Joseph Haydn

Définition

Mark Cartwright
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 14 novembre 2023
Disponible dans ces autres langues: anglais, néerlandais
X
Joseph Haydn by Hoppner (by John Hoppner, Public Domain)
Joseph Haydn par Hoppner
John Hoppner (Public Domain)

Joseph Haydn (1732-1809) était un compositeur autrichien de musique classique largement considéré comme l'un des plus grands compositeurs de l'histoire. Haydn passa la majeure partie de sa carrière dans la région de Vienne, où il fut l'un des pionniers de la symphonie et du quatuor à cordes, qui sont devenus des formes standard de la musique classique. Haydn jouit d'une grande réputation internationale de son vivant, ses œuvres étant jouées dans toute l'Europe.

Jeunesse

Franz Joseph Haydn (il abandonna le prénom Franz au début de sa vie) vit le jour le 31 mars 1732 dans le village de Rohrau, en Basse-Autriche. Son père, Mathias, était maître charron, et Joseph était l'un des douze enfants de sa famille (deux d'entre eux devinrent des musiciens professionnels, en plus de Joseph). La taille de la famille et la condition modeste de ses parents expliquent peut-être le commentaire de Haydn, plus tard dans sa vie, selon lequel son enfance avait été marquée par "plus de flagellations que de nourriture" (Schonberg, 75).

Supprimer la pub
Advertisement

Mathias jouait de la harpe pour accompagner le chant d'Anna, la mère de Joseph. Joseph se montra très tôt prometteur en musique et, après quelques années de cours particuliers et grâce aux éloges du curé de sa paroisse, il fut inscrit à la chorale de la cathédrale Saint-Étienne de Vienne à l'âge de huit ans. Ce rôle comprenait une éducation musicale. Il apprit à jouer du clavecin et du violon et quelques notions de théorie musicale, bien que Haydn lui-même ait déclaré plus tard qu'à cette époque, il "écoutait plus qu'il n'étudiait" (Wade-Matthews, 323). Le jeune Haydn semble avoir eu un sens de l'amusement qui allait souvent trop loin. En 1749, il fut renvoyé du chœur après avoir coupé la natte du garçon qui se trouvait devant lui dans les stalles du chœur (fait également significatif, sa voix s'était récemment brisée). Haydn avait déjà appris suffisamment de choses pour gagner sa vie en tant que professeur de musique, et complétait ses revenus plutôt modestes en se produisant occasionnellement lors de soirées privées.

L'historien H. C. Schonberg résume ainsi le physique et le caractère de Haydn:

Il était petit et sombre, son visage était marqué par la variole, ses jambes étaient trop courtes pour son corps. Son nez avait un polype qui le déformait, et il semble qu'il ait été sensible à ce sujet... Personne d'un caractère singulièrement doux et aimable, il ne s'est pratiquement jamais fait d'ennemis. Il était d'humeur égale, travailleur, généreux, avait un bon sens de l'humour et gérait ses relations amoureuses comme un gentleman... Il n'était peut-être pas très instruit, il ne lisait pas beaucoup, mais il était pratique et doté d'un bon sens. Il était intègre et intellectuellement honnête... Il aimait bien s'habiller. (73)

Portrait of Joseph Haydn
Portrait de Joseph Haydn
ArishG (CC BY-SA)

Haydn admirait la musique de George Frideric Handel (1685-1759) et commença à composer. Il fut également influencé par Nicola Porpora (1686-1768), compositeur italien d'opéras. Haydn travailla pour Porpora - "nettoyant les chaussures, battant son manteau et arrangeant son antique perruque" (Steen, 108) - et, en retour, il apprit la composition. Au fur et à mesure que sa réputation grandit, les représentations publiques des œuvres de Haydn se déroulèrent dans un cadre plus aristocratique. Une représentation chez le baron de Fürnberg lui valut d'être engagé par le comte Morzin en Bohême en 1757. Haydn travailla pour Morzin jusqu'à ce que le comte ne fasse faillite en 1761. Heureusement pour le compositeur, il trouva un emploi de choix dans l'une des plus grandes maisons d'Europe centrale.

