La Chute de Tenochtitlan

Article

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 29 juin 2022
X
translations icon
Disponible dans ces autres langues: anglais, espagnol, portugais

La chute de Tenochtitlan le 13 août 1521 fut un moment décisif dans l'effondrement dramatique de l'empire aztèque qui avait dominé la Mésoamérique. Menés par Hernán Cortés (1485-1547), les conquistadores espagnols bénéficiaient d'armes et de tactiques supérieures. En outre, les visiteurs de l'Ancien Monde avaient apporté avec eux de nouvelles maladies terribles qui causèrent d'immenses pertes en vies humaines parmi les indigènes américains.

Les Aztèques (ou Mexica) étaient eux-mêmes un peuple conquérant, ce qui signifie que de nombreuses villes qu'ils avaient soumises n'étaient que trop disposées à s'allier aux Espagnols. Tenochtitlan était la capitale politique et religieuse du monde aztèque, et ses défenseurs opposèrent une résistance prolongée et féroce. La victoire des Espagnols et de leurs alliés entraîna le pillage et la destruction de cette grande ville, la plus grande des Amériques, mais elle finit par être reconstruite et est devenue l'actuelle Mexico.

Supprimer la pub

Advertisement

The Last Days of Tenochtitlan
Les derniers jours de Tenochtitlan
William de Leftwich Dodge (Public Domain)

L'empire aztèque

Au début du 15e siècle, plusieurs mini-empires s'étaient formés dans la vallée du Mexique. Les villes dominantes étaient Texcoco, capitale de la région d'Acholhua, et Azcapotzalco, capitale des Tépanèques. Ces deux cités-états s'affrontèrent en 1428 lors de la guerre des Tépanèques. Les forces d'Azcapotzalco furent vaincues par une alliance de Texcoco, Tenochtitlan, la capitale des Mexica, et plusieurs autres villes plus petites. Après la victoire, une Triple Alliance fut formée entre Texcoco, Tenochtitlan, et Tlacopan, une ville rebelle tepanèque, et ce trio forgea un empire. Au fil du temps, Tenochtitlan finit par dominer l'Alliance, son chef devint le souverain suprême - le huey tlatoque ("haut roi") - et la ville s'imposa en tant que capitale de l'Empire aztèque qui couvrait désormais 135 000 kilomètres carrés et gouvernait environ 11 millions de personnes.

La bataille pour Tenochtitlan allait être beaucoup plus équilibrée que les précédentes.

L'empire aztèque était prospère, mais il s'était construit uniquement sur la coercition et l'extraction de tributs des peuples conquis. Les communautés soumises étaient obligées de donner des richesses et des hommes pour la machine militaire aztèque. En outre, un nombre important de captifs de guerre étaient régulièrement emmenés à Tenochtitlan pour être sacrifiés lors de rituels aux dieux aztèques. La religion, l'art et les fonctionnaires aztèques avaient été imposés aux régions conquises. Tout cela signifie que la haine des Aztèques ne manquait pas chez les Mésoaméricains. Les Aztèques n'avaient pas non plus tout conquis sur leur passage. Les Tarascans et les Tlaxcalans, en particulier, continuaient à tester les frontières de leur empire. Cette fragilité inhérente aux affaires aztèques allait s'avérer être leur perte lorsque les conquistadores espagnols débarquèrent sur les côtes mexicaines.

Supprimer la pub

Advertisement

Aztec Empire Map
Carte de l'empire aztèque
Simeon Netchev (CC BY-NC-SA)

