Atalante

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 23 avril 2021
X

Texte original en Anglais : Atalanta

Roman Sarcophagus (Detail) (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Sarcophage romain ( Détail)
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Atalante est une figure de la mythologie grecque célèbre en tant que chasseresse, lutteuse et un coureuse. L'héroïne joua un rôle clé dans la chasse au sanglier de Calydon, causant la première blessure de cette redoutable bête avec son arc. Résolue depuis longtemps à rester vierge, Atalante s'inclina finalement à la pression paternelle et consentit à se marier, mais seulement à un homme qui pourrait la battre à la course à pied. Tout comme les déesses Athéna et Artémis, Atalante est une figure féminine rare et forte dans la littérature grecque et elle apparaît fréquemment dans l'art grec dans des scènes montrant ses célèbres talents en chasse et en sport.

Famille et enfance

En mythologie, Atalante est la fille de Schœnée le roi boéotien ou de l'Arcadien Iasos (fils de Lycurgue). Sa mère était Clymène. L'historien Apollodore d'Athènes (c. 180 - après 120 av. JC) note qu'Atalante fut endurcie par les éléments pendant son enfance, nourrie par une ourse envoyée par la déesse Artémis, puis élevée par un groupe de chasseurs. Son abandon à la nature par ses parents naturels fut peut-être parce qu'ils avaient voulu avoir un fils. À l'âge adulte, Atalante, après avoir reçu un avertissement contre tout mariage de la part de l'oracle d'Apollon à Delphes, jura de rester vierge et elle devint ainsi la partenaire de chasse d'Artémis, la déesse grecque.

Supprimer la pub

Advertisement

AtaLantE peut être identifiée dans l'art par son costume court ou sa cape en peau d'animal, et elle porte souvent une lance ou un arc.

La chasse au sanglier de Calydon

L'aventure la plus célèbre d'Atalante est sa participation à la chasse au sanglier de Calydon, une histoire qui apparaît dans le livre 9 de l'Iliade d'Homère, composée au VIIIe siècle avant notre ère. Un grand sanglier poilu avec de grandes défenses blanches terrorisait la ville de Calydon (Kalydon) et les environs de la région d'Étolie, dévastant les vergers et tuant quiconque n'était pas assez svelte pour lui échapper. Cette créature redoutable avait été envoyée par Artémis pour punir Œnée, le roi de Calydon pour son impiété en ne sacrifiant pas au nom de la déesse. Le fils d'Œnée, Méléagre, devait mener l'expédition pour tuer le sanglier, et il fut aidé par une troupe de héros grecs.

Atalanta
Atalante
Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

La partie de chasse comprenait Jason (celui de la quête à la Toison d'or à laquelle Atalante participe dans certaines versions), Thésée, les Dioscures (Castor et Pollux), Télamon, Pélée, Pirithoos, Atalante, et une meute de chiens de chasse. C'est au cours de la longue et ardue chasse que Méleagre tomba amoureux d'Atalante mais rien ne se passa. Il y eut quelques malheurs en cours de route comme lorsque Pelée (fils d'Éaque, roi d'Égine) tua accidentellement Eurytion. Atalante, positionnée sur le bord de la formation en demi-lune que les héros avaient formé pour balayer la forêt et trouver le sanglier, connut ses propres malheurs. Elle fut attaquée par les centaures Rhoécos et Hyléos. Les centaures étaient tristement célèbres pour leur comportement indiscipliné et leur incapacité à contrôler leurs désirs sexuels, mais en visant Atalante, ils choisirent la mauvaise victime, et la chasseresse les tua facilement tous les deux.

Supprimer la pub

Advertisement

Atalante battit notamment Pélée à la lutte lors des combats funéraires organisés en l'honneur de Pélias.

Enfin, le sanglier fut touché par une flèche d'Atalante puis achevé par Méléagre. La créature malicieuse fut alors dûment sacrifiée à Artémis, et la peau fut donnée à Atalante. Dans une dernière version de l'histoire de la chasse au sanglier, et dans une fin typiquement tragique pour un mythe grec, au moins dans certaines versions, Méléagre tua deux de ses oncles après avoir volé la peau du sanglier à Atalante. Méléagre mourut alors lui-même, tué par les actions de sa propre mère, Althée. Bien avant la naissance de son fils, Althée avait été avertie par les Moires que son fils ne vivrait que tant que le tison dans sa cheminée résisterait aux flammes. Naturellement, Althée prit immédiatement la morceau de bois, l'éteignit et la garda en sécurité dans un placard ou un coffre. Puis, apprenant que ses frères avaient été tués par Méléagre et influencée par les Érinyes, Althée prit la braise et la jeta dans un feu, et quand elle se consuma, Méléagre en fit autant, comme cela avait été prédit. Prise de terribles remords, Althée se donna la mort.