Supprimer la pub
Advertisement
L'une des chansons de Haydn, l'empereur, reçut des paroles et devint l'hymne national de l'Allemagne.

La vie à Eisenstadt

Haydn fut employé à la cour des comtes hongrois Esterházy de 1761 à 1790. Le comte de l'époque, Paul II Anton, prince Esterházy (1711-1762), résidait dans le château familial d'Eisenstadt, situé à quelque 48 kilomètres de Vienne. C'est le prince qui avait entendu une des premières symphonies de Haydn et qui décida de l'engager. À cette époque, les musiciens et les compositeurs n'étaient pas traités différemment des autres hauts fonctionnaires. Haydn devait porter la livrée du prince et manger et dormir avec les autres serviteurs (de rang supérieur), mais au moins il vivait dans le confort. Finalement, Haydn réussit à obtenir sa propre maison dans le village voisin. Il eut de nombreuses occasions de montrer son talent, mais toutes les œuvres qu'il composait appartenaient contractuellement à son employeur.

Haydn disposait d'un chœur et d'un orchestre bien équipé, et il était libre de faire preuve d'originalité dans sa musique. L'inconvénient est que Haydn devait "composer les pièces que son Altesse Sérénissime peut commander" (Sadie, 178), et qu'il n'était pas autorisé à composer de la musique pour quelqu'un d'autre que le prince. Haydn fut d'abord nommé vice-kapellmeister avant de devenir Kapellmeister en 1766. Ce rôle signifiait qu'il devait non seulement composer et diriger l'orchestre d'environ 23 musiciens, mais aussi engager et licencier les musiciens, s'occuper de tous les instruments et tenir une bibliothèque de partitions. Haydn devait composer ou diriger des représentations musicales majeures au moins quatre fois par semaine, mais il disposait de suffisamment de temps libre pour s'adonner à ses autres centres d'intérêt, à savoir la chasse et la pêche.

Supprimer la pub
Advertisement

La situation musicale de Haydn s'améliora considérablement lorsque le prince Paul Anton décéda en 1762 et que son frère prit la relève. Nicolas Ier, prince Esterházy "le Magnifique" (1714-1790), était déterminé à être connu pour son hospitalité et ses divertissements, d'abord à Eisenstadt, puis dans son magnifique "palais d'été" construit à cet effet, Eszterháza, situé au bord du lac Neusiedl, à la frontière austro-hongroise, à quelque 24 kilomètres d'Eisenstadt. Eszterháza devint le palais le plus somptueux d'Europe, à l'exception de celui des monarques français à Versailles. Haydn dut trouver de nouvelles musiques stimulantes à jouer dans la nouvelle salle de concert, la salle de bal et l'impressionnant théâtre du prince. Il dut également composer des œuvres que le prince pourrait jouer sur son baryton, un grand instrument à cordes qui se jouait comme un violoncelle.

Eszterháza Palace, Hungary
Palais d'Eszterháza, Hongrie
Daniel Somogyi-Tóth (CC BY-SA)

Haydn résidait toujours à Eisenstadt, qui devint plutôt négligé car le prince passait plus de temps au lac de Neusiedl. Les musiciens de l'ancien palais se sentant eux aussi un peu délaissés, ils conspirèrent avec Haydn pour manifester leur mécontentement à l'égard de leur protecteur. En novembre 1772, Haydn composa une nouvelle symphonie appelée de manière suggestive " Symphonie des adieux". Lorsqu'elle fut jouée, le finale impliquait que tous les musiciens quittent la scène, mais un par un, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que deux violonistes pour porter la mélodie. En 1779, Haydn put renégocier son contrat et faire supprimer la clause d'exclusivité, un changement qu'il exploita pleinement en acceptant des commandes du pays et de l'étranger. Il vivait désormais dans un chalet situé dans le parc d'Eszterháza.

