Frédéric Chopin

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 11 mai 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, néerlandais, espagnol
X
Chopin by Delacroix (by Eugène Delacroix , Public Domain)
Chopin par Delacroix
Eugène Delacroix  (Public Domain)

Frédéric Chopin (1810-1849) était un compositeur et virtuose d'ascendance franco-polonaise connu pour sa musique pour piano solo. L'œuvre de Chopin a contribué à faire du piano l'instrument de musique le plus populaire du XIXe siècle. L'un des grands compositeurs de la musique romantique, Chopin, dont le style pianistique mettait fortement l'accent sur les notes individuelles et les grandes variations de vitesse, rompait avec le jeu traditionnel au clavier.

Les compositions de Chopin, en particulier leur style souvent idiomatique et tout à fait moderne (en ce qui concerne les touches et les pédales) jouent sur les émotions de l'auditeur et ont influencé de nombreux compositeurs ultérieurs, de Franz Liszt (1811-1886) à Sergueï Rachmaninov (1873-1943). Chopin a été décrit par le célèbre pianiste du XXe siècle Artur Rubinstein (1887-1982) comme "le premier compositeur qui a fait chanter le piano" (Siepmann), et c'est peut-être là sa plus grande contribution à l'histoire de la musique, à savoir laisser derrière lui les anciennes conventions et libérer tout le potentiel du piano en tant qu'instrument véritablement polyvalent.

Supprimer la pub
Publicité

Jeunesse et influences

Frédéric Chopin vit le jour le 1er mars 1810 dans le village de Żelazowa Wola, près de Varsovie, en Pologne. Sa mère, Justyna Krzyżanowska, était polonaise et son père, Nicholas Chopin, était un immigré français qui gagnait sa vie en tant que précepteur ; à ces deux égards, le fils suivait le père. Frédéric (ou Fryderyk selon l'orthographe de l'époque) avait une sœur aînée et deux sœurs cadettes. En 1811, la famille s'installa à Varsovie. Frédéric composa de la musique dès l'âge de sept ans et se produisit en public dès l'âge de huit ans. Il étudia avec Adalbert Zywny (1756-1842), mais il était, dans une certaine mesure, autodidacte dans son approche du piano qui pouvait inclure des techniques non conventionnelles telles que jouer les touches noires avec le pouce. En 1825, Chopin joua devant le tsar Alexandre Ier de Russie (r. de 1801 à 1825) lors de l'ouverture officielle du parlement polonais. L'empereur russe offrit à Chopin une bague en diamant après sa prestation.

Chopin ne s'éloigna que très rarement de son piano bien-aimé pour composer des pièces pour la flûte et le violoncelle.

À l'âge de 16 ans, Chopin entra au Conservatoire de Varsovie où il étudia la composition avec Józef Elsner (1769-1854), à qui il dédia sa première sonate pour piano en 1828. Chopin excella dans ses études et obtint son diplôme en trois ans seulement. En août 1829, Chopin s'installa brièvement en Autriche où il donna des concerts privés pour l'aristocratie locale et donna une représentation publique à grand succès au théâtre Kärntnertor de Vienne.

Supprimer la pub
Publicité

De retour à Varsovie, Chopin se consacra à la composition plutôt qu'à l'interprétation et écrivit ses deux concertos pour piano (1829-30). Son style de composition est résumé par J. Samson dans les remarques suivantes de son essai sur Chopin dans The New Oxford Companion to Music:

Ses compositions s'aventuraient rarement au-delà du monde du piano, car il tirait une grande partie de son inspiration directement de l'exploration de ses sonorités, traduisant dans son langage idiomatique des gestes tirés de la littérature symphonique et opératique, ainsi que de matériaux populaires et folkloriques. (378)

Chopin Concert by Siemiradzki
Concert Chopin de Siemiradzki
Henryk Siemiradzki (Public Domain)