Atalanta Wrestling Peleus
Atalante lutte avec Pélée
Bibi-Saint Pol (Public Domain)

Course d'Atalante

Parmi les autres réalisations d'Atalante, elle battit Pélée lors de la lutte durant les combats funéraires organisés en l'honneur de Pélias, fils de Poséidon. Bien qu'elle ait été déterminée à rester jeune fille, Atalante consentit finalement à se marier à la suite de pressions de son père, avec qui elle était maintenant réconciliée. Cependant, il y avait un hic: Atlante insista sur le fait que son futur époux devait d'abord faire ses preuves et la battre à la course à pied. Les courses furent dûment tenues, mais Atalante battit tous les participants, et les perdants durent alors payer le prix ultime de leur échec: ils furent exécutés. Puis, Hippomène gagna habilement sa main en laissant tomber trois pommes dorées sur la piste pour distraire Atalante et donc il remporta la course (les versions alternatives donnent Hippomédon comme vainqueur). Plusieurs auteurs, dont Apollodore, affirment qu'ils furent emmenés pour voir le site traditionnel de cet hippodrome près de Méthydrion en Arcadie.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Tout comme l'oracle de Delphes l'avait prédit, le mariage d'Atalante et d'Hippomène fut de courte durée car, après avoir fait l'amour dans un temple dédié à Zeus (ou Rhéa ou Cybèle dans certaines versions), ils furent tous deux punis par le dieu qui les transforma en lions. Le couple eut tout juste le temps de produire un fils, Parthénopée, un protagoniste de l'histoire de la Guerre des Sept Chefs.

Atalanta fait une dernière apparition dans la mythologie grecque quand elle est aperçue dans l'au-delà dans les champs Élysées où les héros ont le choix de prendre n'importe quel type d'âme qu'ils souhaitent. Sans surprise, compte tenu de ses grandes prouesses à la chasse, à la lutte et à la course, Atalante choisit de prendre l'âme d'un athlète.

Atalante dans l'art

Atalante apparaît le plus souvent dans l'art grec en tant que chasseresse, par exemple, sur le fronton du IVe siècle av. JC du Temple d'Athéna à Tégée, et diverses scènes peintes sur la poterie grecque. Elle peut être identifiée par son costume court ou son manteau en peau d'animal, et elle porte souvent une lance ou un arc. La frise supérieure du célèbre Vase François, un large cratère attique à figures noires datant d'environ 570-565 av. JC, illustre la chasse au sanglier de Calydon avec Pélée, Méléagre, les Dioscures et Atalante au verso. La chasseresse apparaît également sur la poterie rouge, tenant souvent sa célèbre lance. Enfin, le rôle d'Atalante dans la chasse au sanglier figurait dans Méléagre, une tragédie grecque d'Euripide (c. 484-407 av. JC) écrite en 416 av. JC mais aujourd'hui perdue.

Supprimer la pub

Advertisement

Atalanta
Atalante
Marsyas (CC BY-SA)

Atalante est parfois dépeinte en lutteuse pendant les matchs en l'honneur de Pélias, généralement au tout début du match lorsque les deux personnages ont les bras entrelacés. Dans cette forme, elle porte souvent un corsage ou un short et une casquette de lutte. Un bel exemple du match de lutte peut être vu sur une hydrie chalcidienne d'environ 530 avant JC de Vulci (aujourd'hui à Munich). Les deux lutteurs ont une peau de sanglier en arrière-plan, sans aucun doute le prix du vainqueur et un lien clair entre la chasse au sanglier de Calydon et les jeux funéraires de Pélias. Un autre exemple du match de lutte est une coupe à figures rouges du milieu du IVe siècle av. JC, réalisée par le peintre Oltos, aujourd'hui au Musée Civique Archéologique de Bologne, en Italie. Une coupe à figures rouges au musée du Louvre à Paris montre Atlante avec un pagne, une casquette de lutte et ce qui ressemble remarquablement à un soutien-gorge de sport. Le mythe apparaît aussi dans des endroits inhabituels comme une bande de bouclier de Pérachora dans le nord du Péloponnèse - la plus ancienne représentation connue - datant d'environ 575 av. JC et sur des pierres précieuses sculptées du Ve siècle avant notre ère.

Les représentations d'Atalante lors des courses à pied pour trouver un époux sont extrêmement rares dans l'art de la Grèce antique. Un exemple connu est sur un cratère en calice de 300 av. JC environ du peintre Dinos (aujourd'hui exposé au Musée Civique Archéologique de Bologne), qui montre Atalante se préparant pour la course tandis qu'Hippomène reçoit les pommes dorées d'Aphrodite et Éros. Un quatrième type de représentation est Atalante poursuivie par Éros. Un lekythos de 500 av. J.-C environ montre Éros chassant la chasseresse tout en lui offrant une guirlande d'une main et tenant un fouet (restauré incorrectement comme des fleurs) dans l'autre. Deux Érotes volent au-dessus d'Atalante, et la scène peut représenter le manque d'intérêt de la chasseresse pour les hommes (Carpenter, 196).

La preuve que le personnage d'Atalante eut une attractivité durable dans le temps est un trottoir en mosaïque d'une villa romaine à Halicarnasse. Datant du IVe siècle de notre ère, Atalante est représentée à cheval lors d'une chasse au lion. Le fragment est maintenant exposé au British Museum de Londres.

Supprimer la pub

Advertisement

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles historiques installé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, à l’architecture, aux mythologies du monde et à la découverte des idées partagées par toutes les civilisations. Il est titulaire d’un Master en philosophie politique et éditeur en chef de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2021, avril 23). Atalante [Atalanta]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15611/atalante/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Atalante." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le avril 23, 2021. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15611/atalante/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Atalante." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 23 avril 2021. Web. 23 oct. 2021.