Ougarit

Collecte de fonds pour traductions

Notre vision : Une éducation à l'Histoire gratuite pour tous, dans le monde entier et dans toutes les langues. C'est un objectif ambitieux, mais cela ne nous empêche pas d'y travailler. Pour y parvenir, nous devons traduire... beaucoup ! Faites un don aujourd'hui et aidez-nous à avoir un réel impact mondial. Merci beaucoup !
$2052 / $3000

Définition

Justin King
de , traduit par Jerome Couturier
publié le 22 mars 2012
X

Texte original en Anglais : Ugarit

Entrance to the Royal Palace at Ugarit (by Disdero, CC BY)
Entrée du Palais Royal d'Ougarit
Disdero (CC BY)

Ougarit était une ville portuaire importante dans le nord du Levant (près de Lattaquié, Syrie). Bien que n'ayant jamais été une puissance mondiale, Ougarit était un centre économique clé dans l'ancien Proche-Orient, servant de centre de commerce majeur entre l'Égypte et les grandes puissances de l'Asie mineure et de la Mésopotamie à l'Âge du Bronze .

Bien qu'Ougarit ait été habitée presque continuellement depuis la Période Néolithique (vers 6500 AEC), ce n'est pas avant 1900 AEC qu'elle commença à s'établir comme centre commercial majeur. La Liste des Rois d'Ougarit (CTU 1.113) et diverses épopées ougaritiques attestent de l'arrivée d'un peuple semi-nomade de Mésopotamie, les Amorrites, à cette époque. Ugarit n'était pas une puissance militaire ou politique majeure, mais un centre économique important servant de pont entre l'Égypte, l'Asie Mineure et la Mésopotamie. Son succès était lié aux grandes puissances de l'ancien Proche-Orient, d'abord le Royaume de Mari, puis l'Egypte, et enfin le Royaume Hittite.

Supprimer la pub

Advertisement

L'Égypte et l'Empire Hittite furent très importants pour la réussite et la prospérité d'Ugarit. Pendant la prospérité et la stabilité du Nouvel Empire d'Égypte (16ème-11ème siècles AEC), Ugarit se développa pendant ce qui fut considéré comme l'âge d'or du royaume. Il semble que la plupart des épopées, qui devaient être transmises oralement, furent écrites pour la première fois sous le règne de Niqmaddu II (règne vers 1350-1315 AEC). Bien que le royaume soit devenu une nation vassale des Hittites au milieu du 14ème siècle AEC et qu'il se soit battu contre Ramsès II lors de la bataille de Kadesh, Ougarit resta généralement en termes amicaux avec les Égyptiens.

L'ÉGYPTE ET L'EMPIRE HITTITE FURENT TRES IMPORTANTS POUR LA RÉUSSITE ET LA PROSPÉRITÉ D'OUGARIT.

L'importance d'Ougarit ne tenait pas à ses prouesses militaires, mais à son pragmatisme politique et économique. Géographiquement, elle était parfaitement située pour servir de centre de commerce entre l'Égypte, la Mésopotamie et Chypre. Son pragmatisme lui permit d'exploiter cette situation.

Supprimer la pub

Advertisement

Le premier traité écrit entre Ougarit et Amurru (frontière Syrie-Liban actuelle), illustre parfaitement ce pragmatisme. À la suite d'un conflit militaire pour le contrôle d'un état-tampon qu'Ougarit perdit, un traité fut rédigé dans le cadre duquel Ugarit devait payer à Amurru une somme modeste de 5 000 shekels d'argent. Amurru acceptait de fournir une assistance militaire à Ougarit, mais étrangement, l'accord n'était pas réciproque. Le faible paiement, plus le caractère unilatéral de l'accord militaire, montrent clairement qu'il ne s'agissait pas d'un vassal payant tribut, mais d'une nation s'assurant une paix chère plutôt qu'une guerre coûteuse.

Lorsque les Hittites firent d'Ougarit une nation vassale au 14ème siècle AEC, elle poussa son pragmatisme à l'extrême: comme le pouvoir des Hittites était fluctuant, telle était la loyauté d'Ougarit. Elle accordait un traitement spécial aux marchands hittites et fournissait un important soutien militaire et financier à l'Empire Hittite. Cependant, elle n'hésitait pas à exploiter les moments de faiblesse des Hittites et à élargir sa sphère d'influence.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Malheureusement, en raison de la pression combinée de l'effondrement constant de l'économie du palais-temple en raison de la ruralisation de la campagne d'Ougarit et de l'invasion par l'ouest des Peuples de la Mer (Philistins, entre autres), Ugarit et l'empire de leurs seigneurs hittites, s'effondrèrent vers le milieu du 12ème siècle AEC.

