La grotte de Lascaux

Définition

Emma Groeneveld
de , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 06 septembre 2016
X

Texte original en Anglais : Lascaux Cave

Painting of a Horse, Lascaux Cave (by Sevela.p, Public Domain)
Peinture d'un cheval, grotte de Lascaux
Sevela.p (Public Domain)

La grotte de Lascaux est une grotte paléolithique située dans le sud-ouest de la France, près du village de Montignac en Dordogne, qui abrite certains des plus célèbres exemples de peintures rupestres préhistoriques. Près de 600 peintures – principalement d'animaux – parsèment les murs intérieurs de la grotte et forment une composition impressionnante. Les chevaux sont les plus nombreux, mais on y trouve aussi des cerfs, des aurochs, des bouquetins, des bisons et même des félins. Outre ces peintures, qui représentent la plus grande partie des images les plus importantes, il y a environ 1400 autres gravures du même ordre. Ces œuvres, datées de c. 17 000 – c. 15 000 AEC, appartiennent à la période paléolithique supérieure et furent créées par les mains clairement habiles des humains vivant dans la région à cette époque. La région semble être un point névralgique; de nombreuses grottes joliment décorées y ont été découvertes. La signification exacte des peintures de Lascaux ou de tout autre site est encore sujette à discussion, mais le point de vue dominant leur attache une composante ritualiste ou même spirituelle, faisant allusion à la sophistication de leurs créateurs. Lascaux a été ajoutée à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, ainsi que d'autres sites préhistoriques voisins.

La découverte

Le 12 septembre 1940 EC quatre garçons examinèrent le trou de renard dans lequel leur chien était tombé sur la colline de Lascaux. Après avoir élargi l'entrée, Marcel Ravidat fut le premier à glisser jusqu'en bas, ses trois amis le suivirent. Après avoir construit une lampe de fortune pour éclairer leur chemin, ils se trouvèrent nez à nez avec une plus grande variété d'animaux que prévu; c'est dans la galerie axiale, qu ils trouvèrent les premières peintures murales. Le lendemain, ils revinrent, mieux préparés cette fois, et explorèrent des parties plus profondes de la grotte. Les garçons, émerveillés par ce qu'ils avaient trouvé, en parlèrent à leur professeur, après quoi le processus d'excavation de la grotte se mit en marche. En 1948, la grotte était prête à être ouverte au public.

Supprimer la pub

Advertisement

Occupation par les humains

Vers l'époque où la grotte de Lascaux fut décorée (c. 17 000 – c. 15 000 AEC), les humains anatomiquement modernes (homo sapiens) étaient déjà bien installés en Europe depuis au moins 40 000 AEC. Selon les documents archéologiques, ils semblent avoir été abondamment présents dans la région entre le sud-est de la France et les montagnes Cantabrique dans le nord de l'Espagne, zone qui comprend Lascaux. La grotte elle-même ne montre qu'une occupation temporaire, probablement liée à des activités liées à cette création artistique. Cependant, il est possible que les deux premiers mètres de l'entrée de la grotte – l'espace que la lumière du jour pouvait encore atteindre – aient été habités.

L'art à Lascaux a été peint sur et gravé dans les murs inégaux de la grotte, les artistes travaillant avec les bords et les courbes des murs pour améliorer leurs compositions.

Grâce aux découvertes provenant de la grotte, nous savons que les parties les plus profondes étaient éclairées par des lampes en grès alimentées en graisse animale pour tout combustible, ainsi que par des cheminées. Ici, les artistes travaillaient dans ce qui devait être des conditions enfumées, utilisant des minéraux comme pigments pour leurs images. Le rouge, le jaune et le noir sont les couleurs prédominantes. Le rouge était fourni par l'hématite, soit brut ou trouvée dans l'argile rouge et l'ocre; le jaune par les oxyhydroxydes de fer; et le noir soit par le charbon de bois ou les oxydes de manganèse. Les pigments pouvaient être préparés par broyage, mélange ou chauffage, après quoi ils étaient transférés sur les parois de la grotte. Les techniques de peinture comprennent le dessin avec les doigts ou le charbon de bois, l'application de pigment avec des « pinceaux » faits de cheveux ou de mousse, et le soufflage du pigment sur un pochoir ou directement sur le mur avec, par exemple, un os creux.

Supprimer la pub

Advertisement

Le hic est qu'il n'y a aucune source connue d'oxyde de manganèse trouvé à Lascaux dans la zone entourant la grotte. La source connue la plus proche se trouve à environ 250 kilomètres, dans les Pyrénées centrales, ce qui pourrait indiquer une route commerciale ou d'approvisionnement. Il n'était pas rare pour les humains vivant à cette époque de se procurer leurs matériaux un peu plus loin, à des dizaines de kilomètres de distance, mais la distance en question peut indiquer que les artistes de Lascaux ont fait un superbe effort.

