Midgard

Définition

Irina-Maria Manea
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 17 février 2022
Disponible dans ces autres langues: anglais, catalan
X
Altuna Rune Stone (by Gunnar Creutz, CC BY-SA)
Pierre runique d'Altuna
Gunnar Creutz (CC BY-SA)

Midgard est le royaume des êtres humains dans la mythologie nordique. Le mot garðr en vieux norrois signifie littéralement un enclos (une cour), et miðr (milieu) fait référence à sa position en tant que cercle avec un océan intérieur et un océan extérieur au-delà duquel se trouve le monde dangereux à l'extérieur de cette cour sûre, l'útgarðr.

Le mot Midgard est apparenté à d'autres langues germaniques, comme le vieil anglais (middangeard), le vieux saxon (middligard) ou le vieux haut allemand (mittilagart). En moyen anglais, il a évolué vers, ou a été remplacé par, les formes middenerd et middenerthe, où earth (terre) suit midden, au lieu de yard (cour). Quoi qu'il en soit, le terme est surtout connu du public moderne sous le nom de Middle Earth (Terre du Milieu), massivement popularisé par Tolkien, lui-même inspiré par les poèmes en vieil anglais de Cynewulf.

Supprimer la pub
Advertisement

Les neuf royaumes

Les principales sources (l'Edda poétique, un recueil de poèmes mythologiques et héroïques mis par écrit dans les années 1200 mais beaucoup plus ancien, et l'Edda en prose, la tentative de Snorri Sturluson de récupérer les mythes pour les enseigner aux poètes) parlent de l'existence de neuf royaumes, neuf ayant une connotation magique spécifique dans le mythe nordique. Les neuf royaumes de la cosmologie nordique sont les suivants:

  • Miðgarðr (Midgard) - le rempart qui protège les humains
  • Ásgarðr (Asgard) - l'enceinte des dieux avec les salles de la famille des Ases, comme le Valhalla d'Odin et celles des autres dieux.
  • Vanaheimr (Vanaheim) : salle d'une deuxième famille de dieux, les Vanes.
  • Jǫtunheimr (Jotunheim) : le royaume des géants.
  • Hel: le royaume de l'au-delà, nommé d'après l'un des enfants de Loki.
  • Álfheimr (Alfheim) - le pays des elfes
  • Svartálfaheimr (Svartalfheim) : le pays des elfes noirs (la différence entre les elfes et les elfes noirs n'est pas claire).
  • Muspell - le royaume de feu dans le conte de la création
  • Niflheimr (Niflheim) : le royaume aquatique du conte de la création qui entre en contact avec Muspell et produit de la glace au-dessus du grand vide, puis la première créature, Ymir, apparaît.

Création et emplacement de Midgard

Thor a un lien étroit avec le monde des humains et est souvent décrit comme le protecteur de Midgard.

Le mythe cosmogonique partagé avec Odin par la voyante dans le premier poème de l'Edda poétique, la Völuspá (vieux norrois : Vǫluspá - La prophétie de la Völva), nous apprend que les fils de Borr - Odin et ses frères, Vili et Vé - sont ceux qui ont façonné cette enceinte. Après avoir tué le premier être, Ymir, ils divisent son corps en plusieurs morceaux et façonnent ainsi le monde. Nous lisons dans la strophe 4 que les fils de Borr soulevèrent les terres et façonnèrent le fameux Midgard. Le soleil brillait du sud sur les pierres d'une salle, et le sol était vert de poireaux. De tels détails nous donnent un sentiment de sécurité et de luxuriance, que le monde des humains était censé offrir.