Rapports personnels

Le mariage de Haydn se déroula de façon plutôt bizarre. Il était tombé amoureux d'une jeune fille, Therese Keller, fille d'un perruquier et d'une élève de Haydn, mais elle entra dans un couvent. Haydn épousa ensuite sa sœur aînée, Maria Anna Keller, en 1760. Ce ne fut pas un mariage heureux. Maria ne s'intéressait pas à la musique et leurs deux tempéraments s'opposaient, Maria étant de irascible et Haydn débonnaire. Le compositeur eut plusieurs liaisons et au moins une amie particulière, Marianne von Genzinger, femme de médecin.

Supprimer la pub
Advertisement

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) fut particulièrement influencé par la musique de Haydn, qu'il rencontra en personne en 1783. Mozart apprit la structure auprès de son aîné, tandis que Haydn apprit à devenir plus expressif dans sa musique grâce à l'influence de Mozart. Mozart et Haydn jouèrent souvent de la musique ensemble et s'intéressèrent à leurs œuvres respectives tout au long de leur carrière. En 1785, Mozart dédia à Haydn six de ses propres quatuors à cordes, aujourd'hui connus sous le nom de quatuors "Haydn". Le respect était réciproque, comme en témoigne cette phrase de Haydn au père de Mozart: "Devant Dieu, et en honnête homme, je vous dis que votre fils est le plus grand compositeur que je connaisse" (Arnold, 1209).

Western Classical Music, c. 1700-1950
Musique classique occidentale, vers 1700-1950
Simeon Netchev (CC BY-NC-SA)

En 1792-1793, le jeune Ludwig van Beethoven (1770-1827) fut envoyé à Vienne pour étudier avec Haydn. La musique de Mozart et de Haydn influença Beethoven au début de sa carrière de compositeur. Haydn ne s'entendait pas avec Ludwig, mais il reconnaissait certainement son talent, déclarant un jour que "Beethoven occupera avec le temps la place d'un des plus grands compositeurs européens" (Schonberg, 74). Le quatuor composé de Haydn, Mozart, Beethoven et Franz Schubert (1797-1828) est connu sous le nom de Première école de Vienne.

Haydn se rendit à Londres et fut surpris de la notoriété dont il jouissait.

Symphonies, quatuors à cordes et sonates

Haydn composa plus de 100 symphonies. Il perfectionna la forme de la symphonie qui allait devenir la norme de la musique classique. La symphonie se composait alors de quatre mouvements: une ouverture rapide, un deuxième mouvement lent et lyrique, un troisième mouvement de danse plus court et un quatrième mouvement qui présentait généralement un final rapide et dramatique. Dans les années 1770, les symphonies de Haydn reflétaient ce qui devint le "style à la mode, influencé par la littérature, connu sous le nom de Sturm und Drang ("tempête et élan"). Nombre d'entre elles sont écrites dans des tonalités inhabituelles et présentent une grande variété d'atmosphères" (Wade-Matthews, 325). La trilogie de symphonies Les heures du jour, composée en 1761, est frappante. Ces œuvres permettent à la plupart des musiciens de l'orchestre de s'illustrer dans une courte partie soliste. La symphonie nᵒ 44 en mi mineur fut composée en 1771 dans l'intention d'être jouée lors des propres funérailles de Haydn. Haydn (et Beethoven) sont les principaux responsables de la création de ce qui est devenu la norme pour un orchestre symphonique classique, à savoir environ 40 musiciens.