Cave Painting in Lascaux
Peinture Grotte à Lascaux
Prof saxx (CC BY-NC-SA)

Outre les tableaux, de nombreux outils furent trouvés à Lascaux. Parmi ceux-ci, de nombreux outils en silex, dont certains montrent des signes d'utilisation spécifique pour graver les murs. Des outils osseux étaient également présents. Les pigments utilisés à Lascaux contiennent des traces de bois de renne, très probablement introduit soit parce que le bois fut sculpté juste à côté des pigments, soit parce qu'il fut utilisé pour mélanger les pigments dans l'eau. Les restes de coquillages, dont certains étaient percés, vont bien de pair avec d'autres éléments de parure personnelle trouvés chez les humains vivant en Europe pendant le paléolithique supérieur.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

L'art

L'art de Lascaux a été peint et gravé sur les murs inégaux de la grotte, les artistes travaillant avec les bords et les courbes des murs pour mettre en valeur leurs compositions. Les impressionnantes représentations qui en résultent montrent principalement des animaux, mais aussi une quantité significative de symboles abstraits, et même un être humain. Parmi les animaux, les chevaux dominent l'imagerie, suivis des cerfs et des aurochs, puis des bouquetins et des bisons. Quelques carnivores, tels que des lions et des ours, sont également présents. Le dossier archéologique de la région montre que les animaux représentés reflètent la faune qui était connue de ces humains paléolithiques.

L'entrée de la grotte mène loin de la lumière du jour et directement dans la chambre principale de la grotte, la Salle des Taureaux. Bien nommé, cet espace contient surtout des aurochs, un type de gros bovin aujourd'hui disparu. Dans une ronde, quatre grands taureaux dominent les chevaux et les cerfs en fuite , le relief des murs servant à souligner certaines parties des peintures. Les animaux sont montrés de profil, mais avec leurs cornes tournées, donnant aux peintures une vivacité indicative de grande habileté. Jusqu'à présent, ces animaux sont facilement identifiables, mais d'autres sont moins clairs. Voir, par exemple, la jument apparemment en gestation avec ce qui ressemble à une corne sur sa tête. Une autre figure mystérieuse est représentée avec une peau de panthère, une queue de cerf, une bosse de bison, deux cornes et un membre mâle. Les esprits créatifs ont suggéré que ce pouvait être un sorcier ou un mage, mais ce que cela représente vraiment est difficile à déterminer.

Wounded Bull, Man & Bird, Lascaux Cave
Taureau blessé, homme et oiseau, grotte de Lascaux
Peter80 (CC BY-SA)

Au-delà de la Salle des Taureaux se trouve la galerie axiale, un passage sans issue, mais non moins spectaculaire. Il fut surnommé la 'Chapelle Sixtine de la Préhistoire', car son plafond abrite plusieurs compositions attrayantes. Les aurochs rouges se dressent avec leurs têtes formant un cercle, tandis que les figures principales de la galerie se tiennent en face l'une de l'autre : un taureau noir puissant d'un côté, une femelle aurochs de l'autre, sautant apparemment sur une sorte de treillis qui a été dessiné sous ses sabots. Il y a des chevaux de toutes formes, y compris un connu comme le 'cheval chinois, ' avec ses sabots représentés légèrement en arrière, démontrant une utilisation de la perspective bien en avance sur son temps. Vers l'arrière du passage, un cheval galope avec sa crinière au vent tandis que son compagnon tombe les jambes en l'air.

Supprimer la pub

Advertisement

Une deuxième sortie de la Salle des Taureaux mène au Passage, qui abrite principalement des gravures mais aussi quelques peintures d'une grande variété d'animaux. Dans la Nef, en suivant le Passage, un grand taureau noir ainsi que deux bisons se distinguent par leur puissance sauvage, apparemment en fuite. En face, une frise montre cinq cerfs qui semblent nager. Après la Nef, la Chambre des Félins ajoute quelques prédateurs au mélange, avec des gravures de lions dominant la pièce. Dans une autre branche de la grotte, la salle connue sous le nom de Puits ajoute un peu plus à la discussion. Ici, outre le bison blessé avec ses intestins étalés hors de son ventre, on trouve un rhinocéros laineux, un oiseau sur ce qui pourrait être un bâton, et un homme nu avec son membre en érection. Cette image raconte clairement une histoire, bien qu'il soit difficile d'être certain des tenants et aboutissants de cette histoire.

Lascaux II Cave Today
La grotte de Lascaux II aujourd'hui
Bayes Ahmed (CC BY)

La grotte aujourd'hui

La grotte originale fut fermée au public en 1963 EC après qu'il devint clair que les nombreux visiteurs causaient, entre autres, la croissance d'algues sur les murs de la grotte, infligeant des dommages irréparables aux peintures. Malgré la fermeture, les champignons se sont propagés dans la grotte, et des actions pour contrôler ces problèmes et protéger l'art sont en cours. Ceux qui désirent vivre une expérience alternative peuvent visiter Lascaux II, une réplique de la Grande Salle des Taureaux et des sections de la Galerie Peinte, qui fut ouverte en 1983 EC et est située à seulement 200 mètres de la grotte d'origine.

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Emma Groeneveld
Emma has studied History & Ancient History. During her Master's she focused on Herodotus as well as the juicy politics of ancient courts, but more recently she has been immersing herself in everything prehistoric. She both writes and edits for

Citer cette ressource

Style APA

Groeneveld, E. (2016, septembre 06). La grotte de Lascaux [Lascaux Cave]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15133/la-grotte-de-lascaux/

Style Chicago

Groeneveld, Emma. "La grotte de Lascaux." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le septembre 06, 2016. https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-15133/la-grotte-de-lascaux/.

Style MLA

Groeneveld, Emma. "La grotte de Lascaux." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 06 sept. 2016. Web. 18 sept. 2021.