Supprimer la pub
Advertisement

Un autre poème, the Grímnismál (Les dits de Grímnir), nous apprend explicitement comment cette Terre du Milieu a vu le jour. Odin, sous l'un de ses nombreux noms et apparences, s'y livre à un puissant monologue rempli de connaissances mythologiques lors de sa torture par le roi Geirröth. Dans la strophe 41, Odin aborde également le sujet de la formation de Midgard. Nous apprenons que les dieux heureux ont créé Midgard à partir du front d'Ymir pour les fils des hommes. C'est de son cerveau qu'ont été créés les nuages espiègles. Cela suggère que nous disposons d'une barrière solide, faite en divisant ce géant, qui protège l'humanité, et le nom de Midgard pourrait faire référence à la barrière elle-même, plutôt qu'au monde, bien que par extension nous puissions penser qu'il s'agit de l'un et l'autre.

Cela correspond en grande partie à la version de Snorri dans la section de son Edda intitulée Gylfaginning (la mystification de Gylfi), où un roi suédois légendaire pose des questions sur le monde des Ases, la principale famille de dieux. Au chapitre 8, lorsqu'il demande comment est disposée la terre, l'un des êtres divins lui répond que la terre a la forme d'un disque autour duquel s'étend la mer profonde. Au bord de cette mer, ils ont donné des terres aux géants pour qu'ils s'y installent, tandis qu'à l'intérieur de la terre, ils ont créé une forteresse pour les hommes en raison de l'inimitié des géants, pour laquelle ils ont utilisé les sourcils d'Ymir. Dans d'autres passages de l'œuvre de Snorri, Midgard est désigné de manière plus générique, comme la demeure des humains et des dieux, par opposition à la terre des géants.

Supprimer la pub
Advertisement

Yggdrasil by Finnur Magnússon
Yggdrasil, par Finnur Magnússon
The Public Domain Review (Public Domain)

En outre, Thor a un lien étroit avec le monde des humains, étant souvent décrit comme le protecteur de Midgard, ce qui est en harmonie avec les mythes eddiques et les preuves archéologiques soulignant la plus grande importance de Thor pour les roturiers, car son rôle de gardien se démarque par rapport à la nature plutôt élitiste, souvent trompeuse et dérangeante d'Odin. Le pont Bilröst, ou Bifröst selon l'orthographe de Snorri, relie les paroles des dieux et des humains, ardentes et aux couleurs de l'arc-en-ciel, qui finiront par se briser lors du Ragnarök.

Le serpent de Midgard

Odin, voyant le danger que représentait la créature, la jeta dans les profondeurs de la mer, mais Jörmungand grandit immensément, entourant toutes les terres et se mordant la queue.

Jörmungand (Jǫrmungandr en vieux norrois, signifiant simplement grand monstre) ou Miðgarðsormr (Midgard wyrm, dragon), le serpent géant qui encercle le monde des humains et habite dans l'océan extérieur, est une image fascinante qui rappelle les mythes d'autres cultures, comme Apophis de la mythologie égyptienne. Symbole du chaos et de la destruction, fils de Loki et de la géante Angrboda, frère de Fenrir, le loup qui, à la fin du Ragnarök, engloutira Odin lui-même, et de Hel, la gardienne du royaume des morts, Jörmungand s'avère être l'ultime ennemi de Thor. Snorri mentionne que lorsque Odin vit le danger que représentait la créature, il la jeta dans les profondeurs de la mer, mais Jörmungand grandit immensément, entourant toutes les terres et se mordant la queue.

Il convient de mentionner l'épisode où Thor pêche le serpent du monde, dont nous avons deux versions, dans les deux Eddas (les mythes les plus archaïques et les plus originaux se trouvent dans l' Edda poétique). Dans le poème Hymiskviða (Le poème d'Hymir), l'hôte des dieux, Aegir, a besoin d'un chaudron assez grand pour brasser de la bière pour tout le monde. Tyr, le dieu au membre manquant déchiré par Fenrir le loup, sait qu'un tel objet se trouve au bout des cieux, là où réside son père Hymir. Ils y parviennent, mais la concubine d'Hymir et mère de Tyr les cache derrière le chaudron pour les soustraire à la colère d'Hymir. La découverte de l'arrivée de Thor, l'ami des humains, met Hymir en colère, mais il offre tout de même aux invités des taureaux à manger, conformément à la règle de l'hospitalité. Le soir, ils doivent aller pêcher dans l'océan extérieur pour se procurer de la nourriture. En utilisant la tête d'un taureau noir comme appât, Thor attrape le serpent de Midgard et lui assène un coup de marteau sur la tête. À ce moment-là, des volcans entrent en éruption et la terre tremble, mais le monstre s'enfonce à nouveau dans les eaux profondes, pour une raison inconnue. Thor parvient cependant à s'emparer du chaudron, en relevant le défi de briser la coupe du géant, notamment contre sa tête, puis en échappant à une grande armée de poursuivants.