Bien accueilli par le public et la critique, Chopin profita du succès de ses concertos pour effectuer une tournée en Europe centrale, jouant à Breslau (Wroclaw moderne), Dresde et Prague en 1830, puis à Vienne au printemps 1831. En jouant ses propres œuvres à Vienne, Chopin s'attira les louanges de la critique dans cette ville au grand patrimoine musical. Le pianiste impressionnait par son style de jeu novateur et ses talents d'improvisateur. Samson résume le style du pianiste comme suit: "Les comptes rendus contemporains de son jeu soulignent sa qualité lyrique et fluide, la remarquable délicatesse de son toucher et la subtilité de ses nuances dynamiques et de son pédalage" (378).

Supprimer la pub
Publicité
Vers la fin de l'année 1831, Chopin s'installa à Paris, alors capitale musicale de l'Europe.

La tournée de concerts que Chopin avait prévue dans toute l'Europe dut être interrompue en raison de l'insurrection polonaise, au cours de laquelle les nationalistes tentèrent en vain de débarrasser le pays de leurs dirigeants russes. La révolution se poursuivit, mais lorsque Varsovie tomba aux mains des Russes en septembre 1831, Chopin (du moins selon la légende) réagit en écrivant son Étude op. 10, n° 12, connue sous le nom d'Étude "révolutionnaire". Elle est souvent considérée comme la première œuvre de maturité de Chopin, en ce sens qu'il avait désormais établi son style de composition unique, où la qualité constante des tons subtils (pour lui la qualité musicale la plus importante) contrastait avec le travail rapide et complexe des doigts.

Vers la fin de l'année 1831, Chopin s'installa à Paris, alors capitale musicale de l'Europe. C'est en se produisant là qu'il acquit la célébrité auprès des riches, à défaut du grand public payant des concerts (tout au long de sa carrière, Chopin éviterait les salles plus grandes et moins intimes, où les effets de son style de jeu délicat pourraient être perdus). Il publia sa musique avec succès et gagna un revenu non négligeable en enseignant. Chopin demandait la somme considérable de 20 francs par leçon (plus qu'une semaine de salaire pour un ouvrier d'usine à l'époque), ce qui lui permettait d'entretenir un domestique et une voiture et de porter les beaux vêtements qu'il affectionnait tant.

Chopin, grâce à ses représentations privées dans des cercles influents et à la publication de sa musique, attira rapidement l'attention de personnalités telles que le compositeur Robert Schumann (1810-1856), qui signala l'arrivée de Chopin sur la scène musicale dans son journal musical populaire. Schumann s'exclama : "Chapeau, messieurs, un génie !". (Thompson, 112)

Supprimer la pub
Publicité

Personnages et relations

L'historien de la musique C. Shonberg résume ainsi le caractère et le physique de Chopin :

Il aimait évoluer dans les cercles aristocratiques et se souciait beaucoup du style, du goût, des vêtements et du bon ton. Il pouvait être spirituel, malicieux, soupçonneux, de mauvaise humeur, charmant. Il y avait quelque chose de félin chez Chopin... Petit, mince, aux cheveux clairs, avec des yeux bleu-gris (certains disent bruns), un nez proéminent et un port exquis, il était physiquement frêle...

(196)

Chopin était sujet à des sautes d'humeur et, bien qu'il soit aujourd'hui considéré comme l'un des plus grands compositeurs de musique romantique (voir ci-dessous), il n'était pas particulièrement romantique en ce qui concerne son art, préférant, par exemple, ne pas donner à ses pièces des titres émotionnels ou descriptifs, mais plutôt un type et un nombre simples. Dans les cercles artistiques de Paris, Chopin se lia d'amitié avec d'autres compositeurs romantiques de renom comme Giacomo Meyerbeer (1791-1864), Hector Berlioz (1803-1869) et Franz Liszt (1811-1886). Chopin se lia également d'amitié avec le peintre Eugène Delacroix (1798-1863). Ce ne sont cependant pas les artistes que Chopin recherchait le plus souvent, mais la haute société. Dans une lettre de 1833 adressée à la Pologne, il déclare fièrement : "J'ai trouvé ma place dans la meilleure société. J'ai ma place parmi les ambassadeurs, les princes, les ministres" (Schonberg, 200).

