Galba

Définition

Donald L. Wasson
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 23 août 2012
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol
Roman Emperor Galba (by Carole Raddato, CC BY-SA)
Empereur romain Galba
Carole Raddato (CC BY-SA)

Galba fut empereur romain de juin 68 à janvier 69 après JC. Avec la mort de l'empereur Néron le 9 juin 68, la dynastie Julio-Claudienne prit officiellement fin, laissant l'Empire romain sans successeur clair au trône. Avec l'aide de l'armée, Galba, gouverneur général de l'Espagne, s'éleva rapidement pour combler ce vide.

Enfance

Servius Sulpicius Galba naquit dans une famille aristocratique le 24 décembre en 3 av. JC de Gaius Sulpicius Galba et Mummia Achaica. Un frère aîné, Gaius, (dix ans son aîné) se suiciderait plus tard en 36 de notre ère, en raison d'un «embarras financier», après avoir subi l'ire de l'empereur Tibère. Bien que l'on n'en sache très peu des premières années de Galba, l'historien Suétone dans sa Vie des Douze Césars écrivit que l'empereur Auguste s'adressa à Galba qui se trouvait dans un groupe de jeunes garçons et lui dit : «Vous aussi goûterez un peu de ma gloire, enfant», suggérant que Galba serait un jour empereur. La nouvelle ne sembla avoir aucun impact sur Tibère, l'éventuel successeur d'Auguste, lorsqu'il rétorqua: «Très bien, laissez-le vivre en paix; la nouvelle ne me concerne pas le moins du monde». Suétone ajouta que le futur empereur était «un étudiant consciencieux des affaires publiques, et particulièrement habile en droit...».

Supprimer la pub

Advertisement

Quant à son apparence, il était complètement chauve (bien que les pièces de l'époque l'imaginent avec des cheveux) et souffrait d'un grave cas d'arthrite qui paralysait ses mains et ses pieds - il était même incapable de porter des chaussures. Le seul mariage de Galba (considéré à peine plus qu'une formalité puisqu'on le croyait homosexuel) fut avec Aemilia Lepida. Après sa mort et ceux de ses enfants, il refusa de se remarier, malgré les pressions exercées pour qu'il le fasse.

«Sa puissance et son prestige étaient beaucoup plus grands LORSqu'il PRIT le contrôle de l'Empire quE PLUS TARD» SuétonE.

À l'exception de Néron, les autres Julio-Claudiens - Auguste, Tibère, Caligula et Claude -semblaient respecter Galba, lui permettant d'occuper une série de charges publiques. Il gravit rapidement les échelons, devenant finalement gouverneur de l'Afrique (44 -45 après JC). Plus tôt en 40 après JC, l'empereur Caligula l'avait nommé commandant d'une légion en Haute-Allemagne, ce qui lui valut les faveurs du jeune empereur mais pas de ses hommes. Suétone écrivit: «Dans des manoeuvres (sic) éreintantes, il endurcit aussi bien la vieille garde que les nouvelles recrues et jugula vite fait bien fait un raid barbare en Gaule». Très tôt, il se tailla une réputation à la fois de cruauté et de sévérité. Galba croyait que tout signe de désobéissance ou de manque de respect était totalement inacceptable et, par conséquent, un défi à son autorité. Sa réputation et sa capacité de commandement s'accrurent. À la mort de Caligula, beaucoup lui suggérèrent même de se saisir du trône; mais il refusa - un geste qui lui valut le respect de l'empereur Claude. Pour cette loyauté, Claude le nomma pro-consul d'Afrique avec ordre de réprimer une série de perturbations et de révoltes indigènes.

Supprimer la pub

Advertisement

Galba abandonna brusquement le service public en 49 après JC; il aurait rejeté les avances de la femme de Claude et de la mère de Néron, Agrippine la Jeune. Il finit par retourner au service en 60 après notre ère à la demande de Néron lorsque le poste de gouverneur d'Espagne devint disponible. Il occupa ce poste pendant huit ans, mais alors que l'empire commençait à s'effondrer sous la mauvaise direction de Néron, de nombreux gouverneurs provinciaux commencèrent à réclamer sa destitution. Marcus Salvius Otho (Othon), gouverneur de la Lusitanie, et Gaius Julius Vindex, l'un des gouverneurs de Gaule, prièrent Galba de renverser Néron. Suétone raconta: «... des messagers arrivèrent de Rome avec la nouvelle que Néron, lui aussi, était mort, et que les citoyens lui (Galba) avaient tous juré obéissance, alors il abandonna le titre de gouverneur général et assuma celui de César». Galba était également motivé par des rumeurs selon lesquelles Néron aurait voulu qu'il fût assassiné.