Supprimer la pub
Advertisement

Haydn fut le premier à utiliser le quatuor à cordes, pour lequel il écrivit plus de 70 pièces. Traditionnellement, tout petit groupe de musiciens comprenait presque toujours un claveciniste. Le nouveau quatuor à cordes vit peut-être le jour pour jouer de la musique en plein air, par exemple lors de garden parties, où le clavecin n'était pas pratique. Le quatuor à cordes de Haydn était composé de deux violons, d'un alto et d'un violoncelle, chaque musicien ayant la même possibilité de jouer. Le compositeur rendit la musique des quatuors à cordes plus sérieuse, avec quatre mouvements et une musique à thème très expressive, contrairement à l'approche traditionnelle de cette musique, qui tendait à mettre l'accent sur le divertissement. Les quatuors du Soleil (opus 20) étaient "révolutionnaires dans leur manière, avec une forte intégration thématique, un contrepoint qui rend les parties instrumentales d'égale importance, des scherzos rapides au lieu d'élégants menuets, et des finales fuguées" (Arnold, 846).

Joseph Haydn, 1791
Joseph Haydn, 1791
Thomas Hardy (Public Domain)

Une série de concertos novateurs fut commandée par le roi de Naples, tandis que les concertos de Haydn intéressaient également les éditeurs londoniens. En outre, Haydn "a fait plus que quiconque pour développer le potentiel dramatique du style sonate" (Sadie, 177). Il perfectionna la forme sonate, établissant une structure définitive composée d'abord d'une présentation d'un thème (qui peut être composé d'une dominante et d'un thème secondaire), puis d'un développement du thème et enfin d'une récapitulation du thème. Haydn composa ainsi 60 sonates pour clavier..

Opéras

Pour la cour du comte Esterházy, qui possédait son propre théâtre de 400 places, Haydn composa 25 opéras (seuls 15 ont survécu). En allemand ou en italien, les opéras étaient généralement joués avec Haydn dirigeant depuis le clavecin ou la section des violons. Ces œuvres étaient souvent créées pour marquer une occasion. Par exemple, Haydn écrivit L'incontro improviso (La rencontre inattendue) en 1775 pour la visite de l'archiduc Ferdinand. L'impératrice Marie-Thérèse eut également droit à un nouvel opéra lors de sa visite, et elle fit remarquer un jour: "Si je veux entendre un bon opéra, je vais à Eszterháza" (Wade-Matthews, 324).

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Carrière ultérieure

Haydn devint franc-maçon en 1785 et commença à écrire des pièces commandées, dont un certain nombre de symphonies, pour une loge franc-maçonne de Paris. En 1790, il quitta Eisenstadt à la suite de la mort du prince Nicolas. L'année suivante, il se rendit à Londres, où il fut surpris de la notoriété dont il jouissait, et fut peut-être même un peu dépassé. Il raconta: "Tout le monde veut me connaître. J'ai dû dîner au restaurant six fois jusqu'à présent, et si je le voulais, je pourrais recevoir une invitation tous les jours; mais je dois d'abord penser à ma santé, et ensuite à mon travail" (Sadie, 180). Le compositeur reçut même un diplôme honorifique de l'Université d'Oxford en juillet 1791. Il continua de composer pendant ses deux séjours à Londres, notamment les symphonies La Surprise, Militaire, L'Horloge, Roulement de tambours et Le Miracle. La symphonie La Surprise doit son nom à un accord inattendu au milieu, peut-être une façon pour Haydn de s'assurer que son public ne s'endormirait pas pendant la représentation. Le roi George III de Grande-Bretagne (r. de1760 à 1820) invita le compositeur au château de Windsor et tenta de le persuader de rester à Londres de façon permanente, mais Haydn souhaitait retourner à Vienne. Enfin, presque.