À partir de 1834, les œuvres de Chopin furent publiées dans la Neue Leipziger Zeitschrift für Musik, un magazine musical influent fondé par Robert Schumann. C'est également à cette époque que Chopin écrivit la première de ses quatre ballades (longues pièces romantiques ou poétiques). Schumann décrivit la ballade en sol mineur comme "la plus fougueuse et la plus audacieuse des premières œuvres de Chopin" (Sadie, 220). Schumann, après avoir appris à mieux connaître la musique de Chopin, l'évoqua de façon mémorable comme "un canon enterré dans des fleurs" (Schonberg, 198).

Supprimer la pub
Publicité

À partir de 1835, Chopin entretint une relation amoureuse avec Maria Wodzińska, une émigrée polonaise vivant à Paris. Cette relation faillit déboucher sur un mariage en 1837, mais finit se briser, probablement parce que les parents de Maria n'approuvaient pas la présence d'un pianiste et parce que la santé de Chopin était plutôt fragile. Chopin eut ensuite une brève relation avec la comtesse polonaise Delfina Potocka, l'une de ses nombreuses élèves de piano aristocratiques.

Chopin by Wodzinska
Chopin par Wodzinska
Maria Wodzińska (Public Domain)

George Sand et Majorque

Une troisième relation fut plus durable, cette fois avec la romancière Amantine Aurore Lucile Dupin de Francueil, baronne Dudevant par mariage (1804-1876), plus connue sous le pseudonyme de George Sand sous lequel elle écrivait des romans à sensation. En 1838, le couple et les deux enfants de George Sand s'installèrent pour un long séjour sur l'île de Majorque. À Palma, le climat et les paysages méditerranéens enchantèrent d'abord Chopin, qui écrivit dans une lettre : "Le ciel est comme une turquoise, la mer comme une émeraude, l'air comme au ciel" (Steen, 381). Mais le voyage se transforma rapidement en catastrophe et en une série de jours de pluie interminables qui compromirent gravement la santé de Chopin qui parvint néanmoins à composer ses fameux 24 préludes (un 25e a été retrouvé depuis). Chopin, qui avait toujours toussé en hiver, présentait désormais des symptômes de tuberculose (alors appelée consomption). À l'époque, cette maladie était considérée comme très contagieuse. Le couple fut donc expulsé de sa villa et on leur demanda de brûler leurs vêtements. George Sand et Chopin s'installèrent dans un monastère désaffecté à Valdemossa où ils passèrent les deux mois suivants. Chopin avait loué un piano, mais le piano Pleyel qu'il avait commandé n'arriva jamais à destination, retenu à la douane pour une période interminable. Le couple finit par se rendre à Marseille, fit un bref voyage à Gênes, puis visita la Provence, dans le sud de la France, où le temps s'améliora, à défaut d'améliorer la santé de Chopin.

Chopin et Sand restèrent ensemble jusqu'en 1847, passant des étés de quatre mois dans la propriété familiale de Sand à Nohant, près d'Argenton sur Creuse. Là, Chopin composait sur son piano et Sand écrivait ses romans. Leur relation, qui pendant de nombreuses années ne fut peut-être que platonique, finit par s'envenimer en raison de l'ingérence des enfants de Sand issus de son mariage avant qu'elle ne rencontre Chopin. Delacroix, qui avait un atelier à Nohant, peignit un double portrait de Chopin et de Sand en 1838, une œuvre qui se trouve aujourd'hui au Louvre. Après leur séparation, le couple d'artistes ne se verrait plus que lors d'une brève rencontre et ce, pour le reste de leur vie.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Le style et les œuvres de Chopin