Cortés et les conquistadores

En 1518, Diego Velázquez, le gouverneur de Cuba, avait envoyé Hernán Cortés à la tête de 11 navires et de 500 hommes pour explorer la côte de l'actuel Mexique. Ils débarquèrent en mars 1519. Les armes, la cavalerie et des tactiques supérieures permirent aux Espagnols de remporter des victoires faciles contre tous les peuples hostiles qu'ils rencontrèrent. La capture de Malintzin (alias Marina ou La Malinche), une femme maya qui parlait le nahuatl des Aztèques et une langue maya locale, que l'un des hommes de Cortés connaissait bien, constitua un avantage considérable. Les envahisseurs pouvaient désormais communiquer avec des alliés potentiels. Le souverain aztèque Motecuhzoma (alias Montezuma, r. de 1502 à 1520) eut très vite vent de ces envahisseurs gênants. Cortés, quant à lui, établit une garnison à Veracruz sur la côte, brûla ses navires pour rappeler à ses hommes qu'ils étaient là pour trouver des richesses ou mourir, et marcha rapidement vers l'intérieur des terres en août 1519; il affronta d'abord les Tlaxcala (qui devinrent alors des alliés), puis se dirigea vers Tenochtitlan en novembre.

Tenochtitlan

Située sur la rive occidentale du lac Texcoco, la capitale aztèque de Tenochtitlan comptait plus de 200 000 habitants, ce qui en faisait la plus grande ville des Amériques précolombiennes. Elle s'étendait sur 12 à 14 km² et était reliée à la rive occidentale du lac et à la campagne environnante par trois jetées (nord, est et ouest), qui comportaient des brèches traversées par des ponts amovibles pour permettre le passage des bateaux.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Les conquistadores furent autorisés à entrer de manière pacifique dans la ville le 8 novembre, et ils furent émerveillés par l'immensité des temples, les jardins de fleurs et d'eau, les canaux et les marchés de marchandises qui venaient de tous les coins de la Mésoamérique. Motecuhzoma et Cortés se rencontrèrent et échangèrent des cadeaux. Le souverain aztèque se méfiait peut-être de ces visiteurs, ayant entendu parler de leurs précédentes victoires militaires, mais il ne semblait pas savoir quoi faire d'eux. Quoi qu'il en soit, la diplomatie fit long feu peu de temps après, lorsque Cortés prit Motecuhzoma en otage le 14 novembre. Les Espagnols voulaient un trésor et le souverain aztèque fut obligé de se déclarer sujet du roi d'Espagne, Charles Quint, empereur du Saint-Empire (r. de 1519 à 1556). D'autres outrages furent commis, comme l'installation d'un crucifix au sommet de la pyramide sacrée aztèque, le Templo Mayor.

Sacred Precinct, Tenochtitlan
Cité sacrée, Tenochtitlan
Steve Cadman (CC BY-SA)

Cortés avait maintenant ses propres problèmes. Il avait outrepassé son autorité en s'approchant de la capitale et avait ainsi contrarié Velázquez à Cuba qui, techniquement, détenait le seul droit de conquête au Mexique. Soucieux de préserver sa position, Velázquez envoya une force sous le commandement de Pánfilo de Narváez à Veracruz afin d'appréhender le conquistador désormais en fuite. Cortés fut obligé de quitter Tenochtitlan et de faire face à ces rivaux en richesse à venir, et c'est ainsi qu'en mai 1520, il laissa Tenochtitlan aux mains d'une petite force espagnole sous le commandement de Pedro de Alvarado.

Alvarado et ses hommes se montrèrent plutôt insensibles aux conventions aztèques lorsqu'ils tentèrent imprudemment d'interrompre une cérémonie de sacrifice humain et massacrèrent ensuite des membres de la noblesse aztèque. Les Aztèques se soulevèrent et tuèrent un certain nombre de ces intrus. Pendant ce temps, Cortés vainquit Narváez et persuada les hommes restants de se joindre à lui. Ils retournèrent à Tenochtitlan le 24 juin où une poignée d'Espagnols résistaient encore.

Supprimer la pub

Advertisement

Au terme d'une bataille acharnée, Cortés prit le contrôle du temple de Yopico, auquel il mit le feu ce qui horrifia la population.