Map: Year of the Four Emperors
Carte: L'année des quatre empereurs
Andrei Nacu & Steerpike (CC BY-SA)

Galba Empereur

Avec l'aide d'Othon (qui avait été exilé en Lusitanie par Néron), Galba leva d'autres légions et marcha sur Rome, et avec la nouvelle de la mort de Néron vérifiée, s'empara du trône. Selon Dion Cassius dans son histoire romaine, Néron était désemparé lorsqu'il entendit dire que Galba avait été déclaré empereur par ses soldats. Il créa un plan pour tuer tous les sénateurs, brûler Rome, et fuir à Alexandrie: « Il était sur le point de mettre ces mesures en vigueur lorsque le sénat retira la garde qui l'entourait puis, en entrant dans le camp, le déclara ennemi et choisit Galba à sa place».

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Suétone écrivit que son accession au trône ne fut pas tout à fait populaire: « Sa puissance et son prestige étaient beaucoup plus grands lorsqu'il assuma le contrôle de l'Empire que plus tard; bien qu'il offrit amplement la preuve de sa capacité à gouverner, il gagna moins d'éloges pour ses bons actes que de reproches pour ses erreurs». Les erreurs ? Suétone ajouta: «Il condamna à mort des hommes de tous grades sans procès ni les moindres preuves ... mais la haine envers lui la plus virulente provenait de l'armée». Il exigea l'hommage de nombreuses villes qu'il avait conquises, gardant l'argent pour lui-même. Il s'empara également de l'argent de nombreuses personnes que Néron avait portées aux nues; cependant, l'argent récupéré ne fut pas dépensé pour ses troupes — un acte qui aliéna ses propres hommes. Il pensait que son emprise sur le trône ne dépendait plus d'eux, alors pourquoi devait-il les soudoyer? Pour les citoyens de Rome, qui s'étaient félicités de la mort de Néron, il ne dépensait plus d'argent pour de somptueux spectacles (c'est-à-dire des jeux de gladiateurs), les considérant comme un gaspillage financier. Des rumeurs d'agitation dans de nombreuses provinces, en Allemagne par exemple, commencèrent à se propager.

Mort et Successeur

Parce qu'il était septuagénaire avec une emprise sur le trône branquebalante, Galba adopta Lucius Calpurnius Piso Licinianus comme son fils et héritier, un acte qui irrita son partisan de longue date Othon, qui s'était considéré comme son successeur légitime. Sans alternative et avec le soutien de l'armée, Othon soudoya les Gardes prétoriens (ils avaient peu de loyauté envers Galba) qui assassinèrent Galba et Piso au Forum romain et lui rapportèrent leurs têtes sectionnées. Othon fut salué comme le nouvel empereur en janvier 69 après JC. Galba avait servi moins de sept mois, devenant ainsi le premier d'une série qui sera plus tard connue comme «l'année des quatre empereurs».

Supprimer la pub

Publicité

Bibliographie

  • Caassius Dio. Roman History.
  • Kerrigan, M. A Dark History: The Roman Empeors. Metro Books, 2011
  • Morgan, G. 69 AD: The Year of the Four Emperors. Oxford University Press, 2006
  • Suetonius. The Twelve Caesars.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Donald L. Wasson
Donald a enseigné l’histoire antique et médiévale ainsi que l’histoire des États-Unis à Lincoln College (Illinois). Éternel étudiant d’histoire depuis qu’il a découvert Alexandre le Grand, il met toute son énergie à transmettre son savoir à ses étudiants.

Citer cette ressource

Style APA

Wasson, D. L. (2012, août 23). Galba [Galba]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10434/galba/

Style Chicago

Wasson, Donald L.. "Galba." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le août 23, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-10434/galba/.

Style MLA

Wasson, Donald L.. "Galba." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 23 août 2012. Web. 30 sept. 2022.

Adhésion