Map of Phoenicia
Carte de Phénicie
Wikipedia user Kordas, based on Alvaro's work (CC BY-SA)

Découverte & Déchiffrement de l'Ougaritique

En 1928 EC, un fermier découvrit accidentellement une tombe alors qu'il travaillait dans son champ. En apprenant la découverte, le Service des Antiquites de Syrie et du Liban envoya une expédition pour étudier la découverte. Alors qu'un certain nombre de tessons et de vases intacts avaient été trouvés, la tombe contenait peu de choses. Mais en travaillant sur le site, les archéologues français eurent l'attention attirée par une légende locale sur un tumulus artificiel. Le tumulus s'est avéré être le tell maintenant connu sous le nom de Ras Shamra.

Après à peine cinq jours de fouille sur le tell, la première tablette cunéiforme fut déterrée en 1929 EC. Cette tablette était akkadienne, ce qui n'était guère surprenant car des tablettes akkadiennes ont été découvertes dans tout le Levant et en Egypte. La tablette était similaire à celle des lettres d'Amarna, amenant l'équipe à postuler que l'inscription datait de l'époque d'Amarna (14ème siècle AEC), mais cela s'est avéré être incorrect par les analyses archéologiques et épigraphiques ultérieures. Ces lettres akkadiennes ont permis l'identification relativement rapide du site comme étant Ugarit (ville connue de la littérature égyptienne et hittite) en 1935 CE, à peine sept ans après la découverte initiale de la tombe.

Supprimer la pub

Advertisement

A la suite des textes akkadiens, sont venus un certain nombre de textes dans une langue inconnue. Cette langue était écrite en cunéiforme, mais fut rapidement identifiée comme étant alphabétique, plutôt que comme le système d'écriture logosyllabique (syllabes représentées par des signes au lieu de lettres) akkadien attendu. La découverte de textes akkadiens et hourrites écrits avec ce nouvel alphabet contribua à accélérer le déchiffrement de cette langue. En 1931 EC, à peine trois ans après que le premier texte ait été découvert, le premier ensemble complet de signes a été proposé, bien que cette proposition ne contienne que 28 lettres, au lieu de 30 en réalité. Cela a permis d'identifier l'ougaritique comme langue sémitique du nord-ouest, le plaçant dans la même famille que l'Hébreu, le Phénicien et l'Araméen.

Des fouilles ultérieures majeures eurent lieu à Ras Shamra à partir du début des années 1950 EC jusqu'en 1976 EC. En 1977 EC, des fouilles ont commencé au tell voisin de Ras Ibn Hani, une banlieue d'Ougarit. Un grand nombre de textes ont été trouvés sur les deux sites.

Aperçu des textes d'Ougarit

Tous les textes trouvés à Ugarit proviennent de la fin de l'Âge du Bronze (vers 1550-1200 AEC). Actuellement, huit langues différentes sont attestées dans ces textes: Sumérien, Akkadien, Hittite, Luwien (hittite), Hourrite (peuple venant du sud du Caucase), Egyptien, Chypriote-Minoen et Ougaritique. Alors que cinq systèmes d'écriture distinctifs furent utilisés à Ugarit, les deux plus courants étaient le logosyllabique sumero-akkadien et l'ougaritique. Le premier était utilisé pour écrire le Sumérien, l'Akkadien, le Hittite et l'Hourrite. Le second était utilisé pour écrire l'Ougaritique, l'Hourrite et, dans une moindre mesure, l'Akkadien. Parmi les milliers de textes trouvés à Ugarit, on trouve un certain nombre de textes bilingues et trilingues. Bien que ne représentant qu'une minorité de l'ensemble, les textes ougaritiques les plus célèbres sont les textes poétiques mythiques, comme le Cycle de Baal, en raison de l'éclairage qu'ils jettent sur la Bible hébraïque.

Supprimer la pub

Advertisement

Parmi les textes d'Ougarit se trouvent des textes typiques du Proche-Orient ancien tels que l'Epopée de Gilgamesh et l'histoire du Déluge mésopotamien. On a cependant découvert un certain nombre de textes uniques à Ougarit. Le texte le plus important trouvé à Ougarit est le Cycle de Baal (CTU 1.1-6), en raison de sa longueur, environ 2350 lignes, en dépit de l'intégralité relative de ses six tablettes.

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Jerome Couturier
Je suis médecin, spécialisé en Génétique. J'aime l'Histoire et l'Antiquité depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours eu un interêt pour la recherche dans divers domaines scientifiques, dont l'archéologie.

Citer cette ressource

Style APA

King, J. (2012, mars 22). Ougarit [Ugarit]. (J. Couturier, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-361/ougarit/

Style Chicago

King, Justin. "Ougarit." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. modifié le mars 22, 2012. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-361/ougarit/.

Style MLA

King, Justin. "Ougarit." Traduit par Jerome Couturier. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 22 mars 2012. Web. 08 déc. 2021.

Adhésion