La Noche Triste

Motecuhzoma fut remplacé par Cuitláhuac en tant que nouveau chef aztèque après que Cortés l'ait bêtement libéré de son emprisonnement. Cuitláhuac avait immédiatement pris la tête des Aztèques à la place de son frère captif et désormais déshonoré. Cuitláhuac organisa une guerre totale contre les conquistadores. Lorsque les Espagnols tentèrent d'utiliser Motecuhzoma pour ramener le calme, l'ancien chef fut frappé par une pierre et il mourut le 30 juin. Les Espagnols furent alors pris au piège dans le palais royal d'Axayácatl et devinrent la cible de missiles envoyés depuis l'imposant Tempo Mayor. Au terme d'une bataille acharnée, Cortés prit le contrôle du temple de Yopico, auquel il mit le feu ce qui horrifia la population. Ensuite, Cortés s'enfuit de la ville lors d'une bataille nocturne le 30 juin 1520. Cette retraite sanglante est connue sous le nom de Noche Triste ("Triste nuit"). Les Espagnols s'étaient échappés de la ville en utilisant des ponts en bois temporaires construits tout spécialement pour traverser les nombreux canaux de la ville, mais le prix de leur liberté fut élevé. Cortés avait perdu la moitié de ses hommes, la plupart de ses meilleurs chevaux et les huit tonnes de butin accumulées depuis son arrivée en Mésoamérique.

Cortés & the Siege of Tenochtitlan
Cortés et le siège de Tenochtitlan
Unknown Artist (Public Domain)

Le siège

Avant d'atteindre la sécurité du territoire de Tlaxcala, Cortés dut d'abord gagner une grande bataille près d'Otumba le 7 juillet durant laquelle les Aztèques tentèrent une fois pour toutes d'anéantir les envahisseurs étrangers. Après plusieurs autres campagnes, et après avoir reçu des renforts par voie maritime, les Espagnols finirent par revenir à Tenochtitlan dix mois plus tard pour prendre leur revanche et arracher le cœur de cet empire qui s'était créé tant d'ennemis en Mésoamérique que personne ne voulait le rejoindre dans la guerre contre les envahisseurs. D'abord, Texcoco fut prise le 31 décembre 1520 et devint une base et une source d'approvisionnement inestimable pour Cortés. D'autres villes furent prises au cours des trois mois suivants, à mesure que l'emprise des Aztèques sur la région entourant leur capitale se relâcha.

Le plan de Cortés était maintenant d'assiéger Tenochtitlan, mais déjà un autre ennemi, bien plus terrible, avait balayé la population aztèque. Une épidémie dévastatrice de variole s'était déclarée en septembre et novembre précédents. Les Aztèques avaient également un nouveau chef, Cuauhtémoc, après que Cuitláhuac ait succombé à la nouvelle maladie importée.

Supprimer la pub

Advertisement

En avril 1521, Cortés commença son siège. Sa force comprenait 700 fantassins, 118 arbalétriers et arquebusiers, 86 chevaux et 18 canons de campagne - très utiles pour détruire les barricades ennemies. Les Espagnols étaient organisés en quatre divisions. Leurs armes étaient des épées, des hallebardes et des arbalètes. Cortés avait également à sa disposition un certain nombre d'indigènes cubains et d'esclaves africains, ainsi qu'un certain nombre de chiens d'attaque mastiffs. Plus important encore, les Espagnols avaient des alliés autochtones, notamment au moins 100 000 Tlaxcalans. De l'autre côté, les Aztèques étaient numériquement supérieurs mais n'avaient que des armes à lame d'obsidienne, des arcs, des propulseurs de lances et des frondes qui furent tous facilement et totalement neutralisés par les armures des européens.

Les stratégies traditionnellement employées dans la guerre aztèque constituaient un autre désavantage pour les défenseurs. Les guerriers d'élite et les officiers se faisaient généralement remarquer par leur costume, et les Espagnols ne tardèrent pas à éliminer en premier les chefs et à semer la panique dans l'armée aztèque. Surmontant les déficiences de leurs armes, les guerriers aztèques se battirent avec férocité et courage, comme le notèrent les Espagnols. Ils s'adaptèrent également aux nouveaux défis de la guerre européenne, en évitant les terrains ouverts où la cavalerie dominait, en se dispersant loin de l'arc de tir potentiel des armes à poudre, et même en attachant des lames d'acier espagnoles capturées à des poteaux pour en faire une arme nouvelle que leur ennemi redoutait fortement. La bataille pour Tenochtitlan allait être beaucoup plus équilibrée que les précédentes.

