de les exhorter, puis tout d'un coup, il leur ordonna de rassembler les coquillages», Caligula ramena les coquillages à Rome où il a exposa son butin.

Il mena également une guerre constante avec la population juive de Judée qui était en conflit avec les Grecs. Lorsque les Juifs nrefusèrent de lui rendre l'hommage qu'il croyait mériter en tant que divinité vivante, Caligula menaça de faire ériger une statue de lui-même dans le Temple de Jérusalem mais fut heureusement convaincu du contraire afin d'éviter de nouvelles émeutes. L'historien Philon, un contemporain de Caligula (parfois appelé Philon le Juif ou Philon d'Alexandrie) déclara que Caligula

Supprimer la pub

Advertisement

considérait les Juifs avec le plus grand soupçon comme s'ils étaient les seules personnes qui chérissaient des souhaits opposés aux siens... (et) croyaient (d) qu'il n'y avait qu'un seul Dieu, leur Père et le créateur du monde.

Mort et Héritage

Enfin, après seulement quatre ans comme empereur, Caligula fut assassiné par des membres de la Garde prétorienne dirigée par Cassius Chaerea qui avait été la cible constante des insultes de Caligula. Sa femme, Césonia, et sa fille furent également assassinées, et pour ajouter de l'insulte à la mémoire de Caligula, l'homme qu'il avait ridiculisé pendant tant d'années fut nommé son successeur. Retrouvé caché derrière un rideau, craignant pour sa propre vie, et le seul homme adulte survivant, Claude (r. 41-54 de notre ère), fut nommé nouvel empereur de l'Empire romain.

Il convient de noter que certains historiens actuels envisagent l'empereur Caligula avec un nouveau regard. Comme nous l'avons vu, beaucoup des sources anciennes - Suétone est la plus célèbre - le considéraient comme un souverain dépravé et auto-absorbé. Malheureusement, ce parti pris s'est propagé aux auteurs actuels, et, par conséquent, cette vision ancienne de lui demeure. La raison de cette polarisation est simple. Beaucoup de ces premiers auteurs qui écrivirent sur Caligula étaient mandatés par des empereurs ultérieurs qui voyaient l'empereur déchu sous un angle négatif. Alors qu'une grande partie de ce qui a été écrit à son sujet est, en partie, vrai, une représentation plus récente de Caligula pourrait s'enquérir des causes de son changement dramatique de personnalité et se concentrer sur nombre des aspects les plus positifs - les réalisations - de son bref règne.

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth a enseigné l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l'Histoire ancienne, médiévale et américaine au Lincoln College (Normal, Illinois). Il a toujours été et sera toujours un étudiant en histoire, depuis qu'il apprit au sujet d'Alexandre le Grand. Il est impatient de transmettre ses connaissances à ses élèves.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2011, octobre 18). Caligula [Caligula]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10420/caligula/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Caligula." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le octobre 18, 2011. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10420/caligula/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Caligula." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 18 oct. 2011. Web. 27 nov. 2021.

Adhésion