L'attrait de la noblesse Esterházy s'avéra une fois de plus irrésistible, et Haydn redevint maître de chapelle à Eisenstadt, cette fois pour Nicolas II, prince Esterházy (1765-1833). Les directives d'un mécène ne pouvaient être ignorées, et comme Nicolas II n'aimait que la musique sacrée, Haydn composa de la musique sacrée. Les événements politiques turbulents des guerres napoléoniennes eurent également une influence. Les messes de Haydn de cette période le reflètent clairement, avec des titres tels que Missa in tempore belli (Messe en temps de guerre) et Missa in Angustiis (Messe pour les temps difficiles). Parmi les autres œuvres majeures de la fin des années 1790 figurent huit superbes quatuors à cordes - peut-être les plus beaux du lot (opp. 76 et 77), Die Schöpfung (La Création) et Die Jahreszeiten (Les Saisons), tous deux des oratorios. C'est lors d'une représentation de La Création dans la grande salle de l'Université de Vienne en mars 1808 que Haydn fit sa dernière apparition publique. Il s'agissait peut-être d'une fin appropriée, car l'œuvre est considérée par de nombreux critiques comme le plus grand chef-d'œuvre de Haydn.

Principales œuvres de Haydn

Les principales œuvres de Joseph Haydn sont les suivantes:

  • 4 oratorios
  • 5 concertos pour vielle à roue
  • 12 messes
  • 15 opéras
  • 60 sonates pour piano
  • 83 quatuors à cordes (souvent par groupes de six)
  • 104 symphonies
  • Stabat Mater - hymne (1767)
  • Die Schöpfung (La Création) - oratorio (1797-8)
  • Die Jahreszeiten (Les Saisons) - oratorio (1798-1801)

(Note : les chiffres ne sont pas acceptés par tous les musicologues et doivent donc être considérés comme approximatifs)

En outre, Haydn composa d'autres formes de musique de chambre, des concertos pour violon, des concertos pour clavier, des sonates pour clavier et des centaines de chansons. L'une d'entre elles, L'Empereur, acquit une popularité durable lorsqu'on lui donna des paroles et qu'elle est devenue l'hymne national de l'Allemagne.

Mort et héritage

Joseph Haydn mourut dans son sommeil, chez lui, à Vienne, le 31 mai 1809. Lors de sa cérémonie commémorative, le Requiem de Mozart fut joué en guise d'adieu musical. En 1820, les restes de Haydn fure réinhumés dans la chapelle d'Eisenstadt. La renommée du compositeur diminua après sa mort, peut-être parce que "l'image familière de l'heureux "Papa Haydn", raisonnable et non rebelle, le faisait paraître terne aux côtés de Mozart et de Beethoven" (Arnold, 849). Une fois que la tempête de musique romantique du XIXe siècle se calma et que l'on commença à apprécier ce qui avait précédé, Haydn connut un renouveau au XXe siècle, à commencer par la première édition de ses œuvres en 1907. Le sens des proportions et la retenue émotionnelle de Haydn ont fait de lui "le compositeur classique par excellence" (Schonberg, 72).

Supprimer la pub
Publicité

Questions & Réponses

Pour quoi Joseph Haydn est-il surtout célèbre ?

Joseph Haydn est surtout connu pour des œuvres de musique classique comme La Création (oratorio), des quatuors à cordes, des sonates pour piano, des opéras et des chansons. Il est considéré comme ayant eu un impact durable sur les formats de la symphonie et de la sonate.

Nommez 3 faits concernant Joseph Haydn.

3 faits sur Joseph Haydn : il n'était pas un enfant prodige, il était l'un des compositeurs les plus prolifiques de tous les temps, et il était internationalement célèbre de son vivant, peut-être le compositeur le plus célèbre de son époque.

Haydn et Mozart s'entendaient-ils bien ?

Haydn fut le professeur de Mozart pendant un certain temps à Vienne, et les deux hommes se respectaient mutuellement pour leurs capacités et leurs œuvres.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur, chercheur, historien et éditeur à plein temps. Il s'intéresse particulièrement à l'art, à l'architecture et à la découverte des idées que toutes les civilisations peuvent nous offrir. Il est titulaire d'un Master en Philosophie politique et est le Directeur de Publication de WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2023, novembre 14). Joseph Haydn [Joseph Haydn]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22423/joseph-haydn/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Joseph Haydn." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le novembre 14, 2023. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-22423/joseph-haydn/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Joseph Haydn." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 14 nov. 2023. Web. 20 mai 2024.

Adhésion