Aztec Warriors
Guerriers aztèques
Unknown (Public Domain)

Le 28 avril 1521, Cortés déploya une flotte de 13 navires de guerre spécialement construits sur le lac Texcoco. Ces navires, jamais vus auparavant par les Mésoaméricains, avaient été construits à partir des épaves des grands navires que Cortés avait fait brûler deux ans auparavant et de nouveaux équipements provenant de Veracruz. Ils avaient été construits en préfabriqué afin de pouvoir être transportés par voie terrestre jusqu'au lac. Avec ces navires, Cortés put contrer les milliers de canots indigènes et bloquer les trois principales jetées qui reliaient la ville aux bords du lac Texcoco. Chaque brigantin transportait 25 hommes plus six portant des arbalètes et des arquebuses. Les navires espagnols étaient escortés par une importante flotte de canots manœuvrés par leurs alliés de Texcoco.

Supprimer la pub

Advertisement

Le 22 mai, trois colonnes de conquistadores se dirigèrent vers Tenochtitlan, une par l'ouest, une par le sud et la troisième par l'est. Cortés laissa le côté nord libre, espérant attraper les Aztèques en fuite avec sa principale force de cavalerie. Il se trouve que les Aztèques utilisaient cette route pour se ravitailler et Cortés envoya donc une force pour la fermer. Le 26 mai, une compagnie dirigée par Alvarado détruisit l'aqueduc de Chapultepec, coupant l'approvisionnement en eau douce des défenseurs (l'eau du lac était saumâtre). Le 1er juin, les navires de guerre attaquèrent et ne firent qu'une bouchée des canots aztèques, même si certains avaient été renforcés par des boucliers en bois supplémentaires. Seul un navire espagnol connut des difficultés après s'être échoué et avoir été temporairement submergé. Alors que de plus en plus d'alliés indigènes se joignaient à l'attaque, la grande ville de Tenochtitlan commença à céder, ses défenseurs étant repoussés vers sa partie central.

En juin, les forces espagnoles parvinrent à atteindre le cœur cérémoniel de la ville, mais elles furent obligées de se retirer à deux reprises, brûlant des bâtiments à mesure qu'elles reculaient. Une troisième attaque menée par Alvarado le 23 juin fut également repoussée, et une quatrième menée par Cortés en personne le 30 juin fut défaite avec de lourdes pertes pour les Espagnols. Pendant quelques instants, Cortés fut même capturé, mais la tradition aztèque consistant à prendre des captifs vivants plutôt que de tuer un ennemi sur-le-champ lui sauva la vie, et il fut sauvé par ses camarades. Les combats étaient féroces depuis un mois, comme le note le chroniqueur et participant Bernal Díaz del Castillo (c. 1498 à c. 1580) dans son célèbre récit, Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle-Espagne:

Quant à nos capitaines, notre porte-drapeau et sa garde, ils étaient couverts de blessures et leurs étendards étaient en lambeaux. Je dirais même que nous avions besoin d'un nouveau porte-drapeau chaque jour, car nous étions si malmenés que personne ne pouvait porter les étendards une seconde fois dans la bataille.

(365)

La cinquantaine d'Espagnols qui avaient été capturés lors de la débâcle du 30 juin furent conduits nus au sommet de la grande pyramide de Tlatelolco et eurent le cœur arraché en sacrifice aux dieux aztèques. Cortés et ses conquistadores, impuissants, purent entendre les tambours, les conques et les horribles cris de cette terrible cérémonie.

Les Aztèques passèrent ensuite à l'attaque et quittèrent le centre de la ville pour attaquer les camps espagnols. Pendant ce temps, les alliés de Cortés commencèrent à s'évanouir: leurs villes étaientt attaquées par les forces aztèques et leurs chefs succombaient peu à peu à la propagande de Cuauhtémoc qui leur envoyait des morceaux de corps démembrés d'Espagnols tombés au combat, preuve que les envahisseurs de l'Ancien Monde étaient loin d'être invincibles. En conséquence, une force de conquistadores fut envoyée pour aider Cuernavaca et Sandoval, qui furent toutes deux relevées. Ces victoires rappela à tous la supériorité militaire des Espagnols, et leurs alliés indigènes recommencèrent à se tourner vers l'objectif principal: le siège de Tenochtitlan.