Parmi les œuvres majeures de Frédéric Chopin, on peut citer :

  • 2 concertos pour piano
  • 3 sonates
  • 4 scherzos
  • 4 ballades
  • 17 polonaises
  • 19 nocturnes
  • 25 préludes
  • 27 études
  • 19 valses
  • 57 mazurkas

Chopin, du moins dans ses premières œuvres, fut clairement influencé par des compositeurs et des virtuoses comme Johann Nepomuk Hummel (1778-1837) - en particulier pour les premiers concertos et sonates pour piano - Carl Maria von Weber (1786-1826) et Friederich Kalkbrenner (1785-1849). Johann Sebastian Bach (1685-1750) exerça également une influence, qui se manifestait notamment par l'utilisation de techniques contrapuntiques (combinaison de deux ou plusieurs parties musicales) dans les préludes et les études de Chopin. Le deuxième compositeur que Chopin aimait beaucoup (et il en aimait très peu d'autres) était Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791).

George Sand
Georges Sand
Auguste Charpentier (Public Domain)

Chopin adopta la forme musicale du "nocturne" (courtes pièces en un seul mouvement destinées à favoriser le calme et la réflexion), créée par le compositeur irlandais John Field (1782-1837). Chopin embellit le format du nocturne pour le rendre beaucoup plus expressif. Une autre influence importante, que l'on retrouve dans les Nocturnes, provient du style de chant léger et mélodique connu sous le nom de bel canto, qui était populaire dans les opéras italiens du XIXe siècle, comme l'explique ici l'historien de la musique J. Siepmann:

Il s'est rendu compte que si les mélodies au piano devaient avoir la flexibilité et l'expressivité des lignes vocales, elles devraient "respirer" selon des principes similaires. En mettant en pratique cette perception, aidé par les pédales et une utilisation très individuelle de l'harmonie, il a créé un type de mélodie entièrement nouveau.

Chopin intégra à plusieurs reprises dans son œuvre des éléments de danses folkloriques polonaises, comme la mazurka entraînante et la polonaise rapide. Il s'agissait peut-être d'une stratégie délibérée visant à promouvoir la culture polonaise à une époque où l'existence du pays était gravement menacée par les puissances étrangères. Les mélodies et les rythmes de la musique folklorique polonaise sont particulièrement évidents dans les finales de ses concertos pour piano. Chopin ne s'éloigna que très rarement de son piano bien-aimé pour composer des pièces pour la flûte et le violoncelle. Les valses sont un autre domaine qu'il explora, bien que les valses de Chopin soient une forme idéalisée et ne soient pas destinées à la danse.

Le style de composition mature de Chopin, que l'on pourrait qualifier de manière inadéquate de musique "légère" pour piano, est plus précisément défini par Samson dans les termes suivants :

...un raffinement marqué des détails dans la mélodie dominante et la texture de l'accompagnement, impliquant souvent un mélange subtil de "contrepoint" de motifs fragmentaires, mélodiques, rythmiques et texturaux...des motifs figuratifs qui impliquent une base harmonique solide tout en permettant à des éléments mélodiques linéaires d'émerger à travers le motif...des textures de plus en plus serrées et complexes... [et une] préférence pour des schémas formels unitaires - souvent une seule impulsion de départ et de retour.

(378-9).

En termes d'histoire de la musique, Chopin fut avant tout un compositeur de musique romantique (1790-1910), définie comme suit par le New Oxford Companion to Music:

Le romantisme a mis l'accent sur la domination apparente de l'émotion sur la raison, du sentiment et de l'impulsion sur la forme et l'ordre... une nouvelle valeur a été accordée à la nouveauté et à la sensation, à l'innovation technique et à l'expérimentation, et à la fertilisation croisée d'idées provenant de différentes disciplines, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des arts. (1580)

Tous les critiques musicaux ne furent cependant pas séduits par l'œuvre de Chopin, certains évoquant une faiblesse dans son sens de la forme, bien que d'autres aient souligné que Chopin avait délibérément réduit la forme de ses pièces les plus courtes afin de mettre l'accent sur leurs motifs harmoniques. Il est curieux que Chopin n'ait pas été critiqué, ou si peu, par ses contemporains. Comme le remarqua si bien Liszt, c'est comme si, de son vivant, pour Chopin, "la postérité était déjà venue" (Schonberg, 211).