Supprimer la pub
Advertisement

Thor Fighting Jörmungandr
Thor aux prises avec Jörmungand
Rannveig (CC BY)

La version de Snorri met davantage l'accent sur la rancune à l'égard de Jörmungand en raison d'une tromperie subie lors d'un autre voyage. Dans cette autre histoire, Thor, Loki et les enfants esclaves de Thor (réduits en esclavage parce que l'un d'eux avait mangé la moelle de la patte d'une des chèvres ressuscitantes du dieu, la laissant boiteuse) se rendent dans la salle du géant Utgarda-Loki, qui met leurs forces à l'épreuve mais utilise des enchantements pour les tromper. Lors de l'un de ces concours, Thor tente de soulever le chat du géant, qui s'avère être le serpent de Midgard.

Selon Snorri, Thor pénètre à nouveau dans le royaume des géants, sans équipement, comme un véritable drengr (guerrier très viril). Il passe la nuit chez Hymir, et comme dans l'Edda poétique, ils vont pêcher. Comme Thor l'avait prévu, il attrape le wyrm par la mâchoire, brisant le bateau avec ses pieds. Néanmoins, alors qu'il s'apprête à lui donner le coup de grâce, Hymir coupe la canne à pêche et le serpent recule. Bien qu'un peu différente, la version de Snorri dérive probablement aussi d'un ancien récit, puisque des pierres d'images telles que la pierre runique d'Altuna semblent la confirmer.

D'une part, ce récit témoigne de l'étroite relation entre Thor et le cosmos humain, Midgard. D'autre part, le serpent de Midgard, bien qu'il soit un agent du chaos, fonctionne également comme un élément qui colle ces mondes ensemble, car des catastrophes naturelles se produisent lorsqu'il est perturbé. De plus, il est la contrepartie qui met en évidence le rôle protecteur de Thor. En fin de compte, Midgard renvoie à un concept de frontière entre le cercle intérieur, le monde civilisé, et le monde extérieur, inconnu et potentiellement risqué, qui se trouve au-delà de la clôture. Unis par le même mot, garðr, Asgard et Midgard semblent représenter le cosmos, par opposition au chaos des jötnar (jǫtnar), les géants. On peut le comparer dans une certaine mesure au grec oikouménē gē, le monde habité, ou en latin orbis terrarum.

Supprimer la pub
Advertisement

Supprimer la pub
Publicité

Bibliographie

World History Encyclopedia est un associé d'Amazon et perçoit une commission sur les achats de livres sélectionnés.

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth s'est consacrée à la traduction après avoir enseigné l'anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l'anglais et l'italien et a 25 ans d'expérience dans le domaine de l'éducation. Elle aime voyager et découvrir l'histoire et le patrimoine d'autres cultures.

Auteur

Irina-Maria Manea
Dotée d'un esprit curieux et ouvert, elle est fascinée par les choses du passé. Historienne ayant un intérêt marqué pour les mythes scandinaves et l'âge des Vikings, elle est également enseignante d'histoire et formatrice en langues. Elle est Originaire de Bucarest, en Roumanie et réside actuellement à Hesse, en Allemagne.

Citer cette ressource

Style APA

Manea, I. (2022, février 17). Midgard [Midgard]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20527/midgard/

Style Chicago

Manea, Irina-Maria. "Midgard." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le février 17, 2022. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-20527/midgard/.

Style MLA

Manea, Irina-Maria. "Midgard." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 17 févr. 2022. Web. 21 mai 2024.

Adhésion