La victoire finale

Les défenseurs disposaient encore de quelques stratégies à employer. Ils construisirent des barricades et élargirent et approfondirent leurs canaux. Ils parsemèrent les grandes places ouvertes de grosses pierres afin que la cavalerie espagnole ait plus de mal à combattre sur ce terrain. Ils utilisèrent également les espaces urbains étroits, préparant des trous dans les murs pour que les guerriers puissent se déplacer facilement et ne pas être poursuivis par un ennemi à cheval. Le siège faisait cependant des ravages. La famine, le manque d'eau potable et les attaques incessantes firent que de nombreux défenseurs commencèrent à faire défection ou à se rendre.

Les attaquants étaient déterminés et implacables. Cortés reçut également un précieux renfort en hommes et en ressources lorsque l'expédition de Juan Ponce de León (1474-1521) débarqua à Veracruz à son retour de l'exploration de la Floride. Gagnant de plus en plus de terrain, carré par carré, le 25 juillet, les Espagnols avaient capturé le grand marché et le temple de Tlatelolco et contrôlaient donc désormais toute la ville, à l'exception d'une petite zone de résistance continue. Ils avaient utilisé la poudre à canon pour faire sauter les bâtiments de façon systématique afin de dégager des lignes de tir pour leurs canons et permettre une plus grande liberté de mouvement pour la cavalerie.

Finalement, le 13 août, après 93 jours de résistance et une longue pénurie de nourriture et d'armes, Cuauhtémoc se rendit, mais seulement après avoir été capturé alors qu'il tentait de s'échapper en canoë. Tenochtitlan fut saccagée, pillée et ses monuments détruits. Les Tlaxcalans furent impitoyables dans leur vengeance et massacrèrent hommes, femmes et enfants à grande échelle, et ils choquèrent même les vétérans espagnols endurcis par leurs atrocités. Les Espagnols, quant à eux, pillèrent tout ce qui se présentait à eux à la recherche d'or.

Des cendres du désastre de Tenochtitlan naquit la nouvelle capitale de la colonie de la Nouvelle-Espagne, et Cortés en fut le premier gouverneur en mai 1523. La capitale était tombée, mais les Espagnols devraient faire campagne dans d'autres parties de l'empire aztèque en ruine jusqu'en 1525. Au fur et à mesure que le mode de vie mésoaméricain était systématiquement réprimé et que les terres étaient morcelées pour les conquérants, Tenochtitlan, avec son grand lac asséché, se transforma progressivement en Mexico, capitale du vice-roi de Nouvelle-Espagne.

Supprimer la pub

Publicité

Questions et réponses

Comment la ville de Tenochtitlan fut-elle détruite ?

La ville de Tenochtitlan fut détruite lorsque les conquistadores menés par Hernán Cortés l'attaquèrent et l'assiégèrent en 1521.

Pourquoi Tenochtitlan est-elle tombée en déclin ?

Tenochtitlan est tombée en déclin après le siège et la destruction de la ville par Hernán Cortés et les conquistadors en 1521. Les temples et les bâtiments furent systématiquement dynamités alors que les assiégeants se rapprochaient des dernières forces aztèques.

Pourquoi les Espagnols ont-ils détruit Tenochtitlan ?

Les Espagnols détruisirent Tenochtitlan parce qu'ils assiégèrent la ville et firent exploser des bâtiments pour resserrer le cercle de siège et se frayer un chemin pour utiliser leur cavalerie et leurs canons. Après sa chute, la ville fut pillée, et ses temples furent détruits et remplacés par des églises.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un master en philosophie politique et est le directeur d'édition de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2022, juin 29). La Chute de Tenochtitlan [The Fall of Tenochtitlan]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-2028/la-chute-de-tenochtitlan/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "La Chute de Tenochtitlan." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le juin 29, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-2028/la-chute-de-tenochtitlan/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "La Chute de Tenochtitlan." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 29 juin 2022. Web. 03 oct. 2022.

Adhésion