Chopin by Bisson
Chopin par Bisson
Louis-Auguste Bisson (Public Domain)

Mort et héritage

À partir du milieu des années 1840, Chopin souffrit de plus en plus des effets de la tuberculose, ce qui ne l'empêcha pas de faire une tournée des demeures anglaises et écossaises pour des représentations privées au cours de l'été 1848. La reine Victoria (r. de 1837 à 1901) fit partie de son public. L'état de santé de Chopin s'aggrava et sa dernière prestation publique était destinée à collecter des fonds pour les réfugiés polonais en 1848. Chopin mourut de la tuberculose le 17 octobre 1849 dans son appartement du 12, place Vendôme, à Paris. Lors de ses funérailles à Paris, qui furent très suivies, la célèbre Marche funèbre de Chopin, tirée de la Sonate en si bémol mineur, fut jouée en même temps que le Requiem de Mozart. Une quantité de terre provenant de Pologne fut ajoutée à la tombe du compositeur au cimetière du Père Lachaise, tandis que son cœur fut envoyé à l'église de la Sainte-Croix de Varsovie pour y être enterré.

Chopin contribua à faire du piano l'instrument préféré des mélomanes du XIXe siècle. Toute une armée de compositeurs mineurs s'inspira de Chopin pour créer des pièces musicales légères destinées à être jouées dans les salons mondains des gens aisés. Plus important encore, le style idiomatique de la musique pour piano de Chopin se détacha du style plus traditionnel des œuvres de compositeurs comme Ludwig van Beethoven (1770-1827) et influença grandement des compositeurs du romantisme tardif comme Franz Liszt (l'ami de toujours de Chopin), Claude Debussy (1816-1918), Gabriel Fauré (1845-1924), Richard Strauss (1864-1949) et Sergueï Rachmaninov. Debussy dédia ses 12 Études à la mémoire de Chopin, et le compositeur français dirait un jour que "Chopin est le plus grand de nous tous, car c'est par le piano seul qu'il a tout découvert" (Siepmann).

L'œuvre de Chopin continue d'être immensément populaire et de toucher émotionnellement un public bien au-delà de son époque. Comme l'a fait remarquer Oscar Wilde (1854-1900), "après avoir joué du Chopin, j'ai l'impression d'avoir pleuré des péchés que je n'ai jamais commis et de m'être lamenté sur des tragédies qui n'étaient pas les miennes" (Thompson, 112).

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Pour quoi Frédéric Chopin est-il surtout connu ?

Frédéric Chopin est surtout connu comme compositeur d'œuvres pour piano solo et comme l'un des plus grands pianistes de tous les temps, avec un style unique qui a changé le jeu pianistique par la suite.

Quelle est le morceau le plus célèbre de Chopin ?

Les morceaux les plus célèbres de Frédéric Chopin sont ses 24 préludes, 3 sonates et 19 nocturnes. Sa mélodie la plus reconnaissable est sans doute la Marche funèbre de la Sonate en si bémol mineur.

Chopin s'est-il marié ?

Frédéric Chopin ne s'est jamais marié, mais il a eu une longue relation avec la romancière Aurore Dudevant (1804-1876), plus connue sous le pseudonyme de George Sand.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2023, mai 11). Frédéric Chopin [Frédéric Chopin]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-21871/frederic-chopin/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Frédéric Chopin." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le mai 11, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-21871/frederic-chopin/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Frédéric Chopin." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 11 mai 2023. Web. 25 mai 2024.

Adhésion